Mivy décoiffe, car il est fait par un chauve

Journal 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020, 2021
Derière mise à jour 27-Jui-2022
Pour m'écrire, ou pour s'abonner à la liste de diffusion

Le Réactionnaire :
Revue de Presse

Le premier sexe

Eric Zemmour
EAN : 9782207257449 144 pages
Éditeur : DENOËL (02/02/2006) 3.16/5

Résumé : A quoi ressemble l'homme idéal ? Il s'épile. Il achète des produits de beauté. Il porte des bijoux. Il rêve d'amour éternel. Il croit dur comme fer aux valeurs féminines. Il préfère le compromis à l'autorité et privilégie le dialogue, la tolérance, plutôt que la lutte.

L'homme idéal est une vraie femme. Il a rendu les armes. Le poids entre ses jambes est devenu trop lourd.

Certaines féministes se sont emparées de cette vacance du pouvoir, persuadées que l'égalité c'est la similitude.

Aujourd'hui, les jeunes générations ont intégré cette confusion. Les fils ne rêvent que de couple et de féminisation longue durée. Ils ne veulent surtout pas être ce qu'ils sont : des garçons. Tout ce qui relève du masculin est un gros mot. Une tare. Mais la révolte gronde. Les hommes ont une identité à reprendre. Une nouvelle place à conquérir. Pour ne plus jamais dire à leurs enfants : " Tu seras une femme, mon fils. "

Critique :


kingodatown   20 décembre 2008
★★★★
Le premier sexe est un petit livre traitant de la métamorphose de l'homme viril des années 60 en l'individu-marque du XXI siècle, hautement féminisé par les publicitaires. C'est aussi le moyen qu'a trouvé l'auteur pour exprimer ses points de vue sur des sujets un peu moins ancré à la thématique centrale. Même si l'on n'avoue n'être pas toujours d'accord avec les convictions chères à l'auteur, il n'en reste pas moins que son essais en demeure très bien écrit et a le mérite de bousculer les idées reçues sur les bien faits du modernisme dans lequel il est de bon ton de prôner l'égalité des sexes.
zorme   11 octobre 2021


Je me suis dernièrement penché sur la version Wish de «Vers la féminisation » d'Alain Soral.
Dans « Premier Sexe », le délicieux Eric Zemmour commence entre autres par une salve sur la mixité conjugale (couple Karembeu) puis nous expose subtilement sa thèse du grand remplacement homosexuel, avec toutes ces lavettes refusant la guerre, n'hésitant pas à faire la vaisselle ou changer une couche (attention à la tentation pédophile), pour plaire à Madame. Tout ceci aboutissant au final à une consommation de pornographie de plus en plus violente !


5,0 sur 5 étoiles
 Tellement évident, en fait
Commenté en France le 16 août 2021

Une fois de plus, merci Monsieur Zemmour. Merci d'être un des rares à exprimer ce qui devrait être une série d'évidences si l'on vivait dans une société un peu moins malade, un peu moins imbue de sa religion progressiste aux effets dévastateurs. Zemmour n'est nullement misogyne, mais il dénonce les dérives du féminisme et ose mettre en cause bon nombre d'effets "collatéraux" de l'évolution du statut de la femme.

Hommes et femmes pourront lire ses propos en n'étant guère scandalisés, à condition de cultiver l'esprit critique et d'admettre les tares de l'idéologie désormais dominante.

Oui, Zemmour défend les vertus viriles, y compris la violence. S'en offusquer revient d'autant plus à nier la nature de l'homme, que le monde actuel prouve bien que la violence est et restera le moteur de l'Histoire. Alors pourquoi ne pas l'admettre, la canaliser et la mettre à bon usage ? Le refuser obstinément revient à s'éclipser de la marche du monde, et c'est exactement ce qui se produit. Bref, le livre ne touche pas que les relations entre les sexes, il aborde notre conception de nous-mêmes, ce fameux refus de la puissance qui caractérise l'Occident depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Ceux pour qui tout cela est un simple raccourci vers un appel à la violence envers les femmes, leur humiliation, n'ont strictement rien compris au livre. Zemmour connaît (très bien) l'Histoire, c'est évident, mais surtout, il la comprend. Il en tire les leçons. Il argumente et décrypte, recadre et prend du recul. Ce livret est conçu comme un pamphlet, pas un précis de sociologie. Il n'a pas l'ambition d'être exhaustif ou scientifique, mais de provoquer la réflexion. Cela ne s'appelle pas de l'idéologie, cela s'appelle de l'intelligence.

1,0 sur 5 étoiles Je n’en reviens pas de ce que je viens de lire..
Commenté en France le 9 décembre 2021

J’aime beaucoup Zemmour, je partage des constats identitaires et sa vision patriote de la France. J’ai voulu lire ce livre afin de me faire ma propre opinion quant à sa supposée misogynie et, titillée par sa réponse peu convaincante à ces accusations dans son meeting (« je ne suis pas sexiste, j’étais entourée par des femmes quand j’étais enfant »)

J’ai acheté ce livre. Il se lit très vite. Clairement il m’a refroidie, je me suis presque sentie trahie par certains propos, ma déception est grande et je suis tombée de haut. Je ne suis pas sure d’être capable de sacrifier les femmes sur l’autel de l’identité française, ce combat devrait se faire avec les femmes, et non au moyen des femmes pour finir par leur mettre à l’envers (excusez-moi de l’expression).

J’ai perçu un air de déjà vu de révolution française. Les femmes participent activement à la lutte, elle sont la moitié de l’outil révolutionnaire. Pourtant une fois le pouvoir pris elles en sont exclues, et finissent une dizaine d’années plus tard avec le code Napoleon reléguées au rang d’épouses soumises à l’autorité et à la domination juridique du mari.
Je voyais venir Zemmour tel le dernier espoir de sauver la culture française, c’est sûrement toujours le cas, mais je constate que sa vision des femmes et des hommes et des rapports entre eux ne sont pas les miens et je refuse d’être complice de ce que je considère comme le sacrifice de mon sexe.

 

Extraits :

 «  la prophétie de Karl Marx s'est avérée, le capitalisme, authentique force révolutionnaire de l'histoire, a consciencieusement détruit tous les liens traditionnels ; la famille patriarcale - le fameux ménage - était le dernier bastion qui lui résistait, le dernier obstacle à la marchandisation du monde. »

« La touche ultime d'un projet authentiquement révolutionnaire de fabrication frankesteinienne d'un homme sans racines ni races, sans frontières ni pays, sans sexe ni identité. Un citoyen du monde métissé et asexué. Un homme hors sol. (p. 28) »

« Dans les sociétés patriarcales traditionnelles, on avait pris acte de cette dichotomie. Il y avait les épouses pour le mariage et les enfants ; les maîtresses pour l'amour ; les courtisanes ou le bordel pour le plaisir. Chacune de ces femmes faisait un sacrifice : l'épouse avait la sécurité et le statut social, le respect, mais rarement le plaisir et le romantisme des sentiments ; la maîtresse, courtisane ou non, avait celui-ci et parfois même le plaisir, mais pas la sécurité ni le statut social ; la prostituée semblait la moins bien servie, mais elle avait l'argent, parfois elle avait même l'amour... »

Éric Zemmour est surtout le candidat de l’homophobie

PAR GAYLIB  le 01/12/2021     Catherine Michaud et Yann-Maël Lahre

E. Éric Zemmour est désormais officiellement candidat à l'élection présidentielle. Et ce n'est pas une bonne nouvelle… Pour l'association de LGBTI libéraux et de centre-droit GayLib, Catherine Michaud et Yann-Maël Lahrer tiennent à rappeler ses positions sur les questions LGBTQI+

Le poison Zemmour, le polémiste devenu le candidat à la présidentielle le plus homophobe de la Ve République, n’en finit plus d’empuantir la conversation nationale. Trop rares sont les leaders d'opinion et les responsables politiques qui prennent fermement position contre la discrimination, la violence et les autres manifestations d'homophobie et de transphobie prises depuis des années par Éric Zemmour ; nous avons choisi de les relever !

Zemmour, le psy qui considérait que la sexualité est un choix

Pour Éric Zemmour, être homosexuel est un choix. Il suffit de se reporter à l’une de ses nombreuses sorties sur la question, notamment sur CNews : "Oui, on choisit sa sexualité. Jusqu'à preuve du contraire, oui" ; "Bien sûr que c'est un choix d'être homosexuel (...) S'ils veulent des enfants, qu'ils couchent avec une femme". Non, être homosexuel ou bisexuel et assumer son orientation sexuelle est un droit, qui relève de la liberté de chacun. Comme le rappellent de nombreux médecins, à l’instar du psychiatre Philippe Brenot : "L'orientation sexuelle (attirance préférentielle que nous avons tous pour l'un ou l'autre sexe) n'est pas un choix, c'est une tendance que nous découvrons en même temps que notre intérêt pour la sexualité".

Zemmour, l'homophobe qui démolit des vies 

Ce que Zemmour considère comme un choix est encore puni de prison ou de flagellation dans une centaine de pays, et de mort dans huit autres ! En France aussi, il n’y que 40 ans, l'homosexualité était interdite et même condamnée pour "outrage aux bonnes mœurs". Éric Zemmour réfute aux musulmans le pouvoir de s’assimiler aux valeurs françaises. Mais quelles sont ses valeurs, lui qui refuse de considérer des droits pour ceux qui n’auraient pas la même sexualité que lui ? En creux, ce que Zemmour suggère, c’est que nous rejoignions les cultures extrémistes, comme celle des talibans, réprouvant l'homosexualité en raison du caractère infécond de l'union entre deux personnes du même sexe. Contrairement à ce que suggère Zemmour, nous savons combien l’homosexualité censurée et condamnée a généré comme souffrances. Ce que les études montrent en revanche, c’est que "les enfants élevés par des couples homosexuels n’ont pas davantage de difficultés que les autres". 

Zemmour, l’historien qui effacerait les homosexuels français de l’histoire des camps 

Selon Éric Zemmour, dans Le Bûcher des vaniteux, "jamais les homosexuels français n'ont été envoyés dans des camps de concentration pour leur orientation sexuelle". Si la répression des homosexuels a été moins forte en France qu’en Allemagne, la Fondation pour la Mémoire de la Déportation identifie "avec certitude" 62 Français arrêtés pour motif de leur homosexualité, dont 26 ont été envoyés en camp de concentration. Si le chiffre reste pour l'instant limité (les archives sont ouvertes au fur et à mesure), il est difficile pour autant de parler de "légende". Cette impasse historique n’empêche pas, en revanche, le même homophobe de faire la comparaison entre un médecin nazi qui amputait des enfants et collectionnait les yeux de ses victimes, à savoir le Dr Mengele, et le ministre Jean-Michel Blanquer luttant contre l'homophobie et la transphobie à l’école qui conduit encore trop souvent au suicide. Ce qui est criminel, c’est de refuser d’assurer la prise en charge de tous les élèves, quelle que soit l’identité qu’ils expriment. 

Zemmour, le candidat qui ne tolérait pas la transidentité 

"Vous avez vu que la mode aujourd'hui, ce n'est plus les gays, ce n'est plus les lesbiennes, maintenant c'est les transexuels". Le 31 mai sur CNews, réagissant à la récente campagne d'affichage en soutien à la communauté LGBT ("Oui mon pote est gay"), Éric Zemmour fustigeait déjà des manœuvres pour "abattre la norme hétérosexuelle" et condamner la transidentité en imputant également aux personnes LGBT, d’une part "d’avoir la main sur l’État et de l’asservir à son profit", et d’autre part de "désagréger la société". Ces allégations portent atteinte à l’honneur et à la réputation des personnes LGBT et constituent des actes de diffamation. La Cour de cassation a déjà jugé que le fait d’attribuer au "lobby juif" la mise "en péril de l’unité du monde et de la paix" constituait des propos diffamatoires. Les personnes ciblées sont différentes mais les ficelles sont identiques ! D’année en année, les agressions physiques envers les personnes LGBT (lesbiennes, gays, bis, trans) progressent pour atteindre un niveau inégalé de violence. 

Zemmour, le candidat qui veut supprimer la Cour européenne des droits de l'Homme 

Si la France a adopté la loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples du même sexe en avril 2013, ces droits, comme beaucoup d’autres, peuvent reculer. Il n’y a rien d’acquis et leur effectivité est déjà remise en cause. Éric Zemmour ne s’en cache pas. Il propose déjà de se débarrasser "des contraintes de la Cour européenne des droits de l'Homme, de la Cour de justice, du Conseil constitutionnel". Or on sait que c’est grâce à ces institutions, que Zemmour considère comme des "contraintes", que la Pologne ou la Hongrie ne peuvent pas impunément marginaliser toute une partie de leur population. 

La liberté, le vivre-ensemble et l’État de droit sont les valeurs de la France. Plus que jamais, nous devons rester mobilisés pour construire une société de respect, riche de sa diversité et défendre notre République démocratique. À l'heure où une agression verbale, ou physique, en chasse une autre, il n'est pas inutile de rappeler que l'homophobie ne doit jamais nous laisser insensibles, si nous ne souhaitons pas que les plus grands excès de l’Histoire ne se répètent. L’homophobie n’est pas une opinion, mais un délit. 

Catherine Michaud, Présidente de GayLib, Conseillère régionale d’Ile-de-France, Secrétaire Nationale du Parti Radical

 

Quelques messages repris sur Facebook

Israel Goldberg     6/12/2021    

Zemmour, le désamour

       Il existe des phénomènes trans historiques: celui des simples sujets plus royalistes que le roi est une constante maintes fois vérifiée : Napoléon n’était pas français, il était Corse à une époque où la Corse venait d’être achetée par la France à la république de Gênes,mais s’est voulu plus français que les Français. Joseph Dougatchvili, dit Staline, n’était pas russe mais c’est voulu plus grand russe que les russes alors qu’il était géorgien, issu de cette petite république caucasienne complètement excentrée de l’empire.

Toutes proportions gardées et avec les précautions et réserves qui s’imposent pour ne pas comparer l’incomparable, le sinistre moustachu autrichien n’avait au départ rien d’allemand mais s’est voulu à son tour plus boche que les boches, plus allemand que les allemands. Ils ont tous, comme on le sait, mal fini…

Moshe Éric Zemmour devrait méditer au message de Hanouca: les Hellénistes de ce temps là ne voulaient plus porter de noms juifs mais uniquement des prénoms hellènes. Ils cachaient leurs kippas dans leurs poches pour avoir l’air plus grec que grec… et là aussi, même résultat, que les huit lumières commémorent. Mais Hanouca est intemporelle :

Il y a 250 ans, fin 18 eme début 19 eme siècles, est né le mouvement réformé allemand dont la fière devise était aussi, ou déjà : « Être un Juif chez soi mais être un goï dehors! »eux aussi ne voulaient plus porter que noms et prénoms allemands, poussaient la donne jusqu’à ne plus prier que dans la langue teutonne sur des airs de Bethoven… jusqu’à ce que l’Allemagne leur réponde : « Vous êtes ce que vous n’êtes pas» comme l’analyse lucidement le grand historien de l’antisémitisme, Léon Poliakov, fondateur, en 1943, avec Yitshak Shnerson Zal, du premier centre de recherche historique sur la Shoah.

Et comme il le rajoute : tant que les antisemites avaient un Juif entier face à eux, ils ne s’estimaient pas suffisamment forts pour lui porter le coup fatal. Mais quand celui-ci s’est auto détruit à moitié en abdiquant de tous les signes extérieurs de son identité, ils n’avaient plus qu’un demi ennemi, un demi Juif à abattre et l’horreur finale s’est accomplie: en 1938, une loi obligeait les Juifs allemands à rajouter le prénom Israël à leur prénom allemand et Sarah a celui de toutes les femmes et filles à partir de l’âge de 6 ans, prélude à ce quel’on sait.

Hanouca nous rappelle que le chandelier doit briller à l’extérieur. Les Juifs ont été libérés d’Égypte parce qu’ils n’avaient pas changé leurs noms, ni leurs vêtements et ni leurs langues. Non aux Hellénistes d’aujourd’hui qui veulent interdire les allumages publics de Hanouca, le port de la kippa dans la rue et les prénoms hébraïques sur notre état-civil.

« Un peuple qui oublie son passé est condamné à le revivre. » disait le philosophe Santayana.

Zemmour ferait bien d’y méditer.

Zemmour défend la famille   

Deborah

6/12/2021       Tout cela est vrai, Israel Goldberg. Mais néanmoins, ce camp est le seul à encore défendre certaines valeurs qui nous sont chères... notamment les valeurs de la famille, le refus de la théorie du genre... de 2 maux, il faudra choisir le moindre...

 

Critique générale

Hervé-élie Bokobza

Je vais quand même ajouter une couche à propos de l'affaire Zemmour, chaque fois que j'écorche un tant soit peu le petit gourou, on me somme de m'expliquer sur les raisons pourquoi je suis tant opposé aux idées de ce monsieur. Et à chaque fois je me dis; à quoi bon mettre en avant l'argument essentiel sur le grand remplacement sur sa stigmatisation, pas seulement outrancière mais grossière, des Musulmans français, qu'il caricature afin de mieux asseoir son discours, puisque je sais pertinemment qu'il ne sera pas entendu, alors je cherche d'autres causes qui ne manquent pas. Comme sa relecture de l'histoire de la seconde guerre mondiale, son propos douteux sur l'affaire Dreyfus, sa misogynie et j'en passe ! Bref. Comme si je devais m'excuser de défendre la cause des Français de religion musulmane de notre pays.

Aussi ais-je décidé de ne plus rentrer dans ce jeu, à l'instar de ceux qui en 2017 pour s'opposer à Marine le Pen brandissait son programme économique ! Le sage montre la lune et l'idiot regarde le doigt.

Alors une bonne fois pour toute, au moins ce sera dit, il y a une multitude de raisons qui font que tout oppose entre les idées et les valeurs que je défends et celle du sinistre Zémmour, mais LA raison essentielle de mon combat contre lui va à la grossièreté de son discours sur les Musulmans, leur déniant toute approche pacifique de leur religion, et toute capacité à s'intégrer en France tout en vivant leur foi sans faire de mal à personne !

Que ceux qui après de telles révélations se sentent à l'étroit quittent cette page sans avoir besoin de postillonner sur mon mur leur diatribe au préalable !

Serge de Zolty     6/12/2022   : Une interview fictive

Il ne faut pas perturber les meetings du clown triste.

Il ne faut pas l’empêcher de s’exprimer librement (NDLR: 24h sur 24 sur toutes les chaînes).

Il ne faut pas traiter ses fans d’abrutis haineux, il ne faut pas dire que ses propos sur Petain sont des propos de traître, il ne faut pas dire que son adhésion à la thèse du Grand Remplacement est raciste.

Il ne faut pas dire qu’il est homophobe, misogyne et grossier, il ne faut pas dire qu’il a sali la mémoire des malheureuses victimes de Merah.

Il ne faut pas dire que le clown triste c’est le degré zéro de la politique.

Il ne faut pas.

Au contraire il faut faire des débats avec lui, tout plein de débats.

Sur le mode interview de Z comme on en a déjà entendu plein:

- « M. Z+++, comme on veut vous brimer partout, j’ai pris l’initiative de vous inviter sur notre chaîne pour la 56477e fois cette année, que pensez vous du grand remplacement? ».

- Z : « Blabla… grandeur Europe- chrétienne …Napoléon.. Croisades.. Torquemada… Reconquista..Charles Martel..invasion barbare…

- « M. Z, et au 20e siècle, qui a su résister aux hordes ?»

- Z: « Petain, et son entourage, ils ont sacrifié des vies qui comptaient pas trop pour sauver les you…euh les juifs français. C’est eux les vrais résistants! Pas les you… euh les trucs, mais le Maréchal !

- «Vous allez loin dans vos analyses M. Z, mais la république c’est aussi le débat!»

- Z: « je suis pour le débat, pas comme ces pouilleux de communistes islamo gauchistes qu’il faut interdire et expulser par la force du glaive »!

- « Meme les Français »?

- Z: « il faut leur retirer la nationalité française, qui se mérite et doit être réservée aux élites du bon colori »!

- « M. Z, que pensez vous d’Adolf et de Benito?»

- Z: « excellente question! Ils ont posé en des termes peut être excessifs un vrai problème! Et ont su y répondre…»

- « M. Z vous allez loin mais place au débat, le débat doit rester libre! Que penser des meurtres de masse?»

- Z: « .ça c’est un point de détail de l’Histoire »! (Oups je m’ai gourré, ça c’est son alter ego qui l’a dit.. mais il aurait pu!).

- « M. Z, pour terminer cet excellent débat de haute tenue, pensez vous que les enfants de ceux qu’il faut déport..euh expulser.. doivent être concernés aussi? »

- Z: « Bien sur, surtout eux, ce sont les pires, ce sont les futurs remplaçants! Adolf et Benito n’ont pas eu ces pudeurs de vierge effarouchée et chez eux il y avait la sécurité! »

- « M. Z, merci pour vos analyses iconoclastes, vous n’avez pas la langue de bois, nous nous battrons jusqu’au bout pour que vous puissiez vous exprimer seul à l’antenne comme tous les soirs, nous croyons au débat, à la démocratie et au pluralisme!

Notre prochain débat opposera Marine Le Pen et Z sur la notion de peuple inf@rieur ..c’est cela aussi la démocratie: le débat convivial entre tendances opposées sur des thématiques plaisantes et variées qui passionnent les Français! »

(Ceci n’est presque pas un pastiche).

Zemmour défenseur de l'occident

Guy de Clercq

Zemmour est le seul défenseur de l'Occident devant la lâcheté et la soumission des bien-pensants et des bobos-gauchisants qui installe le chaos dans notre société, hier l'on a fait un bashing contre Marine Le Pen , aujourd'hui c'est au tour de Zemmour, le tout orchestré par ce 'Grand Démocrate' , ce Tartuffe de Macron ...! Grande preuve d'intelligence de votre part ...!

Opinion après le super meeting de Zemmour

Philippe Monin

Zemmour a été à la hauteur d'un président républicain qui aime la France viceralement, et combat ces ennemis, ces détracteurs, tous en envoyant des messages forts pour rassembler.

Merci d'avoir tendus la main aux musulmans, qui aiment la France, qui travaillent, éduquent,et respectent la république.

Jean Paul Cantard

Pour ma part je n'ai pas gâché le mien en écoutant attentivement les engagements plutôt convaincants de EZ!! Quant à La Merluche j'ai laissé ce cauchemar aux autres....

Denise Drylewicz

Ce discours a été magistral ! Le succès incroyable mais les merdias aux ordres ne font que tourner en boucle l'incident provoqué par les militants SOS racisme qui savaient très bien ce qu'ils étaient venus faire ! Les inscriptions au nouveau parti de Zemmour explosent. Heureusement nous avons les réseaux sociaux aujourd'hui qui nous permettent de nous informer autrement et de partager nos opinions. Ce ne sont plus les Gilles Bouleau, et autres crétins laveurs de cerveaux qui sont les seuls à (dés)informer. Vive Zemmour président !

 Les merdias aux ordres sont verts de rage devant le succès du brillantissime Zemmour. Ils n'ont jamais cessé de le dénigrer, le ridiculiser, l'insulter ( "fasciste", extrême droite", xénophobe )..alors que tout le monde a pu voir et entendre à quel point tout ceci est faux ! Après ce discours extraordinaire tout ce sur quoi ils se dépêchés de commenter , c'est l'incident à la fin avec les "SOS racisme" qui avaient planqué sous leurs vêtements pour pouvoir entrer leurs T shirts avec ce logo ! C'est quand ils ont montré à la fin ces Tshirts qu'ils ont PROVOQUE la bagarre ! Tout était prévu ! Après ils sont venus chouinés, et portent plainte. Cette gauchiasse pourrie avec les ennemis de la France doit disparaitre !

איבן ישראלי

Magnifique meeting d'Eric Zemmour. Tout y était : le ton, la posture, les constats, le programme et l'engouement patriotique émouvant du public. Eric Zemmour a mis la barre très haute, celle de porter cette excellence bafouée depuis 40 ans par tout un panel de traitres, d'incultes et de médiocres. Eric Zemmour vient de prouver qu'il est factuellement un très grand homme. Et vient de tous les ringardiser. #ZemmourPrésident2022

https://www.franceculture.fr/emissions/la-question-du-jour/les-theses-deric-zemmour-et-le-regime-de-vichy-quel-est-le-regard-de-lhistorien