Mivy décoiffe, car il est fait par un chauve

Journal 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020
Derière mise à jour 30-Nov-2021
Pour m'écrire, ou pour s'abonner à la liste de diffusion

Journal 2021

  lundi 22         Novembre 2021chine

La Chine, y pensez vous parfois ?

La Chine rivalise avec les États Unis, et pourrait devenir d'ici quelques années la principale puis-sance mondiale. Jusqu'à présent, les chinois se sont montré des com-merçants, des industriels remar-quables, efficaces, ils ont accumulé d'énormes ressources financières, or depuis quelques années leur dis-cours a changé, le "président" Xi affiche des ambitions nationalistes, revendique des territoires qui ne lui appartiennent pas, et se dote des moyens militaires lui permettant de les conquérir par la force. Faut-il en tirer les conséquences ?

Voir l'article ici

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

  Dimanche 14         Novembre 2021

Facebook et l'histoire

Le onze novembre est l'anniversaire de la fin de la Grande Guerre. Sur Facebook, on peut lire les nombreux hommages dus aux combattants aujourd'hui tous disparus. Je suis né en 1944, et quand j'avais dix ans, dans les Vosges, je voyais encore les tranchées et à l'école, on nous apprenait à ne rien ramasser de métallique, cela pouvait nous exploser dans les mains. Le 11 novembre à Colmar, on voyait défiler les combattants de la seconde guerre mondiale, des jeunes gens de trente cinq ans, et de la guerre de 14, des soixantenaires encore frais.  Toute la ville était pavoisée.

Pourtant, derrière l'unanimité qui a suivi la victoire en 1918, se cachait de profondes divisions. Entre Alsaciens, ils avaient conservé des prénoms français, parlaient alsaciens, beaucoup s'étaient  habitués à l'Allemagne et étaient fidèles au Reich, alors que d'autres avaient déserté pour rejoindre les armées françaises.

Les juifs français, originaires d'Alsace pour la plupart à l'époque étaient d'ardents patriotes, l'Affaire Dreyfus ne les avait pas ébranlé. Gaston Lévy, mon grand père, à plus de quarante ans avait été rappelé sous les drapeaux et a souffert dans les tranchées pendant quatre ans, il ne comprenait pas comment on pouvait être juif et allemand.

Je l'avais rappelé à un correspondant sur Facebook et écrit ceci en commentaire à une photo représentant une tombe juive au millieu de tombes chrétiennes allemandes : « Mon grand père, né en 1873 a fait les tranchées. Il disait des juifs allemands "ils sont plus boches que les boches ! " Il ne comprenait pas comment on pouvait être juif et allemand.»  .

Facebook m'a écrit : « Votre commentaire ne respectait pas nos Standards de la communauté concernant les discours haineux »  non seulement, il l'a effacé, mais il m'a banni de la plateforme pour 36 heures, en menaçant de m'exclure complètement si je récidivais. Très surpris j'ai fais appel en pensant à un malentendu évident, et dans les minutes qui suivent, Facebook a confirmé son avis et la sanction sans donner d'autre explication. Preuve, s'il en était besoin que personne n'avait lu la discussion, sauf un ordinateur qui avait tiqué sur le mot "boche". 

Facebook m'a dit que je pouvais écrire à une commission de conciliation, composée d'un aéropage d'experts qui rejetait quasiment toutes les requêtes.   J'ai tenté ma chance et la farce s'est arrêtée là car le lien de Facebook aboutit sur un fatra de considérations juridiques et ne donne aucun lien débouchant sur ce jury fantomatique.

Les sanctions se suivent et se ressemblent. J'avais commenté un dessin représentant un travailleur, pèle sur l'épaule qui donnait un coup de pied au derrière à un gros capitaliste, cigare au bec. Voici ce que j'ai écris, prédédé de la motivation de Facebook :

Jeudi 25 novembre 2021, 08:41
Votre commentaire ne respectait pas nos Standards de la communauté concernant les discours haineux Personne d’autre ne peut voir votre commentaire.
Michel Levy : «Arbeit macht frei ! Les juifs étaient réputés non-travailleurs, car ils étaient rarement dans le travail manuel, d'où la réaction kibboutznik pour tenter de prouver que c'était faux, mais allez donc prouver quelque chose aux nazis ! !
De même au Cambodge, les vrais travailleurs avec la pelle, comme sur l'image ci dessus ont mis un coup de pied au derrière aux parasites dans les bureaux... plus d'un million de morts. » (exclu 8 jours)

Pour les mêmes types de motifs, Facebook avait fermé sans préavis le groupe des "Amitiés Algérie Israël" un groupe dont la finalité est la fraternité, et qui remuant des sentiments contradictoires devait faire face à des assault continus d'islamistes, de nationalistes de tous poils et  qui devait lutter pied à pied contre le fanatisme et la bêtise.

L'intelligence artificielle, est sûrement artificielle, mais rarement intelligente, Facebook pour des raisons d'économie n'a embauché qu'un minimum de modérateurs, et tout dialogue est impossible avec lui. Vous avez déjà bavardé avec une machine, vous ?

  Facebook est attaqué sur le plan fiscal et politique, les États en ont peur, et font monter la pression pour que le mastodonte cloue le bec aux terroristes, aux dissidents, et à tous ceux qui menacent la paix public. Facebook voulant sauver l'essentiel, c'est à dire ses revenus, n'hésite plus à tirer sur tout ce qui bouge. Les plus malins connaissent les mots à ne pas utiliser pour ne pas froisser les robots, et continuent à diffuser ce qu'ils souhaitent..

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

Mercredi 10 novembre 2021 vaccin

Le choix du pass

L'épidémie du Covid-19 continue son évolution comme un serpent de mer, avec des périodes répit, des vagues successives, alimentées par des variants nés aux quatre coins du monde. Ils ne sont plus anglais, brésiliens, ou indiens, mais se nomment Alpha, Beta, Gamma...  comme ça on ne vexe personne, mais on sait que l'épidémie est mondiale, et qu'elle ne sera pas jugulée par un seul pays, car la fermeture hermétique des frontières est impossible.

Toutefois, on s'est vite rendu compte que si le vaccin était efficace, même s'il n'était pas suffisant pour assurer une bonne protection. Il fallait malgré tout conserver le masque dans tous les lieux publics fermés, comme les transports en commun ou les salles de spectacles. Plus grave on s'est rendu compte que les vaccins sur le marché apportaient une protection limitée dans le temps. Au bout de six mois, ils avaient perdu la moitié de leur efficacité.

Sans vaccination massive, on aurait laissé la nature agir, et naturellement, nous aurions subi une hécatombe, or les dirigeants n'ont pas le pouvoir juridique de rendre la vaccination obligatoire, ce serait attentatoire aux libertés. Alors ils ont trouvé le "pass sanitaire". On le remet à chaque personne vaccinée. Le pass possède cartouche noir et blanc, lisible sur un document papier, ou visible sur un écran de téléphone portable. Il peut être lue par un smartphone ayant un logiciel spécifique, et comparé à une base de donnée nationale. 

Présenter son pass est obligatoire pour consommer dans un café, un restaurant, voyager en transport en commun, ou entrer dans un lieu public, comme un musée, une salle de spectacle, ou une salle d'exposition. Autrement dit, la personne n'ayant pas son pass est privée de vie sociale. Nos dirigeants ont trouvé le truc, comment contourner la loi et rendre obligatoire, ce qu'ils n'avaient pas le droit d'imposer. Et ça marche  !  ! Le nombre de vaccinations s'envole, et les hôpitaux sont soulagés, ils sont moins surchargés, et les services de soin intensifs peuvent accueillir les cas urgent.

Vu que les deux doses de vaccin ont été efficace globalement pour protéger la population, vu qu'au bout de six mois ils perdent la moitié de leur efficacité, le Président Macron, a décidé que les personnes de plus de 65 ans avaient un délai d'un mois pour se faire vacciner avec une piqûre de rappel. S'ils oublient de le faire, leur pass ne sera plus valable, et la base de donnée nationale dira à l'agent chargé de vérifier l'entrée du lieu public, que la personne ne doit pas être admise.

Certaines personnes ne souhaitent pas subir une troisième piqûre, car elles ont très mal supporté la précédente. L'administration ne reconnaît que six cas permanents d'incompatibilité entre l'état de santé du citoyen et le vaccin, plus deux cas temporaires. Rien ne concerne les effets indésirables qui sont censés ne pas exister ou être insignifiants.

Or l'enquête de pharmaco vigilance du vaccin Pfizer, montre qu'il existe de nombreux effets indésirables, en particulier des d'embolies pulmonaires tous graves, et des zonas dont 46 jugés graves, qui ont suivi directement le vaccin. Vous pourrez lire ici un rapport hebdomadaire, informant le corps médical des problèmes rencontrés. Cette liste est infiniment plus longue que celle admise par les services du premier ministre.

Dans de telles conditions, on ne comprends pas pourquoi le médecin traitant, connaissant l'état pathologique de ses patients, et tenu au courant des risques par des enquêtes comme celle ci-joint n'ont pas compétence pour juger si oui ou non une personne est susceptible de recevoir une troisième dose de vaccin. Dans mon entourage très proches, j'ai vu deux embolies pulmonaires dont une mortelle, et un zona très violent suivant immédiatement le vaccin.

Pensez vous qu'une personne ayant échappé au décès par embolie, ou ayant souffert le martyre avec un zona suite à une deuxième piqûre, ait envie d'en recevoir une troisième ?   est-il normal de l'exclure du pass sanitaire, donc de la priver de vie sociale ?
Est-il logique que le médecin traitant n'ait pas la liberté de se prononcer sur l'opportunité du vaccin compte tenu de l'état sanitaire et des antécédants de son patient ?

D'autre part, une personne sans pass est en quelque sorte un proscrit, à qui on pourrait refuser tous les droits si une dictature fascisante l'imposait. Imaginons un tyran local ou un occupant étranger, qui imposerait un pass à tous les citoyens, accordé s'ils se présentaient à la police. Tout résistant, mal pensant, ou opposant se verrait aussitôt plongé dans une situation bien pire que celle connue par les juifs devant se cacher pendant l'occupation.


Version imprimable avec extraits significatifs du rapport de pharco-vigilence.
pass sanitaire

Le pass est déjà très pénalisant pour ceux qui à tort ou à raison refusent le vaccin, mais il serait mortel pour tous les amateurs de liberté en cas de tyranie .

Les outils pour notre asservissement sont prêts.

 

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

Mardi 19 octobre 2021

Une repentance mal comprise

En septembre-octobre 1961,  la guerre d'Algérie débarque à Paris. Le FLN s'implante solidement dans la communauté nord-africaine, et s'impose par la violence. Ceux qui refusent de payer leur cotisation au FLN, ou qui militent au MNA courent le risque de se faire assassiner. On découvre de nombreux cadavres décapités.

La police réprime ces meurtres, et le FLN n'hésite plus à tirer sur la police, 22 policiers ont été tués en 1961, dont cinq début octobre. Face à cette menace, la préfecture a ordonné un couvre-feu spécial pour les nord-africains, ce qui était à la limite de la légalité. En réaction le FLN a organisé une manifestation puissante pour protester contre le couvre-feu. Il y aurait eu 30 000 manifestants, et il n'est pas sûr que tous soient venus de leur plein gré, des menaces planaient sur ceux qui refuseraient de manifester. Le FLN, ennemi de la France, savait qu'il prenait des risques en maintenant son action.

La manifestation était pacifique, mais interdite. La police l'a réprimée avec une violence d'autant moins contenue, que certains policiers souhaitaient se venger de la mort de leurs collègues, et que la hiérarchie les couvrait. Des témoignages accusent l'entourage du Préfet de police, Maurice Papon d'avoir franchement encouragé la violence.

11500 manifestants ont été arrêtés, et les témoignages parlent de tabassages, dans les autobus, dans les dépôts, des comportements inhumains et indignes. On a accusé la police d'avoir jeté à l'eau des victimes tuées sur le coup, ou après la manifestation, victimes de tabassage.

Le nombre de victimes généralement admis, et passé de quelques-uns, selon la police au début, à plusieurs centaines selon la gauche, puis un consensus parle de quelques dizaines. Le décompte est complexe. Tous ne sont pas morts sur le coup. Tous n'ont pas été tués pendant la manifestation, certains avant, d'autres après, certains cadavres retrouvés cachaient mal que des malheureux avaient été victimes FLN.

Les archives sont contradictoires et les historiens se sont parfois comporté en militants. Je vous invite fortement à lire la revue de presse, en annexe, en particulier l'article de Bernard Lugand qui tente de démontrer avec brio, qu'il n'y aurait eu que deux ou trois victimes de la police, et ceux publiés sur Marianne et Libération qui  analysent plusieurs aspects de ce drame et apportent un autre point de vue.

Le Président Macron a organisé des cérémonies officielles d'hommage aux victimes, en accusant le préfet de police de l'époque, d'être quasiment le seul responsable de ce drame. Ce bouc émissaire est pratique, car son passé criminel pendant la seconde guerre mondiale en faisait le coupable idéal et avait l'avantage diplomatique de masquer les responsabilités du gouvernement français et du FLN.

Cette repentance de la France a un sens pour les seuls français. Quelque soit le nombre réel de victimes de la répression de la manifestation du 17 octobre 1961, le comportement des policiers a été indigne.
Ce drame doit nous maintenir en éveil, en 1941 et en 1961, des policiers ont été capables d'agir au mépris de la morale et du droit, encouragés par une hiérarchie complice. Cela pourrait se reproduire.
Nous devons tous les jours veiller pour notre police républicaine soit digne de la mission qui lui est confiée, et ce n'est pas rendre service à la nation que de cacher les mauvais comportements de quelque uns dans des temps difficiles.

L'Algérie n'est pas concernée par ce drame, et si elle l'était, elle devrait commencer par faire son autocritique, on soupçonne le FLN d'avoir assassiné pendant la guerre d'indépendance, plus de huit milles musulmans d'Algérie sur notre sol, et commis de nombreux crimes de guerre en Algérie.
Depuis son indépendance, l'armée et la police algérienne a réprimé avec une sauvagerie tout à fait comparable à celle des hommes de Papon des opposants, souvent Kabyles, mais pas que.
Le gouvernement Algérien est mal placé pour demander à la France des excuses pour le drame du 17 octobre 1961, mais très bien placé pour imiter Macron, et reconnaître les fautes historiques de sa police et de son armée.

Je ne vois pas en quoi cette contrition unilatérale peut servir pour améliorer les relations franco-Algériennes.
Elle conforte parmi les héritiers du FLN ceux qui pensent que la fin justifie les moyens. Qu'aucun crime ne peut leur être repproché, que les français sont des méchants et eux des gentils quelle que soit les intentions et les actes.
Les dirigeants actuels algériens, nous expliquent que si le pays est mal géré, ce serait à cause de Papon, de Macron, du Roi du Maroc, et des israéliens voir des Kabyles ! 

revue de presse
    

Il faudrait informer les populations, et diffuser sur les événements d'octobre 1961, ainsi que sur toute l'histoire franco-algérienne, une vérité consensuelle, avec ses ombres et ses lumières, car chacun a eu raison quelque part, et beaucoup de fautes ont été commises par les deux belligérants.
On pourrait sur cette base, passer à autre chose, d'autant plus facilement que la plupart des protagonistes de ce drame ne sont plus de ce monde.

Français et algériens avons vécu ensemble, nous nous sommes apporté beaucoup, des millions de musulmans d'Algérie ont choisi la France, ils habitent aujourd'hui

Article et revue de presse imprimables en PDF
parmi nous, et ont pris la nationalité française, preuve qu'en toute bonne foi, un musulman d'Algérie pouvait aussi être français.

Il faut rebâtir une amitié sans complexe ni regrets entre les deux rives de la méditerranée.       

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

Vendredi
15 octobre 2021

L'homme fort de Tunis

La Tunisie qu'on croyait bien partie après l'indépendance se débat dans des difficultés économiques aggravées par l'épidémie de Covid qui a fini de ruiner le tourisme. C'est de Tunisie qu'était parti le printemps arabe, dont les islamistes étaient sortis grans vainqueurs, et avaient prouvé leur incompétence. Kaïs SAÏED reprend tous les pouvoir et tente un régime autoritaire, avec l'appui des femmes, mais sans abandonner son discours complotiste.

Voir l'article ici

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

lundi 30 Août 2021

Que d'interrogations ce samedi  ! 

Ce samedi matin, à la synagogue de Dijon, nous n'avons pas réuni les dix fidèles masculins et adultes nécessaires pour la prière collective. Cela me rend très triste de voir de désintérêt, nous sommes surtout des vieux, nos enfants sont partis loin de la Bourgogne, et ceux qui sont restés nous désertent.

Pourtant nos traditions sont belles, ce même soir, la ville de Dijon nous a offert un spectacle dit de "klezmer", gracieusement dans la cour du musée de la vie Bourguignone. Nous avons écouté des airs traditionnels juifs, certains en yiddish, d'autres en hébreu, et beaucoup en musique. Le chanteur-saxophoniste-clarinettiste était un jeune italien, qui a participé à l'animation de la synagogue de Florence.

Je vois dans cette juxtaposition de deux événements, une marque de l'évolution de notre société, notre patrimoine se diffuse dans la société, mais notre propre communauté semble le négliger.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

lundi 30 Août 2021

Les américains quittent l'Afganistan

" Personne n’aime les missionnaires armés" disait Robespierre en 1791, les Afghans n'ont pas apprécié les droits de l'homme que les soldats occidentaux apportaient à leur femmes. La débandade apparente des États Unis met en évidence la détresse des Afghans qui nous ont fait confiance, et cache les enjeux géostratégiques. Les États Unis ont bien protégé ce qui est l'essentiel à leurs yeux.

Voir l'article ici

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Jeudi 12 Août 2021

Mais Qui  ?

Les manifestations contre le vaccin, et contre le  pass-sanitaire sont devenues régulières, et auraient plutôt tendance à prendre de l'importance, au fur et à mesure que la quatrième vague (Variant Delta) prend de l'ampleur.

Ces manifestations regroupant toutes sortes de mécontents, évoque irrésistiblement aux manifestations des gilets jaunes. Inorganisées, sans direction, et laissant cours à tous les abus.

Le gouvernement veut obliger tout le monde à se faire vacciner, mais il n'en a pas le droit, car c'est contraire à la loi, alors il impose un pass-sanitaire indispensable pour participer à la vie collective : aller au restaurant, dans une salle de spectacle, un hôpital, un train, ou dans des grands centres commerciaux. Ceux qui n'en possèdent pas, car ils refusent le vaccin se sentent "discriminés", et certains se sont collé des étoiles jaunes, les même que les nazis imposaient aux juifs afin de les marquer pour mieux les arrêter et les assassiner.

Ces manifestants individualistes, défendent leur liberté, le droit de ne pas voir leur corps souillé par une injection qu'ils ne désirent pas. Beaucoup pensent que le vaccin profite avant tout à "Big Pharma", l'hypothétique lobby de l'industrie pharmaceutique. Ils résistent à la volonté "système" qui veut leur imposer ce vaccin. On leur fait néanmoins remarquer que " Autre fois, la résistance, c'était risquer sa vie pour la liberté des autres, aujourd'hui, c'est risquer la vie des autres pour sa liberté."

A Metz, Casssandre Fistot a jugée utile de défiler le 7 Août 2021, avec cette pancarte, qui a été photographiée une fois, et diffusée mille fois. On remarque en gros "Mais Qui", on cherche à trouver les Traîtres, (en blanc), responsables probables du virus, du vaccin, du pass, et de tout ce qui va mal en France. On nous donne une piste, la lettre "Q" de qui est agrémenté de deux cornes, montrant le diable. Et devinez qui est diabolique ?  ?   Et on lit la liste des coupables, Macron, entouré d'une série de personnalités réputées juives, même si certaines ne le sont pas.

Cassandre Fistot, qui est professeur remplaçante d'allemand, a été brièvement cheffe de cabinet en 2013 de Louis Aliot, alors vice-président du Front national (devenu RN), avant d’être remerciée et de quitter le parti pour s'inscrire au "Parti de la France", mouvement réputé islamophobe, et nationaliste. Devant le tollé provoqué par sa pancarte, elle a été suspendue par le ministre de l'éducation nationale, et sera jugée pour «provocation publique à la haine raciale le 8 septembre 2021».

Cette affaire est une illustration de l'ambiance "complotiste" qui règne chez les anti-vax, ceux qui refusent le vaccin qui serait imposé par une hypothétique "Big Pharma" qui n'existe que dans leur imagination. En plus Big Pharma, serait aux mains d'un lobby Juif imaginaire, le même qui aurait répandu le virus, dans le but d'enrichir les laboratoires dont ils tireraient les ficelles. On est en plein délire

Ces délires ne font plus rire les responsables de la sécurité intérieure, car, parmi ceux qui le soutiennent, on trouve des admirateurs du Général Daniel Delaward, qui pourrait être le leader anti-républicain chargé par les complotistes de rétablir l'ordre en France. Ils présentent le Président Macron, et son gouvernement comme complices, ou otages des Juifs. La police a découvert un site qui liste des personnalités surtout du monde politique qui seraient juifs, ou qui sont accusés de l'être. Elle veut le faire fermer et cherche ses responsables.

Le Président Macron n'assistera pas la conférence de Durban sur le racisme, qui est en fait un forum antisémite conséquence de la diabolisation d'Israël. Si l'antisémitisme de masse est loin d'être une menace actuelle concrète en France, ceux qui le promeuvent menacent directement la République, qui commence à en prendre conscience.

 

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

Mardi 14 juin 2021

Le pass sanitaire est imposé

 

Mon grand-père disait "Quand il n'y en a pas, il n'en faut pas ! "  Telle a été la devise de nos dirigeants, les masques n'étaient pas utiles, avant d'être imposés. Le vaccin contre le Covid-19 lui aussi a été strictement limité avant d'être généralisé.

Depuis le début 2021, les laboratoires ont fait le forcing, et nous sommes arrivés d'une pénurie à pléthore. Le 18 janvier, il fallait avoir 75 ans pour se faire vacciner, le 16 avril on est descendu à 60 ans, le 11 mai tous les adultes y avaient droit, et le 15 juin on a autorisé les adolescents de plus de 12 ans à se faire vacciner.

Ce virus, comme ses confrères, a tendance à muter, on a parlé de variant, le variant anglais, le variant brésilien, le variant japonais etc. Mais cela vexait les pays où le virus est apparu, alors on a appelé le variant alpha, bêta, gamma, lambda etc...  aujourd'hui c'est le variant Delta, ex indien qui nous cause des soucis, et provoque la majorité des infections. Autrement dit, à peine avons-nous réussis grâce à la vaccination et aux mesures de confinement à réduire sa malfaisance, qu'un nouveau encore plus contagieux apparaît. On parle d'un "delta +".

Les experts affirment que la seule façon de sortir de ce guêpier et d'arriver à l'immunité collective, c'est à dire que plus de 80 % des français soient vaccinés, ce qui est très dur à atteindre. J'ai lu que 5 % de la population ne produisait pas d'anticorps, malgré le vaccin, qu'il existe de nombreuses personnes "anti-vax", opposées par principe au vaccin, peut-être 10 ou 20 % des gens, il existe aussi des personnes non joignables ou difficilement contactables, les sans-abris, les clandestins, les asociaux, si on voulait atteindre les 80 % de personnes vaccinées, il serait donc indispensable, d'une part de vacciner les adolescents, voir les enfants, et en même temps, de rendre le vaccin quasiment obligatoire.

 

La solution trouvée est le pass sanitaire. Il suffit d'imposer un document certifiant qu'on a été vacciné pour pénétrer par exemple dans un restaurant, une salle de spectacle, ou un hôpital. Ainsi les non-vaccinés n'auront leur "pass sanitaire" que s'ils se font tester, c'est à dire qu'on leur prélèvera au fond du nez un peu de je ne sais quoi, c'est très désagréable, et il leur faudra renouveler l'opération toutes les 48 heures. Sinon, ils seront privés de vie sociale, on annonce même qu'à la rentrée, les tests seront payants. On espère que les récalcitrants finiront bon-gré, malgré à se faire piquer.

Afin d'atteindre ce but, le président Emmanuel Macron y a consacré une grande partie de son discours traditionnel du 14 juillet. Il déclare que le personnel soignant, y compris les  infirmières, devra être vacciné, sous peine de se faire licencier. L'accès aux centres commerciaux, et centres de loisir seront réserve aux seuls détenteurs de ce précieux sésame rendu ainsi obligatoire pour tous ceux qui ont plus de douze ans, à partir du premier août 2021.

Mais, cette mesure est intenable, les adolescents n'ont pu se faire vacciner qu'après le quinze mai, il faut un mois entre les deux doses de vaccin, et quinze jours de délai entre la seconde dose et l'immunité. Moins de cinq pour cent des ados disposent de ce précieux sésame. Comment passer des vacances en famille ? ?   devant la levée de bouclier, Olivier Véran, ministre de la santé, contredit le président, il annonce que le pass ne sera exigé pour les jeunes qu'après le 31 août, et dans la foulée, dispense gendarmes et policiers de cette obligation; en période pré-électorale (les présidentielle auront lieu début 2022), on est jamais trop prudent.

Je suis heureux que nos autorités ne soient pas autistes, et puissent corriger rapidement leurs erreurs, mais je suis ahuri devant la désinvolture de la communication présidentielle, personne ne relit donc les discours ?  ?   comment se fait-il qu'un ministre soit obligé de rectifier une décision présidentielle ?  ?  c'est le sérieux de la parole du Président de la République qui a été inutilement mise en cause.



L
e discours du 12 juillet a eu l'effet escompté, et pour se faire vacciner, tout le monde a couru, sauf les culs de jatte, bien entendu  !   

 

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

Mardi 7 juin 2021

Les élections départementales et régionales ne passionnent pas.

François Hollande avait décidé que les régions françaises étaient trop disproportionnées, et souvent trop petites aussi a-t-il regroupé les "petites" régions, et crée le Grand Est, la Nouvelle Aquitaine, ou Rhône Alpes Auvergne.

➔  On vient de faire les premières élections locales, et les enseignements sont vite tombés. Le vainqueur est l'abstentions, un tel taux n'avait jamais été obtenu, pensez donc en 2004 => 34 %  en 2010=>48,8 %  en 2015 =>41,6 et en 2021 => 65,7 %  c'est énorme. 

➔  On remarque une corrélation entre la population du département et le taux d'abstention, plus il est peuplé, moins on vote.  Sur le graphique plus bas, j'ai mis la population sur un axe (en logarithme, c'est plus parlant), et le % d'abstention, chaque point représente un département

➔  Mis à part la Corse où on a beaucoup voté (42 % d'abstention) en raison de la concurrence entre listes nationalistes, mis à part Lyon et Paris ou il n'y a pas eu de scrutin départemental, la corrélation est assez bonne, plus le département est petit, plus on vote.

➔  Un autre enseignement a été l'échec des mouvements récents au profit des partis traditionnels, le Rassemblement National, comme la République en Marche ont perdu un peu partout au profit de la droite libérale traditionnelle, appelée aujourd'hui les Républicains, grands vainqueurs du scrutin, et de l'union de la gauche autour du parti socialiste qui profite de sa forte implantation locale.

➔  Les explications fusent pour expliquer ce désintérêt, je privilégierais le manque de visibilité des enjeux. On ne voit pas bien en quoi voter pour telle ou telle liste changerait quelque chose, vu que tous les candidats ont à peu près le même programme. La décentralisation n'a pas donné aux régions l'influence qu'on les Länder allemands ou les cantons Suisse, le véritable élu de proximité est le maire.

➔  Le désintérêt pour les urnes est beaucoup plus fort chez les jeunes qui n'ont perdu beaucoup du sens civique qui était jadis enseigné dans les écoles. L'abstention, à 79% chez les 18-34 ans, chute à 62% chez les quinquagénaires, et même à 42% chez les plus de 70 ans. Il faut dire que les jeunes sont les grands sacrifiés de notre société, fini l'époque où si tu avais un diplôme tu trouvais du travail, la norme de l'emploi, c'est la précarité, les difficultés à se loger, les conséquences du COVID n'ont pas non plus arrangé les choses. Les hommes politiques sont généralement discrédité dans notre société, car ils n'ont pas réussi à porter de projets réalistes et enthousiasmants.

➔ Alors, comment se réconforter ?   en pensant à l'Algérie, où lors des dernières législatives, il n'y a pas eu 5 % de votants en Kabylie !

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Mardi 14 juin 2021

L'arabe de service

Taha Bouhafs n'en revient pas, journaliste de gauche, il se retrouve lui-même au tribunal, accusé de racisme pour avoir traité d'arabe de service, Linda Kebbab, syndicaliste policière.

Taha Bouhafs est arrivé d'Algérie en France, à l'âge de quatre ans, ses grands parents ont combattu la France les armes à la main en Algérie, naturalisé français, ayant arrêté ses études très tôt, sans diplôme il est militant pro palestinien, mais surtout anti police. Il a réalisé plusieurs scoop dont bien des journalistes seraient fiers, par exemple, c'est lui qui a photographié Alexandre Benalla , un proche du président Macron, tabassant un manifestant. Témoins des affrontements entre la Police et les Gilets Jaunes, il diffusera de son mieux des images des brutalités policières. Au théâtre, il découvre Emmanuel Macron deux sièges avant lui, il lance l'info sur les réseaux sociaux et le président est fort mal accueilli à sa sortie du théâtre. Traînés plusieurs fois devant les tribunaux, il a été relaxé. Est-il vraiment journaliste ?   Emmanuel Derieu professeur de droit pense que non, car on ne peut pas être à la fois journaliste, c'est à dire observateur, et militant c'est à dire acteur.  

Linda Kebbab sait ce qu'est le racisme, mais n'en fait pas un fond de commerce. Sa grand mère a vu des horreurs de la guerre d' Algérie, par exemple les viols par des militaires français en permission de petites filles qui se badigeonnaient de suie pour tenter d'être repoussantes. Elle même a vu aussi les têtes d'enfants coupées par les islamistes en Algérie pendant les années noires, elle a fuit l'horreur, et sa mère lui a fait promettre de ne pas se venger, mais au contraire d'accepter la France, et de devenir une bonne citoyenne. Aussi, elle a réussi tout ce qu'elle a entrepris, elle a monté une entreprise, puis elle est entrée dans la police où elle a milité contre les lâchetés administratives. Elle s'est engagée dans le syndicalisme, afin que le droit soit respecté, y compris le droit du travail, et que le racisme n'y soit soit pas toléré.

L'insulte d'arabe de service lui est resté dans la gorge, l'arabe de service serait une arabe, prise au hasard, dont le rôle serait de servir d'alibi à des racistes qui pourraient dire, "vous voyez, nous avons une arabe parmi nous", l'arabe de service serait choyé, et n'aurait d'autre mission que de dire du bien de la hiérarchie.   Mais Linda Kebbab est une battante, une "emmerdeuse"  ! !  elle dénonce tout ce qui ne va pas, et se fait plein d'ennemis au sein de l'institution. Pourquoi ? car elle aime la police, elle sait que sans sécurité, il n'y a pas de liberté. elle sait que traquer des arabes voyous, ce n'est pas traquer des arabes, mais traquer des voyous !  !   Taha l'accuse de racisme par ce qu'elle est policière, et qu'elle poursuit les voleurs et les truands, comme si être arabe ou noir voulait dire être voleur ou truand  !  !
Dans cette affaire, qui insulte les noirs et les arabes ?    

Les uns sont fatalistes, et disent « Le pouvoir » est racistes par nature, il faut le combattre. Le système est pourri et la seule chose à faire, est de le dynamiter. On va même plus loin, on assimile «le pouvoir» à une ethnie ou une religion. On dit les blancs, les français, les juifs etc…. sont contre nous, car c’est dans leur nature… Ainsi on a eu le FLN, on a le Hamas, et on a les Indigènes de la République dans nos banlieues.

À côté du pessimisme de personnages souvent aigris, frustrés, on voit l’optimisme de ceux qui jouent le jeu de la République, qui n'hésitent pas parfois à entrer dans la police pour traquer les gens malfaisants.. et ils en trouvent parfois même au sein de la police ! ! Ceux là savent que ce monde est imparfait, mais ils veulent le réparer, car ils savent aussi que nous n'en avons pas d'autre.

Nos républiques ont inscrit dans leurs constitution de grands principes, qui ont fait avancer l’humanité. Après de nombreuses luttes, on a aboli l’esclavage, on a retenu le principe que les hommes naissent égaux en droit etc…. En Israël aussi, la déclaration d’indépendance est pleine de beaux principes qui devraient s’imposer aux législateurs et à la société. Or partout, on voit des dirigeants ou des particuliers, qui ne les respectent pas. Notre société a donc besoin d’hommes de femmes, et de juges qui nous obligent à être nous même, d’être les dignes enfants des humanistes qui ont crée nos sociétés, et qui les ont rendues humaines et vivables.

Dire que l’État ou sa police serait raciste par nature, serait d’une part nier une réalité évidente, et d’autre part, légitimer tous les abus considérés alors comme « naturels ». Cela donne un chèque en blanc à tous les terroristes, ennemis de nos libertés qui font le pire au nom des « opprimés ».

Linda Kebbab n’est pas une collabo qui sert d’alibi aux oppresseurs des noirs et des arabes, elle n’est pas l’arabe de service, elle défend nos libertés, notre république contre la délinquance, et le racisme.

Michel Lévy

 

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

Mardi 08 juin 2021

Encore des violences au Proche Orient

La judaïsation de Jérusalem Est, a ulcéré la population du quartier aujourd'hui musulman de Sheikh Jarrah, provoquant des émeutes violentes à Jérusalem, et des affrontement invraissemblables entre des voisins Juifs ou Arabes qui vivaient paisiblement jusqu'à présent dans des villes mixtes comme Lod ou Acco.

Le pays, sans gouvernement s'est laissé surprendre par les milliers de roquettes lancées depuis Gaza. Israël comme d'habitude a gagné la bataille, mais pas la guerre. On rêve à cette heure d'un nouveau gouvernement israélien, ayant l'inspiration nécessaire pour consolider l'unité nationale, et pour trouver le compromis magique qui réunira palestiniens et israéliens autour d'un même projet de développement économique et humain. . .    suite de l'article ici

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile


Mardi 11 mai 2021

Le Drame de Meron

Le judaïsme appelle l'Omer, la période entre Pessah,  (Pâque juive) qui commémore la sortie d'Égypte, et Shavouoth (Pentecôte) qui commémore le don de la Torah sur le mont Sinaî.  C'est une période triste, où les fidèles n'écoutent pas de musique, ne se rasent pas, en souvenir des 24 000 disciples de Rabbi Aquiba qui sont morts de la Peste pendant cette période. Mais le 33 ième jour de l'Omer, 'ל'ג Lag Baomer, l'épidémie s'est arrêtée.

Ce jour là Rabbi Shimon Bar Yoh'aï est décédé, il y a plus de 1900 ans. Ce jour là, selon ses dernières volonté on fait la fête. Une fête mystique en l'honneur de ce Tanna (rédacteur de la Michna, base du Talmud). Persécuté par les romains, il s'était enfermé pendant 13 ans dans une grotte où il aurait rédigé le livre du Zohar (livre des splendeurs), qui contient les bases de la Cabbale (On attribue plutôt cet ouvrage à Moïse de Léon, qui vivait au XIII ième siècle en Espagne, mais il ne faut pas le dire)

Lorsque Bar Yoh'aï est sorti de sa grotte, par ce que le prophète Élie était venu lui dire que l'Empereur Adrien était mort, et qu'il ne risquait plus rien, son regard était si vir qu'il enflammait tout ce qu'il voyait. Pour cela à l'anniversaire de sa mort, on allume partout de grands feus, et au son de la musique, on danse, en général entre hommes, pendant toute la nuit. Les pélerinages en l'honneur de la Hilloula (aniversaire festif du décès) de Rabbi Shimon Bar Yoh'ai étaient très important, même à Tlemcen ... Voir article ici

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Mardi 04 mai 2021

La fin du ticket de caisse

Le code de l'environnement, prévoit la disparition du ticket de caisse pour les achats de moins de 30 € . La loi a été votée fin 2019, et voici ce qui était prévu.
« À partir du 1er septembre 2020, les commerçants ne fourniront plus de tickets pour des transactions inférieures à 10 euros. Quelques mois plus tard, à partir du 1er janvier 2021, le seuil grimpera à 20 euros. Ce n’est qu’au 1er janvier 2022, que les tickets de caisse disparaîtront jusqu’à 30 euros d’achat.»
Or on observe un retard dans la mise en application de la loi, lisez jusqu'au bout ce petit article, et vous aurez peut-être la solution.

On reproche plusieurs choses aux tickets de caisse :

  • Un gaspillage de papiers, des milliards de feuillets jetés immédiatement, ce qui fait des kilomètres de papiers, et des millions d'arbres abattus pour rien.
  • Le ticket de caisse est fabriqué avec du papier thermique. Il contient des perturbateurs endocriniens dangereux. Le Bisphénol A dangereux a été interdit, mais est remplacé par la Bisphénol S qui pourrait lui aussi "conduire à augmenter l’exposition de l’homme à un composé hormonalement actif" selon une étude de l'INRA

Les consommateurs, surtout les retraités sont vent debout contre cette mesure.

  • Elle empêche de vérifier les erreurs de caisse, de constater la hausse des prix, et de vérifier si les promotions sont effectivement appliquées. Dans une note élevée le consommateur à une vue claire sur ce qui est cher et ce qui ne l'est pas, très utile pour gérer son budget.
  • Elle est une garantie d'achat, permet les échanges, et de répartir les dépenses en cas d'achats groupés. Elle peut servir de note de frais pour son employeur ou une association. C'est d'ailleurs une obligation pour les entreprises.

En Allemagne, les tickets de caisse sont désormais obligatoires pour tout achat, comme elles sont en Italie, qu'il s'agisse d'un café ou d'une viennoiserie. La France fait cavalier seul, et le prétexte écologique passe mal.

La suppression du ticket de caisse permettra un gain financier pour tous ceux qui sont amenés à en éditer. Elle permettra de masquer les pratiques frauduleuses, et gènera surtout les gens les plus modestes. L'économie de papier est dérisoire, si on compare aux innombrables bons d'achat offerts par le supermarché en même temps que le ticket de caisse, ou par rapport aux wagons de prospectus qui envahissent nos boîte aux lettres.

  Une fois de plus l'écologie apparait comme un prétexte pour enrichir les plus riches, on nous impose trop souvent des normes dont l'utilité n'est évidente que pour les entreprises qui en profitent, ici, on va sans pudeur encourager la triche au détriment des plus modestes...  pourquoi ?   mais pour sauver la planète pardi  !  !

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Jeudi 15 avril 2021

La justice en folie

L'assassinat de Sarah Halimi en 2017 par Kobili Traoré a déjà donné lieu à un article ici-même. En résumé, une vieille femme juive sans histoire s'est fait massacrée et défenestrée par un voisin musulman sous l'emprises de la drogue. La police présente sur les lieux n'était pas intervenue. Après de longs moments d'hésitation la justice avait reconnu le caractère antisémite, et Kabili Traoré avait été condamné à une peine de sûreté de 20 ans en hôpital psychiatrique sans être jugé pour assassinat par une cour d'Assise.

La chambre d'investigation de la cour d'appel avait estimé que Kabili Traoré n'était pas condamnable parce que son discernement était aboli lors de son crime. La famille avait porté l'affaire devant la cour de cassation qui a confirmé le point de vue de la cour d'appel.

Cette décision est difficilement acceptable, elle est particulièrement intéressante car elle soulève beaucoup de questions.

Voir l'article...

 

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

Jeudi 15 avril 2021

Les écologistes sont-ils à gauche ?

Le réchauffement climatique que nous constatons tous les jours depuis plusieurs années n'est plus discutable, malgré les aléas observés ici ou là. Partout les glaces fondent, dans les Alpes comme aux pôles. On cultive de la vigne en Grande Bretagne, et les insectes méridionaux remontent la Saône.

Ces changements inquiètent, les scientifiques divergent sur les causes, mais prévoient tous une accélération des tendances actuelles, et une majorité d'entre eux accusent les activités humaines d'en être responsables.

Cela se traduit sur le plan politique, ou tous les leaders disent "Plus vert que moi, tu meurs !". Il existe en France un parti, Europe, Écologie, Les Verts, (EELV) qui s'attend à faire d'excellents résultats aux prochaines élections régionales dont l'échéance plusieurs fois repoussée en raison de l'épidémie de COVID est prévue fin juin 2021.

La gauche s'est toujours prétendue "progressiste", le progrès scientifique et technique permet d'accroître la richesse, et la gauche a toujours milité pour une meilleure répartition des fruits de l'expansion. La droite est réputée "conservatrice", elle se méfie du progrès et des aventures, et la prudence a toujours été son cheval de bataille.  Préférer la frilosité aux aventures est un comportement de droite. En ce sens, les écologistes sont franchement à droite, hostiles à tout ce qui utilise de l'énergie, ils trouvent dans le retour à la nature, à une société en décroissance, la source du salut. Il ne s'agit pas de gagner plus, mais de dépenser moins et mieux.

La gauche a toujours été patriote, et laïque. Les colonies ont été voulues par des hommes de gauche, qui voulaient apporter la civilisation au monde, on peut prendre comme symbole Jules Ferry, chevalier de l'éducation, de la laïcité, et de l'expansion des valeurs de la République dans les territoires conquis. La gaucheétait hostile au séparatisme, c'est à dire qu'il était interdit de cracher par terre et de parler Breton. Au contraire aujourd'hui les écologistes militent pour cultiver les spécificités régionales, les langues locales, et bien sûr outre-mer, ils sont très ouverts aux cultures que la république française avait tenté d'occulter, voir de faire disparaître. La France à leurs yeux est une puissance oppressive, et malfaisante. On célèbre le 22 mars 1962, jour de la défaite française, qui a vu le début de l'arabisation de l'Algérie, et de la promulgation d'un code de la famille ultra réactionnaire. Certains écologistes voient d'un bon oeuil le mouvement décolonial, qui ramène chaque individu à ses origines ethniques, en niant les grands principes de 1789.

Les idées portées par les militants d'Europe Écologie les Verts, anti progressistes, favorables à ceux qui combattent la laïcité car ils sont d'anciens colonisés, méprisant la notion de nation et montrant le côté bien réel mais désagréable de notre histoire met très mal à l'aise les anciens électeurs de gauche, ceux qui se reconnaissaient dans les idées de 1789.  Ils ne s'y retrouvent plus, aussi s'engouffrent-ils au Rassemblement National. À Dijon, le candidat du RN a pris comme slogan "Pour une région qui vous protège" et c'est le slogan qui aurait pu être celui de la gauche au siècle dernier.
Ceux qui redoutent les aspects racistes du Rassemblement, hésitent, certains migrent vers le centre mou du Président Macron, beaucoup se réfugieront dans l'abstention.

La gauche est bien malade, déboussolée par l'écologie, elle a perdu ses repères et ses électeurs.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

Vendredi 02 avril 2021


La Francophonie et le Rwanda

Le Rwanda est une ancienne colonie Belge avec le Burundi et le Congo Belge. La minorité Tutsi a été proche du pouvoir Belge, et certains de ses membres étant devenus indépendantistes, les autorités belges auraient suscité des révoltes paysannes Hutus se traduisant par des milliers de morts tutsis. D'où un départ vers l'Ouganda, et un rêve de reconquête.
voir : http://www.mivy.fr/articles/14_04_Rwanda.html

Le FPR, Front Patriotique Rwandais, à majorité Tutsis a mené alors, avec l'aide de l'Ouganda, et du monde anglophone, une guérilla pour reprendre le pouvoir. La France a soutenu le régime Hutu, l'a armé, et n'a pas voulu voir la violence raciste et criminelle qui s'était emparé du gouvernement Rwandais.

En décembre 1993, ouvrant enfin les yeux, la France retire ses troupes pour confier le maintien de l'ordre à l'ONU. Le 7 avril commence le génocide des Tutsis, le 9 la France évacue ses ressortissants et quelques autres européens.  Devant l'ampleur des massacres, la France s'est activée pour que sous contrôle de l'ONU, une force internationale soit dépêchée. Les anglo-saxons s'y sont opposés de toutes leurs forces, et ce n'est qu'en juin 1994 que la France est autorisée à lancer l'opération Turquoise, qui ne durera que trois mois, dès le mois de juillet, le FPR prend le pouvoir à Kigali, et fin Août, la France quitte définitivement le Rwanda.

Paul Kagamé , le chef du FPR, prend le pouvoir, se fait élire avec un score "Mobutuesque", 97 % des voix  !  il proclame la réconciliation nationale, et enferme ses opposants. Il accuse la France qui avait combattu le FPR de complicité dans le génocide, et décide de tourner le Rwanda vers le monde anglo-saxon, en adhérant au commonwealth, et en faisant basculer du jour au lendemain l'enseignement du français vers l'anglais. Économiquement, le Rwanda se tourne vers l'Ouganda, le Kenya et le monde anglo-saxon, et délaisse le Congo où se réfugient entre un et deux millions d'Hutus dont certains génocidaires. Pour tout arrangé, les français ont accusé un proche de Paul Kagamé, d'être responsable de l'attentat contre l'avion du président Rwandais qui avait été la cause déclenchante du génocide.

Les Hutus réfugiés au Congo furent victimes entre 1994 et 1997 de massacres abominables, des innombrables civils tués, dont certains par des éléments du FPR venus du Rwanda, mais ces victimes n'ont intéressé personne, et les rapports sur les responsabilités sont restés imprécis, et contradictoires. À partir de 1997, des hutus ont été autorisés à retourner au RWANDA.

Si François Mittérand, et la France, ont tout fait pour empêcher le FPR de Mougabé de prendre le pouvoir, (ce qui explique sa rancune), les français avaient fui avant le génocide, en suppliant l'ONU et l'Union Africaine d'intervenir pour éviter le drame. Personne n'a jamais fait d'enquête, ni condamné l'ONU, ou les anglo-saxons, ou l'OUA pour leur immobilisme coupable.

C'est dans ce contexte de relations détestables entre Paul Kagamé et la France, qu'Emmanuel Macron a décidé de tenter ce qui pouvait l'être pour sauver la francophonie au Rwanda. Il a fait nommer Louise Mushikiwabo, un écrivain Rwandais au poste de présidente de la Francophonie. (OIF). Ce choix se justifiait, car aujourd'hui, et surtout demain, le centre de la Francophonie sera en Afrique, vue la croissance démographique du continent, et le combat contre le monopole de l'anglais doit continuer.

Cela ne pouvait pas suffire, la France avait combattu le FPR, et s'était sauvé quand elle devait protéger les civils tutsis, il fallait prouver que la France avait changé, qu'elle acceptait le régime Kagamé, et n'avait jamais voulu la mort des Tutsis...  et ce fut le Rapport Duclert rédigé par des historiens qui ont synthétiser des milliers et des milliers de documents, l'aveuglement et la surdité des dirigeants français ont été mis en évidence, ainsi que les démarches pathétiques entrepises trop tard quand le mal était fait.

Le Président Macron avait tenté déjà de faire un rapport sur la guerre d'Algérie, le rapport Stora, afin de trouver une histoire commune avec l'Algérie, de reconnaître les erreurs de la France, afin qu'on ne lui impute pas de crimes dont elle était innocente, mais c'est toujours difficile, car la vérité historique accuse en général les deux protagonistes d'un conflit, et seule la France reconnaît sa part de responsabilité.

Il semble que le Président Kagamé ait été touché par le rapport Duclert, il l'a mis en évidence sur le site officiel de la République du Rwanda, et c'est le seul texte en français !  On espère un lent retour de la France, mais ce n'est pas gagné, on dit à Kigali qu'on peut être complice d'un crime sans l'avoir voulu. 

 

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Mardi 16 février 2021


Mais qui lit donc «Mivy» ?

Je suis curieux de savoir qui lit Mivy. C'est logique, j'aimerais savoir si les heures passées à écrire, à mettre à jour, à corriger les innombrables coquilles, à publier sert à quelque chose, ou à quelqu'un.
Pour cela je peux consulter les statistiques, généreusement proposées par OVH, mon fournisseur d'Accès.

OVH est une entreprise très importante en France, et la société vient de défrayer la chronique, par un incendie dévasteur qui a sinistré ses installations Strasbourgeoises. Mivy était à l'origine hébergé par Orange, qui me proposait gracieusement 100 Méga Octets pour ma page personnelle, mais c'était hélas très insuffisant, aussi j'ai cherché un concurrent, et OVH m'en offrait 1000 pour le même prix. Mais les meilleures choses ont une fin, et OVH aujourd'hui m'héberge pour un montant modeste, tout en assurant une qualité de service tout à fait satisfaisante, même après l'incendie.

Toutefois, j'ai pu avoir des statistiques intéressantes, depuis le 1 janvier 2021, on a regardé Mivy d'abord avec Chrome  67 % , puis Safari 20 % enfin Firefox 6.5 %
Mes lecteurs se sont servi d'abord de Windows 45,5 %, puis d'Android 22 % enfin de Mac OS. 17,5 %

Jusqu'à présent, tout ceci est normal, même si je trouve que la part d'Android est probablement sous estimée. Là où le bât blesse, c'est la localisation, en effet, je serais avant tout lu, dans l'ordre :  en France, aux Pays Bas, aux USA état de Washington, en Virginie, en Russie, en Californie etc... Résultats tout à fait improbable. Mivy est écrit en Français, et je vois mal des Russes et des Américains se précipiter en masse sur ma prose.

J'ai donc pris le taureau par les cornes, et je me suis plongé dans les "log" les fichiers journaux, où tous les clics volontaires ou non sont enregistrés. On obtient des pages avec des milliers d'enregistrements par jour, et qui ont cet aspect :

  • 92.158.138.108 www.mivy.fr - [10/Mar/2021:23:56:27 +0100] "GET /journal/2019/19_12_elections_britaniques10.jpg HTTP/1.1" 200 357182 "http://www.mivy.fr/articles/journal_2020.html" "Mozilla/5.0 (iPhone; CPU iPhone OS 14_4 like Mac OS X) AppleWebKit/605.1.15 (KHTML, like Gecko) GSA/137.2.345735309 Mobile/15E148 Safari/604.1"
  • 92.158.138.108 www.mivy.fr - [10/Mar/2021:23:56:27 +0100] "GET /journal/2019/19_11_islamophobie-01.jpg HTTP/1.1" 200 106782 "http://www.mivy.fr/articles/journal_2020.html" "Mozilla/5.0 (iPhone; CPU iPhone OS 14_4 like Mac OS X) AppleWebKit/605.1.15 (KHTML, like Gecko) GSA/137.2.345735309 Mobile/15E148 Safari/604.1"
  • 92.158.138.108 www.mivy.fr - [10/Mar/2021:23:56:27 +0100] "GET /images/emotions/rabbi1.jpg HTTP/1.1" 200 22682 "http://www.mivy.fr/articles/journal_2020.html" "Mozilla/5.0 (iPhone; CPU iPhone OS 14_4 like Mac OS X) AppleWebKit/605.1.15 (KHTML, like Gecko) GSA/137.2.345735309 Mobile/15E148 Safari/604.1"
  • 176.169.160.35 www.mivy.fr - [10/Mar/2021:23:56:27 +0100] "GET /style1.css HTTP/1.1" 200 1887 "http://www.mivy.fr/articles/famille_lascar.html" "Mozilla/5.0 (iPhone; CPU iPhone OS 14_4 like Mac OS X) AppleWebKit/605.1.15 (KHTML, like Gecko) Mobile/15E148 LightSpeed [FBAN/MessengerLiteForiOS;FBAV/302.1.0.51.117;FBBV/276398200;FBDV/iPhone10, 4;FBMD/iPhone;FBSN/iOS;FBSV/14.4;FBSS/2;FBCR/;FBID/phone;FBLC/en-GB;FBOP/0]"
  • 176.169.160.35 www.mivy.fr - [10/Mar/2021:23:56:27 +0100] "GET /style2.css HTTP/1.1" 200 1733 "http://www.mivy.fr/articles/famille_lascar.html" "Mozilla/5.0 (iPhone; CPU iPhone OS 14_4 like Mac OS X) AppleWebKit/605.1.15 (KHTML, like Gecko) Mobile/15E148 LightSpeed [FBAN/MessengerLiteForiOS;FBAV/302.1.0.51.117;FBBV/276398200;FBDV/iPhone10, 4;FBMD/iPhone;FBSN/iOS;FBSV/14.4;FBSS/2;FBCR/;FBID/phone;FBLC/en-GB;FBOP/0]"
  • 176.169.160.35 www.mivy.fr - [10/Mar/2021:23:56:27 +0100] "GET /images/arbre_cheveux_media.gif HTTP/1.1" 200 14903 "http://www.mivy.fr/articles/famille_lascar.html" "Mozilla/5.0 (iPhone; CPU iPhone OS 14_4 like Mac OS X) AppleWebKit/605.1.15 (KHTML, like Gecko) Mobile/15E148 LightSpeed [FBAN/MessengerLiteForiOS;FBAV/302.1.0.51.117;FBBV/276398200;
    FBDV/iPhone10, 4;FBMD/iPhone;FBSN/iOS;FBSV/14.4;FBSS/2;FBCR/;FBID/phone;
    FBLC/en-GB;FBOP/0]"

Les petites billes vertes sont là pour vous faciliter la lecture, dans le texte original, il n'y en pas pas, seulement des lignes commençant par une suite de caractère XXX.XXX.XXX.XXX. 

Déchiffrer cette abominable liste m'a procuré un certain plaisir, car retraité depuis des années, j'ai pu me replonger dans les délices d'exel et d'accès afin de donner sens à ces suites de caractère. Je dois être un peu maso, car j'ai pu constater combien j'étais devenu incompétent avec le temps. Mais enfin, avec un peu d'effort, c'est comme le vélo, une fois qu'on a su pédaler, cela revient.

Chaque ligne commence par cette série de quatre nombres séparés par des points, et c'est "l'adresse IP" IP en bon français cela veut dire Internet Provider, ou fournisseur d'accès. J'ai trouvé un site qui se nomme https://trouver-ip.com/index.php qui permet à l'aide de cette adresse de trouver où se trouve la personne suffisemment maline et perspicasse qui a eu l'intelligence, comme vous d'ailleurs de consulter Mivy.

Et voici l'adresse de ces plus fidèles lecteurs :  Chisinau en Moldavie, Redmond près de Seattle aux USA, Kassel en Allemagne, Saint Petersbourg en Russie, en Californie entre San Francisco et San José, Changsha capitale du Hunan au milieu de la Chine, et aussi Kansas City, Baton Rouge en Louisiane, Dublin en Irelande, Winsted Minnesota etc...
Les choses sont claires, ceux qui me lisent sont avant tout Microsoft, Google, Yahoo, et leurs concurrents Russes ou Chinois !   Dans les villes citées plus haut, les francophones sont en effet plutôt rares.  Il faut noter de très fortes consultation à Paris du côté de la Bourse... il doit y avoir aussi par là de grandes oreilles.  C'est logique, dans le moteur de recherche Google, je trouve souvent des articles de Mivy, comment Google les a-t-il découverts ?

A part cela, quand on observe les véritables consultations de particuliers, les résultats quotidiens sont bien plus modestes, on est loin des milliers de visites par jour !
toutefois mes lecteurs se répartissent dans le monde entier, à Maubeuge, ou à Taïwan.
Surtout des Français, des Belges, et des Québéquois. Mais aussi des africains qui s'intéressent à plusieurs articles que j'ai écris les concernant, sur le Rwanda par exemple, on trouve aussi des nords africains, qui me connaissent car je suis impliqué dans le groupe Facebook des amitiés Algérie Israël.

 

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

Mardi 16 février 2021


Une étrange démocratie

La Russie reste un immense pays, allant de la Pologne au Japon. Ce pays n'a jamais été une démocratie, de la dictature des Tsars au Bolchevisme de l'URSS, les périodes de liberté relative ont été courtes et tumultueuses. L'effondrement de l'Union Soviétique a été un cataclysme pour le peuple Russe, qui s'est senti profondément humilié. Mais Poutine par son activisme extérieur, a su redonner confiance au peuple Russe.

La Russie de Poutine permet à des opposants de se présenter contre lui, à condition qu'ils n'aient aucune chance, et qu'ils soient vraiment très mauvais. Or Alexeï Navalny qualifié par le Kremlin de «bloggeur qui n'intéresse personne» réussit à mobiliser des milliers de personnes à travers toute la Russie. C'en est trop pour le pouvoir, le 20 Août 2020, des agents l'ont empoisonné au Novitchov... normalement, il aurait dû mourir, mais l'avion dans lequel il a ressenti des malaises a aterri d'urgence, un hôpital l'a pris en charge, la communauté internationale s'en est émue et l'Allemagne a organisé son évacuation sanitaire vers un hôpital allemand, et Alexeï Navalny fut sauvé. C'est l'hôpital qui a reconnu le poison, le même qui avait déjà servi aux envoyés du Kremlin pour empoisonner d'autres opposants, en Russie ou à l'étranger.

L'alerte aura été chaude, mais il en faut plus pour calmer Navalny, qui décide dès que sa santé le lui permet de retourner en Russie. Dès son arrivée, il recommence à accuser le Kremlin de corruption. Il parle entre autre du mystérieux château que Poutine s'est fait construire au bord de la mer noire, et selon Wikipédia, le palais a une surface de 17 691 m2 avec une orangerie de 2 500 m2, deux héliports, une patinoire souterraine permettant de jouer au hockey sur glace, un étang, une piscine, un casino, un théâtre, une centrale électrique, plusieurs bâtiments pour loger le personnel, un port privé une église, sans parler des dépendances, un port, un superbe vignoble et un pressoire.
Le tout aurait été financé avec l'argent prévu pour la modernisation des hôpitaux Russes selon Alexeï Navalny.

Même si la popularité de Poutine reste forte, elle est affaiblie par la crise économique due au virus, et à la baisse des cours du gaz et du pétrole. Alors par prudence, les dirigeants Russes ont demandé à la justice de coffrer l'opposant. Il a été arrêté et condamné pour ne pas s'être présenté au tribunal... le jour où il gisait en Allemagne à moitié mourant au fond de son lit d'hôpital. Mais la peine n'était pas assez lourde pour s'assurer d'un coffrage suffisant, alors on a trouvé d'autres prétextes : il a été condamné à deux ans et demi de prisons pour avoir enfreint un contrôle judiciaire en 2014, soyez rassurés, on trouvera d'autres prétextes si nécessaire pour lui éviter de bronzer au soleil.

Cela n'a pas calmé la rue,  les autorités russes ont réprimé des manifestations de soutien à son égard. Le 23 et le 31 janvier 2021, au moins 10 000 personnes ont été arrêtées à travers tout le pays, selon l'organisation OVD-Info, dont quelque 100 journalistes, et un Franco-Russe de 22 ans.

Pourtant le programme d'Alexei Navalny n'a rien de révolutionnaire, il a été militant nationaliste, a approuvé l'annexion de la Crimée, il a tenu des propos à la limite du racisme contre les caucasiens, puis il a cherché à être mieux accepté en particulier par la communauté internationale, il a programme libéral modéré, et s'il prenait le pouvoir, il serait avant tout opportuniste, il est tout sauf un idéologue.   

L'Europe menace, elle défend la démocratie elle !  elle rugit, mais l'Allemagne miaule, elle tient au gaz russe si bon marché ! !  et le Gazoduc Nord Stream 2 dans la Baltique arrive tout près des côtes allemandes, à la plus grande crainte des États Unis qui craignent de voir l'Europe dépendre de la Russie pour son énergie.

Le pouvoir est une drogue, il est curieux de voir comment les tyrans d'aujourd'hui tiennent à être légitimés par les urnes, et pour cela utilisent mille stratagèmes afin que leurs opposants ne puissent se présenter contre eux.

Poutine et Erdogan sont de bon voisins, ils ont tous deux un beau château.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Dimanche 14 février 2021


Le débat sur le «séparatisme»

L'islamisme radical pose de grands problèmes en France, outre la menace terroriste, il met en cause les normes de notre société, en particulier la condition féminine, la tolérance, et suscite un véritable rejet. Une loi est en cours d'examen sur le sujet.

La télévision a présenté jeudi 11 février un débat entre Gérald Darmanin, ministre de l'intérieur et Marine Le Pen, candidate à la présidentielle, et présidente du Rassemblement National. Le débat a été courtois, plutôt trop, et nous avons vu un tribun opposé à un homme de dossiers. Ce n'était pas toujours passionnant.

Marine Le Pen a soutenu que l'islamisme était indépendant de l'islam, l'une était une aidéologie politique inacceptable à détruire, et l'autre une religion honorable. Gérald Darmanin n'acceptait pas cette vision, il veux combattre l'islamisme à l'aide de la loi contre le séparatisme, qui responsabiliserait pénalement certains discours issus pourtant des traditions les plus anciennes.

Cela m'a rappellé une vieille histoire qui s'est passé dans notre synagogue, il y a des décennies... un jour j'ai trouvé sur les bancs des fidèles une lettre photocopiée On avait écrit au milieu du texte «Tu aimeras ton prochain (Juif) comme toi même»
Limiter l'amour aux seuls juifs m'avait profondément choqué, et en vérifiant, cela avait été interprété ainsi dans le talmud par un rabbin vivant à l'époque romaine.

Beaucoup d'autres rabbins ont le point de vue inverse, et cette phrase a donné lieu à de nombreuses explications et discussions ... Tu l'aimeras comme toi même, comme tu t'aimes toi-même, ou tu l'aimeras car il est comme toi ? ? Ton prochain (לְרֵעֲךָ   leréakha ) c'est éventuellement ton concurrent, par exemple quand Samuel dit à Saül que son trône ira à un autre, il utilise le même mot : à ton prochain.  Donc faut-il aimer celui qui est autre, voir ton concurrent ? ou celui qui est ta copie ? .. on aime l'autre ou on s'aime soi même ? ? les discussions vont bon train dans les Yeshivoths.

Or la vision ethnocentrée qui veut qu'on n'aime que nous, ou qu'on aime ceux qui sont différents co-existent dans la torah, et dans le talmud. Chacun sortira de ces débats l'interprétation qui lui convient le mieux.

Le Coran, les hadits sont comme la torah et le talmud, ils sont très riches d'interprétations, de textes contradictoires, souvent écrits à des périodes différentes, et les fidèles choisiront les bonnes phrases correspondant bien à leur sensibilité.
Les islamistes plongent leur ignominie dans le Coran, dans les hadiths, au plus profond de l'islam, tandis que les musulmans humanistes vont trouver dans les mêmes textes, de quoi nous prouver que l'islam est une religion de paix et d'amour.

Je reste Voltairien, et pense que si Dieu à crée l'homme à son image, ce dernier lui a bien rendu la pareil.

Marine Le Pen a tort, les islamistes plongent leurs racine dans l'islam, et on ne peut pas les dissocier de leurs sources. Leurs adversaires, ceux qui prônent un islam de paix et d'amour tirent aussi leur spiritualité de la même source.

Le président Macron a eu raison de chercher à réduire les mauvais comportements de certains, en menaçant de sanctionner les autorités religieuses qui toléreraient des discours contraires aux valeurs de la république.


Projet de loi contre le séparatisme

Il faut combattre des visions archaïques et parfois criminelles avec l'aide des croyants eux-même. Les princes de la foi, doivent faire de l'ordre chez eux, c'est urgent et nécessaire en islam, et aussi pour le judaïsme, où en Israël, on entend parfois des rabbins dire n'importe quoi, en s'appuyant sur les textes de leurs choix.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

Vendredi 29 janvier 2021


En Israël, le ministre «Juif-Orthodoxe» de l'intérieur, veut le monopole des conversions.

Il existe en Ouganda, une petite tribu, qui s'appelle les Abayudayas. A l'origine, un chef de clan charismatique Semei Kakungulu né vers 1860, voulait se tailler un royaume avec l'appui des anglais, il a fait des guerres aux musulmans ert aux catholiques, il a fondé la ville de Mbalé, mais a été déçu, en 1913, il se retira pour se consacrer aux questions religieuses. En lisant les textes, il s'est progressivement rapproché du Judaïsme, et en 1919 s'est fait circoncire. En 1922 il a fait établir un lieu de culte, en 1926, il abandonna le baptème, et le nouveau testament, et introduisit l'abattage rituel.

Après sa mort en 1928, la communauté à décliné lentement, jusqu'en 1960 où ils sortirent de l'ombre, et furent contacté avant tout par des juifs américains «conservatives», ou masssorti en hébreu. Persécutés et forcés de se convertir sous Amine Dada, ils se sont renforcés à sa chute, 400 d'entre eux ont été convertis au judaïsme par des rabbins du mouvement "conservative", tendance du judaïsme majoritaire aux USA. Les Abayudayas sont aujourd'hui environ 2000, environ 300 se seraient convertis de façon orthodoxes pour pouvoir plus facilement vivre en Israël.

  Joseph Kibita est un jeune Abayudaya qui a participé à un voyage en Israël organisé par l'association Taglit, une fondation soutenue entre autre par l'Agence Juive qui subventionne des voyages en Israël aux jeunes de religion ou de culture juive. A la suite de ce voyage, Joseph Kitiba a décidé de s'inscrire à la "Yeshiva Masorti de Jérusalem" pour suivre un cursus religieux en Israël.
Les Yeshivoths, pluriel de Yeshiva sont des centre d'études de la torah et du talmud, la plupart sont "strictement orthodoxes". Un élèves de Yeshiva se reconnait par son uniforme, pantalon noir, chemise blanche, kipa noir en velour à l'intérieur et chapeau noir à l'extérieur... tandis qu'à la Yeshiva Massorti de Jérusalem, c'est la mixité, et l'apparence plutôt américaine.


Or le ministère de l'intérieur israélien, qui a la haute main sur les affaires liées à la nationalité, a refusé de donner à Joseph Kibita le droit de venir en Israël en qualité de citoyen israélien, de faire son " Alyah ", en application de la loi du retour, car selon lui, il ne serait pas juif.

Cette décision est nouvelle, en effet Israël a admis sans hésiter plus d'un million de Juifs d'origine Russe, dont au moins un des grands parents était Juif. Parmi eux, il y a eu beaucoup de chrétiens, qui sont retourné à leur foi une fois arrivée en Israël. Mais à l'époque, le ministre de l'intérieur n'était pas du parti ultra orthodoxe Shass.

En fait, elle traduit la volonté du Judaïsme "orthodoxe", de nier la légitimité des autres formes plus ouvertes de la tradition religieuse Juive. C'est une giffle donné au mouvement religieux "conservative", qui domine aux États Unis, en Russie et dans d'autres pays européens. Si Joseph n'est pas Juif, c'est par ce que sa conversion il y a plus de vingt ans est nulle, elle est nulle car ceux qui l'on converti n'ont pas compétence pour le faire, donc ils ne sont rabbins. Seuls les hommes en noir pourraient parler au nom du Judaïsme.

Que les "orthodoxes" rejettent les "libéraux" n'est ni un scoop, ni une nouvauté, mais cela met en lumière une faille dans la logique même qui préside à l'histoire d'Israël.
Être Juif, est-ce appartenir à un peuple ou à une religion ? ? qui décide de l'appartenance, au peuple d'Israël est-ce l'État ou les rabbins ? ? Israël est-il une démocratie ou une théocratie ? En quoi les querelles orthodoxes-massortis doivent-elles influer sur l'attribution on non de la nationalité israélienne ? ?


Les responsables du judaïsme Massorti on porté l'affaire devant la cour suprême d'Israël, en accusant d'abus de pouvoir le ministère de l'intérieur israélien. Sa réponse pourra réparer ou approfondir le fossé croissant entre le judaïsme américain et israélien.


Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

jeudi 20 janvier 2021


Table ronde à l'attention des étudiantes infirmières en soins paliatifs

Cette année aussi j'ai été sollicité pour participer à une table ronde ou nous allons ensemble expliquer à des étudiantes quelques règles simples pour leur permettre de mieux soulager les personnes en fin de vie. Des personnes de divers origines vont parler pendant un quart d'heure des croyances, us et coutumes des personnes en fin de vie, afin de permettre au personnel soignant de mieux les comprendre, et de mieux les aider à passer le cap ultime de leur vie.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

Dimanche 10 janvier 2021


Médecine et spiritualité

Comme tous les ans, j'ai le plaisir de présenter le judaisme à des étudiants en médecine, vous trouverez ici le diaporama qui me sert de support pour le cours donné le mardi 12 janvier malheureusement donné à distance depuis le CHU. Je vais tâcher de le rendre le plus vivant possible, et si les étudiants rendaient l'intervention plus chaleureuse en intervenant, ce serait encore plus humain.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile