facebook
Mivy décoiffe,
car il a été
conçu par un chauve !

m'écrire : a  
adresse : http://www.mivy.fr/


 
Lundi, 05-Nov-2018
Pour réagir, ou s'abonner à la liste de diffusion :

Pour naviguer, cliquez sur le nez
historique => journal 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018
Facebookfacebook
a
Lundi 5 novembre2018



Un Référundum en Nouvelle Calédonie

C'est en 1853 que la France a établi sa souveraineté sur "le cailloux", une île toute en longueur, au large de l'Australie, dans l'Océan pacifique. C'est en y ajoutant quelques mini cailloux tout autour (îles loyauté) qu'on a crée la Nouvelle Calédonie. Une population d'origine française est venue-bon gré, mal gré pour y habiter, ils étaient des aventuriers, ou des rebelles envoyés au bagne, en particulier des musulmans algériens et des insurgés de la commune de Paris en 1870.

Les populations originaires de l'île, sont des mélanésiens ils s'appellent Kanaks, l'écart culturel et économique entre les populations importées appelées Caldoches, et les Kanaks était naturellement immense. Pensez qu'au XIX ième, certains Kanaks étaient encore entropophages. La pression anticolonialiste a poussé les autorités à tout faire pour réduire cet écart.  Il reste qu'aujourd'hui les Kanaks sont minoritaires sur leur île, qu'ils revendiquent indépendante et souhaitent appeler "Kanakie".

La révolte de 1988 a failli dégénérer en guerre civile, mais le gouvernement dirigé par Michel Rocard a réussi à réunir le leader indépendantiste Jean Marie Djibaou et Jacques Lafleur représentant les Caldoches. Ces accords prévoyaient un référundum sur l'indépendance... et trente ans après on y est. Ce temps a été mis à profit pour calmer les esprits, et pour faire avancer l'égalité entre les populations habitant l'île.

La plupart des territoires ont voté pour l'indépendance, mais la capitale et les zones les plus peuplées ont préféré rester sous souveraineté française. Le taux de participation a été énorme. Redoutant un affrontement, les autorités avaient accédé aux désidérata kanaks, et exclu du scrutin, ceux qui résidaient dans l'île depuis 1994.. soit 21 % du corps électoral.

Le 43 % pour l'indépendance, a doppé les kanaks, qui promettent un nouveau référundum dans les deux ans. On les entends sur les radios, promettre enfin la Kanakie, pays des  kanaks, et jamais une indépendance pour tous les  habitants du cailloux.  On retrouve le même ostracisme que pratiquait le FLN algérien, en décidant que pour être algérien, il fallait être musulman. La même philosophie veut jeter les juifs à la mer pour restituer la Palestine aux arabes, demain expulserons nous les descendants des romains pour rendre la Gaule aux gaulois ?

La Nouvelle Calédonie ou la Kanakie, peut importe le nom, sera indépendante ou restera française en fonction du choix de ses habitants, cela doit être décidé par la majorité de tous les résidants. On construit un pays en se basant sur tous ceux qui y habitent, sans se préoccuper de leurs origines, on en fait une nation, où tous les citoyens sont égaux.
Ce n'est pas l'attitude raciste des dirigeants Kanaks de Nouvelle Calédonie.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile
Dimanche 28 octobre 2018



Pourquoi l'UNWRA est menacée

L'ONU a crée l'UNWRA un organisme particulier pour venir  en aide aux réfugiés palestiniens dès 1949, car, contrairement aux autres réfugiés, ils n'auraient pas eu vocation à s'installer et à refaire leur vie là où le destin les a conduit.

L'UNWRA a un rôle très important pour les palestiniens, car rend des services indispensables qui habituellement sont rendus par les états : éducation, santé, hygienne etc...

Les États Unis ont décidé de réduire de façon drastique leur aide à l'UNWRA, afin d'alléger leur budget, et en mesure de rétortion contre des dirigeants palestiniens qui lui sont systématiquement hostiles. Mais c'est peut-être remettre les choses à l'endroit, il n'existe pas de réfugiés héréditaires, si on continuait comme cela, ils seraient des dizaines de millions d'ici quelques années. Tôt ou tard, cet organisme devra disparaître, et ses fonctions reprises par les États où ces populations se sont définitivement implantées.

Le maire de Jérusalem, a décidé enfin de prendre sa part du fardeau, il souhaite exclure l'UNWRA de sa ville, et proclame qu'il n'y a plus de réfugiés palestiniens mais des citoyens qui ont droit aux mêmes services que les autres.

Pour en savoir plus :  Article complet

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Vendredi 26 octobre 2018

Version imprimable

Une fenêtre sur l'Arabie

L'Arabie Saoudite, royaume du désert et gardienne des lieux saint de l'Islam, la Mecque et Médine, est très riche en pétrole, c'est le pays où l'islam sunnite le plus intransigeant fait la loi, on continue à décapiter les coupables dans la rue, les femmes sont mineures perpétuelles, et l'alcool comme les non musulmans n'y ont officiellement pas le droit d'y habiter. Pour les expatriés qui y demeurent malgré tout dans des quartiers luxueux et réservés, on s'y ennuie à mourir. Les mauvaises langues disent que les saoudiens adorent l'alcool qu'ils se procurent clandestinement, mais il est interdit de le dire et de l'écrire, donc, je ne l'ai pas écrit.

L'Arabie est une des trois puissances sunnites notables et concurrence du proche orient, avec l'Égypte, et la Turquie. Leur rivalité pour dominer la monde sunnite se laisse deviner à l'occasion. Mais le grand rival est l'Iran, en effet il existe une importante minorité shiite au sud de l'Arabie, en  particulier au Yémen voisin, et l' Iran agite cette minorité, la tribu Houti afin qu'elle prenne le pouvoir à Saana. L' Arabie tenant a rester maîtresse des lieux saints, et tenant à sauvegarder la majorité sunnite fait la guerre au Yémen contre les Houtis, avec d'innombrables victimes civiles, et combat tant qu'elle peut l'influence iranienne.

L'Arabie est aussi menacée de l'intérieur, d'une part par les poussées modernistes, voulant faire du pays un royaume moderne, et d'autre part des conservateurs encore plus extrémistes, proche de l'État Islamique, il ne faut pas oublier que Ben Laden est un sujet du Royaume Saoudien. Pour comble de malheur, le voisin de l'Arabie, le Royaume du Qatar est sunnite, mais au mieux avec Téhéran, et ses ambitions inquiètent aussi le Royaume Arabe du roi Salman.

 Un nouveau prince héritier, Mohammed Ben Salman a pris de l'importance, et a entamer une certaine réforme du royaume, en particulier, il a autorisé les femmes à conduire des automobile. En même temps, il tente de consolider le royaume par la manière forte, et les opposants ont intérêts a ne pas trop broncher, les exécutions capitales sont fréquentes, et aucun prince n'est à l'abri de la prison s'il déplait à MBS, Mohamed Ben Salman. En outre, face au danger iranien,  MBS a conclu une alliance informelle avec Israël, qui contribue à la sécurité du royaume, en particulier en participant aux services de sécurité du plus grand pèlerinage au monde à La Mecque.

 Le 2 octobre 2018, Jamal Khashoggi est convoqué au consulat d'Arabie à Istanbul pour obtenir un document nécessaire à son remariage, prévu pour le lendemain avec une jeune turque, il entre au consulat, et personne ne l'a vu depuis.
Jamal Khashoggi a été un proche de MBS, il a été en Afghanistan, il a été proche des frères musulmans, sa famille était proche de Ben Laden, il a été aussi réformateur, et il s'est fâché avec le pouvoir saoudien, si bien qu'il a été contraint à l'exil où il travaillant comme correspondant au Washington Post, depuis son journal il attaquait régulièrement et sévèrement la politique du Royaume Saoudien.

Le président turc Erdoğan a aussitôt annoncé sa disparition inquiétante, et a accusé le royaume d'Arabie d'avoir assassiné Jamal Khashoggi. Depuis la Turquie des accusations très graves sont tombées, un commando venu exprès d'Arabie aurait tendu un piège à l'opposant, le personnel du consulat aurait obtenu un jour de congé pour qu'il n'y ait pas de témoin, Khashoggi aurait été assassiné et découpé en morceaux etc... La presse mondiale s'est fait l'écho de ce crime.

En conséquence, Recep Erdoğan s'est refait une virginité, lui qui a emprisonné et fait disparaître des milliers d'opposants passe pour le porte drapeau de la justice et du droit. Il discrédite son concurrent arabe pour la direction de l'islam sunnite. Les États Unis sont accusés de soutenir un régime assassin, ce qui plait énormément aux Russes, et surtout aux iraniens. Israël est très ennuyé, la faiblesse de MBS qui risque de perdre sa légitimité, réduit à néant ses espoir de normalisation avec l'Arabie.

Comme d'habitude l'Europe en général, et la France en particulier condamne et hurle avec les loups en faisant semblant d'oublier le contexte particulièrement criminel de tous les régimes politiques de la région. Toutefois la France ne criera pas trop fort, car les contrats faramineux d'armes achetées par le royaume ne peuvent que faire réfléchir le président Macron

L'affaire est loin d'être close, en ce moment, le Royaume d'Arabie est à la recherche d'un lampiste pour lui mettre le crime sur le dos, mais les dégâts sur l'image du Royaume sont déjà importants, il semble que l'Europe soit tombée dans le piège, car c'est tous les jours que des opposants sont sauvagement torturés et assassinés en Turquie, en Iran, en Egypte, au Yemen ou en Arabie. En prenant trop à coeur cette affaire particulière et en méprisant les atteintes au droit de l'homme ailleurs, l'Europe prend parti, et il n'est pas sûr qu'elle soutienne ses meilleurs amis.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile
Mercredi 29 septembre 2018


Et l'aménagement du territoire  ?

Le journal "Le Bien Public", publie le 26 septembre un tableau des prévision démographiques de la Bourgogne Franche Comté à l'horizon 2050 réalisé par l'INSEE.

La nouvelle région est en stagnation démographique, avec un croissance modérée sur Dijon, Besançon, Belfort-Montbeliard ainsi que sur l'Yonne qui profite de la proximité parisienne. Il est prévu un essoufflement de la croissance démographique, et des mouvements migratoires profitant aux trois plus grandes agglomérations de la région.

Vous avez ici la copie du journal page 2 et 3

Sans le vouloir, journal "Le Bien Public", explique une des cause de l'évolution démographique, l'État, centralise ses services dans la capitale régionale. S'il n'y avait que l'État, ce ne serait pas trop grave, mais la recherche d'un coût minimum pour le service rendu, fait qu'on supprime des emplois dans les régions qui en ont le plus besoin, au profit des zones les mieux loties.

Je me souviens de mon professeur d'économie à la fac, M Claude Ponsard, auteur de "Essai d'intégration du facteur spacial dans l'analyse économique", qui nous expliquait que le but de l'économie était de trouver le moyen d'optimiser le profit en oubliant l'espace. C'est d'ailleurs ce qui se réalise aujourd'hui avec le commerce en ligne, mais les conséquences sur l'espace, c'est à dire là où nous vivons sont très importantes. Cela se traduit par la désertification de vastes étendues de l'espace national, par le déclin des centres villes, et cela participe aux frustrations qui se traduisent par des votes de rejet en faveur des partis nationalistes qui se présentent comme les protecteurs de ceux qui sont exclus souvent car on a «oublié» l'espace.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Mardi 17 juillet 2018


La France championne du monde de Football

C'est la Russie qui avait été choisie pour organiser la coupe du monde de football 2018, des match ont eu lieu dans toute la Russie d'Europe, dans des stades pouvant tous contenir plus de 35000 personnes, et jusqu'à 81000 pour le stade Loujniki de Moscou.

L'organisation a été parfaite, et grande nouveauté, pour la première fois, les arbitres ont pu bénéficier d'une aide vidéo pour trancher pour des cas litigieux.

C'était un plaisir de voir des équipes du monde entier concourrir, la sélection des équipes nationales ont été faites par grand secteurs géographiques, ainsi on a vu de vaillantes équipes dont la présence était peu habituelles, comme le Japon, l'Arabie, ou le Togo.  Dès le début on avait remarquer que la Croatie avait un jeu redoutable, parfois, le ballon semblait coller au pied des joueurs. Elle a fini second, battue dans la finale par la France. Souvent les matchs se sont terminés par un coup de dé, après les prolongations, il y a eu une série de tirs au but, et il a suffit d'un exploit d'un gardien de but, ou une minuscule imprécision d'un tireur pour que les espoirs de millions de supporters s'effondrent.

Dans chaque pays, toute la population s'est sentie concernée, et même consternée quand au final, l'équipe nationale a perdu, pire quand la défaite a été due à un coup de dé. 

La victoire française, en finale contre la Croatie, (4 contre 2) a donné lieu à des délires de joie, des millions et des millions de gens sont sortis dans la rue, aussi bien sur les Champs Élysées à Paris que dans les plus petites villes de France.

A Dijon, on a vu des voitures défiler, faire cent fois le tour de la ville, en évitant les places principales et les rues pietonnes, interdites aux voitures et pleines de dijonnais en goguettes. Partout des drapeaux, des claxons, des sourires, et aussi parfois un peu trop d'alcool, et des braillards qui n'ont pas nécessairement été bénis par les pauvres qui espéraient dormir un peu.

Des éléments ont toutefois terni un peu la fête, à Paris, sur les champs Élysée, des casseurs sont venus profiter de la foule et on pillé le Drugstore Publicis, ailleurs c'est un "intermarché" qui a été vidé par des voyous, on a aussi brûlé des voitures, défoncé des vitrines de magasins et de cafés.  D'autre part, on a vu des militant d'extrême droite violenter des franco-algériens qui manifestaient leur joie, un drapeau français d'une main, un drapeau algérien de l'autre. Certains s'insurgent contre l'aspect coloré de notre équipe nationale, tandis que d'autres ont reproché au Président Macron, qui s'était déplacé en Russie, d'avoir sur joué le supporter, en sautant de joie lors de la victoire, comme un gamin, sans avoir la moindre politesse envers son collègue Belge qui voyait ses espoirs envolés.

Nos dirigeants espèrent que cette victoire qui a fait parler de la France dans le monde entier nous amènera des touristes, et pour cela, les incidents et les violences de nos voyous nationaux ont été occultés par la presse, ils espèrent aussi que cela redonnera le moral aux français, et on sait que les gens heureux ont tendance à acheter davantage.

Le peuple a besoin de pain et de cirque, il a le cirque, et pour le pain, dès le 17 juillet, le président Macron reçoit les syndicats ouvriers et patronaux... l'unanimité nationale risque de souffrir un peu.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

 

Dimanche 24 juin 2018


L'information en France

Le «Bien Public» du 22 juin 2018 nous a gratifié d'un petit article, en fin de journal, dans la rubrique des nouvelles internationales concernant les derniers drames qui se sont déroulés à la frontière entre le territoire indépendant de Gaza, et l'armée israélienne.

Cet article est une nouvelle de l'Agence France Presse, (AFP), elle ne diffuse aucun fait mensonger, cependant, c'est un modèle de manipulation de l'information.

Le titre parle de Palestine et de paix. Les auteurs auraient pu écrie "Israël : la paix plombée... " ou "Proche Orient : la paix plombée..."  Les auteurs ont décidé que la Palestine seule était importante.

Le titre parle aussi de paix, qui serait en route, et qui serait empêchée non pas par un ou des belligérants, mais par des tirs anonymes. La réalité est plus dramatique, il n'existe aucune volonté de paix entre Israël et le Hamas. Ce serait peut-être les efforts de l'administration Trump qui seraient en difficulté, mais même sans tirs auraient-ils la moindre chance d'aboutir ? expliquer le refus des belligérants par des tirs est une explication pour le moins douteuse. Si les propositions de Trump n'obtiennent pas les succès espérés, c'est plutôt en raison de leur contenu qui ne satisfait pas tout le monde. Les tirs sont les conséquences de ce rejet et non la cause.

Si le premier paragraphe ne me pose pas de problème, le second explique que la  paix est plombée par les tirs israéliens, c'est l'aviation israélienne qui a mené des raids sur des positions palestiniennes. Ensuite on lit que le prétexte israélien serait, selon Tsahal le tir de 45 roquettes et obus tirés sur son territoire.
Le lecteur comprend que la violence qui empêche la paix est une initiative israélienne. Le coupable, justifie son fortait, selon les allégations de Tsahal, il y aurait eu des tirs de roquettes et de mortiers. Pourquoi ne dit-on pas, selon le Hamas l'aviation israélienne aurait effectué des raids ?
  Pour l'AFP, La parole palestinienne n'est jamais mise en doute, et la parole israélienne est toujours suspecte. Les actions provocatrices arabes ne sont jamais condamnées, seules les réactions le sont.
En suivant cette logique, on condamnerait systématiquement la légitime défense et jamais l'agression.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Jeudi 7 juin 2018


Seuls 10 % des logements neufs doivent être accessibles aux handicapés

La loi de 2005 avait imposé à tous ceux qui construisaient des logements de les rendre habitables pour un éventuel résident en fauteuil roulant. La nouvelle loi maintien l'accès obligatoire à l'immeuble, mais impose que tous les logements soient adaptables aux personnes à mobilité réduite (on doit pouvoir déplacer des cloisons par exemple). Par contre seulement 10 % des logements neufs seront obligatoirement livrés directement utilisables pour une personne en fauteuil roulant

Cette mesure a fait hurler les associations, pourtant, elle relève du bon sens, ce qui n'a fait hurler personne c'est le cadeau scandaleux offerts aux fonds de pension, les autorisant à acheter des paquets entiers d'immeubles HLM, ce qui risque de réduire fortement le logement social. Cette mesure est soigneusement cachée à l'opinion.

Lire l'article complet, la revue de presse, et les forums des lecteurs ici

 

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Jeudi 9 mai 2018


Les radars ne sont pas implantés au hasard

«Il faut lutter contre les lieux communs, les radars ne sont pas implantés au hasard, mais là où l'accidentalité a été démontrée. Si cette dernière baisse, les radars peuvent être supprimés ou déplacés. » précise Christian Delangle, chef du service sécurité et ducation routière à la Direction départementale des territoires.

Le nombre de verbalisation pour 2016 et par radar a été publié par le "Bien Public), le 9 mai 2018. et voici un tableau résumant l'activité des radars ayant flashé plus de 200 fois dans l'année

Ce tableau interpelle :

Un seul radar a lui seul fait mieux que tous les autres réunis.

Il est placé sur l'Autoroute A6, lors de la descente sur la plaine de la Saône, il cartonne cinq fois plus que son confrère, sur la même autoroute 40 km au nord.

Or l'A6 traverse en Côte d'Or une zone très peu peuplée, quasiment toutes les voitures sont en transit.
Ce sont les mêmes conducteurs qui passent à Eguilly et à Bessey en Chaume.

Pourquoi seraient-ils devenus indisciplinés ? 
Le radar est-il piégeant ?
La signalisation de limitation de vitesse est elle suffisante ?

 

Afin de vous éviter des ennuis quand vous traverserez notre département, je vous offre cette carte des radars les plus productifs...  donc attention à la descente vers Beaune  ! !
(Cliquez sur la carte pour l'agrandir)

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile
Mercredi 25 avril 2018


La marche du retour

v

La situation du Hamas, qui contrôle comme il peut la bande de Gaza est très difficile, car il refuse d'admettre l'existence de l'État d'Israël, le régime égyptien, et se considère en guerre contre ses voisins :

  • Le pays n'est approvisionné que par ses ennemis, surtout israéliens, qui contrôlent tout ce qui entre, et interdit ce qui pourrait permettre de fabriquer des infrastructures ou des armes pouvant se retourner contre lui.
  • Le chômage atteint 40 %, et ce ne sont pas les roquettes qui vont inciter le gouvernement israélien à laisser entrer sur son territoire des ouvriers gazaouis.
  • Les tensions et rivalités avec l'Autorité Palestinienne ont atteint un rare niveau lorsque le premier ministre de la dite autorité Rami Hamdallah a été victime à Gaza d'un attentat dont il a réchappé. En rétorsion l'autorité ne verse plus de salaires à ses fonctionnaires habitant le territoire, ce qui accentue la misère.
  • Des mouvements concurrents comme le Djihad Islamique augmentent leur audience au fur et à mesure que le Hamas est discrédité.
  • Le conflit sunnite-chiite si violent en Syrie et au Yémen place au second plan la guerre de cent-ans entre juifs et arabes de l'ancienne Palestine.

 Le Hamas était donc dans l'obligation de réagir pour montrer qu'il était le meilleur garant de la lutte palestinienne. Pour cela, il organise des manifestations de masse réunissant plusieurs dizaine de milliers de personnes, tous les vendredi en, face de la frontière avec Israël. L'intérêt de l'opération peut se résumer ainsi

  • Le Hamas reprend l'initiative du combat pour la Palestine, en damnant le pion au Fatah et au Djihad dont on ne parle plus
  • Il remet la cause Palestinienne sur le devant de la scène internationale
  • Il a rassemblé une masse impressionnante de pneus de camion auxquels il met le feu afin de créer un nuage de fumée permettant à ses miliciens de tenter de s'approcher des lignes israéliennes et de forcer un passage. Les écologistes ne sont pas contents.
  • Les israéliens ont reçu l'ordre de tirer à balle réelle chaque fois que des arabes menaçaient soit les soldats, soit l'intégrité de la clôture délimitant la frontière.
    Les victimes sont autant de «martyres», de trophées chargées de motiver les troupes, et d'exciter la colère des occidentaux devant les crimes sionistes.

 L'opération a été un semi succès, elle n'a eu que peu d'écho sur la scène internationale, revendiquer le «retour» de personne n'ayant jamais mis les pieds dans des villages détruits depuis longtemps n'était pas crédible. Faire condamner la barbarie israélienne, était inutile, car, pour les amis de la cause palestinienne, l'affaire était entendue depuis longtemps. Ce n'est pas quelques morts de plus qui allaient faire évoluer la réputation d'Israël.

 Une trentaine de palestiniens ont trouvé la mort, tués par des snipers, au début le Hamas a glorifié ses "martyres", les photos ont montré que parmi eux, il n'y avait pas que des civils innocents  !  on avait des miliciens.

 Les réseaux sociaux ont aussi publié des film montrant des fuyards abattus d'une balle israélienne tirée dans le dos alors que manifestement, ils ne représentaient plus aucun danger pour personne. La communauté internationale accuse Israël d'usage abusif de la violence, Tsahal procède à des enquêtes pour tirer ces affaires au clair, mais qui peut être juge et partie ?   


 Deux photos montrant la proximité des manifestants avec la frontière, et leur tentative pour arracher les barbelés afin de pénétrer de force en Israël, preuve s'il en était qu'Israël a défendu sa frontière.     Le Hamas est en guerre contre Israël, Israël pouvait il laisser l'ennemi pénétrer chez lui ? pouvait-il les contenir en faisant moins de victimes ? ?   Qui a la réponse ?

  Vous trouverez ci joint deux articles opposés vous parlant de ces mêmes manifestations, on a du mal à imaginer qu'il s'agit de la même affaire !  je vous invite à jouer au jeu des dix sept erreurs. 
Article et revue de presse en format PDF :

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile
 

 

Mercredi 18 avril 2018


Israël et les africains clandestins

➔  Israël craint l'immigration de populations musulmanes noires qui pourraient poser des problèmes à long terme, car le pays veut rester le foyer national juif. Des décisions à la limite du racisme ont été prises dans ces sens, et elles heurtent la sensibilité de ceux qui sont sensibles à la misère humaine. La situation israélienne est la caricature de ce qui se prépare partout en Europe et en Amérique du Nord, l'avenir ne s'annonce pas rose.

Pour en savoir plus, cliquez ici

 

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

dimanche 25 mars 2018


L'enseignement du fait religieux

➔  L'enseignement du fait religieux prend de l'importance en France, j'ai été appelé à y participer aussi bien dans des collèges, que des lycées, des universités, ou pour la formation des enseignants.

➔  Dans un but tout à fait pratique, on apprend aux infirmières comment se comporter face à un malade en soin palliatif, comment être à son écoute et tenir compte de ses coutumes sociales ou religieuses. C'est une module obligatoire de leur formation.

➔  Moins concret, une formation "médecine et spiritualité" est proposée de façon facultative à des étudiants en seconde année de médecine, avec la participation de philosophes, et de représentants des diverses spiritualités vivant en France.

➔  L'académie de Dijon, organise des visites commentées de divers lieux de culte, cette année, de la mosquée, de la synagogue, et du temple franc maçon. Ces visites donnent lieu à une formation des maîtres d'environ une heure, et est destinée avant tout aux professeurs d'histoire, mais également à d'autres enseignants.

➔  L'enseignement chrétien est aussi très intéressé par la démarche, le Colège Saint Michel organise un pélerinage à Auschwitz, et a tenu à avoir deux présentations juives, d'une part un cours devant toutes ses troisièmes réunies sur le judaïsme, et d'autre part devant les mêmes élèves, un témoignage d'une ancienne enfant caché sous l'occupation.

Le Lycée et collège Saint Joseph a réalisé cette année un grand show sur l'initiation au fait religieux. Il faut dire que cela devient urgent devant l'ignorance des nouvelles générationss, et il faut rendre hommage à l'ouverture d'esprit des responsables de cet enseignement.

Les adolescents, plus de trois cent, ont été conviés à participer à des ateliers, répartis dans un nombre important de classes, et chaque classe divisée en petits groupes de cinq ou six. Chaque équipe devait prouver qu'elle savait.

Il y avait un atelier "chronologie des religions"


D'autres ateliers étaient centrés sur les croyances et les rites du judaïsme, de la chrétienté et de l'islam autour de la foi (les prières), du mariage et de la mort. Il y avait des quizz sous forme ludique (cartes à jouer par exemple), lorsqu'une équipe avait fourni la bonne réponse, elle gagnait par exemple une pièce d'un puzzle...  j'ai été invité comme visiteur nomade, et j'ai pu apporter quelques précisions à la demande, sur l'amour dans le mariage juif, sur le shabbat, sur les deux prières les plus importantes du judaïsme (vous les connaissez vous ?  )   etc..

La journée a été animée aussi par un film ou des personnes de cultes différents ont exposé les traditions du mariage, ainsi que par la lecture d'un texte admirable d'Eric Emmanuel Schimdt "La nuit de feu" qui expliquait que le croyant cherche Dieu, et que celui qui prétend savoir et le connaître est un escroc.

tr>

➔  Je n'ai rencontré dans ces diverses occasions que de la gentillesse et de la bonne volonté. Les questions posées par les enseignants ou les élèves étaient pertinentes, et sympathiques, sans aucune trace d'agressivité.
Cela fait du bien en une période où on parle tellement d'antisémitisme et d'hostilité à l'islam de voir que l'enseignement français, public et privé fait tout ce qu'il peut pour développer la compréhension et l'acceptation des différences, en mettant par là même l'accent sur ce qui nous réunit.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

jeudi 14 mars 2018


Une enquête sur les mouvements migratoires

➔  Une étude sur les flux migratoires mondiaux vient d'être publiée le 28 février 2018 par l'institut américain Pew.

➔  Entre 1990 et 2017, les mouvements migratoires se sont amplifiés de façon spect aculaire, de nouveaux pays exportateurs de populations comme l'Inde et la Chine sont apparus, la France reçoit beaucoup de musulmans, et les États Unis des latinos, j'ai regroupé quelques chiffres issus de l'enquête Pew pour quelques pays, ils donnent à réfléchir.

Pour en savoir plus...  cliquez ici

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

 

jeudi 15 février 2018


La Pologne vérouille son histoire

 

➔  La Pologne vient de voter une loi qui punit de prison celui qui accuserait le gouvernement polonais, ou le peuple polonais d'être responsable des crimes commis en Pologne par les allemands ou les ukrainiens pendant la seconde guerre mondiale. Il sera donc dangereux de diffuser des études montrant une éventuelle complicité polonaise à ces crimes.

C'est une volonté nationaliste de bétonner un mythe fondateur de l'innocence du peuple polonais. Il est indiscutable que les camps de concentration situés en Pologne étaient des camps allemands, et que le gouvernement Polonais exilé à Londres et sans aucun pouvoirs sur le terrain est innocent des crimes commis par les allemands et par les ukrainiens.

Le climat nationaliste et autoritaire qui fait régner le gouvernement actuel met mal à l'aise, il s'attaque à l'abattage rituel juif, met au pas la justice, s'oppose à l'arrivée d'immigrés, restreint au maximum l'interruption volontaire de grossesse, tout laisse à penser qu'on se trouve vers une nostalgie des années 30, et on sait qu'en Pologne ce n'était pas les 30 glorieuses.

Pour lire l'article, c'est ici

 

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Mardi
30 janvier 2018

Erdogan envahit le Nord Syrien pour empêcher une démocratie Kurde de naître.

Le nord de la Syrie est largement peuplé par des Kurdes, (Voir ici) , Les Kurdes s'étaient bien gardé de combattre de front Bashar El Assad et s'étaient contenté de conserver leur province orientale à l'abri de la guerre civile, en y créant un état autonome de fait.

Face a l'agrression constante des islamistes de DAESH, ils ont été amené à se battre et au cours d'une bataille terrible, ils ont réussi à sauver Kobané, et à établir un corridor le long de la frontière turque, ils allaient faire la jonction entre Afrin, et la frontière Irakienne.

Erdogan, craignant l'avancée Kurde avait déjà envahi une partie de la zone convoitée en prétextant combattre DAESH.

Le 21 janvier 2018, l'armée turque annonce être entré dans l'enclave d'Afrin afin d'en chasser les forces Kurdes. Cette opération militaire menée par des milices islamistes d'opposition au régime d'Assad appuyée par l'aviation et les blindés Turques porte le nom de «rameau d'olivier». (sic) 

Le régime de Damas aurait proposé aux Kurdes de garantir leur sécurité contre les turcs en échange du retour du régime de Damas à la frontière Syro-Turque que les peshmergas auraient refusés.  Et dès le lendemain, les autorités de Damas auraient donné leur feu vert pour l'aggression Turque. Ils auraient peut-être obtenu l'accord pour aller reprendre Kobané voir plus loin.
Bachar El Assad ignore t-il qu'il est toujours plus facile de demander à un impérialiste de venir que de lui demander plus tard de partir ?
Les ambitions territoriales turques ne sont pas à négliger, surtout que les sunnites auront besoin d'un protecteur une fois DAESH défait, et on sait qu'Erdogan a été le parrain de DAESH.

Depuis huit jours, les Kurdes résistent, ils reçoivent quelques renforts, et ce sont des milices islamistes au service de la Turquie qui auraient le plus grand nombre de pertes. L'armée turque est très affaiblie, car Erdogan a enfermé la plupart de ses meilleurs généraux. Toutefois le rapport de force en faveur de la Turquie qu'une résistance prolongée Kurde est illusoire.
Les Russes et Assad attendent probablement l'effondrement kurde pour négocier le retour du Kurdistan Syrien entre les mains d'Assad et de ses sbires. Reste à savoir si les turcs voudront partir, l'exemple Chypriote existe, et beaucoup de sunnites préfèrent encore Erdogan à Assad.

Le 25 janvier, le canton kurde d'Afrine exhorte Damas à intervenir contre l'aviation turque. Le lendemain, Ankara promet d'élargir l'offensive et de lancer ses forces contre la ville de Manbij. Dans ce but Ankara donne l'ordre aux américains de retirer leurs soldats de la ville  !  ! 

Les occidentaux avec un humour bien involontaire demandent de la modération aux Turcs. On aime bien les assassins modérés.

On ignore encore si les Turcs vont oser attaquer Kobané, ni si les américains vont se fâcher  ou laisser tomber, les Kurdes qui méritent autre chose que les insultes de "terroristes".  Mais que peut-faire une enclave de quelques isolée entre ennemis arabes et turques face à un pays comme la Turquie disposant d'effectifs cent fois supérieurs, et d'une aviation ?

La place de la Turquie au sein de l'OTAN est plus que problèmatique, ce pays se veut leader du monde arabo-islamique, il achète désormais ses armes en Russie, et se lie à l'Iran contre l'occident. On ne peut pas être l'allié et l'ennemi des occidentaux. Il est dramatique de voir une dictature islamiste attaquer une région pacifique accueillant de nombreux réfugiés.

On accuse la Turquie de vouloir chasser les Kurdes, pour les remplacer par des millions d'arabes syriens réfugiés aujourd'hui en Turquie. Est-ce établi ?

Cette guerre s'explique par la volonté impériale d'empêcher à tout prix le peuple kurdre d'exister nationalement, voir culturellement.  Vue le passé turque et son attitude ignoble contre les chrétiens en général, et les arméniens en particulier, on peut tout craindre des tyrans d'Ankara.
Le génocide de 1915 n'a jamais été reconnu par l'Etat Turque.

Voir revue de Presse ici

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Mardi
09 janvier 2018

Le gouvernement veut limiter la vitesse sur les routes à 80 km/h

Les statistiques sont mauvaises . La Sécurité routière a relevé une hausse de 8,9% de la mortalité routière en novembre 2017 par rapport à novembre 2016. En octobre, le nombre de morts était resté stable, avec 315 tués et en novembre 281 personnes tuées.
      En 2016, un total de 3.477 personnes ont perdu la vie sur les routes de France, et 3469 en 2017 sans compter les 70 000 blessés.

Benjamin Griveaux, porte parole du mouvement «En Marche», parti majoritaire à l'assemblée l' affirme «L'abaissement de 10 km/h, d'après les études dont nous disposons, permettrait d'éviter 300 à 400 personnes qui perdraient la vie sur les routes de France chaque année. Je crois que cela mérite que l'on s'y penche avec attention». 

Les critiques de cette mesure sont nombreuses, l'expérimentation sur 86 km de la route allant de Besançon vers Epinal en passant par Vesoul pendant deux ans, a permis de constater sept accidents de moins, et deux morts de moins, par rapport à la moyenne des cinq années précédantes. Or entre temps, on a ajouté des ronds points, crée des bandes d'arrêt d'urgence, le bitume a parfois été refait etc.. si bien que les paramètres ne sont plus les mêmes. L'expérimentation n'a pas été statistiquement valable.  C'est d'ailleurs une pratique courante dans l'administration, le chef prend une décision puis demande une étude pour confirmer son opinion. J'ai vécu cette expérience dans ma vie professionnelle, et je me suis fait tirer les oreilles, car j'avais vérifié que le chef se trompait  !

J'ai toujours été choqué par l'opacité qui entoure la sécurité routière. Chaque fois que Chantal Perrichon parle à la radio, je sais qu'on va prendre des mesures désagréables pour les automobilistes. La presse ne publie jamais d'analyse des causes d'accident. On sait que les accidents ont des causes multiples, accuser les conducteurs coûte moins cher qu'accuser l'état des routes. Permettre des espaces pour dépasser annoncés à l'avance par exemple, apaise la circulation et évite des prises de risque inconsidérés.

L'écrasante majorité des français sont contre cette mesure, qui s'appuierait sur des recommandations de l'ONU. Comment l'ONU pourrait-elle parler d'une mesure universelle ?  ?   les routes glacées et montagneuses de Norvège en hiver ressembleraient-elles à celle de la Beauce ?  La circulation en hollande est-elle la même qu'en Ukraine ?  Alors l'opinion pense que le but principal est de faire entrer davantage d'argent dans les caisses de l'état, les contraventions sont désormais intégrées dans les recettes budgétaires ordinaires et cela permet de baisser les impôts  !  !

Cette mesure va continuer à réduire la circulation sur les routes gratuites, au profit des société d'autoroutes qui continuent à percevoir des péages très onéreux sur des autoroutes amorties depuis longtemps. Une fois de plus c'est la population des zones rurales, surtout les gens les plus modestes, les "rurbains" qui travaillent loin en ville qui seront les grands perdants.

En conclusion on a construit des TGV, des trains ultra rapide, car on sait que le gain de temps et de fatigue est précieux pour le plus grand nombre, pour y arriver on a multiplié des mesures de sécurité permettant d'atteindre ces résultats. Pour les autoroutes à péages, on a choisi la même stratégie, on roule vite, et sans accident.
Les autorités françaises renoncent volontairement à la modernisation du réseau secondaire, en conséquence elle limite la vitesse, encore quelques années d'austérité et on pourrait être obligé de rouler à vingt à l'heure à cause des nids de poules.
Le contre exemple Danois est là, grâce à un réseau routier en amélioration constante, on a pu augmenter la vitesse maximum légale et réduire le nombre d'accident, chez nous, on préfère laisser le réseau pourrir, réduire la vitesse, et sortir Chantal Perrichon comme alibi.

Vous trouverez en annexe un extrait significatif de l'avis des français selectionné depuis plusieurs forums

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Dimanche
31 décembre 2017

La Catalogne se divise

 

Un peuple est généralement une création artificielle, en fonction des conquêtes, les souverains ajoutent terres aux terres, et face à un ennemi commun, il a rassemblé autour de lui ses sujets. Ainsi les alsaciens sont devenus français, comme les occitants, ou les provencaux.

L'histoire est complexe, et de nouveaux peuples peuvent naître de l'éclatement des anciens états. En ce moment, on cultive des mythes fondateurs dont l'importance n'a probablement pas été celle qu'on leur a donné, on tente de faire revivre des langues en voie de perdition, on enseigne ce qui divise et non ce qui unie, et ainsi on tente avec des succès variables, de recréer des peuples. On le voit en Catalogne, en Corse, en Ecosse et ailleurs.

Le combat de certains Catalans pour leur indépendance se heurte au combat d'autres Catalans qui souhaitent rester espagnols, vous saurez tout (ou presque sur le sujet en lisant l'article sur Mivy... "La Catalogne en Question"

 

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Dimanche
12 décembre 2017

Donald Trump reconnait Jérusalem capitale d'Israël

Après en avoir informé les dirigeants du Proche Orient, Donald Trump, président des Etats Unis d'Amérique a déclaré reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël et a ordonné que les études en vu de se transfert démarrent immédiatement. .

Les réactions arabes ont été extrêmement violentes, on a annoncé des «journées de la colère» qui ont été des semis échecs malgré un mort ou deux. Le conseil de sécurité puis l'assemblée générale de l'ONU se sont réunis pour condamner cette décision qui semble isoler les États Unis.

Les  européens souhaitent pousser une solution au conflit israélo palestinien par un accord basé sur la reconnaissance simultanée de deux états, et de Jérusalem comme capitale des deux. La reconnaissance américaine unilatérale de Donald Trump sabote donc projet. D'un autre côté les Russes, Chinois et leurs alliés sont très contents de contrer les américains, et les arabes et leurs alliés du tiers monde sont prêt à voter n'importe quoi pourvu que cela nuise à Israël.

Pour en savoir plus cliquez ici

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Dimanche
30 octobre 2017

Massoud Barzani a perdu

  Les événements se sont précipités au Kurdistan, après un bref ultimatum, les armées irakiennes, soutenues par des milices dirigées et armées par un général iranien, se sont emparé de la grande ville de Kirkouk et en ont chassé les Peshmergas, soldats Kurdes.

Les combats ont été très brefs, les nationalistes kurdes se sont repliés sur les provinces historiques, abandonnant à Bagdad les très riches champs pétroliers de Kirkouk, le Kurdistan se trouve isolé plus que jamais et privé de l'essentiel de ses ressources. Des dizaines de milliers de Kurdes ont fuit Kirkouk, on a écrit que les milices chiites auraient décapité des centaines de peshmergas.

Il semblerait qu'un accord ait été conclu entre les grandes puissances régionales, les États Unis ont lâché les Kurdes d'Irak, mais soutiennent ceux de Syrie qui semblent s'implanter solidement à l'Est de l'Euphrate, région où on trouve également du pétrôle.  La trahison des États Unis continuera à aggraver l'image désastreuse de cette grande puissance qui laisse honteusement tomber ses alliés.

Massoud Barzani a donc tout perdu, et la constestation gronde dans son camp, il vient d'abandonner la plupart de ses pouvoirs, et ses adversaires réclament sa démission afin de renouer avec Bagdad.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Vendredi
27 octobre 2017

Les femmes et les Weinstein

Hervey Weinstein est un producteur de cinéma américain qui a fait la pluie et le beau temps à Hollywood, libertin et autoritaire, il a fallu attendre des déboires économiques pour qu'une centaine de femmes l'accusent d'abus sexuels. Par contagion, dans le monde entier des femmes "balancent leur porc" et affirment "me too" contre les agressions sexuelles dont elles sont victimes.

Pourtant les promotions canapées ne sont pas toujours refusées, et la limite entre le harcèlement et la drague est floue. Les femmes veulent pouvoir choisir et n'acceptent pas la violence même quand elle provient d'un homme ayant pour une raison ou une autre une situation dominante, et qui pour cela se croit tout permis. Eduque ton fils, est la revendication principale des femmes qui subissent trop souvent des comportements indécents.

Tout l'article ici 

haut

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

historique : journal 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008,
2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017