Mivy décoiffe, car il est fait par un chauve

Journal 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020, 2021
Derière mise à jour 27-Jui-2022
Pour m'écrire, ou pour s'abonner à la liste de diffusion

Le réactionnaire

Réagissant contre l'influence grandissante des musulmans en France, devant les poussées du féminisme, ou l'abandon de la souveraineté nationale, ÉricZémmour lance sa candidature à la présidence de la République. Ennemi du dialogue et du compromis qui sont des valeurs féminines, il veut souder les français en leur désignant un ennemi commun les étrangers. Il est nostalgique d'une France catholique en oubliant qu'il en aurait été lui-même exclu par ceux qui pensaient à l'époque, comme lui aujourd'hui.

Article en PDF facilement imprimable

Éric Zemmour n'était pas un inconnu des français, chroniqueur à la télévision, et régulièrement invité sur toutes les chaînes, publiques ou privées, par exemple, dans la très populaire émission «On n'est pas couché» ou sur « Ça se dispute », sur i>Télé , ou encore sur  « Z comme Zemmour » sur RTL il a aussi animé, avec ÉricNaulleau, un débat hebdomadaire sur la chaîne Paris Première... il servait de poil à gratter. Pour cela il était toujours là, partout où on souhaitait de l'animation avec un peu de scandale.

 Originaire d'Algérie, ayant un nom de famille nord-africain, né à Montreuil en 1958, il est le fils de réfugiés français juifs d'Algérie, ce polémiste défendait avec brio des points de vue iconoclastes, et faisait réagir, c'était excellent pour l'audimat, et cela expliquait sa présence inévitable sur les plateaux de télévision.

Zémmour, et le déclin masculin.

En 2006 il avait publié «le premier sexe» chez Denoël, qui s'est vendu à plus de cent mille exemplaires. Dans cet  ouvrage, il dénonce une féminisation excessive de la société. Sur le dos de la couverture du livre on peut lire :

« Après des décennies de féminisme forcené, que reste-t-il de l'homme ? Il n'a pas disparu, non, il s'est métamorphosé. En femme. L'homme d'aujourd'hui s'épile et pouponne. Il est fidèle, sentimental, consommateur. Oublié, le macho viril, honni le Casanova à la mâle séduction, le "premier sexe" n'existe plus que de nom. »

« A quoi ressemble l'homme idéal ? ... Il préfère le compromis à l'autorité et privilégie le dialogue, la tolérance, plutôt que la lutte. L'homme idéal est une vraie femme. Il a rendu les armes. Aujourd'hui, les jeunes générations .. ne rêvent que de couple et de féminisation longue durée. Ils ne veulent surtout pas être ce qu'ils sont : des garçons.  »

Cet ouvrage pourrait être très largement inspiré par l'ouvrage d'Alain Soral, (essayiste d'extrême droite, antisémite et plusieurs fois condamnés) «Vers la féminisation»

En bon "macho" ÉricZemmour aime la voiture, et propose de supprimer le permis à point, (*) qui «ne sert à rien» et serait un «racket organisé par l'État» «Il y a des pays comme la Suisse, la Suède ou la Finlande qui n'ont pas de permis à point, ils ont moins d'accidents que nous» affirme-t-il

Le malaise masculin existe, Aldo Naouri, a déjà regretté l'effacement du rôle du père, (Aldo Naouri : "Une place pour le père" ) et notre société de patriarcale a tendance à devenir matriarcale, trop protectrice, on passe souvent d'un déséquilibre à l 'autre. La drague devient périlleuse, n'importe quelle avance risque de passer une agression sexuelle. Il n'est de jour sans qu'un homme public ne soit traîné devant les tribunaux pour des faits remontants à plusieurs années. Il n'est pas sûr que les femmes profitent de cette situation, où il faille presque s'excuser d'être un homme, d'être attiré par de les femmes. Il est normal que les femmes aiment les hommes, et que les hommes aiment les femmes. Nos différences nous enrichissent, et l'humanité a aussi besoin du pôle masculin pour être équilibrée.

Il est donc logique qu'un défenseur des hommes dans le contexte actuel, récolte un certain succès, mais quand on lit Zémmour dans le texte, on découvre autre chose.

Pour lui, la masculinité c'est l'abus de pouvoir. L'homme est intolérant, infidèle, sourd au dialogue, et ne lève pas le petit doigt pour contribuer aux tâches ménagères ou à l'éducation des enfants. En un mot il est tyrannique et égoïste.

S'il pense qu'en qualité d'homme, il a le droit d'être tyrannique et égoïste, que serait-il s'il devenait président ?  il préfère la lutte au dialogue, privilégie l'intolérance, a horreur des compromis. Imaginez le dialogue social avec lui  !   

En fait, il n'y en aurait pas, car le candidat souhaite déjà de se « débarrasser des contraintes de la Cour européenne des droits de l'Homme, de la Cour de justice, et du Conseil constitutionnel» (*)

Zémmour et les étrangers

Éric Zemmour a un projet : "Immigration Zéro". Il l'a répété à plusieurs reprises : s'il est élu, il fera en sorte «que la solidarité nationale redevienne nationale». « Les dépenses sociales non contributives, Le RSA, les allocations familiales, les allocations minimum vieillesse, les allocations logement, l'Aide médicale d’État, doivent être limités aux Français ».  (*)(**

« Ce que je fais si je suis président ? C’est simple : premièrement, je supprime le droit au regroupement familial et à la vie familiale normale... Deuxièmement : j’exige que les demandes de droit d’asile soient déposées aux consulats à l’étranger et je réduis le droit d’asile à quelques dizaines ou centaines de cas. Dans les années 1950, il y avait 300 cas par an »,

 « Je réduis au minimum le nombre d’étudiants étrangers en France,  je sélectionne beaucoup plus et j’exige le retour imposé »

Autre proposition « Pour les gens qui sont au chômage et qui sont étrangers, si au bout de six mois ils n’ont pas retrouvés du travail, je les revoie » .

Cette hostilité aux étrangers s'explique dans le contexte actuel, d'une part par l'afflux de réfugiés fuyant la misère et souvent la guerre qui leur rend la vie impossible dans beaucoup trop de pays islamiques et en Afrique Sub-Saharienne. La théorie développée par Renaud Camus du "grand remplacement" a bien pénétré les esprits.

ÉricZemmour demande que les étrangers masquent leurs origines, et portent des prénoms français. Telle était la coutume lors de ma jeunesse, mais aujourd'hui, chacun se cramponne sur ses origines, et les prénoms ethniques ou fantaisistes pullulent.

Un riche étranger sera-t-il considéré comme un français  ?  ? 

D'autre part par les mouvements "décolonialistes", "woke" comme les «indigènes de la République», encouragent le racisme chez beaucoup trop d'originaires d'Afrique voir des Antilles, "le mâle blanc" serait nécessairement oppresseur, et les originaires des ex colonies seraient des victimes par nature du racisme systémique français. Cela conduit à refuser l'intégration, et parfois même à la haine de la France. Le gouvernement d'Alger la cultive, et on retrouve ces sentiments hostiles, au Sahel, et partout dans les milieux proches des islamistes ou des nationalistes. Logiquement, les immigrés risquent d'être imprégnés des idées développées dans leur pays d'origine, et provoquer des troubles en France. Par exemple la victoire Algérienne dans la coupe arabe de Football s'est traduite par des dégradations choquantes sur les champs Élysées.

Mais Zémmour ne fait pas de différence entre les étrangers, qui sont globalement présentés comme des nuisibles. Or, on trouve des étrangers partout, dans les hôpitaux où ils pallient au manque de médecins, dans les usines qui nous restent, dans les chantiers. S'ils partaient, la France serait plongée dans une crise économique sans précédent. Il est vrai que 25 % des détenus sont des étrangers, alors qu'ils ne devraient être que 12 %, mais il est vrai qu'à classe sociale équivalente, leur surreprésentation se réduit, et il faut tenir compte aussi qu'ayant commis la même faute, un français de souche a beaucoup moins de chance de se retrouver détenu.

Ce sont les étrangers qui ont fécondé la France, voyez les noms des chercheurs français nobélisables, des champions sportifs, des cinéastes, des comédiens s'ils n'étaient pas venus, notre pays sentirait le rance et serait beaucoup plus pauvre en tous les sens du terme.  En histoire, ce sont les réfugiés politiques, les expulsés par l'intolérance, qui ont fait la richesse de l'Allemagne, des États Unis et de la France et c'est la reconquête nationale qui a ruiné l'Espagne, l'Égypte ou l'Algérie.

Il serait très dangereux de laisser des pauvres sans soins de santé, comme Zémmour le propose, cela réintroduirait entre autre, la tuberculose.

Limiter les étudiants étrangers, alors que nos meilleures écoles font des pieds et des mains pour obtenir une stature internationale, réduirait encore l'influence de la France dans le monde, et accélérait le déclin de la langue française.

Expulser un étranger qui a travaillé trente ans, dans la même entreprise, et qui se retrouverait en chômage car son usine aurait fermé, alors que ses enfants sont français et mariés à des françaises ne serait   pas forcément bien accepté par l'opinion.  On remarque régulièrement dans le journal des manifestations de lycéens, d'artisans qui protestent contre l'expulsion d'un élève ou d'un apprenti que tout le monde aime, à qui personne n'a rien à reprocher. On veut le chasser après l'avoir formé.
Quel intérêt a-t-on à avoir une telle attitude ?  ?    Elle crée du désespoir et appauvri la France.

Zemmour soutien les valeurs traditionnelles

Exaltant l’identité chrétienne de la France, le polémiste attire à lui un électorat conservateur en quête d’un chef de file, voire d’une figure messianique. Pour Zemmour, comme pour Michel Onfray, la civilisation européenne se confondant avec le catholicisme, le vertigineux effondrement de ce dernier est sans doute la meilleure démonstration – sinon l’une des causes – de la chute. (*)  pour ÉricZemmour, le pape est « de cette tendance de l’Église qui pense que, puisque l’Europe se déchristianise, l’Europe doit mourir ».

Pour têtu, il est franchement homophobe, le journal a relevé cette citation, « Oui, on choisit sa sexualité. Jusqu'à preuve du contraire (...)  Bien sûr que c'est un choix d'être homosexuel (...) S'ils veulent des enfants, qu'ils couchent avec une femme». (*)

L’homme qui assure la sécurité d’Éric Zemmour est Albéric Dumont, porte-parole officiel de la Manif pour tous, vaste mouvement conservateur sur le plan social, hostile à l'interruption volontaire de grossesse, et à la banalisation de l'homosexualité. 

Pour justifier son ancrage dans la tradition ÉricZemmour n'a pas hésité à tenter une timide réhabilitation du régime de "l'État Français" sous l'occupation. D'une part, il nie la déportation des homosexuels, et d'autre part, il tente de réhabiliter la personne de Philippe Pétain, qui selon lui aurait protégé des Juifs. En réalité, si en France, l'extermination a été moins complète qu'ailleurs, c'était du aux lourdeurs et aux contradictions internes de l'administration de la «Zone libre», et à la bienveillance d'une grande partie de la population. Le régime ne souhaitait pas agir trop visiblement après les réactions très hostiles qui ont suivi la rafle du Vel d'hiv. Le Maréchal n'a sauvé personne volontairement.

Zémmour sera-t-il un Grand Candidat ?

En quelque semaine, il est passé de 3 à 20 % d'intentions de vote. Laissant supposer sa présence au second tour, où se trouverait face à Emmanuel Macron.

Les médias lui ont fait grand honneur, le candidat aurait beaucoup d'argent, on a écrit que Vincent Bolloré, le magnat de la presse le financerait. L'annonce de candidature d'ÉricZémmour a été très spectaculaire avec un décor s'inspirant de l'appel du général de Gaulle du 18 juin 1940. 

Son premier meeting de campagne a été impressionnant, en réunissant à Villepinte le 5 décembre 13000 militants surchauffés. Malgré quelques incidents mettant en cause son service d'ordre qui a malmené des militants d' "SOS-Racisme", ce fut un grand succès. Il a profité de l'ambiance pour proclamer le nom de son mouvement : "Reconquête".  On peut voir dans ce titre une allusion à la Reconquista espagnole, qui a chassé musulmans et juifs d'Espagne. La tolérance d'Éric sera t-elle à l'image d'Isabelle ?

Mais la campagne ne fait que commencer. La droite libérale a finalement choisi une candidate plutôt  modérée, pour contrer le futur candidat Emmanuel Macron. Valérie Pécresse aura sa chance contre "l'extrême droite". 

Marine Le Pen tentera probablement de bénéficier de la campagne d'ÉricZemmour pour peaufiner son image de candidate présentable, en profitant de la diffusion d'idées proches des siennes diffusées par ÉricZemmour, tout en rejetant les excès de son concurrent.

La Gauche est dominée par les idées écologistes. Le parti socialiste avait pour vocation le social, or c'est devenu avec l'immigration le domaine du Rassemblement National, qui est aujourd'hui le parti des classes populaire. Les socialistes se sont engouffrés dans l'écologie, qui séduit des bourgeois et des jeunes, mais ils ne sont pas assez nombreux, alors, voyant sa candidature échouer, Anne Hidalgo, préconise une primaire à gauche, refusée par ses concurrents.  Jean Luc Mélenchon ne réussit plus à convaincre et semble usé, il a fait trop de concessions aux islamistes et semble aimer les régimes tyranniques. Plus personne ne croit qu'un candidat de gauche sera présent au second tour.

Fin décembre 2021, on constate un certain tassement des intentions de vote pour ÉricZémmour, et on prévoit au second tour un duel Macron-Pécresse. La France peut s'inquiéter de voir un polémiste atteindre 20 % d'opinions favorables dans des sondages.

Espérons que la campagne électorale nous ramènera sur des questions plus importantes, par exemple, quelle est la meilleure politique pour consolider la cohésion sociale ? pour réindustrialiser la France ? pour réduire les déséquilibres territoriaux ?  pour éviter une domination chinoise ?

Je sens que le futur président aura bien des décisions impopulaires à prendre, et qu'il se fera maudire par beaucoup de monde. C'est curieux de voir tous ces messieurs dames se ruiner la santé pour être les premiers, donc les  premiers à se faire insulter  !  ! 

Michel Lévy