Mivy décoiffe, car il est fait par un chauve

Journal 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020, 2021
Derière mise à jour 27-Jui-2022
Pour m'écrire, ou pour s'abonner à la liste de diffusion

La Chine, y pensez vous parfois ?

La Chine rivalise avec les États Unis, et pourrait devenir d'ici quelques années la principale puissance mondiale. Jusqu'à présent, les chinois se sont montré des commerçants, des industriels remarquables, efficaces, ils ont accumulé d'énormes ressources financières, or depuis quelques années leur discours a changé, le "président" Xi affiche des ambitions nationalistes, revendique des territoires qui ne lui appartiennent pas, et se dote des moyens militaires lui permettant de les conquérir par la force. Faut-il en tirer les conséquences ?

 

         
pdf
Version imprimable PDF

Je me souviens d'avoir vu un film chinois extraordinaire, "L'empereur et l'assassin", un péplum chinois, aux décors magnifiques, impressionnant de couleurs, de violence et de gloire militaire. Dans ce film, le principal conseiller du roi de Qin,  Ying Zheng, lui rappelait tous les jours qu'il n'avait pas rempli sa mission de conquérir toute la terre. Ainsi est né 200 ans avant l'ère commune, l'empire de Chine.

La Chine mystérieuse a toujours fascinée et fait peur, le cerf-volant du bout du monde, a impressionné ma jeunesse, et sa population immense, aurait marqué Napoléon, qui n'aurait jamais dit "Laissez dormir la Chine, car quand la Chine s'éveillera, le monde tremblera". (Citation probablement inventée pour le film "Les 55 jours de Pékin).

La Chine en route pour être la première puissance économique mondiale

Si la Fake news attribuée à Napoléon, est crédible, c'est par ce qu'elle est en train de se réaliser. Si on calculait le produit intérieur, non pas en US$, mais en pouvoir d'achat, la Chine serait le pays le plus riche du monde.

La Chine est devenue l'usine du monde, car grâce à sa population nombreuse et pauvre, elle peut produire bon marché. Les entreprises chinoises sont capables de suivre les instructions, et de fabriquer n'importe quoi moins cher. Leur adaptabilité, leur capacité d'imitation en font aussi les champions du monde de contrefaçon. Si par exemple vous cherchez "imitation des grandes marques" sur Google, vous tombez sur le site "Ali Baba", un des tout premiers sites mondiaux de vente en ligne.  ! 

Non contents d'être les fidèles exécutants bon marchés, d'excellents imitateurs, les chinois ont compris les secrets de fabrication, et comme ils ont oublié d'être bêtes, ils innovent, et rivalisent aujourd'hui avec les États Unis et l'Europe dans tous les domaines de la haute technologie. Ils fabriquent des trains à haute vitesse, inondent le marché mondial de téléphones portables innovants et bon marché, même si le marché intérieur représente 50 % du Chiffre d'affaires de Xiaomi, ses ventes de téléphones portables ont augmenté de 87 % en un an  !  Xiaomi se lance dans les véhicules électriques, et investi des sommes énormes pour fabriquer des véhicules autonomes.

En octobre 2021, la Chine lance Shenzhou-13 dans l'espace, sa plus longue mission habitée prévue pour durer six mois. Fin 2022, il y aura une station spatiale habitée. Le refus des États Unis d'accepter des Chinois dans la Station spatiale internationale (ISS) - (une collaboration entre États-Unis, Russie, Canada, Europe et Japon) ont achevé de convaincre les dirigeants chinois de faire seuls, et si possible mieux.

Tout cela se traduit par un enrichissement, inégal, et qui profite, comme en occident aux plus riches. Les milliardaires chinois se comptent en milliers, et le classement 2020 du magasine Forbes donne 660 nouveaux élus, dont 210 chinois.

La Chine installe des bases partout où il peut dans le monde

a

La Chine prend des participations dans de très nombreux ports de commerce à travers le monde. Parmi les plus importante, on trouve Gwadar au Pakistan. Gwadar est au porte de l'Inde, grand rival avec qui la Chine a des conflits frontaliers, et qui est à portée de canon de la pénisules arabique. La Chine espère ouvrir un espace maritime au Sin Kiang, et Gwadar deviendrait le port de la Chine de l'Est. Un arrière pensée militaire est possible, mais pour l'instant ne semble pas être prioritaire.

La Chine possède aussi une petite garnison de 1500 hommes à Djibouti, dans un petit pays où cohabitent des soldats français, au même nombre, et américains qui seraient 4000. Ce sont les seuls soldats chinois expatriés officiellement.

Toutefois, la Chine veille jalousement sur ses intérêts, et espère rentabiliser au sens capitalistique du terme tous ses investissements. Accueillie comme le sauveur en Afrique, elle peine à rester populaire. Par exemple, elle accorde des prêts sur dix ans pour des investissements dans les chemins de fer qui mettront quarante ans avant de devenir rentable. La Chine est devenue premier fournisseur de l'Algérie, avant la France, et a construit la Grande Mosquée d'Alger, mais les travailleurs chinois sont souvent victimes du racisme. Au Pakistan, le port de Gwadar est en plein pays Baloutche, ou sévit un fort mouvement indépendantiste, les retombées économiques du port n'ont jamais atteint la population qui reste plus pauvre que jamais. Seuls les dirigeants pakistanais et chinois en profitent, alors il ne faut s'étonner de voir les travailleurs ou soldats chinois victimes d'attentats.

La Chine est un pays autoritaire

Samuel Huntington dans le choc des civilisation, dit que l'occident rend à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu, dans le monde islamique, Dieu est César, et dans le monde chinois, César est Dieu.  On peut s'enrichir en Chine, mais même milliardaire, si on déplait à César on peut disparaître du jour au lendemain.

On se souvient du Tibet, et de la manière brutale qu'ont utilisé les dirigeants chinois pour mettre fin à leur autonomie, quitte à opérer des transferts massifs de population afin de "normaliser" le toit du monde.  La Chine a aussi entrepris de normaliser le Xinjiang, ou Turkestan Oriental. Ce vaste territoire au nord du Tibet, en grande partie désertique (Désert du Taklamakan où les Chinois ont testé leurs bombes atomiques). Les Ouïghours, population turco-mongole musulmane, ont résisté à l'emprise chinoise, aussi Pékin y a-t-il importé des populations han qui deviennent lentement majoritaires, l'islam y est persécuté et on parle d'immenses camps de rééducation où souffrent les populations musulmanes.

On accuse les grandes marques occidentales de confier leur production à des entreprises chinoises qui exploitent les millions de condamnés croupissant dans des camps de travail. L'esclavage des mal-pensants est toujours d'actualité en Chine.

Les dirigeants chinois sont intolérants, ils persécutent toutes les religions, certaines sont tolérées du bout des lèvres, comme le bouddhisme ou le catholicisme, à condition bien sûr d'une soumission absolue aux dirigeants en place, mais d'autres en particulier les adeptes du  Falun Gong, ce mouvement spirituel syncrétiste seraient traqués, emprisonnés et assassinés, notamment afin de pouvoir récupérer leurs organes. On accuse la Chine de trafic d'organes, et les très nombreux condamnés à mort seraient une source de profit immorale et rentable..

Les libertés en Chine sont très contrôlées, les dissidents disparaissent sans laisser de trace, même si ce sont des milliardaires qui avaient il y a peu le soutien du régime. Les Chinois de Hong Kong qui avaient pris goût à la démocratie, sont priés d'oublier son doux parfum.

Le budget militaire s'envole

Le but affiché de Xi Jinping, est de faire de la Chine la principale puissance militaire d'ici 2049, pour fêter le centième anniversaire de la République Populaire de Chine.

La flotte

Pour y arriver, la Chine construit une flotte militaire impressionnante, avec 350 navires, elle est première du monde,  la Chine investit humainement et financièrement dans les universités américaines de pointe pour, en retour, profiter de leurs recherches fondamentales.

L'intelligence artificielle

«En 2019, la société privée Ziyan UAV basée en Chine a exposé des drones armés qui, selon elle, utilisent l'intelligence artificielle pour effectuer des déplacements autonomes, l'acquisition de cibles et l'exécution d'attaques. Au cours des cinq dernières années, la Chine a réalisé des prototypes de navires de surface sans pilote activés par l'Intelligence artificielle, que la Chine prévoit d'utiliser pour patrouiller et renforcer ses revendications territoriales dans la mer de Chine méridionale. La Chine a également testé des chars sans pilote dans le cadre des efforts de recherche visant à intégrer l'Intelligence Artificielle dans l'équipement des forces terrestres »

Les bombes atomiques

L'Amiral Charles Richard, commandant du US Stratégic Command, au Symposium sur la défense spatiale et antimissile, 12 août 2021 « Le renforcement explosif et la modernisation des forces nucléaires et conventionnelles de la Chine sont à proprement parler époustouflants. Et le mot époustouflant est faible ». — La Chine a entrepris d'accroitre considérablement sa force de frappe nucléaire. Des informations récentes font état de la mise en construction de 120 silos pour missiles balistiques intercontinentaux (ICBM) près de Yumen dans le Gansu, d'au moins 110 autres silos près de Hami, dans la partie orientale du Xinjiang, sans oublier 40 silos supplémentaires à Ordos en Mongolie intérieure. Les ICBM sont des missiles d'une portée minimale de 5 500 kilomètres ; ils sont conçus pour l'acheminement d'armes nucléaires. (Source dans la revue de presse)

L'Espace

Les projets de stations spatiales chinois sont prévus non seulement pour espionner la terre entière, mais aussi pour permettre à la Chine de lancer des missiles balistiques n'importe où sur notre globe, avec une grande précision.

L'armée chinoise a encore des faiblesses, son aviation est loin de pouvoir rivaliser avec celle des États Unis, ses porte-avions n'ont ni la capacité, ni la puissance des porte-avions à réaction nucléaire américaines, mais l'écart se resserre,

Les voisins s'inquiètent

Taïwan, est une grande île, chinoise de toujours, où en 1949 les troupes nationalistes de Tchang Kaï Chek se sont réfugiées face à la conquête de la Chine par les troupes communistes. Depuis 1949, les chinois de l'intérieur et les insulaires se sont bien mélangés, plus personne à Taïpeh, la capitale ne rêve de reconquérir la Chine continentale, mais personne non plus ne souhaite réintégrer la métropole.

Taïwan est le leader mondial des semi-conducteurs, 75,7% dans la fonderie, 56,7% dans l’emballage et les tests et 19,3% dans la conception. Ses principaux donneurs d’ordres sont américains (39,9%), chinois (28,9%) et européens (5,5%).

Or la Chine n'a jamais accepté la sécession de Taïwan, il n'est pas de défilé militaire à Pékin, sans que les responsables du régime ne réclament le retour de la grande île dans la mère patrie. Face à cette menace, Taïwan s'arme, mais ne pourra jamais faire face à la redoutable armée de Pékin. Alors les États Unis, et le Japon, garantissent le statut quo. La République Populaire annonce que Taïwan rejoindra prochainement la Chine, sans violence, mais de gré ou de force. Cette hypothèse pourrait avoir des conséquences catastrophiques pour les "occidentaux".

La Chine revendique aussi plusieurs archipels en Mer de Chine, peu peuplés, ces îles sont au millieu de zone maritime très importantes pour la pêche et les fonds marins riches en pétrole. Ces zones sont plus proches du Viet Nam et des Philippines que de la Chine, et revendiquées par les trois nations. Le Japon, l'Europe et les États Unis jugent les revendications chinoises sans fondement, mais Pékin considère que les îles Spratleys et les îles Paracels et toute cette vaste zone sont un territoire chinois depuis près de deux millénaires.

La puissance chinoise nous menace t-elle ?

Ceux qui le savent ne parlent pas, et ceux qui parlent ne le savent pas. Aujourd'hui, la Chine est loin d'avoir la puissance militaire des États Unis, et ne se risquerait pas à une confrontation globale, mais la Chine n'est pas l'Irak, sa force nucléaire, et sa marine la rendent intouchable.

Elle pourrait, bien qu'elle s'en défende tenter des coups de force contre Taïwan, et les archipels de la mer de Chine, toutefois les États Unis se sont engagé à défendre ses alliés. Pour la première fois, face aux ambitions chinoises, le Japon est sorti de sa neutralité et défendra le régime de Taïpei.

Le projet mondial de la Chine, la route de la soie ne semble pas être le cheval de Troie d'une conquête militaire, la conquête économique leur suffit, mais on ne saurait être trop prudent. L'Europe donc la France ont de nombreux pays "ennemis", ils pratiquent parfois le terrorisme, mais aucun d'entre eux n'a la puissance nécessaire pour vraiment nous faire peur. La Chine a la force, et son discours peut changer.

Sa puissance militaire augmente, un jour peut-être, serons nous confronté à un nouveau Munich, et devrons nous choisir entre aider nos alliés et faire la guerre, ou les laisser tomber en attendant que la Chine vienne nous faire chanter.

Pourvu que ce jour n'arrive jamais, et que la Chine continue a faire des affaires.