facebook
Mivy décoiffe,
car il a été
conçu par un chauve !

m'écrire : a  
adresse : http://www.mivy.fr/


Journal 2009
Mercredi, 23-Aoû-2017
Pour réagir, ou s'abonner à la liste de diffusion :


Pour naviguer, cliquez sur le nez
historique => journal 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016... 
trefle

mardi 22 décembre

a

Benoît XVI décide, à la surprise générale de déclarer en même temps "vénérable" Jean Paul II et Pie XII, première étape avant leur canonisation

La béatification de Jean Paul II réjouit les amis de l'Église de tolérance et de générosité. Ses prises de position en avaient fait un pape aimé de tous.

Par contre Pie XII souffre d'une image détestable, probablement exagérée et due à son attitude pendant la guerre. Cet homme a agit dans l'ombre, il a sauvé la vie de nombreux juifs romains, et a essayé de maintenir le saint Siège en place malgré l'occupation nazie.

aLes millieux catholique défendent le Pape en insistant sur son attitude efficace, les protestations des évèques hollandais se sont terminées en massacres, ils soutiennent que le Pape a sauvé énormément de juifs en Europe dont le Rabbin Zolli, Grand Rabbin de Rome qui ensuite s'est converti au catholicisme pour remercier son sauveur, qu'à sa mort Golda Meir lui a rendu un vibrant hommage; et que la campagne contre le pape à partir de la pièce "Le Vicaire" de Rolf Нochhuth, a été montée par le KGB pour discréditer l'Eglise à l'époque principale force d'opposition au communisme. Certains ajoutent que les non chrétiens, juifs ou athées n'ont rien à dire au sujet d'une canonisation, et qu'Israël ferait mieux de regarder devant sa porte avant de zieuter sur celle de l'Eglise.

Mais Pie XII a parlé des massacres de juifs de tsiganes ou d'homosexuels rarement et avec parcimonie, il n'a pas menacé d'excommunication les catholiques qui y participeraient. On sait qu'Hitler avait reculé dans son projet d'exterminer les malades mentaux devant l'opposition de son peuple, que se serait-il passé si les Église catholique ou (et) protestante avaient eu plus d'audace ?

La faute de Pie XII est d'avoir fait passé l'intérêt de l'église avant le sort des persécutés, mais il n'a pas été le seul. Ni Roosvelt ni Churchill n'ont levé le petit doigt pour éviter la déportation de millions de civils vers les camps de la mort. Aucune voie ferrée n'a été bombardée, on a visé l'usine de produits chimique à côté d'Auschwitz, mais on n'a pas voulu toucher aux chambres à Gaz.

Aujourd'hui, il me semble que sa conduite, humaine, simplement humaine n'a pas été vraiment héroïque. Il n'a pas été un martyre de la foi, mais un calculateur qui a cherché à sauver les meubles. Dans de telle conditions, on ne voit pas l'exemple qu'il aurait pu donner, et on ne comprend pas sa canonisation. Bien sûr on essaie de le raccrocher à Jean Paul II, est-ce pour relever l'un ? pour abaisser l'autre ? ? Jean Paul II sert-il a faire avaler la pilule Pie XII ? ?

Les milieux Juifs sont sonnés, ils avaient conclu un accord avec l'Église, afin qu'une commission d'historiens, catholiques et juifs examinent ensemble les archives du Vatican, afin que la vérité éclate au grand jour, et qu'on puisse dire devant tout le monde, "Oui, les silences du pape ont caché une attitude héroïque, cette homme s'est vraiment comporté comme un saint". Hélas le pape a décidé sans ouvrir les archives du Vatican, donc sans convaincre. Israël a protesté, ce qui a été mal compris par beaucoup de lecteurs du Figaro

Un lecteur reprend la position d'Israël, et l'explicite,

« Israël dit que la canonisation d'un saint par l'église catholique est l'affaire de l'église catholique.
Par contre il demande que les archives du Vatican soient ouvertes pour que les historiens (et pas quelques historiens très catholiques triés sur le volet par le Vatican seul)puissent faire une mise au point historique sur le rôle de l'église catholique dans la shoah.
Deux exemples, il existe de nombreux témoignages de participations de clercs catholiques dans le soutien au mouvement pro nazi oustachi en Croatie. De nombreux clercs ont joué un rôle important dans le sauvetage de responsables nazis après la guerre... Bref il y avait environ 300 000 clercs catholiques en Europe pendant la guerre.
Certains ont ils joué un rôle de soutien au nazisme ?
Ont ils profité de la spoliation des Juifs ?
Que savait le Vatican ?
Le Vatican a-t-il volontairement sauvé presque uniquement des Juifs pro catholiques ou en voie de conversion ou déjà converti (voir affaire Zolli) ?
Tous les enfants juifs cachés ont ils été rendus à leurs proches ?
Leur a-t-on révélé leurs origines ? As t on agis pour les convertir en douce ?
Bref il y a de nombreuses questions qui se posent et la difficulté qu'a visiblement le Vatican a ouvrir ses archives ne prouve pas qu'il n'y a rien à cacher... Cela n'enlève pas aussi le fait que de nombreux prêtres catholiques aient été admirables mais bon on ne peut pas se camoufler derrière un bel arbre pour prétendre que la forêt est en très bon état ni le contraire d'ailleurs.

Il serait dommage que la canonisation ait lieu avant les réponses à toutes ces questions.

haut

Lundi 21 décembre 2009

a

 

Copenhague a vu se réunir les plus grands chefs d'État du monde pour décider de mesures contraignantes devant limiter les émissions de gaz carboniques, ce qui devrait retarder le réchauffement de la planète et éviter des inondations catastrophiques dans les deltas ou les îles basses, ainsi que des sécheresses redoutables ailleurs.

La réunion était grandiose, 15000 participants venus de 192 pays dont en clôture des chef d'État de premier rang, Obama l'américain, Sarkozy le français, Brown l'anglais, Merkel al'allemande, Wen Jiabao le Chinois, Singh l'indien etc... mais dehors il y avait entre 30000 et 100000 manifestant pour pousser les dirigeants à trouver un accord.

L'enjeu était de taille ! on assiste depuis quelques années au réchauffement de la planète qui se traduit par un recul drastique de la calotte glacière, par l'apparition de poisson des mers chaudes là où elles n'existaient pas, par une désertification accrue du Sahel, par la montée des océans qui si elle prolonge entraînera des millions de réfugiés climatiques dans les grands deltas comme ceux du Ganges ou du Nil, tandis que les tempêtes tropicales dévastent des régions qui n'y étaient pas habituées.

Avec une touchante unanimité, les 15000 participants et les 50000 manifestants affirment que l'augmentation des températures est certaine, durable, et qu'elle est due principalement à l'activité humaine. Il faut donc réduire la production de gaz à effet de serre. Les pays riches doivent investir dans de nouvelles technologies, et financer des programmes dans ce sens pour les pays pauvres.

Malheureusement, derrière les beaux discours se cachent de sordides questions d'intérêts, et les plus puissants se sont bien gardé de s'engager fermement. Il reste un catalogue de voeux pieux qui confirment la volonté écologique de nos dirigeants, ils en ont besoin pour être élus. L'assemblée des écologistes se lamentent, tout ce foin pour rien ! ! et combien de gaz a-t-on dépensé pour cette grande mascarade ? ?

Pire encore, des scientifiques démontrent facilement que si le réchauffement de la dernière décennie est indiscutable, il est marginal voir inexistant dans certaines parties du monde, les courbes justifiant le tocsin sont tronquées et truquées. D'autres scientifiques expliquent que l'activité humaine n'a qu'un rôle marginale dans l'évolution du plafond de gaz à effet de serre qui recouvre notre planète. Le GIEC , Le Groupe Intergouvernemental sur l'Évolution du Climat (GIEC) conclut à un réchauffement sur les 150 dernières années, imputable selon lui, à l'émission ade CO2 dans l'atmosphère par les activités humaines. Or d'après Vincent Courtillot, membre de l'Académie des sciences, le GIEC est un groupement de scientifiques qui a exclu de ses rangs les mal-pensants et qui cache ses sources, pour imposer au monde une vérité douteuse.

Il reste que les réserves d'énergie fossile qui produisent ces fameux gaz à effet de serre sont en quantité limité sur notre planète et que le stock s'épuisera tôt ou tard. Il reste aussi que les fumées issues de la combustion de l'essence ou du charbon sont nocives pour la santé humaine et pour l'environnement, donc climat ou non, il est bon d'économiser l'énergie.

Une fois de plus, on chercher à faire peur, à justifier des mesures souvent légitimes avec des arguments fallacieux auxquels les décideurs ne croient pas eux-même. Une fois de plus les conflits d'intérêt empêchent les grands de ce monde de se mettre d'accord.... en un mot rien de nouveau sous le soleil. haut

haut

a

 

Mercredi 9 décembre 2009

a

Bonne nouvelle au consistoire de Paris, les modérés emportent l'élection

a Le consistoire de Paris est la principale organisation juive de France. Elle regroupe la majorité des communautés juives de la région parisienne, et nous savons que la majorité des juifs de France habitent justement en Île de France.



Notre communauté avait été dirigée par des équipes que nous pourrions qualifiées de "communautaristes"; comme l'ancien Grand Rabbin de France ou Benny Cohen au consistoire. Mais depuis quelques temps, le bon sens a repris le dessus, après l'élection de Giles Bernheim au Grand Rabbinat, nous trouvons des personnalités d'ouverture à la tête de la principale organisation religieuse de la communauté.



aClément Weill Raynal que Denis Sieffert traite d'agitateur d'extrême droite est un politologue, chroniqueur judiciaire à France3, auteur de romans policiers, très apprécié par la communauté juive pour ses prises de positions . (son frère jumeaux est un militant pro-palestinien !) Dov Zerah un haut fonctionnaire directeur des monnaies et médailles, Moïse Cohen ancien président du consistoire s'est fait remarqué par ses efforts pour bâtir des ponts entre la Grande Communauté et les dissidents libéraux, loubavitchs ou ultra orthodoxes.

Pour ceux qui auraient un doute, l'association reste très attachée à la défense d'Israël, le sionisme est devenu progressivement un signe de raliement fondamental de notre communauté. (Je prie les antisionistes de rechercher la définition du mot dans un dictionnaire avant de réagir) a

Accessoirement, on peut déduire de ces élections que 5100 personnes se sont dérangées pour voter, pour une communauté de 31 000 électeurs, sur une population estimée à 300000 personnes, c'est pas terrible ! haut

Mercredi 2 décembre 2009

a

Grosse surprise en Suisse, à 57 % les suisses décident qu'il sera inconstitutionnel de construire des minarets dominant les mosquées.

La "votation" a eu lieu à l'initiative de l'UDC (Union Démocratique et du Centre) qui est un parti agrarien et libéral, dont le leader Chritoph Blocher milite contre l'union européenne, les immigrés, et le rôle de l'état ou des collectivités dans l'économie.a

L'ensemble des autorités politiques et religieuses suisses s'étaient opposées à l'initiative de l'UDC soutenue seulement par l'UDF (Union Démocratique Fédérale parti de la droite chrétienne), mais le peuple en a décidé autrement sauf dans les cantons de Genève, Vaud (Lausanne), Neuchatel, et dans les villes de Zürich, Berne ou Bâle. Les cantons où l'islam est introuvable ont voté massivement contre les minarets.

Cela reflète avant tout un refus de l'islam, qui est porteurs de nombreux conflits à venir, et ces conflits pourront être résolus si les musulmans européens font l'effort de se démarquer des thèses qui font peur. Par exemple, ils pourraient condamner du voile intégral, appuyer les chrétiens d'orient persécutés, ou être amical envers Israël.

Cette votation montre aussi les limites de la démocratie, qui peut très bien voter des mesures discriminatoire ou attentatoire aux droits de l'homme. Voir Article de fond
haut

Samedi 13 novembre 2009 a

Nidal Malik Hassan, médecin psychiatre fait un carnage à Fort Hood au Texas, la principale base militaire US.

Les États Unis sont coutumiers des tireurs fous. La diffusion sans contrôle des armes à feu due au poids du lobby des armes, à la légende du Far West, et à l'individualisme très méfiant vis à vis des pouvoirs publics explique pourquoi le risque de voir des cinglés se défouler est plus important ici qu'ailleurs.

La position officielle est d'attribuer ce carnage qui a fait 13 morts et ane serait pas le premier du genre au stress de partir combattre en Irak que l'auteur, un psychiatre d'origine palestinienne Nidal Malik Hassan n'aurait pas supporté.

Toutefois, des voix "off" se font entendre contre la version officielle. Des témoins affirment qu'il a tiré en criant "Allah Akbar", les agences américaines de renseignement n'avaient pas informé les responsables de l'armée des courriels adressés par Nidal Hasan à un imam extrémiste fervent soutien d'Al Quaïda Anwar Al-Awlaki. Il avait affirmé que partir combattre des «frères» en Irak ou Afghanistan lui faisait mal il qu'il préférait quitter l'armée On lui prête beaucoup d'autres propos hostiles à l'armée américaine, revendiquant sa nationalité palestinienne, ou appuyant les luttes islamistes.

Pour le congrès musulman du Canada, il s' agit bien d'un attentat, et les musulmans doivent le dénoncer tel quel. Mais pour Barak Obama Président des États Unis, le problème est ailleurs : comment déjouer les ennemis de l'Amérique sans jeter le discrédit sur la communauté islamique américaine tout en restant crédible ?

ahaut

Vendredi 14 Août 2009

a

La turquie se tourne lentement, mais sûrement vers l'Asie

Le peuple turc, encore largement rural se réislamise très vite, tous les témoignages des visiteurs signalent une floraison de nouvelles amosquées, et des femmes de plus en plus voilées. Les islamistes modérés de l'AKP conduits par Recep Tayyip Erdogan ont été plébiscité fin 2007 lors des législatives anticipées avec plus de 47 % des suffrages exprimés (avec un taux de participation de 90%). Toutefois, les élections turques de mars 2009 marquent un certain recul des islamistes en Europe et autour de la mer Égée, les pro-occidentaux n'ont donc pas encore perdu la partie.

Candidat contesté à l'Union Européenne, membre de l'OTAN, ayant établi des relations solides avec Israël, la Turquie cherchait à être présentable et tenait à rassurer sur l'AKP, qui serait islamiste mais modérée.

Toutefois sa loyauté envers l'occident est de plus en plus problématique. Lors de la guerre d'Irak, elle a interdit l'usage de son territoire par les avions de l'OTAN, elle a protesté lorsque les avions israéliens on survolé la Turquie pour attaquer une base secrète syrienne, puis cet automne ce fut un festival.

Le président Erdogan renoue avec l'Arménie. Il décide d'ouvrir la frontière avec la Syrie. Il accueille comme un frère Ahmadhinejad. Il tient des propos insultants envers Israël et refuse des manoeuvres communes avec Israël tandis qu'il en organise avec la Syrie.

En résultat, l'antisémitisme se développe, même à gauche. L'accord avec l'Arménie est contesté, car la Turquie n'a pas reconnu ses fautes, et suspend la normalisation au règlement du conflit du haut Karabakh, d'ailleurs des nationalistes turcs vont plus loin et commencent à rêver d'un nouvel empire . La diaspora arméniens est très rétissante devant les avances turques, et n'acceptera pas la main-mise musulmane sur le Haut Karabakh qui est peuplé d'Arméniens.

Dans un premier temps, les affaires reprennent le dessus, mais la confiance est brisée. L'OTAN a fait des manoeuvres avec Israël sans la Turquie, les théories de Samuel Hungtinton se vérifient tous les jours, les initiatives occidentales pour règler les questions islamiques sont vouées à l'échec (Irak, Afghanistan par exemple). La Turquie fait partie du monde islamique, tôt ou tard, il est probable qu'elle y reprenne sa place de leader au prix du lâchage d'Israël et de l'occident.

ahaut

 

L'assemblée générale de l'ONU approuve le rapport Goldstone qui accuse Israël de crime de guerre, voir de crime contre l'humanité pendant la campagne de Gaza, et demande à Israël d'apporter des preuves de son innocence.

Parce que le conseil des droits de l'homme se focalise contre Israël (plus de la moitié desa violations des droits de l'homme de toute l'humanié aurait eu lieu contre les pauvres palestiniens), et par ce qu'Israël a fait des efforts pour épargner les vies innocentes, le gouvernement de l'État hébreux juge cette attitude partiale et discriminatoire et a refusé de collaborer à l'enquête dirigée par Richard Goldstone

Le rapport condamne le blocus de Gaza avant l'intervention militaire, et juge que l'offensive n'était pas urgente. Aucune tir n'aurait du être effectué s'il menaçait la vie de civils innocents. En un mot, toute mesure touchant les habitants de Gaza directement ou indirectement n'est tolérable. Ce qui veut dire, que Goldstone demande l'impunité pour le fief du Hamas, quelques soient les provocations des dirigeants islamiques.

Un pouvoir judiciaire contrôlé par les ennemis d'Israël, saisis par la conférence islamique décide ce que le pouvoir exécutif national israélien a le droit de faire, et c'est un mélange des genres redoutable.

Cela n'encouragera pas le gouvernement israélien à prendre des risques, par exemple à évacuer des zones stratégiques de Cisjordanie, s'il sait qu'au cas où des extrémistes s'en serviraient pour l'attaquer, il lui serait interdit de se défendre. L'occupation perdurera plus longtemps grâce à M Goldstone.

Voir l'article complet ici et le rapport résumé en français ici haut

a

Lundi 2 novembre 2009a

 

Jacques Attali affirme qu'il n'y a pas d'antisémitisme en France, et qu'une propagande israélienne essaie de faire croire le contraire, il plaide aussi pour le dialogue en France entre musulmans et juifs, et pour une ouverture des portes de la conversion au judaïsme afin de sauver la diaspora de la disparition.

C'est un "Davos israélien" qu'a organisé fin octobre 2009, à Jérusalem le Président de l'Etat hébreu. 3000 participants venus du monde entier, parmi lesquels responsables politiques, intellectuels et hommes d'affaires, tous amis de Shimon Peres. Jacques Attali en a été le modérateur.

Jacques Attali avait été interrogé par le journal Haaretz, il a été d'emblée agressé par les journalistes sur la situation des Juifs en France. Attali s'est mis en colère, s'il existe des antisémites partout, il n'y a pas de problème d'antisémitisme en France.

Jacques Attali est allé un peu loin en comparant les juifs achetant un appartement à Netanya aux anglais colonisant la Dordogne, et en niant l'existance de l'antisémitisme musulman violent. S' a il n'y a pas de problèmes lié à l'antisémitisme aujourd'hui en France, certains craingne qu'il en soit autrement demain. Si la montée de l'islam radical en effraie plus d'un, l'écrasante majorité des musulmans de France n'est pas agressive... tant que la situation au Proche Orient reste calme ! ! !

Les achats d'appartements par des juifs français en Israël sont liés à une immigration idéologique ou religieuse chez de jeunes sionistes, et à des regroupements familiaux avec des considérations économiques pour des retraités. Le régime fiscal avantageux, et le coût de la vie moins cher attire un nombre croissant de retraités français vers le Maroc, la Tunisie ou Israël.

Jacques Attali a raison quand il appel au dialogue judéo-musulman en France, notre pays est un lieu de rencontre où nous pouvons nous cotoyer et nous parler sans complexe nous sommes tous minoritaires d'une république qui nous respecte, que nous aimons et soutenons. «Si nous ne p ouvons pas nous parler ici, nous le pourrons nul part» affirme t-il.

Il a encore raison quand il accuse des responsables israéliens dea faire l'impossible pour faire croire que le problème existe. Israël est hanté par la sécurité, c'en est presque une idée fixe. Il existe dans la communauté juive un service de sécurité qui donne des consignes à l'ensemble des synagogues et qui est animé par des responsables israéliens spécialistes en la matière.
Ils ne peuvent justifier ni leur emploi ni les dépenses engagées autrement que par un climat malsain et dangereux. Certains pensent : «On est en danger, la preuve on se protège ! !» mais on se protége par ce qu'on a le sentiment d'être en danger. C'est un cercle vicieux. Attali a peut-être découvert que le roi est nu , ce qui explique la volée de bois vert envoyé par ceux prêchent le contraire.

Le journaliste parle d'ambiance de crainte, car certains enlèvent leurs kippa dans le métro. Le port d'un signe ostentatoire, qu'il soit un hidjab musulman, une kippa juive ou autre chose entraîne nécessairement un risque. Brassens chantait en son temps "Non, les braves gens n'aiment pas qu'on suivent une autre route qu'eux". Cela n'a pas changé. La France aime que la vie religieuse reste dans la sphère privée et ne s'exhibe pas. Dans ma jeunesse, personne n'aurait eu l'idée de sortir avec une kippa sur la tête.

Jacques Attali est très pessimiste sur l'avenir des communautés juives de diaspora. Les unions mixtes sont de plus en plus nombreuses, et les enfants et conjoints ne rejoignent généralement pas notre communauté. Le gouvernement d'Israël pour des raisons politiques est obligé de composer avec les partis orthodoxes qui imposent leur vision du judaïsme. Pour être juif, il faut respecter les 613 commendements, ce qui exclu toute conversion basée sur autre chose que l'acceptation du joug de la Thora. Il s'en suit une disparition du peuple juif de diaspora. Or chaque nation a besoin, ne serait-ce que pour des raisons économiques de relais puissants à l'étranger.
Ce point a reçu un certain nombre d'appui dans notre communauté française.

haut

a

lundi 6 octobre 2009

a

Des nouvelles inquiétantes circulent sur le web, les musulmans constatent des fissure dans la mosquée Al Aqsa à Jérusalem, et accusent les archéologues juifs de faire des recherches dangereuses sous les mosquées

Les accords de paix prévoyaient logiquement que chaque lieu saint serait sous la responsabilité de ceux qui les vénèrent. Ainsi, les mosquées seraient confiées à l'autorité palestinienne, qui et musulmane, le mur occidental aux israéliens, et les lieux saints chrétiens aux chrétiens, sous la houlette qu'ils voudront bien déterminer s'ils réussissent à se mettre d'accord entre eux.

Or le sous sol de l'esplanade est très riche, on doit alogiquement y trouver les traces d'une basilique byzantine, des deux temples juifs, et probablement de monuments romains et cananéen. Le muphti de Jérusalem ni toute présence juive antique dans la ville sainte :Voici le texte de la Fatwa publiée par le Mufti de Jérusalem, Ikrama Sabri, concernant le Mur occidental. Cette Fatwa a été diffusée le 20/O2/2001 sur les ondes de la radio publique palestinienne Voix de Palestine :

"L'affaire du Mur Al-Bouraq a été soulevée au début du 20e siècle, après la première Guerre Mondiale, à la suite de la Déclaration Balfour sur la création d'un foyer national pour les Juifs en Palestine. C'est alors que les Juifs commencent à venir nombreux en Palestine pour prier devant le Mur Al-Bouraq, en prétendant que c'est le Mur des Lamentations. Il existe plusieurs versions sur la raison pour laquelle les Juifs pleurent devant le Mur. D'après l'une des versions, ils pleurent par ce qu'ils n'ont pas respecté les Dix Commandements de notre maître Moïse, la paix soit sur lui. D'après une autre version, ils pleurent le fait que le Prophète Mohammed était arabe et pas juif. C'est à cause de cela qu'ils appellent ce mur "le Mur des Lamentations". Mais d'après la loi internationale il s'agit d'un patrimoine islamique consacré, puisque le Mur Al-Bouraq fait partie de la muraille de la Mosquée Al-Aqsa. Qui plus est, c'est le Prophète Mohammed lui-même qui l'a sanctifié lorsqu'il y attacha (la jument) Al-Bouraq, qui l'avait transporté sur son dos de la Mecque à Jérusalem, dans la nuit du Ma'araj. D'où nous décrétons que ce Mur est a l'Islam, et qu'il n'a aucun lien avec les Juifs. Concernant ce qui a été publié dernièrement sur la chute de quelques pierres du Mur et l'intention des Juifs de le réparer, nous affirmons que le ravalement de ce Mur relève de l'autorité de l'Administration des biens islamiques et qu'il est interdit aux Juifs d'y faire quoi que ce soit car il ne leur appartient pas."

C'est probablement pour adapter la réalité archéologique à ce type de déclaration que le Wafq, autorité musulmane qui gère sans partage l'espace où se trouvaient les temple a décidé de créer de grandes salles de prière sous les mosquées. Ces travaux sont ou ont été réalisés sans témoins et secrètement. Les archéologues israéliens en ont été réduit à aller chercher des trésors dans les décharges où les gravats étaient jetés.

En même temps lesa israéliens ont réalisés des travaux mineurs qui ne touchent en rien les fondations : passerelle extérieure pour pénétrer sur l'esplanade, aménagement de caves multicentenaires. Ces travaux ne passent pas sous les mosquées, sont contrôlés par qui le souhaite, et sont sans risque architecturaux.

è La gravité des dégâts a été très bien décrite dans un article paru sur Nuit d'Orient. Les accusation de Cheik Raeed Salah contre israël sont sans appel. J'invite d'ailleurs le lecteur à lire ici les déclarations du Cheik pour mieux la comprendre dans son contexte.

Mivy a peur, les mosquées sont des chefs d'oeuvres inscrit au patrimoine mondial de l'humanité. Leurs présences, en attente d'une arrivée d'un messie arrangent tout le monde, et ne dérangent que quelques fanatiques. Mais leur effondrement serait une catastrophe qui enflammerait le monde musulman.

Il faut donc de toute urgence que des architectes, des archéologues non engagés ni partisans, viennent constater les dégâts, qu'ils examinent tous les travaux réalisés et par les uns et par les autres, quitte à violer les deux souverainetés. Il faut entreprendre très rapidement les travaux indispensables à la solidification de l'édifice, c'est plus urgent que de recherche les coupable. On éteint l'incendie, puis on recherche l'incendiaire. haut

a

Mercredi 30 septembre 2009

a

Le Cinéaste Roman Polanski arrêté à Zurich le 27 septembre, alors qu'il venait recevoir une récompense pour l'ensemble de son oeuvre. La justice américaine le recherchait depuis 1978, il est accusé d'avoir drogué et abusé d'une jeune fille de treize ans il y a trente et un ans.

Le cinéaste a réalisé des chefs d'oeuvresa dont "Le pianiste" palme d'or au festival de Cannes en 2002, César du meilleur film, du meilleur réalisateur, oscar du meilleur scénario etc... Il a aussi réalisé Chinatown et Rosmary baby.

Il y a trente ans, il fut accusé aux Etat-Unis d’avoir eu des relations sexuelles avec une adolescente de 13 ans. Alors qu’elle venait pour une séance photo que Polanski réalisait pour un magazine, la jeune fille a déclaré avoir été victime de viol et droguée avant les faits. Polanski a alors plaidé coupable devant la justice mais en niant la contrainte – donc le viol - et le fait de l’avoir droguée. Libéré sous caution, il s'est enfui en évitant le jugement, depuis la justice américaine est à ses trousses.

Cette arrestation d'une gloire du cinéma français a choqué au plus haut niveau, elle a été aussitôt condamné par le ministre de la culture Frédéric Mittérand qui trouve l'arrestation «absolument épouvantable», et l'ancien ministre Jack Lang qui juge cette arrestation «inimaginable et disproportionnée. »

Par contre, dans le public, beaucoup trouvent normal qu'un pédophile violeur soit arrêté trente après son crime quelque soit sa notoriété et sa fortune. On ne comprend pas pourquoi un riche échapperait à la justice alors qu'un pauvre serait jugé et puni sans discussion. Daniel Cohn Bendit, eurodéputé, au nom de la séparation des pouvoirs juge scandaleux qu'un ministre prenne position sur un dossier qu'il n'a même pas pris la peine d'étudier.

La victime Samantha Geimer a retiré sa plainte, suite à une transaction avec le cinéaste qui a payé très cher pour cela. Ils sont d'accord pour dire qu'il y a eu relation sexuelle illicite, que Roman aurait fait boire Samantha et qu'il regrette son acte. Mais le cinéaste conteste le viol et la drogue.

Si Samanta Geimer dit la vérité, Polanski a commis un viol il y a trente ans. En droit français, il y aurait prescription, car on pense qu'après de si longues années, si un coupable n'a pas récidivé, sa bonne conduite a racheté sa faute. En droit Suisse et américain, il n'y a pas de prescription pour les crimes sexuels sur enfant. Il faut quand même préciser que certaines reine de France se sont marié à treize ans, et que des mariages à treize ans sont courants dans certaines sociétés.

Si Roman Polanski dit la vérité, on peut émettre l'hypothèse que ce fut un coup monté. On sait que Samantha n'était pas vierge à treize ans, qu'elle était venue accompagnée par sa mère pour poser nue dans une villa où se trouvaient beaucoup de personnes très riches, il est possible que sa mère l'ai poussée flairant un moyen efficace pour gagner beaucoup d'argent en peu de temps. Si cette hypothèse était vraie on comprendrait pourquoi Samantha désire qu'on ne parle plus de cette machination qui fut si lucrative. a

a

 

Irina Bokova ambassadrice de Bulgarie à Paris a été élue au cinquième tour, par 31 voix contre 27 face à Farouk Hosni ministre égyptien de la culture au poste de de Directeur général de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation la science et la culture (UNESCO)

Le nom du successeur du Japonais Koïchiro Matsuura doit encore être aapprouvé par un vote secret, en octobre, par la Conférence générale, l'assemblée plénière des 193 membres de l'organisation.

è Le grand favori était pourtant Farouk Hosni, et cette élection est présentée avant tout comme la défaite du candidat de la Ligue Arabe, de l'Union africaine, et de l'Union pour la Méditerranée préconisée par Nicolas Sarkozy.

On repproche avant tout à Farouk Hosni d'être ministre de la culture d'un pays où règne la sencure, de s'être opposé à tout contact culturel avec Israël, en particulier il s'était proposé de brûler lui-même les livres en hébreux trouvé dans les bibliothèques de son pays. Les écrivains hébraïques, tous les écrivains y compris ceux qui militent pour le droit des palestiens sont interdits de séjour dans le pays. Un film aussi beau et humain que "La visite de la fanfare" a été interdit au pays du pharaon par Farouk Hosni. Dans de telles conditions comment ce nationaliste refusant l'ouverture à tous par la culture pouvait-il diriger l'UNESCO dont le but est de transcender les politiques pour retrouver l'universel et l'humain ?

Pourtant, pour être élu, Farouk Hosni n'avait pas ménagé ses efforts, des accords secrets avec Israël avaient réussi à obtenir une neutralité de l'état hébreux, et en Égypte même, le ministre avait entrepris de restaurer un partie de l'héritage juif. Il avait affirmé que la culuture des pharaons, des coptes, des juifs, des grecs faisaient partie de l'histoire de l'Égypte et méritaient le respect.a

a

Mardi 15 septembre 2009

a

23 suicides à France Télécom en un an !

France Telecom, orange a subi d'énormes transformations. J'y ai fait toute ma carrière, et en quarante ans, j'ai pu constater les changements.

Il y a quarante ans, les Télécom étaient une branche du ministère des Postes et Télécommunications. Les deux branches étaient indépendantes de fait, et nous n'avions aucune relation professionnelle entre nous, sauf le «service du personnel» , la paie, le restaurant administratif, et une grande partie de la logistique dont les bâtiments.

Il y avait des établissements partout, et dans chaque service un "bureau d'ordre", où règnait une dame, qui me semblait plutôt âgée, et qui connaissait la règlementation sur le bout des doigts. C'était "la mère" du service, c'est à elle que nous déposions demande de congé, elle répondait à nos soucis en cas de maladie, de mutation, de concours, elle nous conseillait, nous expliquait les avantages auxquels nous avions droit en tant que salariés privilégiés, et rappelait les règles à ceux ou celles qui avaient tendance à exagérer.

Qauand j'ai quitté l'entreprise, nous tavaillions tous dans des immenses bocaux, à quarante par pièce sans intimité. Le bureau d'ordre était remplacé par un service intranet, toutes les réponses étaient sur ordinateur, et plus personne ne se souciait de nous informer ni de nous guider. Le nombre d'établissement avait réduit comme un peau de chagrin, et il ne restait que des grandes structures spécialisées, plus personne n'était à notre écoute.

J'ai eu la chance de travailler dans de grandes directions, et d'avoir un tempérament souple et curieux, et peu d'ambitions professionnelles, si bien qu'il m'a été facile de nager dans les réorganisations continuelles. Mais il faut comprendre le drame d'une personne qui avait un métier dans une petite ville, et qui s'y donnait à fond quand on lui apprend sans ménagement que le travail de toute sa vie ne sert à rien, qu'il doit se transformer en télévendeur à 20 km de là, mais que ce poste est provisoir car il va être supprimé dans six mois. Tout le monde n'a pas les outils, la force ni le courage de plonger dans l'incertitude d'une réorganisation permanente dont on ne voit ni la fin ni la finalité.

a a

lundi 14 septembre 2009 La commission européenne retire progressivement de la commercialisation les ampoules à incandescence

Voir article
et remarques des lecteurs de Libération et du Figaro a

lundi 7 septembre 2009

a

L'écologie, est une vaseline médiatique permettant aux citoyens d'avaller les couleuvres pour sauver la planète.

Nos dirigeants s'apprêtent à lancer une taxe carbone, renommée contribution climat energie, qui vise à taxer la consommation de produits pétroliers ou de gaz naturel.
Le but affiché est de réduire la consommation des produits dégageant du gaz carbonique en augmentant leur prix. Les machines plus économes auront un avantage concurrentiel à l'usage. Les scientifiques constatent des dérèglement climatiques au niveau de la planète qui peuvent devenir très dangereux, la plupart affirment que ces évolutions néfastes sont dues à l'activité humaine. Le gouvernement veut réduire nos émissions de gaz à effet de serre, il pense que l'exemple français peut entraîner l'Europe et pourquoi pas le reste du monde.

Dans un premier temps, cette contribution réduira le pouvoir d'achat. Les substitutions technologiques demandent du temps et les investissements sont hors de la portée des plus modestes. L'évolution des modes de déplacement dépend du réseau de transport en commun, qui prend des décennies pour s'adapter. Pour hâter les choses, il faudrait une augmentation très importante de prix qui créerait d'énormes problèmes économiques et sociaux.
Le gouvernement sera obligé de jouer dans la finesse, donc dans l'inefficacité écologique à court et moyen terme.

Agir est cependant impératif et urgent, car nous risquons la faillite. La crise économique a assèché les recettes fiscales de l'État, tandis que les plans de soutien indispensables à l'économie ont plombé les dépenses. Comme le bon monsieur Sarkozy s'était engagé à ne pas augmenter les impôts, il ne restait qu'une solution : une contribution écologique et morale pour sauver la planète. Le gouvernement a promis que l'argent serait redistribué aux ménages et aux entreprises, mais vous n'êtes pas obligé de le croire.

aa

Vendredi 14 Août 2009a

 

Le Fatah réunit plus de 2000 militants pour sa convention le 4 Août à Betlehem a

Ce fut une première depuis vint ans. Israël avait autorisé pour l'occasion le retour de nombreux exilés, dont Farouk Kadoumi, le dur des durs hostile à toute négociation, mais le Hamas avait bloqué à Gaza les militants du Fatah.

Mahmoud Abbas avait tout vérrouillé, malgré des débats houleux, il s'est fait réélire par acclamation (on est jamais trop prudent), et les délégués aux organismes dirigeants lui ont assuré une équipe rajeunie à peu près homogène, grâce à un contrôle des urnes presque démocratique.

La motion finale maintien le cap, préférence pour la négociation, recherche d'une paix juste et durable, avec l'exigence d'un retour intégral aux frontières de 1967 et du retour de réfugiés. Ce point de vue se complète par un appel à la résistance pour appuyer les revendications, et des menaces à peine voilées de recours aux armes en cas d'échec. Ce programme ne sera pas admis par Israël. 300 000 Israéliens habitent Jérusalem Est, et dans de grands blocs d'habitations en Cisjordanie, Israël ne pourra pas les déloger, par contre il pourrait évacuer des implantations isolées et proposer des échanges de territoires si cela avait de bonnes chances de mener vers la paix. L'ambiance du congrès laisse septique sur les intentions pacifiques des participants.

Farouk Kadoumi a tenté de déstabiliser Mahmoud Abbas en l'accusant d'avoir participé avec «les sionistes» à l'hypothétique empoisonnement de Yasser Arafat. La résolution appuie la thèse de l'empoisonnemnt et rejette toute la responsabilité sur Israël qui se désole de se voir accuser d'un crime imaginaire.

Ahmed Qorei, principal négociateur avec Israël a été éliminé, et Marwan Barghouti élu malgré son séjour en prison où il purge plusieurs peines de rétention perpétuelle pour avoir commandité des attentats pendant l'intifada. Qorei est réputé pour sa corruption et sa duplicité, Barghouti pour son honnêteté. Du fonds de sa prison, il clame son innocence. Son intelligence et son activisme en font un leader respecté, capable de se faire obéir, dont Israël aurait besoin s'il voulait vraiment voir naître un état palestinien pacifique à ses côtés.

Du côté israéliens, l'équipe Natanyahu n'y croit plus, elle retourne lentement vers la solution Jordanienne, c'est à dire confier les palestiniens aux bons soins des jordaniens, et laisser le royaume s'occuper de tout sauf de la sécurité extérieure. Le problème c'est qu'aucun palestinien ne se prononce pour cette solution, alors, les voisins vont continuer leur course vers l'abîme, à feindre de vouloir vivre ensemble, mais de tout faire pour s'évincer.

... Voir revue de presse ici a

a

lundi 3 Août 2009 iran

Depuis le 28 juillet 2009, Ashraf est contrôlé par les autorités irakiennes.

Ashraf était une base militaire de l'Organisation des Moudjahidines du Peuple Iranien, (OMPI). L'OMCI après avoir lutté militairement contre le régime du Shah s'est opposée à la dictature islamiste. Combattants, persécutés, une partie de leurs force s'était réfugiée en Irak à la faveur de la guerre Iran-Irak, où ils ont participé aux combats pour chasser les Mollahs d'Iran.
Faut-il rappeler que pendant cette guerre les Ayatollahs ont fait fusiller 30000 prisonniers politiques ?

Après la guerre, Ashraf est devenue une pashrafetite Iran miniature, 3400 habitants, avec une très belle mosquée, une université, et un centre de propagande très actif contre le régime iranien et pour la démocratie partout au Proche Orient. A la chute de Saddam Hussein, Ashraf a été désarmé et leurs habitants ont été assuré de la protection américaine. Ils vivent de leur propre activité économique, ils construisent par exemple des mobiles homes qu'ils vendent aux irakiens des environs.

Avec le départ des américains, le gouvernement de Nouri Al-Maliki s'est montré soucieux de récupérer son contrôle sur tout le territoire irakien. La plupart des dirigeants irakiens n'ont aucune sympathie pour les iraniens, et encore moins pour ceux qui prêcheraient la démocratie auprès du peuple d'Irak. Par contre les dirigeants chiites irakiens qui ne sont pas anti-iraniens, sont franchement acquis à la cause des ayatolahs, le gouvernement d'Al Maliki n'a donc pas hésité à utiliser la force pour normaliser la situation.

Après avoir assiègé le camp d'Ashraf, l'armée est entrée en force, il y aurait eu entre quatre et huit morts et des centaines de blessés. Les journalistes avaient été au préalable écartés, et les autorités irakiennes n'ont donné aucune assurance aux résidents iraniens qui redoutent d'être livrés aux Ayatolahs, ou envoyés dans le désert.

L'OMCI appelle au secours dans toutes les directions, mais personne ne l'écoute. L'organisation avait été déclarée terroriste, mais depuis des années, elle ne mérite plus cette appelation. La communauté Européene l'a retiré de la liste, et ceux qui la maintiennent ne le font que pour plaire au régime en place à Téhéran.

L'OMCI n'est pas l'émanation d'un gouvernement étranger quelconque, et tout le monde aime les contrats iraniens. Leur cause est jugée hativement perdue. A l'intérieur même de l'Iran, l'OMPI a des ennemis y compris dans l'opposition aux Ayatolahs. Certains ne lui pardonnent pas son intervention au côté de Saddam Hussein, ni leur lecture originale de l'islam shiite, ni l'aspect quelque peu mystique, avec des complications sentimentales de leur leader Mariam Radjavi

Les réfugiés sont seuls et dans l'angoisse, en occident on préfère pleurer Michael Jackson. haut

a

Dimanche 2 Août 2009danse
Le 25 juin 2009, Michael Jackson est décédé à son domicile

Dès l'annonce de son décès ce fut un defferlement michaelmédiatique sans précédant, le chanteur a occulté toutes les autres nouvelles, en Iran Ahmadinejda a pu réprimer sans problème plus personne ne parlait de lui !

J'ai donc pu connaître ainsi la vedette que tout le monde connaissait et pleurait. J'ai appris qu'il était un danseur hors paire, un interprête génial, et qu'il avait révolutionné la musique mondiale, c'est à dire américaine.

Au delà des hommages dithyrambiques, ce n'est pas sa mort qui m'a fait de la peine, mais sa vie. L'homme m'a semblé pathétique. Né de sexe masculin mais avec un visage féminin et un comportement ambigü, né noir mais faisant l'impossible pour se blanchir la peau, ayant subit un nombre impressionnant d'opérations de chirurgie esthétique, accusé peut-être à tort de pédophilie, sans amour ni calme ni sérénité cette vedette est morte complètement droguée après avoir cessé de produire depuis plus de sept ans.

Les vautours qui s'acharnent sur sa dépouille sont allèchés par sa fortune, et de magnifiques procès sont prévus où en cours, contre ses médecins qui l'ont peut être un peu poussé au trépas ou entre ses héritiers.

Est-ce là le modèle à infliger aux jeunes générations ? certains disent que Beaudelaire ou Verlaine non plus n'étaient tout à fait lucides lorsqu'ils ont crée leur chef d'oeuvre, pourtant leurs admirateurs n'ont pas pris l'habitude de boire leur absinthe avant, pendant et après chaque repas. a

Mercredi 29 juillet 2009

a

Le 12 juin 2009, 85 % des Iraniens votent et choisissent Ahmadinejad à 62,6 % des suffrages exprimés.

La "République" Islamique, ne peut pas être démocratique, car elle est dirigée par un aéropage de religieux érudits qui ont coopté un guide suprême inamovible. Il est seul capables de dire la volonté de Dieu. Le peuple ne saurait se prononcer contre cette volonté, il n'a donc pas le pouvoir.
La campagne a donné l'illusion d'être démocratique, car on a vu pour la première fois des empoignades entre candidats, même si tous étaient des fidèles de l'idéologie et de la personne du guide suprême Ali Khamenei. Faut-il rappeler que guide se traduit en allemand par Führer, et en italien par Duche ?
Les résultats de la consultations donnent 65 % pour Ahmadinejad, chiffre peu réalistes, car homogène sur tout le territoire, les fiefs des opposants ont votés comme les fiefs d'Ahmadinejad, le recomptage filmé des voix montre des bulletins non pliés, ne pouvant donc pas entrer dans les urnes, le Guardian rapporte que le taux de participation a dépassé 100 % dans 30 villes d'Iran. A Téhéran, les Bassidjis (milice islamique) auraient chassé les fonctionnaires pour compter les voix leur place. (Libération : JP Perrin) etc..
moussaviDe très violentes manifestations ont secoué toute l'Iran, avec comme slogan "Où est passé mon vote". Le candidat malheureux Mir Hossein Moussavi, qui pensait être vainqueur, a pris la tête de l'opposition, lui qui fut le bras droit de l'imam Khomeini, père de la république Islamique est désormais en première ligne, peut-être malgré lui, poussé par la foule en quête de changement. Il est soutenu par d'autres pilliers du régime comme Akhbar Hachemi Rafsandjani et Mohammad Khatami
La couleur verte, celle de son parti a dominéémeute les manifestations et les émeutes. Les gens montaient sur les toits et criaient "Allah ou Akbar". La contestation contre les dirigeants est restée islamique. Personne n'ose s'afficher laïque.

Un mois plus tard, rien n'est règlé, c'est à l'intérieur du sérail, parmi les Ayatolahs que les batailles décisives se gagneront ou se perdront. Bravant la sauvagerie des pasdaran, milice islamique à la solde d'Ahmadinedjad, des manifestations continuent accumulant les morts et remplissant es prisons.

a

tire
Mardi 28 juillet 2009 a
Les libanais ont voté : 57 sièges pour l'opposition menée par le Hezbollah, et 71 pour la majorité sunnite ou pro-occidentale.

Avec un taux de participation de 54 % contre 45 % à l'élection précédante, les libanais ont clairement rejeté l'aventurisme du Hezbollah.

Même si la coalition d'opposition reste forte, le Hezbollah est le grand perdant, il n'a plus le monopole de la représentation de la communauté Chiite.

L'aspect clanique des partis politiques, les accusations de corruption d'un côté, d'allégence à l'étranger de l'autre empèchent les citoyens de se faire une idée claire des véritables options socio-économiques des divers hommes politiques dont les affrontements ressemblent trop à des combats de chefs mafieux aux alliances versatiles. Par exemple, le raliement récent du chef druze Wallid Jumblat à la coalition menée par le Hezbolah au côté de Michel Aoun qui fut le leader de l'indépendance avant de devenir l'homme des syriens.

Les dirigeants restent tiraillés entre la nécessité d'être anti israéliens pour ne froisser personne, leur désire d'éviter au pays une nouvelle guerre, leur souhait de désarmer le Hezbollah sans effusion de sang, d'être arabes mais pas trop, de se débarasser des palestiniens et de leurs milices tout en faisant semblant de les soutenir, d'écarter la syrie en feignant d'être son allié et son ami, en un mot un vrai numéro d'équilibrisme levantin.

Mivy souhaite bien du plaisir à la nouvelle équipe ! ! a

fleurs
Lundi 23 juin 2009

a

Mivy a déménagé à Dijon

C'maquetteest un départ un retraite qui a occasionné ce changement, mais j'ai été poussé par mon propriétaire qui a mis en vente l'ensemble immobilier où je résidais juste avant la crise immobilière. Le prix proposé était de 4600 € le m²

J'ai préféré retourner à Dijon, où j'ai de la famille et de nombreux amis, et où pour 3000 € le m² on peut acheter un logement neuf de qualité.

L'achat a eu lieu avant la crise, et pour le financer, j'ai du vendre un appartement. Devant la mévente, il a été bradé de 20 %. Quelques mois plus tard, mon propriétaire soldait lui aussi : 20 % moins cher que le prix initial, mais c'était trop tard, j'avais déjà acheté.

cuisine Enfin, ça y est et avec six mois de retard ! les intempéries n'avaient pas permis au promoteur de transmettre les plans aux sous traitants qui ont donc du travailler n'importe comment. Le déménagement explique le long silence du site.

Je profite maintenant d'une magnifique cuisine. Au fait, qui a envie de venir à Dijon pour me mijoter de bons petit plats ?

a

Lundi 8 juin 2009
us
Le président Barak Obama s'est adressé le 3 juin 2009 au monde islamique à l'université Al Azar du Caire afin de créer un climat de confiance entre les États Unis et le monde musulman ô bama

Son discours, assez long a été non seulement retransmis sur toutes les télévisions du monde, donc vu par des milliards d'individus, mais a été en plus publié sur Mivy, ce qui en a accru l'audience de façon significative.

Il s'est comporté comme un bon diplomate, flatteur vis à vis de l'islam en utilisant par exemple un phrase tronquée du Coran : «Le Coran enseigne que quiconque tue un innocent tue l’humanité tout entière, et que quiconque sauve une vie sauve toute l’humanité.» alors que le Coran écrit : «Quiconque tue un être humain non convaincu de meurtre ou de sédition sur la Terre est considéré comme le meurtrier de l’humanité tout entière. Quiconque sauve la vie d’un seul être humain est considéré comme ayant sauvé la vie de l’humanité tout entière !» Ce qui est très différend, car qu'entend t-on par sédition ? ne s'agit-il pas de refus d'obéir à l'islam ? ne faut-il pas comprendre qu'on a le droit de tuer les musulmans qui refuseraient l'application talibanesque de la chariah ?
Le Coran avait d'ailleurs repris une citation du Talmud, qui, elle ne posait pas de limite à la condamnation du meurtre.

Il n'a pas séduit tout le monde islamique, ses tergiversations pour fermer Guatanamo, son engagement en Afghanistan, ses conseillers "sionistes" font que l'islam attend des actes plutôt que de belles paroles.

Il s'est présenté comme le représentant de l'occident, fustigeant ceux qui n'apprécient pas le foulard islamique, précédemment, il avait déjà fait campagne pour que la Turquie rejoigne l'union européenne.

Il a inquiété les israéliens, il réafirme sont souhait d'une paix basée sur deux états pour deux peuples, et demande aux uns de cesser la violence, et aux autres de geler la colonisation. Il feint d'ignorer le Hamas et la division des palestiniens. Cela devrait inquiété Elie Ishaï ministre du parti Shass qui justement fait l'impossible pour développer le peuplement juif de la Cisjordanie.

On s'attend donc à une crise dans les relations entre le gouvernement Netanyahu et la présidence Obama, cette crise pourra tourner vers le bien si des pressions équivallentes sont exercées sur les palestiniens pour leur imposer une culture de la paix. Mais si elles restent unilatérales, et si on enfonce les arabes dans leur psychose de victime par nature, il n'en sortira rien de bon.

Mivy, souhaite que les villages juifs des territoires rétrocédés à l'autorité palestinienne ne soient pas évacués mais traités comme les villages arabes israéliens. La présence d'israéliens minoritaires en terre palestinienne serait à mon sens un gage de paix et de cohabitation pacifique.a

oiseaux
Vendredi 15 mai 2009 a

Benoit XVI, termine un pèlerinage périlleux en terre sainte

Benoît XVI était parti avec un lourd handicape, ancien Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi, il a tenu à marquer les frontières doctrinales à ne pas franchir. Il avait affirmé que si l'on a une conduite dissolue, les préservatifs ne serviront à rien pour protéger du sida. La presse l'avait alors assommé en oubliant la première partie de sa proposition.

Vis à vis des Juifs, il y avait plusieurs problèmes :

  • Mgr Razinger est allemand et né en 1927, il a été obligé de participer aux Jeunesses Hitlériennes et à la défense du pays en 1945 même s'il n'avait alors que dix huit ans. Cela pouvait ne pas plaire aux victimes du nazisme.
  • Dans un souci de rassemblement de l'Église autour de son pape, il a levé l'excommunication qui pesait sur des évêques intégristes. Parmi eux Mgr Williamson qui s'est empressé de tenir des propos antisémites niant la shoah, mettant le Saint Père dans l'embarras.
  • Toujours pour plaire à sa droite, il a entrepris des démarches pour canoniser PIE XII, ce pape germanophile n'a jamais collaboré à l'extermination des juifs, au contraire il en a sauvé certains, mais il ne s'est pas montré héroïque et n'a pas usé de son poids moral pour discréditer les assassins. Pie XII a eu des silences détestés dans les milieux Juifs.

Vis à vis des arabes, Le discours devait être un bol d'air frais. Le pape a tenu des propos rassurant pour les Palestiniens : condamnation du mur de séparation, soutien à la solution à deux états, compassion vis à vis des victimes arabes de la guerre à Gaza, demande de la fin du blocus de Gaza etc... mais aussi supplique aux arabes de ne pas se laisser tenter par la violence, et appel à lutter contre la haine et les préjugés.

Son discours n'a pas convaincu en Israël, Menahem Macina, par exemple n'a pas apprécié que le pape conforte les palestiniens dans leur rôle de victime, ce qui sous entend, celui de boureau collé à Israël. Les palestiniens sont acteurs de leur destin et ne le subissent pas. Par contre pour Shimon Perez, excellent diplomate, nous vivons la meilleure saison depuis 2000 ans dans les relations judéo chrétiennes.

Le christianisme du monde musulman s'étiole dangereusement. Benoît XVI a demandé aux chrétiens d'Orient de ne pas se sauver. Il a pu réunir environ 30 000 fidèles à Amman, 50 000 à Nazareth, mais seulement quelques milliers à Bethlehem ville à 80 % chrétienne avant son passage sous autorité palestinienne, mais aujourd'hui à 80 % musulmane et dont le maire appartient au Hamas.
Son plus grand public était en Israël, et c'est normal car c'est le seul pays du Proche Orient où le nombre de chrétiens augmente. Sur les photos de la foule, venue l'acclamer à Nazareth, on ne voit pas de drapeaux israéliens, beaucoup de jaune et blanc, couleurs du vatican, et quelques rares drapeaux palestiniens.

pap2 pap1

On retiendra de son passage les murs, celui de séparation qui lui fait horreur, et le dernier vestige du Temple, où il s'est recueilli et a prié pour la paix. a

a

Dimanche 10 mai 2009 a

La journée de la jupe est un thriller de Jean-Paul Lilienfeld avec Isaselle Adjani dans le rôle du professeur dans la cage aux fauves. Ce film est l'enfant naturel de notre société que les gens biens pensants cherchent à cacher. Pourtant, il est là, magnifique et terrible.

Initialement prévu pour le cinéma, le projet ne trouve pas preneur parmijupe les producteurs. La faute à un synopsis qui fait peur. Il est donc écrit pour la télévision, et Arte décide de le programmer deux fois. Après un passage, la chaîne se ravise et le film est envoyé dans les salles de cinéma. Il n'est programmé que dans une cinquantaine de salles et disparaît très vite des écrans. On a pas pu empêcher sa sortie, mais on a réussi à l'étouffer.

Le film décrit une classe comme il en existe trop, trois ou quatre vrais voyous, une majorité d'élèves à la double inculture : celle du pays où ils ont leurs racines, et celle du pays où ils vivent, trois ou quatres élèves lucides. Dans le rôle du dompteur un professeur tout seul, représentant la civilisation, il ne peut pas s'appuyer que sur l'autorité d'un principal qui est la lâcheté en personne. Isabelle Adjani est sublime dans ce rôle.

Cette solitude du prof, je l'ai vécue quelques mois au Cameroun, quand j'enseignais l'histoire à des terminales G qui n'en avaient pas au bac. (aucun soucis par contre en maths ou en comptabilité). Les professeurs de dessin ou de musique connaissent cette angoisse depuis toujours. Quand il n'y a pas de sanction, le professeur est un dompteur sans fouet, à la merci d'un ou deux voyous, il doit compter sur son seul charisme.

reduit

Le prof aime son métier et ses élèves, les élèves aimeraient volontier le professeur, mais il y a les voyous qui raquettent et menacent ceux qui voudraient s'en sortir, ou qui dénonceraient le viol dont ils sont coupables. Le hasard d'une bousculade fait tomber un pistolet entre les mains du prof, qui s'en sert pour retrouver son autorité. Il s'en suit un huis clos angoissant, avec de nombreux retournements de situation, on se croirait au théâtre où ce film sera probablement joué un jour.

On en est venu à une telle démission de l’administration que la barbarie s’est installée « entre les murs ». Les politiques disent «il ne faut pas laisser entrer la violence dans l'école»; ils se trompent, elle y est déjà. Parmi les personages secondaires, on voit un ministre d'une légèreté insigne, et des policiers dont la hiérarchie n'a aucun scrupule moral.

Notre société a besoin de pères et de repères. Aldo Naouri explique que nous ne donnons plus sa place au père, si bien que l'autorité est bafouée et remplacée par l'émotion. Or la police est le symbole de l'autorité, que nous souhaitons paternelle, c'est à dire ferme et juste.
Le désarroi du professeur et des enfants vient de cette absence d'autorité bienveillante en raison de la lâcheté ambiante.
En présentant les policiers comme de vulgaires criminels, l'auteur contribue à casser l'image du père, et à augmenter l'angoisse d'un monde purement individualiste, où personne n'est là pour défendre ceux qui croient aux grands principes de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.

Je vous interdit d'y voir une relation avec ce qui s'est passé à Durban II, ou avec les efforts pour bayonner ceux qui dénoncent le «faux Enderlin-France2» haut

barre

Vendredi 8 mai 2009

a

Comment venir au secours de l'Iran ? un meeting est organisé à Paris Villepinte samedi 20 juin 2009 à 15 heures.

Le régime iranien inquiète, à l'intérieur il est sans pitié, la peine de mort est appliquée systématiquement (110 exécutions depuis le début 2009) avec souvent de la cruauté. On a remis à jour des règles misogynes et intolérantes. Les mollahs persécutent les Bahaïs et des homosexuels. Des pratiques issues de traditions archaïques sont rescucitées au mépris de la Déclaration Universelle des Droits de l'homme.

Le régime en place a choisi comme président un épouvantail, dont les propos abominables feront passer pour angéliques ses successeurs qui pourront ainsi consolider le régime, et terminer les préparatifs d'une guerre apocalyptique prévue pour le retour du Mahdi dans les délires mystiques d'Ahmadinejad.

Téhéran se dote d'outils pour mener une guerre nucléaire, fusées, bombes atomiques, vaisseaux etc... ce qui lui vaut la sympathie de toute la mouvance islamiste, y compris sunnite, persanneet une menace de guerre préventive menée par Israël contre l'Iran, avec des risques terribles pour les deux peuples.

Il est important d'avoir conscience de l'existance en Iran d'un opinion éprise de paix et de démocratie, de ne pas tomber dans les shémas racistes comme Sylvain Shalom . La solution ne passe pas par une guerre préventive dont les échecs au Liban ou à Gaza ne sont plus à démontrer, mais par un soutien sans faille au peuple Iranien pour qu'il se débarasse de ses oppresseurs.
haut

secret
Dimanche 3 mai 2009 a
Le choc des civilisations s'est exprimé à Genève, où le monde islamique a affronté le monde occidental sous prétexte de lutter contre le racisme.

L'ONU a décidé d'organiser à Genève une conférence mondiale contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l'intolérance qui y est associée, pour suivre les résultats de sa conférence précédante qui a eu lieu en 2001 à Durban (Afrique du Sud), d'où le nom de Durban II.

La conférence était mal partie, présidée par la Libye, avec dans les principaux rôles, l'Iran, la Russie et Cuba.
Lors de la conférence de Durban 1 les débordements antisémites et anti-occidentaux du forum des ONG étaient tels que plusieurs pays s'étaient retirés. Cette année beaucoup ont craint que de tels excès se reproduisent, on a supprimé ce forum, et on a travaillé une motion consensuel. Il y a quand même eu des incidents, on a dû expulser un étudiant Juif déguisé en clown qui dénonçait la conférence. L'UEJF, et deux autres autres ONG dont une iranienne ont été ensuite exclues.

Le monde islamique souhaitait avant tout faire condamner Israël, le sionisme est affublé de toutes les caractèristiques de la juiverie cosmopolite, le discours d' Ahmadinejdad a montré qu'il partageait la même obsession qu'Hitler. Les musulmans souhaitaient aussi imposer une assimilation entre le blasphème et le racisme et interdire la critique des religions. l'Afrique voulait faire condamner le néocolonialisme et rappeler la culpabilité de l'occident dans la traite transatlantique des esclaves. Les occidentaux souhaitaient mettre en avant la situation au Thibet, au Darfour, celle des femmes et des homosexuels en terre d'Islam, et les minorités menacées partout dans le monde en particulier les pygmés d'Afrique. Les américains n'acceptaient pas l'allusion à l'esclavage transatlantique alors qu'on ignorait l'esclavage trans-saharien.

Un débat très vif a eu lieu en occident sur l'oportunité d'être présent à un forum où les anti-occidentaux étaient largement majoritaires. Finalement, mis à part quelques pays, dont les USA, l'Italie, le Canada, Israël ou la Tchèquie la plupart étaient là, ce qui leur a permis de quitter la salle lors du discours insupportable du président iranien, et de peser sur les débats.

Pour éviter des dérapages la résolution finale longuement négociée par un diplomate Russe Youri Boychenko, a été votée à main levée des le second jour des débats. La résolution ne mentionne pas Israël, et oublie le blasphème. Le peuple tsigane est la seule minorité discriminée signalée montrant son manque de protection internationale : Les régimes d'Europe de l'Est ne sont soutenus ni par les occidentaux, ni par les musulmans, ni par la Chine. Faute de "parain" assez puissant, les ONG cherchant à sortir de l'ombre le Thibet, le Darfour, le racisme inter-africain, les intouchables, l'homophobie ou le sexisme islamique n'ont pas réussi à mettre en lumière leurs protégés.

Il reste tout un catalogue de mesures à prendre pour favoriser l'égalité des minorités et lutter contre le racisme... en occident, la discrimination positive est largement encouragée. On souhaite aussi le développement des langues et cultures minoritaires... (bonjour l'unité nationale ! ! ).
Le texte final est long et technique et évite soigneusement les sujets qui fâchent, par exemple la protection des minorités persécutées pour des raisons raciales ou religieuses dans le tiers monde. L'antisémitisme obsessionnel du Président Iranien a séduit la majorité des participants mais n'a pas eu d'effet sur les préconisations qui pour la plupart, vont dans le bon sens et ne vexent personne ! C'est ça la diplomatie.

Pour arriver à ce compromis miraculeux, on a considéré quil n'y avait du racisme que dans les démocraties, qu'elles devaient faire des efforts. Du côté des dictatures, islamiques ou non, circulez ! ! il n'y a rien à voir ! !

haut

c

Jeudi 16 avril 2009
a
Abdeljalel El Haddioui, policier dans les Yvelines, a obtenu gain de cause. Le conseil d'Etat vient d'annuler les résultats du concours interne des officiers de police le 27 septembre 2007 pour cause de discrimination raciale.
Ci-dessous les questions qui lui auraient été posées lors de son oral devant un jury présidé par le préfet Jean-Michel Fromion et composé notamment de magistrats:

fliquetteLes questions posées étaient les suivantes :

  • "Retournez vous souvent au Maroc ?"
  • "Quel est votre avis sur la corruption des fonctionnaires de police marocains ?"
  • "Êtes-vous pour ou contre la discrimination positive en France ?"
  • "Quel est votre avis sur l'impossibilité pour un fonctionnaire de police habitant la banlieue de rentrer chez lui en uniforme dans les transports en commun ?"
  • "Est-ce que vous faites le ramadan ?"
  • "Votre femme est-elle maghrébine ?"
  • "Est-ce que votre femme porte le voile ?"
  • "Ne trouvez-vous pas bizarre ce gouvernement de la France avec des ministres arabes et un président à moitié hongrois ?

Il est normal qu'à un concours d'officier de police on pose des questions qui fâchent, leur caractère choquant ne pourrait se mesurer qu'à l'aune de celles posées à des candidats juifs, chrétiens, syndicalistes où autres. Si on ne cherchait pas à destabiliser les autres candidats , elles seraient scandaleuses, et seulement dans ce cas.

La pratique religieuse n'a aucun caractère racial. Si le candidat avait été recalé par ce que pratiquant, il faudrait parler de dicrimination religieuse. La tendance actuelle à traiter de racistes ceux qui s'opposent à l'influence des mosquées est une déviance dangereuse.

Le vrai problème est que l'islam n'est pas qu'une religion. brasC'est aussi un mouvement politique important. Le même candidat, avec les mêmes origines aurait peut-être pu être admis en affichant des opinions laïques.
On sait que l'islam religieux véhicule souvent des idées anti-occidentales et antisémites ainsi qu'une attitude vis à vis des femmes ou des homosexuels pouvant conduireà des comportements incompatibles avec la neutralité exigée d'un officier de police, d'où une certaine méfiance. La police cherche à éliminer de ses officiers ceux qui ont des idées hors normes, il est probable qu'être musulman pratiquant, militant de Lutte Ouvrière, du mouvement loubavitch ou des témoins de Jéhova vous ferment les portes de la carrière d'officier de police.
Faut-il y voir une discrimination raciale ?
Est-il légitime de se méfier de l'islam ?
haut

grenouille
Mardi 14 avril 2009 c
Le livre d'histoire d'une école de police russe qualifie de « mythe » l'effondrement de l'URSS. L'Union aurait été sabotée par les « sionistes », accusés, entre autre, d'avoir « liquidé physiquement Staline » parce que le bolchévisme « empêchait le sionisme d'établir une domination mondiale ». Mikhaïl Gorbatchev, dernier dirigeant de l'URSS, serait juif et aurait déclaré devant le parlement israélien : « Tout ce que j'ai fait avec l'Union soviétique, je l'ai fait au nom de notre Dieu Moïse. »

Le sionisme est le mouvement politique qui souhaite rassembler le peuple juif sur sa terre ancestrale. Ce mouvement n'a pas d'autres ambitions.

Les juifs peuvent en toute légitimité être sionistes ou anti sionistes. Ils peuvent se sentir appartenir ou non à un même peuple, et être pour ou contre sa réunion sur la terre d'Israël.

Les tiers sont des observateurs, il doivent tenir compte de ces aspirations, mais n'ont pas à les juger. Les intérêts impériaux briment régulièrement les nationalismes, mais ne leur enlève aucune légitimité.

anti soutenir la cause palestinienne, n'exige pas l'antisionisme. Le peuple arabe de Palestine a le droit de s'exprimer nationalement s'il le désire, il ne faut voir aucun racisme chez celui qui critique des décisions israéliennes empêchant cette expression. Ce qui est condamnable, c'est de refuser à un seul peuple au monde le droit à une patrie.

Le texte ci dessus montre que l'antisionisme des non-juifs peut cacher un antisémitisme violent, le même qui a conduit à d'immenses massacres commis entre autre par des Russes, des Allemands, et rêvés tout haut par beaucoup trop de musulmans.

Le livre à quand même fait scandale, les autorités ont affirmé l'avoir retiré, mais l'auteur qui a 80 ans reste un professeur honoré .haut

bo
Jeudi 2 avril 2009
a
En Grèce, l'avocat et militant néo-nazi grec Kostas Plevris est acquité en appel. L'antisionisme s'abreuve aux sources antisémites, et l'hostilité envers les juifs se développe dangereusement.

L'avocat Kostas Plevris avait été reconnu coupable en première instance kostasen décembre 2007 et condamné à 14 mois de prison pour son brûlot antisémite «Les Juifs, toute la vérité» qui nie la réalité de la Shoah, fait l'apologie de l'idéologie nazie et qualifie notamment les Juifs de "parasites internationaux" dont le "comportement criminel explique les actes des nazis contre eux et en plus les justifie". On peut lire aussi du même auteur : "En 1945 la Race Blanche a subi la plus grande défaite de son histoire. Le combat épique de l'Allemagne hitlérienne pour imposer la domination aryenne s'est terminé sans victoire." "Dieu merci, il ne reste même plus 1.500 juifs à Salonique..." (Salonique était une ville juive à majorité, mais les nazis les ont quasiment tous exterminés). « Réveillez-vous. Les Juifs perfides creusent le tombeau des nations. Réveillez-vous et jetez-les dedans, parce qu’ils le méritent. »La Cour d'Appel a qualifié le livre de Plevris de "travail scientifique".

Ce jugement s'inscrit dans une remontée des idées nazies, et des mesures d'intimidation contre les grecs défendant les droits le l'homme. L'antisémitisme à la grecque a été bien décrit par Andréas Pantazopoulos

Parallèlement, au cours d'un match de foot comptant pour les éliminatoire de la coupe du monde, et joué le 1 avril 2009, la Grèce a éliminé Israël. Le score (2-1) était mérité selon les spécialistes, l'ambiance de la soirée a été décrite ainsi par la MENA : «Un autre mot sur l’accueil qui nous est réservé à Héraklion : hostile, inamical, primaire. Hier, des manifestations anti-israéliennes hystériques au centre de la cité, avec intervention musclée de la police. Ce soir, au stade, un public qui siffle notre hymne national, qui reste unanimement assis pendant qu’il retentit, et qui hurle des slogans appelant à notre éradication.» .haut

eg
Mercredi 18 mars 2009 g
Cela fait plus de 1000 jours que Guilad Shalit, soldat israélien ayant gardé la nationalité française est prisonnier du Hamas à Gaza

Le 25 juin 2006, un commando du Hamas pénétrait en Israël par un tunnel, attaquait une position militaire et ramenait à Gaza un soldat de dix neuf ans, Guilad Shalit.

Il est aussitôt considéré par le Hamas comme une prise de guerre, qui veut l'échanger contre des avantages substentiels. Sa valeur est énorme. Des négociations sont engagées indirectement entre le Hamas et Israël via l'Égypte. Le Hamas exige la libération de centaines de prisonniers dont certains assassins particulièrement odieux, par exemple un des responsables de l'attentat de l'hôtel Park Netanya à Pessah' 2002, pendant l'intifada qui avait fait des dizaines de victimes civiles . g

Toute l'opinion juive s'est mobilisée pour Guilad Shalit, sa famille se dépense sans compter pour le sauver. Des groupes de pression insistent sur sa condition d'ôtage, toutes les communautés juives ont été mobilisées et les politiques du monde entier ont été mis sous pression. Tout le monde veut voir Guilad rentrer à la maison, il est devenu l'enfant de tout Israël.

Pour le libérer, l'armée aurait du risquer la vie d'autres soldats sans être sûre de le ramener vivant, mais les diplomates prennent un risque encore plus grand. Céder aux preneurs d'ôtage, libérer des centaines de prisonniers prouverait aux palestiniens que la violence permettrait d'obtenir ce qui a été refusé aux négociateurs pragmatiques. Cela apporterait des arguments aux tenants de la lutte armée, et pourrait conduire à un triomphe électoral du Hamas, seul capable de ramener des centaines de prisonniers à la maison.

En privilégiant l'émotion au détriment de la raison d'État, on risquerait de voir Guilat Shalit remplacé par une autre victime une fois qu'il aurait cessé de servir. La raison d'État voudrait que le poids d'un individu soit comparé à celui des foules mises en danger par un éventuel triomphe du Hamas.

Aujourd'hui certains en Israël voudraient rendre plus dure la détention des palestiniens, ils croient que le Hamas améliorera les conditions de détention de Guilad Shalit si le sort des détenus arabes est calqué sur celui de l'ôtage israélien. Ils se trompent, le Hamas a le culte du martyre, il bénit la mort et la souffrance des siens, c'est son outil pour détruire l'image d'Israël, et essayer de le corrompre en lui faisant perdre son humanité. Pour ça, il est prêt à sacrifier ses enfants.

Il faudrait qu'Israël contourne le Hamas au sein de l'opinion palestinienne et privilégie clairement la séduction sur la répression. La véritable sécurité, ce serait d'avoir un voisin pacifique qui ne rêve plus de vous couper en rondelle.
Les évangiles disent, si on te giffle sur la joue droite, tend la joue gauche, l'nterprétation juive de cette phrase serait : Si tu as une tête à claque, présente l' autre côté de ton visage, alors le dialogue sera possible. Cette vérité s'applique au Hamas, à Israël et à l'Autorité Palestinienne. .haut

l

Mardi 10 mars 2009 a

Selon Al manar « Le président du mouvement islamique raeddans les territoires palestiniens occupés en 1948, Cheikh Ra'ed Salah, a affirmé qu'aucun parti sioniste ne  croit à la création d'un état palestinien. 
D'après lui, "tous ces partis tentent de gagner du temps pour mettre fin à la question palestinienne et judaïser la ville d'Al Qods (Jérusalem) ainsi que la Cisjordanie".
 
Par ailleurs cheikh Salah a jugé que "le parlement israélien (Knesset) n'est pas le principal moyen pour restituer les droits palestiniens, car celui-ci ne représente qu'un lieu de protestation pour les députés arabes".
"La position du mouvement islamique représente la vision de la majorité des Palestiniens qui habitent dans les territoires occupés en 1948, car on sait que le parlement sioniste est un endroit pour les principaux projets sionistes", a poursuivi Salah.
Cheikh Ra'ed Salah a souligné que les leaders du projet sioniste " ont créé la Knesset pour que les députés y présentent  leurs protestations seulement, alors que nos droits viennent à travers la résistance et la persévérance des Palestiniens dans ces territoires".

Pour le leader de ce mouvement, les arabes «israéliens» sont des arabes palestiniens dont le territoire est occupés depuis 1948. Quand un arabe de cette tendance vous parle de la Libération des territoires palestiniens, il faut comprendre la soumission à l'islam, de toute la Palestine, Tel Aviv compris. Selon la charte islamique, juifs et chrétiens pourront éventuellement rester dans la palestine libérée, s'ils acceptent leur condition de soumis à l' islam.

Ce mouvement représente une fraction des 20 % d'arabes vivant dans les frontières israéliennes de 1967, qui ne partagent pas tous cette vision des choses. Il rejette donc la démocratie parlementaire qui n'a aucune chance de lui donner satisfaction. Le mouvement islamique pense que les droits seront acquis à travers la« résistance et la persévérance. »

Nous savons ce que résistance veut dire dans la bouche des islamistes, au Sud Liban, il n'y a plus un seul israélien, mais le Hezbolah continue à résister ! la résistance peut se traduire simplement par lutte armée.

Ces propos, habituels chez ce leader expliquent une partie de l'engouement pour les idées du député israélien Avigdor Lieberman : Il faut créer un état palestinien et se débarrasser des ennemis de l'intérieur. Um El Farm, ville où les amis de Cheikh Ra'ed Salah sont majoritaires, pourrait très bien être du côté arabe de la frontière, et en échange, Israël pourrait garder des villes juives construites en Cisjordanie. Les arabes qui veulent être israéliens devraient jurer allégeance à l'état juif (Au sens peuple juif et non religion juive) , et les autres s'installer en Palestine.

Les idées de Cheikh Ra'ed Salah et d'Avigdor Lieberman ont du succès, en raison des ambigüités des deux parties au conflit :

  • Le gouvernements de Jérusalem affirme à qui veut l'entendre qu'il souhaite un état palestinien , tandis que son administration ferme les yeux et cautionne les israéliens de Cisjordanie qui font l'impossible pour que cet état ne voit pas le jour.
  • Les palestiniens prétendent vouloir vivre en paix dans un état libre au côté d'Israël tout en diffusant une éducation et une propagande violemment antisémite, et en exigeant un état vide de juifs.

Pour faire avancer les choses dans le bon sens, il faudrait que le système électoral israélien change, qu'on abandonne le système actuel où tout le pays ne forme qu'une seule circonscription, ce qui favorise l'instabilité et les partis minoritaires souvent extrèmistes.
Il faudrait tailler des circonscriptions sur mesures, pour qu'un maximum de députés soient obligés de compter sur des voix juives et arabes, des voix religieuses et laïques. Le parlement serait alors bien plus attentif à chaque fragment de son électorat, et cela favoriserait le développement des partis consensuels.haut

curieux
Vendredi 6 mars 2009 a
TEHERAN, 4 mars (Xinhua) -- Le président iranien Mahmoud  Ahmadinejad a appelé à la formation d'un "front international  contre le sionisme".... Il a souligné que le monde devrait considérer le sionisme non  "comme une religion mais comme une manière pleine d'objectifs et  de moyens diaboliques et sataniques", et d'ajouter que la  philosophie israélienne d'existence a pour but de"répandre la  corruption, l'agression et l'expansionnisme dans le monde". ...

Le sionisme est l'expression nationale du peuple juif, et seuls les juifs ont le droit d'être sionistes ou antisionistes. De même, seuls les Algériens, en 1950, pouvaient exprimer ou réfuter leur droit à s'ériger en nation indépendante.

Le judaïsme est une religion, pas le sionisme qui est un mouvement politique. Il y a donc fusion des concepts de judaïsme et sionisme chez cet homme, il attribue aux israéliens les défauts que les nazis ont collés aux juifs.

Il existe beaucoup de conflits dans le monde, au grand jamais, personne ne qualifie son ennemi de satanique, de diabolique, de mal absolu. Il y a une notion métaphysique effrayante dans ce discours. On a ici la preuve de l'influence anti-juive européene des XIX et XXième siècle, dans la propagande dite "pro-palestinienne", un indice de plus montrant qu'antisionisme et antisémitisme sont fusionnels.

C'est par ce que la Ligue des Droits de l'Homme, le MRAP, les Verts, le Parti Communiste refusent de voir et de condamner l'antisémisme virulent islamique, qu'ils se sont disqualifiés aux yeux de la communauté juive, et qu'ils n'ont pas été invités au diner du CRIF. Et pour reprendre une idée trouvée sur un forum, par ces temps de crise, en oubliant d'inviter Marie-George, le CRIF a fait une économie de buffet. haut

cactus
Dimanche 1 mars 2009
a

Edouard Balladur, ancien premier ministre, a été chargé d'étudier la réforme des institutions territoriales. Il y a en France 36 000 communes, 4039 cantons, 95 départements, 21 régions, sans parler des agglomérations, syndicats intercommunaux et aux structures ad-hoc. Chaque structure entraîne des coûts pour la collectivités et des doublons de compétence.

La commission souhaitait que les régions aient des tailles comparables, mais, elle n'a pas osé soulever la colère de tous les élus en même temps, elle a donc préconisées des évolutions qui ne devaient fâcher que quelques élus :

  • Suppression de la Picardie, de l'Auvergne et du Poitou Charente absorbé par les régions voisines. Fusion des deux Normandies et de la Bourgogne avec la Franche Comté.
  • regions
  • Fusion de la petite couronne avec Paris (92,93,94) qui atteindrait six millions d'habitants. Fusion du Haut et du Bas Rhin.
  • Renforcement de l'intercommunalité, regroupements de cantons
  • Créations de métropoles (voir carte, mais on a ajouté depuis d'autres candidatures : Toulon, Rouen) Rennes)

Les découpages ne donnent satisfaction à personne, les Picards et les Auvergnats sont très fâchés, d'autres font des contre projets, comme celui ci-contre. Les socialistes disent que Balladur veut dissoudre Poitou Charente, car la région est présidée par Ségolène Royal !

picard alternatif

 

Beaucoup de gens, dans la rue pensent surtout qu'on essaie de lancer un sujet de polémique qui n'aboutira pas, mais qui aura l'énorme avantage de faire oublier les jours sombres qui s'annoncent avec une montée angoissante du chômage. haut

jeudi 19 février 2009 a

Entre grève et insurrection, les troubles enflent à la Guadeloupe et contaminent les autres départements d'Outremer.

L'insularité et une histoire douloureuse modèlent les sociétés ultramarines, pauvreté et chômage sont fréquents, mais la solidarité familiale pourrait faire rêver bien des métropolitains. L'importation massive de biens de consommation courante entraîne des prix impressionnants, des combines et des monopoles, le conflit possèdant-possédé risque à tout moment de dériver vers le racisme et la violence.

Depuis le 20 janvier, une grève générale d'une ampleur jamais vue a perturbé la Guadeloupe, l'organisateur est le collectif “Liyannaj Kont Pwofitasyon” (LKP = Mouvement contre l'exploitation outrancière) regroupant plus d'une quarantaine de syndicats et d'associations pour lutter contre la vie chère en Guadeloupe. Des collectifs de même genre, comprenant souvent le Medef local se sont constitué en Martinique, Guyanne ou à la Réunion.

À l'origine on manifestait contre la vie chère, et pour une hausse générale des salaires. Le pourrissement a entraîné des violences, «le 17 février, cagoulés, armés, parfois sous l'emprise de stupéfiants, plusieurs bandes de jeunes, pour certains âgés de 15 ans, ont à nouveau pris d'assaut les rues. De violents affrontements ont notamment eu lieu dans la ville de Baie-Mahault entre forces de l'ordre et casseurs. Dans l'agglomération de Pointe-à-Pitre, un magasin de pneus a été incendié et de nombreux autres commerces ont été pillés, tandis que trois gendarmes ont été légèrement blessés par des tirs d'armes à feu.»

guadeloupe

De lourdes rancoeurs provenant des siècles passés sont toujours présentes, et le racisme n'est jamais bien loin. Le LKP parle «des abus dont une grande partie de la population se sent victime». C'est dans ce cadre qu'on peut remarquer les incendies des magasins et entreprises appartenant au groupe béké -les descendants de colons blancs- martiniquais Bernard Hayot (GBH) : une concession Renault, un atelier de réparations auto rapides, un magasin de pneus et un hypermarché Carrefour.lacroix

Cette stratégie de l'émeute est coutumière de l'UCCT mais la crise, la politique de bas revenus du président Sarkozy, l'expérience des échecs passés ont permis aux contestataires de montrer leur force. Elie Domota est le pilier de la contestation face au "patronat et au gouvernement" le leader du collectif du LKP, qui remplace avantageusement le l'UGCT en partie déconsidéré est surnommé par les un "président de la Guadeloupe" et "revanchard" pour ses détracteurs.

Après quelques jours d'émeutes, un mort, des pillages, le président Nicolas Sarkozy a réussi à tenir un discours, promettant que l'autorité de l'État serait restaurée, et que les demandes des émeutiers seraient quasiment satisfaites, et cerise sur le gâteau qu'il allait mettre en chantier les réformes nécessaires. Toutefois il devait éviter de donner des idées aux métropolitains qui eux aussi doivent faire face à la vie chère, et à la «Pwofitasyon => profitation », il n'a parlé que sur RFO espérant que les syndicats se boucheraient les oreilles. Sarko, c'est un sacré équilibristes !
Revue de presse : ici
haut

tire

7 Février 2009

a

L'imam Hassan Chalghoumi veut sortir les musulmans de la logique de guerre. Il crée pour rapprocher l'église, la mosquée et la synagogue une association des imams de France qui regroupe déjà plus de 30 imams.

Cet imam qui exerce à Drancy s'est déjà rendu célèbre en salariant un membre de la chalgounicommunauté juive spécialement chargé d'améliorer les relations judéo-musulmanes dans sa commune.

Il est solidaire du peuple palestinien il l'aide en lançant des appels à la prière et aux dons pour les oeuvres sociales, comme des imams Palestiniens le lui ont demandé. En France il souhaite voir une société apaisée où l'islam pourrait s'épanouir. «J’aimerais bien comprendre. Si des musulmans sont agressés en Inde, va-t-on s’en prendre en France à des bouddhistes ou des hindouistes ? Toujours pendant le conflit, le directeur de l’Institut de théologie de la Mosquée de Paris, Djelloul Seddiki, a décidé de démissionner de l’Amitié judéo-musulmane de France présidée pas le rabbin Michel Serfaty, dont je reste le seul représentant musulman. Ce départ était regrettable à un moment où le dialogue était des plus nécessaires. L’amitié, c’est encore plus important quand les choses ne vont pas bien. »

Cette attitude de plait pas à tout le monde, il est menacé par les islamistes, a déjà été victimes de plusieurs agressions et bénéficie d'une protection rapprochée. haut

chat

Mercredi 14 janvier 2009 a

L'opération plomb fondu n'en finit plus

Tout le monde dit que la guerre durera jusqu'à l'arrivée au pouvoir de Barak Obama, qui sera chargé de siffler la fin de la partie. Les dirigeants pragmatiques espèrent que le sale boulot sera fini, et que le nouveau président pourra faciliter une véritable solution au conflit israélo-palestinien rendue possible grâce à l'unité palestinienne enfin retrouvée.

On est sûr que la situation des civils à Gaza est terrible, leurs souffrances et leurs traumatismes sont répercutés et amplifiés en boucle sur les télévisions arabes. L'armée israélienne a trouvé plus de 800 tunnels de contrebande d'armes, ils aboutissent dans des logements, des mosquées enfin partout où ils sont invisibles. L'armée réagit avec violence aux tirs, parfois venus d'immeubles civils, elle fait exploser les caches. On dénombre officiellement plus de mille morts palestiniens . Sous Gaza Tsahal met à jour et détruit une véritable ville souterraine. juice

D'immenses défilés de musulmans, ont lieu partout dans le monde. En Europe, on a aussi applelé à manifester pour Gaza.
Des fondamentalistes islamistes, des idéologues marxisants, et des pacifistes ont marché côte à côte. Des laïques découvrent qu'ils ont été manipulés. N'avaient-ils pas lu les appels à manifester dénonçant le "génocide", et autres propos extravagants ou antisémites venus d'organisations islamistes ?

Cette émotion se traduit par des attentats contre des synagogues. L'antisémitisme se développe sur le web. Certains pays ont rompu leurs relations diplomatiques avec Israël comme le Vénézuella et la Bolivie, mais ni la Turquie, ni l'Egypte ou la Jordanie malgré la pression de leur opinion publique. Pourquoi ? par ce qu'au fond, ils sont heureux du travail fait par Israël pour leur sécurité.

Aujourd'hui, le Hamas semble être sur le point de capituler, et accepterait enfin le cessez le feu aux conditions concoctées par l'Égypte et la France, ce projet ne prévoit pas de trève, mais la fin des hostilités réciproques pour le long terme. (fin du blocus, retrait israélien, fin des tirs de Qassam, fin des tunnels de contrebande d'armes) haut

boule

mardi 6janvi er 2009 a

Expression publique prend de poul de l'opinion

Cet excellent site sonde les français, diffuse ses résulats gracieusement au public, et contre finance àexp ses commanditaires, avant tout les responsables politiques qui ont droit probablement à des «tableaux croisés» bien plus riches d'enseignement que les «tris à plat», ainsi qu'à des tableaux redressés donnant l'image de l'opinion. Le tout venant n'ayant droit qu'à une image des répondants.

On peut tirer trois types d'information de ces enquêtes :

  • Quels sont les points d'actualité qui sont jugés digne d'intéret
  • Quelles sont les causes des problèmes, et quelles sont les solutions envisageables.
  • Ce que pensent les répondants des deux points précédants.

Dans la dernière livraison, nos dirigeants s'interrogent sur l'oportunité de poursuivre les réformes malgré la crise. Les plus prioritaires étant la réforme de l'hôpital et de la recherche.

sondages

Le sondage ne permet pas de mesurer l'adhésion aux réformes proposées. Certaines personnes par exemple pensent qu'une réforme de l'hôpital est urgente et prioritaire, mais que les mesures proposées agraveront la situation. On oblige les répondants à apparaître conservateurs ne voulant pas de réforme, ou supporters de mesures qu'ils rejetent. Ceux qui souhaitent réformer le système mais qui n'apprécient pas l'optique gouvernementale ne sont pas pris en compte dans le sondage. Nos dirigeants sont ainsi mal informé sur la popularité de leur action.

Cette semaine on a aussi sondé les français sur le drame de Gaza.
33 % des répondants sont sympathisants d'Israël, 12 % du Hamas, et 53 % n'aiment ni l'un ni l'autre. haut

cahier

Jeudi 1 janvier 2009
a

L'opération plomb durci s'abbat sur la bande de Gaza.

Depuis un an, la situation autour de Gaza n'avait pas changé. De trèves non respectées, en marchandage pour la libération de l'otage Guilad Shalit,
à chaque tension inter-palestinienne, à chaque mesure sécuritaire israélienne, à chaque avancée du processus de paix, les habitants autour de Gaza recevaient des bombes "artisanales", qui le plus souvent d'ailleurs ne faisaient ni victime ni dégât mais rendait la vie de tous les jours impossible.

Pour empêcher les tirs de Qassam, Israël a bien tenté d'imposer un blocus de Gaza, mais en vain. D'une part, le Hamas grâce à son réseau d'oeuvres de bienfaisance est apparu comme le sauveur des pauvres affamés, et d'autre part les nombreux tunnels permettaient de faire parvenir à Gaza ce que le blocus interdisait : les armes.
Il n'y avait peut-être plus de lait, mais on trouvait des fusées.

L'implication de plus en plus forte de l'Iran et du Hezbolah a changé la donne, le Hamas s'est équipé de fusée Grad, capables d'atteindre Ashdod, Beer Sheva en attendant de pouvoir toucher Tel Aviv. Simultanément, le Hezbolah se renforce, et on sait qu'il peut atteindre Haïfa. La trève a été mise à profit par l'Iran pour préparer une attaque majeure contre Israël, grâce à ses vasseaux: le Hezbolah et le Hamas.

gaza Israël a pris les devant, en retenant les leçons de la guerre du Liban. En particulier, l'armée a interdit aux journalistes de pénétrer à Gaza. Ils sont ainsi obligés de voir les dégâts causés aux civils israéliens par les fusées Grad et Qassam. Ne pouvant retransmettre les doléances palestiniennes, ils n'ont que plaintes israéliennes à répercuter ! Les scènes sanguinolantes de la vraie guerre qui a lieu à Gaza sont devenues rares. L'image d'Israël est relativement protégée, ceci lui permettra peut-être de ne pas perdre sur le plan diplomatique les batailles gagnées sur le terrain.

L'ONU, le Quartet, la Communauté Européenne demande un cessez le feu, Israël l'a étudié et a répondu qu'il n'était pas question de laisser apparaître un "match nul". Le Hamas crierait victoire et redoublerait d'agressivité.
Israël cessera le feu quand il aura gagné.
C'est à dire quand S'dérot sera à l'abri des tirs de Qassam.
Si le Hamas s'effondrait, ce serait un bonus, mais ce n'est pas l' objectif. L'objectif c'est la paix.

En attendant Gaza souffre le martyr. Toute la population sera marquée par le traumatisme des bombes et des morts. Combien de temps faudra-t-il aux enfants de Gaza pour redevenir des enfants comme les autres ? haut

barre
  chat
  historique : journal 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012