facebook
Mivy décoiffe,
car il a été
conçu par un chauve !

m'écrire : a  
adresse : http://www.mivy.fr/


Vendredi, 16-Aoû-2019
Pour réagir, ou s'abonner à la liste de diffusion :

Pour naviguer, cliquez sur le nez
historique => journal 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018
Facebookfacebook
a
Jeudi 15 août 2019


Hong Kong défend sa liberté

.

Vingt ans après le retour de Hong Kong à la Chine, le double système prend l'eau. La Chine consciente de sa nouvelle puissance tolère de àlus en plus mal l'indépendance d'esprit de Hong Kong. Pekin veut faire pour loi pour autoriser les extraditions de "délinquants" d'Hong Kong vers la Chine continentale. Cela a mis le feu aux poudres, et des manifestations immenses ont eu lieu...

Voir ici l'article

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

 

 

 

 

Jeudi 4 juillet 2019

Voir article de Marianne

En Israël les émigrants venus d'Éthiopie se révolent contre le racisme

Salomon Tekah est un israélien d'origine éthiopienne et juive, il a été tué par un policier dans des circonstances contestées, au cours d’une altercation à Haïfa. Le policier prétend avoir été en danger lorsqu'il a ouvert le feu, et aurait tiré par terre, (ce qui est interdit par le règlement), mais la balle aurait fait un ricochet, des témoins contestent ce témoignage. L’agent a été brièvement placé en détention avant d’être assigné à domicile, attisant la colère au sein de la communauté éthiopienne.

Des manifestations très violentes ont eu lieu dès l'annonce de la nouvelle. Voitures brûlées devant la tour Azrieli, haut lieu du shopping tel-avivien, cocktails molotov sur le commissariat de Kiryat Haim, blocage complet de la route Ayalon, voie d’accès et de sortie de Tel-Aviv, mais aussi tapis de bougies de deuil dans les villes du sud : une fois de plus, la communauté des Israéliens noirs crie sa colère, sa douleur et sa frustration.

La communauté éthiopienne souffre de discriminations continuelles, un film présenté en caméra caché à la télévision montre deux jeunes gens, même gens, même age, même habit, habitant le même quartier qui sciaient un canedas attachant un vélo, en répondant aux curieux que c'était leur vélo. L'un était noir l'autre blanc, et les réactions du public étaient très différentes, on a même appelé la police mais ce n'était pas contre le comédien au type européen. En outre il y a aussi un passé qui passe mal, en particulier, la contestation de leur judaïsme par certains rabbins, ou la contraception forcée avant et au début de leur arrivée en Israël.
Toutefois, la situation n'est pas si terrible que cela, car tous les jours les dirigeants de la communauté des Beta-Israël, font pression pour que le gouvernement Israélien ramène les derniers juifs d'Ethiopie.

Les arabes ont souvent été victimes de racisme et de brutalités policières, et on a remarqué plusieurs fois que la police abusait d'armes lors de manifestations lorsque les manifestants étaient arabes par exemple. La photo ci dessus, met en évidence une solidarité entre la populations juive noire d'Éthiopie et les arabes israéliens contre le racisme. Sur la photo, il est écrit à peu près ceci : "Ma vie n'est pas à prendre (=> abandonnée, sans propriétaire) " . Peut-être peut on voir ici un signe d'espoir, sortir du conflit national israélo-arabe pour entrer dans un problème social de racisme qui peut et qui doit être réglé sans guerre ni violence.

Si les premières manifestations ont été très violentes, et exclusivement de beta-Israël, les suivantes ont réuni beaucoup d'autres israéliens. Les revendications et la dénonciation du racisme ont été appuyées au plus haut niveau de l'état par le président de la République (Reuven Rivline). Le premier ministre Benjamin Nethanyahu a réuni d'urgence une commission pour rencontrer les leaders de la communauté, mais a aussi rassuré les partisans de l'ordre qui se sont plaint d'avoir été bloqués des heures dans les bouchons. Il a condamné les violences des manifestants.

Sur le panneau on peut lire " Ras le bol de la terreur policière ! "

On peut voir une proximité avec ce qui se passe dans nos banlieues, où des émeutes très violentes ont lieu suite à des bavures douteuses de policiers, on voit des scènes de racisme condamnées par les autorités, et on les dénonce. Alors que dans les pays vraiment racistes, cela n'est dénoncé par personne. On remarque aussi que les émeutiers sont généralement nés dans le pays, les émigrés arrivent plein d'espoir et sont calmes, alors que l'impatience taraude leurs enfants. Ce sont les fils d'émigrés qui posent problème.

On lit sur les forums, des déferlement de haine antisémite et anti israélienne, car on ne pardonne pas au juif des états ce qu'on pardonne aux autres.
Le racisme est la chose la mieux partagée du monde, on lutte contre en France et en Israël, et le combat est loin d'être gagné.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile
Vendredi 31 mai 2019

Lire en format PDF

Les élections européennes

Les élections européennes permettent de choisir les députés qui siègeront à Strasbourg et à Bruxelles, et qui choisiront l'exécutif européen. Chaque pays choisi un nombre très limité de députés, il y a 427 millions d'électeurs et 751 députés, l'Allemagne aura 96 députés soit un pour 850 milles habitants, et le Luxembourg 6 soit un pour cent mille luxembourgeois.

Le scrutin est par liste nationale, à un tour, la France a élu 79 députés, mais les candidats étaient des centaines, répartis sur 34 listes différentes, parmi elles on peut noter :

  • La République en Marche, liste du président de la République, libéral et en tous les sens du terme et pro européen, qui part favori (23 élus), il aurait pu faire alliance avec le parti fédéraliste européen et le parti des citoyens européens également fédéralistes, qui n'ont pas eu d'élu. Majoritaire dans la France qui va bien, à Paris, Dijon, et les métropoles régionales.
  • Le Rassemblement National, parti nationaliste dirigée par Marine Le Pen, qui espèrait bien dépasser la République en Marche, et c'est ce qu'elle a fait d'une courte tête. (23 élus) . D'autres listes nationalistes ou Europhobes n'ont pas eu d'élus, "Debout la France", "Les patriotes" de Florian Philippot, l'UPR de François Asselineau préconisant le Frexit => sortie de la France de l'Europe, avec une forte campagne de publicité, "La ligne Claire" de Renaud Camus, l'alliance Royale de Robert de Prévoisin. Les oubliés de l'Europe, la liste de la reconquête (anti immigration), "l'union des démocrates musulmans" dont le programme est l'inverse des oubliés de l'Europe.
    Majoritaire dans la France qui va mal, dans le monde rural les zones industrielles en crise, c'est à dire dans la grande majorité des communes.
  • Listes de gauche : Les écologistes (Europe Ecologie-Les Verts) ont fait un joli score et arrivent en troisième position, la liste du parti socialiste qui réussi à se maintenir comme la France Insoumise ont fait le même score, ensemble, ils ont 25 sièges tous ensemble. D'autres listes qui n'ont pas eu d'élus : Génération S, dirigée par l'ancien candidat socialiste à la présidence de la République, la liste Communiste, Lutte ouvrière, le Parti Révolutionnaire Communiste, "Allons enfants" : parti des jeunes. "Décroissance 2019" parti écologiste radicalisé. "Démocratie Représentative" (parti révolutionnaire des banlieues). Présente un peu partout, la gauche est rarement dominante.
  • Listes de droite : Les Républicains obtiennent les 8 sièges restant. Ce parti de la droite libérale signe un échec prévisible, car ses électeurs nationalistes ont été vampirisés par le Front National, et son aile libérale par la République en marche. D'autres listes de droite n'ont pas eu d'élus, l'Union des Démocrates Indépendants de Jean Christophe Lagarde ou l'Union pour la Liberté et l'égalité, qui se veut libérale et laïque. La droite est souvent majoritaire dans le centre et le midi.
  • Listes hors catégorie Elles n'ont eu aucun élu :
    * Deux listes des "gilets jaunes" à mi chemin entre les nationalistes et la gauche L'alliance Jaune et Evolution citoyenne.
    On trouve aussi des listes à objet unique : "Le mouvement pour l'initiative citoyenne" qui ne milite que pour le référendum d'initiative citoyenne. "Le parti pirate" militant pour davantage de démocratie. "Le parti animaliste" pour le bien être animal. "Europe démocratie Espéranto" pour le développement d'une langue commune; " A voix égale" , parti pour la protection des femmes, et leur égalité ainsi que "Neutres et actifs" liste dont les projets sont très mystérieux.

La France a donc trois grands pôles.

  • Le pôle libéral europhile dirigé par Emmanuel Macron, auquel se rattache idéologiquement plus de la moitié de la droite traditionnelle qui a voté pour "Le Républicains"
  • Le pôle Nationaliste, qui fait quasiment jeu égal, eurosceptique, anti immigration, et promettant des avancées sociales pour les plus modestes des français. Il pourrait être renforcé par l'aile identitaire qui vote encore Républicain.
  • Le pôle de Gauche, qui est appelé à se mettre sous la bannière écologique.
    L'écologie envisage un combat contre le laissé aller productiviste et le super profit, pour une réorientation globale de l'économie qui devrait épargner les ressources, et assurer davantage de justice sociale.

On pourrait aussi envisager l'hypothèse d'une chute de popularité du Président Macron, et qu'au sein des Républicains, une nouvelle tête libérale émerge, et écarte les élus trop proches du Rassemblement National. Le Républicains pourraient alors prendre la tête du pôle libéral, et le changement de personne n'influencerait pas la suite des événements, nous aurons vraissemblablement un combat électoral entre ces trois forces, et nous avons intérêt à ce qu'elles soient vraiment clivantes, afin que les français aient un choix clair, et que le politique puisse être réhabilité.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile
Dimanche 25 mai 2019

Inauguration du musée de Dijon rénové

Une rénovation particulièrement réussie, et le musée de Dijon vous ouvre ses portes, pour vous offrir des émotions, et des réflexions. Vous y traverserez les siècles, des portraits d'égyptiens ayant deux mille ans, des peintures abstraitres, de la couleur, de l'or à foison chez les peintres des Grands Ducs d'Occident, tous les siècles se rencontrent et se racontent, et nous qui sommes leurs héritiers, nous pouvons essayer de comprendre leurs messages.

Pour en savoir plus cliquez ici

 

Dimanche 12 mai 2019

Enlèvement au Bénin

Deux touristes français, en voyage de noce, dans le parc de la Pendjari, au nord du Bénin, ont été kidnappé, et leur guide Fiacre Gbédji, torturé et assassiné. Il s'agit d'une action "terroriste" commise par un groupuscule "islamiste", dans un climat général de paupérisation du Sahel, et de la montée des violences inter-ethniques, et anti chrétiennes. Il faut rappeler que des églises sont régulièrement attaquées et leurs fidèles massacrés, en représaille il arrive aussi, plus rarement que des chrétiens attaquent des musulmans.

L'armée française, suite à des accords de coopération appuie les gouvernements locaux. Les autorités françaises craignent de voir l'anarchie augmenter au Sahel, et ne souhaitent pas négocier des sommes folles pour récupérer des otages. Aussi le Président de la République a donné l'ordre à l'armée de récupérer les otages.
Une opération de récupération a été menée par le commando "Hubert", élite de l'infanterie de marine, qui a libéré les deux otages, et deux autres imprévus, une sud-coréenne et un américain tombés eux aussi aux mains des ravisseurs.

L'opération militaire de récupération était particulièrement délicate, car il ne fallait pas tuer ni blesser les otages, le commando s'est donc approché sans tirer des preneurs d'otage, et s'est fait répérer de nuit à moins de dix mètres de l'ennemi. Les terroristes ont tiré les premiers et tué deux soldats, quatre djihadistes sont morts, et deux autres ont pu prendre la fuite.

Les deux otages libérés ont été accueillis en France par le Président de la République, ils ont eu une pensée émue pour leur guide, et pour les deux valeureux soldats morts pour leur libération. Toutefois cette affaire entrainé une polémique, et les insultes ont fusées contre les touristes. D'abord, ils ont pris des risques car la zone était "orange" dans les cartes du quai d'Orsay, qui ont été modifiées suite à la prise d'otage pour être coloriées en rouge.

Ensuite, les homophobes se sont déchaînés, les deux touristes étaient des hommes en voyage de noce " acceptable ou pas 2 soldats d’élite sont morts à cause de 2 fiottes en recherche de grosses queues noires et arrêtez Lévy de nous faire croire que l’anormalité est la normalité "

Tout le monde est d'accord pour saluer le sacrifice d'Alain Bertoncello et de Cédric de Pierrepont , les soldats morts à l'ennemi, à qui on rendra les hommages nationaux, le vice-amiral Laurent Isnard, chef du commandement des opérations spéciales, a assuré : "Tant que des citoyens français seront menacés et que nous recevrons la décision d'aller les chercher, nous irons les chercher. C'est notre métier, c'est notre mission et nous continuerons à la faire. Il n'y a aucun doute là-dessus (...) nous sommes prêts à recommencer dès demain matin".

Le ministre des affaires étrangères, Jean Yves Drian, parle de prendre des mesures pour interdire le tourisme dans les zones à risque, et de durcir la réglementation. Les agences de voyage pourraient voir leur responsabilité engagée.
Elles se défendent en affirmant qu'elles annulent tous les voyages dans les zones "rouges", et affirment que le risque zéro n'existe pas. N'a t-on pas déploré l'assassinat de touristes à Paris lors de l'attaque du Bataclan ? Le représentant des agences de voyages françaises Jean-Pierre Mas. a précisé : "Revenir à la politique du «ceinture et bretelles» d'il y a cinq ou six ans, où dès qu'il y avait un risque dans un pays comme l'Egypte, il était classé totalement en zone rouge... ce n'est pas une bonne solution, Le voyage c'est aussi une petite part de risques, sinon il faut rester à la maison".
Doit on mettre à l'index les pays déjà pauvres, en empêchant tout tourisme, quitte à démultiplier les efforts faits par les terroristes pour les déstabiliser ?

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

 

Dimanche 5 mai 2019

 

Notre Dame de Paris en feu

La toiture et la flèche de la cathédrale de Paris s'est embrasée subitement, en fait le devait couver depuis très longtemps, la violence du feu a effaré toute la population qui a spontanément pensé à un attentat, mais l'enquête aujourd'hui conclu à la négligence.

Le président veut une reconstruction dans les cinq ans, et grâce aux sommes énormes collectées en un temps record, on dispose du budget nécessaire pour restaurer ce trésor du moyen âge. Faut-il innover ou réparer à l'identique ? le débat reste ouvert

Voir l'article ici

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

 

Dimanche 7 avril 2019

Le Brexit ? ptêt ben qu'oui, p'têt ben qu'non !

Les origines Normandes des anglais semblent remonter à la surface, tant les difficultés pour sortir de l'Union Européenne sont importantes. Les anglais avaient voté le 23 juin 2016 à une très courte majorité (51,9 %) de quitter l'Union Européenne poussés par une propagande souvent outrancière.

Theresa May, premier ministre conservateur Britannique a négocié longuement un accord avec les dirigeants de l'Union, mais elle ne réussis pas à le faire accepter par la Chambre de Communes. Les députés sont divisés au sein de chaque parti, certains veulent une rupture franche, afin de recouvrer une totale indépendance, alors que l'opinion est de moins en moins favorable au Brexit. Le Brexit s'inscrit d'ailleurs dans le grand mouvement nationaliste qui traverse le monde aujourd'hui, il s'est accompagné en Grande Bretagne par une poussée des discours et des agressions racistes et xénophobes, alors que le parti travailliste était de plus en plus contaminé par l'antisémitisme.

Afin de convaincre Jeremy Corbyn, le dirigeant travailliste d'accepter le compromis, Théresa May lui a fait remarquer : "Il y a des domaines sur lesquels les deux principaux partis sont d'accord : nous voulons tous deux la fin de la liberté de circulation, quitter l'UE avec un bon accord et protéger nos emplois".

L'accord douanier est fondamental, afin que la Grande Bretagne conserve son unité, et évite le retour d'une frontière à haut risque entre les deux Irlandes. Thérésa May est même prête à accepter des leaders travailliste dans la délégation britannique chargée de paufiner un accord acceptable par la chambre des communes.

La Grande Bretagne sollicite un report du Brexit, le temps de trouver un accord, et le temps presse, les élections européennes doivent avoir lieu, et si la Grande Bretagne restait, elle ne pourrait pas avoir de députés ! tout le monde est pressé d'en finir.
Si certains députés pensent que l'accord favorise trop l'Union Européenne, et que la Grande Bretagne n'est pas une colonie, d'autres pensent qu'il faut revenir dans la communauté, alors que d'autres pensent que l'accord n'est pas optimum. Lors du vote ce mercredi 13 mars, l'option d'un Brexit sans accord a été rejeté d'extrême justesse. 312 membres de la Chambre des Communes ont voté contre cette possibilité et 308 ont voté pour, soit un écart très serré de 4 votes.

La solution est encore indéterminée, soit à la dernière minute, un compromis est trouvé, soit on aura un "Brexit dur", sans accord, soit alors un coup de théâtre politique, une dissolution de la chambre qui pourrait donner une majorité europhile, qui elle même provoquerait un second référendum. Les anglo normands finiront bien par prendre une décision !

Voir revue de presse ici

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile
Mercredi 20 mars 2019

Le terrorisme, toujours d'Actualité

A Christchurch en Nouvelle Zélande, un homme est entré dans deux mosquées et a mitraillé les fidèles en prière. Quarante neuf personnes ont été tuées, et on déplore aussi une vingtaine de blessés. Les victimes avaient entre trois et soixante dix sept ans, et étaient soit Néo-zélandaise, soit venaient du Proche Orient. L'auteur Brenton Tarrant qui a été arrêté est un jeune homme de vingt huit ans, qualifié de "supprématiste blanc". Il voulait lutter contre "le grand remplacement", théorie expliquant que les musulmans voudraient conquérir la terre. Le nombre de femmes voilées vues en France l'aurait impressionné. Trois autres personnes ont été arrêtées et sont en garde à vue.

Le criminel a rejeté l'avocat commis d'office qui avait déclaré « Il est apparu comme quelqu'un de rationnel et qui ne souffre pas d’un handicap mental. (...) Il semblait comprendre ce qui se passait ». Brenton Tarrant, fasciste et raciste avait énormément voyagé, il a filmé lui même son crime, comme Mohamed Merah l'avait fait en son temps à Toulouse.

Toute la Nouvelle Zélande s'est montré solidaire des musulmans, le premier ministre, Jacinta Ardern, s'est même engagée à ne jamais prononcer le nom du tueur, et à renforcer la législation contre les armes à feu. Comme les musulmans ne pouvaient plus prier dans la mosquée Al Noor, la communauté juive a décidé en signe de solidarité de fermer les synagogue le samedi. Dans le monde entier des cérémonies de solidarité ont eu lieu, il faut noter qu'à Amsterdam, quand Jacobs, le Grand-Rabbinat inter-provincial des Pays-Bas, s’est levé pour prendre la parole, plusieurs participants munis de drapeaux palestiniens lui ont tourné le dos, vérifiant le lien entre antisémitisme et anti sionisme. Jacobs a exhorté son auditoire à penser « aux innombrables personnes tuées dans des attentats commis dans des lieux de culte dans le monde, où d’innombrables personnes sont tuées, et dont on n’entend pas parler : ni à la télévision, ni dans les journaux, ni même sur Facebook »

Tout cela pour rappeler qu'aujourd'hui ce sont surtout les chrétiens qui sont victimes de la haine religieuse, en particulier au Nigéria où on ne compte plus les assassinats et les enlèvements. Mais aussi au Pakistan, en Egypte, et ailleurs, on estime à 3066 le nombre de chrétiens assassinés en 2018 en raison de leur foi, et le pronostic pour 2019 est encore pire. Voici une carte publiée par "porte ouverte" sur l'indice de persécution des chrétiens allant des assassinats ou obstacles mis devant la libre pratique du culte.

Le nombre de musulmans assassiné par des chrétiens reste globalement relativement faible, mais il ne faut pas s'y tromper, les agressions d'islamistes partout dans le monde, dont la dernière a eu lieu à Utrecht le 18 mars 2019, (Assassinat de passagers dans un tramway par un islamiste turc), font monter la pression. On a toutes les raisons de craindre que la folie criminelle des uns finira tôt ou tard par entraîner la folie criminelle des autres. L'horreur de Christchurch n'est probablement pas la dernière.

Il est cependant évident que le cycle, raciste et infernal de la violence doit être arrêté, et que se venger sur des innocents est aussi stupide que malfaisant. Plus que jamais nous devons tous nous conduire correctement, et nous rappeler que pour être aimé, il faut d'abord être aimable.
Le combat contre le fanatisme passe avant tout par la bienveillance envers ceux qui ont une autre culture que la nôtre.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Dimanche 18 mars 2019

En Algérie, le peuple se réveille

Des élections présidentielles ont lieu tous les cinq ans en Algérie, elles devaient se dérouler en Algérie le 18 avril 2019. Les procédures et les délais avaient été respectées. Pour être président, il faut être algérien de naissance, de père et de mère algériens, marié à une algérienne, de religion musulmane, avoir plus de quarante ans, justifier de sa participation à la guerre d'indépendance pour les candidats nés avant 1942, et justifier de la non implication des parents du candidat dans des actes hostiles à "la révolution du 1 er novembre 1954"

101 candidats ont cherché un dossier de candidature ! mais de grands partis avaient décidé de boycotter l'élection, en particulier le Front des forces socialistes (FFS). Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) et Le Front de la justice et du développement (FJD). Par contre le principal parti islamiste algérien, le Mouvement de la société pour la paix (MSP), a décidé de présenter un candidat, au côté du général à la retraite Ali Ghediri opposant à Bouteflika, mais inconnu du grand public.

A la surprise générale, le président Abdelaziz Bouteflika a annoncé le 10 février 2019 sa candidature pour un cinquième mandat. Victime de plusieurs AVC, hospitalisé en Suisse, sa santé est si fragile qu'on l'a déclaré mort plusieurs fois. Il n'apparait plus en public depuis longtemps, et tout le monde sait en Algérie, qu'il est dans l'incapacité physique d'assumer les responsabilité qu'il brigue.

 

A l'annonce de cette candidature toute l'Algérie a manifesté, des millions de personnes ont envahi toutes les villes du pays, et ce qui a le plus étonné les observateurs, ce fut le calme, la bonne humeur, et la convivialité des manifestants. La police elle même n'a pas réagit, et a souvent pactisé avec les manifestants. Les Algériens se sont moqué des français, et des pauvres manifestations de gilets jaunes, émaillées de violence.

Devant l'émotion, les proches de Bouteflika annonce que s'il était élu, il préparerait une réforme des institutions, et qu'il démissionnerait rapidement en provoquant de nouvelles élections. Cela n'a pas calmé l'opinion, alors subitement, le 11 mars 2019 le Président annonce non seulement qu'il ne se présentera pas, mais qu'il n'a jamais eu l'intention de le faire ! ! curieux, qui a donc monté le dossier de candidature ? Dans le même communiqué Bouteflika a annoncé l'annulation des élections sans précisé de nouvelle échéance.

Les manifestants ont fêté leur victoire... puis ont réfléchi, les élections sont annulées, et on ne sait pas quand auront les prochaines... et si le fantôme de Bouteflika restait au pouvoir encore de nombreuses années dans l'attente d'éventuelles élections promises ?

Le peuple algérien a su montrer son unité, et les démocrates semblent tenir le haut du pavé, à la plus grande satisfaction de la minorité Kabyle, dont les tendances indépendantistes sont surtout dues au rejet du régime en place et à la crainte des islamistes. Ces derniers sont toujours en ambuscade, et si certains hauts dirigeants opportunistes ont pris leurs distances vis à vis du régime de Bouteflika, on ignore ce qui se trame dans l'entourage du Président. On sait qu'il est rentré de Genève, mais on ignore dans quel état, car personne n'est autorisé à le voir. En attendant, l'Algérie retient son souffle.

Mivy souhaite bonne chance au peuple Algérien.

Voir revue de presse ici

 

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

 

lundi 11 mars
2019


L'antisionisme doit il être interdit ?

Telle est la proposition de loi qu'une quarantaine de députés ont tenté de faire voter en vain. Cette proposition ne pouvait pas être comprise, car le mot lui même est mal défini, il est utilisé à tort et à travers.

Pour cela, j'ai écris un article assez, voir un peu trop long dont le but est de vous faire vivre de l'intérieur ce qu'est le sionisme pour un français juif. Dans une seconde partie, j'explique pourquoi les démarches des antisionistes et des sionistes sont pathétiques. Les uns marquent des buts contre leur camp, et les autres foncent dans le mur pour des raison démographiques. Le lien entre antisémitisme et antisionisme n'est pas évident pour la plupart des gens, car ils ignorent le sens des mots. Toutefois une nouvelle loi ad-hoc n'est pas la bienvenue, il vaut mieux améliorer les définitions, et utiliser l'arsenal juridique existant pour lutter contre toutes les formes de discrimination, y compris celles visant les israéliens.

Voir l'article complet

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Dimanche 17 février
2019


Les actes antisémites ont augmenté de 74 % en 2018

Lentement, mais sûrement, on voit apparaître de plus en plus de signes montrant une augmentation des manifestations d'antisémitisme dans le monde, et en France en particulier.

Les tensions actuelles dues au mouvement des gilets jaunes s'accompagnent d'une poussée de manifestations d'antisémitisme venue de l'extrême droite qui se réveille, et qui rencontre l'anti sionisme, souvent musulman, parfois d'extrême gauche. Les juifs retrouvent leur rôle de bouc émissaire. Face à l'inacceptable, la France institutionnelle réagit unanimement et condamne, mais il n'est pas sûr qu'elle possède la solution

Voir article ici

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Dimanche 10 février
2019


Venezuela, Madura à la peine

Les dirigeants du Venezuela, ont distribué la richesse aux plus démunis, et, écarté ceux qui militaient pour une gestion rationnelle du pays. Le Venezuela s'est effondré en même temps que ses dirigeants tentaient d'exporter la révolution à l'étranger. Les Etats Unis leur ont coupé les vivres, et poussent à un changement de régime. Le président Maduro tiendra aussi longtemps que l'armée lui restera fidèle.

Un lien directe entre le guide et le peuple ne remplace pas une équipe compétente où de la liberté d'expression, nait les confrontations, d'où jaillissent les étincelles qui illuminent le progrès.

 

Voir article ici

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

 

Mardi 22 janvier 2019


Médecine et spiritualité

La faculté de Médecine de Dijon, organise à l'attention des étudiants en médecine un module facultatif intitulé "médecine et spiritualité" .  Je présente le judaïsme en général, et un professeur de médecine, juif également, expose les relations entre les médecins et le malade juif, ainsi que les questions de bio-ethique.

Je vous transmets le diaporama que j'ai réalisé à cet effet, cette année, j'ai été obligé d'insister un peu plus que l'an passé sur trois points qui font polémique, car le judaïsme est attaqué sur trois points :  l'attachement des juifs à Israël et le sionisme qui n'est pas compris, la volonté d'interdire l'abattage rituel en prenant comme prétexte la souffrance animale, alors qu'on interdit pas la chasse, et les attaques contre la circoncision. Ces trois points nous angoissent particulièrement, surtout que nous vivons dans une période où l'antisémitisme renait, et je ne crois pas qu'ils y soient étrangers.

 

 

 

 

Jeudi 10 janvier 2019



 

Information à l'attention des infirmières en soin palliatif

Le cursus obligatoire des élèves infirmière, prévoit un cours pour leur permettre d'avoir la meilleur attitude possible face aux malades en fin de vie, en fonction de leurs origines et religions. Comme l'an passé, à Dijon, je participe à cette formation, qui a lieu sous forme table ronde. Nous sommes cinq ou six, représentants de traditions religieuses, catholiques, protestante, bouddhiste, musulmane, juive, africaine (liste non exhaustive), on nous laisse dix minutes pour présenter l'essentiel, puis les élèves posent des question à l'un ou à l'autre des intervenants.

J'ai l'honneur de présenter le judaïsme, et j'ai le plaisir de vous montrer le diaporama résumant mon intervention. Pour celles ou ceux qui souhaitent aller au delà de ce résumé nécessairement sommaire, il y a une bibliographie internet à la fin.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile
Jeudi 10 janvier 2018



La séparation entre juifs et chrétiens

Dans le cadre des amitiés judéo-chrétiennes, j'ai été amené à me pencher sur le début de l'ère chrétienne, sur cette période, où suite à des traumatisme immenses dus au conflit de civilisation entre Rome et Jérusalem, deux religions sont sortis du judaïsme antique, le judaïsme rabbinique, et le christianisme.

Après avoir présenté le contexte, vous trouverez une présentation sommaire de quelques personnages qui ont marqué cette époque :

  • Flavius Joseph Premier historien à parler de Jésus
  • Rabbi Yoh'anan ben Zakkaï Qui a sauvé la torah
  • Rabbi Gamliel de Yabné Qui a réconcilié les juifs
  • Saül de Tarce Qui a posé les bases du christianisme
  • Marcion l'hérétique qui voulait couper le christianisme de ses racines
  • Justin de Naplouse qui a fixé l'attitude de l'église jusqu'à Vatican II

Tous ces personnages vivaient à la fin du premier siècle et au début du second de l'ére actuelle, ils ont durablement marqué notre histoire.

 

lundi 31 décembre 2018



Les gilets jaunes ont rempli le mois de décembre

Une révolte spontanée a eu lieu depuis octobre 2018, et  a eu son appogée en décembre 2018. Partout, sur les ronds points, des gens,  qui ne se connaissaient pas, qui n'étaient militants d'aucune organisation, se sont réunis et ont plus ou moins bloqué la circulation. Leur symbole de ralliement c'était le gilet jaune de sécurité, que chaque automobiliste est censé avoir dans sa voiture pour se signaler  s'il est en panne sur la route.

A l'origine, une révolte contre l'impôt, le gouvernement voulait augmenter la taxe sur les produits pétroliers, la TICPE . Cela pénalisait les familles modestes, qui par nécessité habitaient loin de leur travail, et qui voient systématiquement augmenter les charges contraintes, alors que salaires et retraites sont bloqués depuis des années.

Les gilets jaunes ont rapidement collectionné toutes les revendications possibles, toutes et leur contraire. Le mouvement a été infiltré par des éléments antirépublicains, anti imigrés, antisémites, anarchistes, sympathisants soit de l'ultra droite soit de l'ultra gauche. Des manifestations ont eu lieu aux Champs élysées, et des casseurs "professionnels" s'en sont donné à coeur joie, ils ont cassé, et pillé des magasins de luxe.

Tout semble montré que le président Macron n'avait rien compris au problème, alors que toute la France attendait une prise de position claire, il a jugé utile de profiter d'un congrès sur les conséquences du réchauffement climatique pour donner de vagues réponses aux manifestants, qui devaient se calmer s'ils voulaient éviter la fin du monde.
Bien sûr ce que l'on risque est important, mais les gilets jaunes voulaient savoir s'ils pourraient demain boucler leur fin de mois. L'Elysée et les manifestants vivaient visiblement dans deux planètes différenes.

Enfin, les autorités ont laissé pourir la situation, profitant des discours intolérables de leaders auto-proclamés, et a annoncé quelques mesures ponctuelles pour calmer la colère, la CSG n'augmentera pas pour le retraîtés gagnant moins de 2000 € par mois, des primes seront versés aux plus bas salaires, et le gouvernement encouragement les patrons à le faire etc...  un véritable catalogue capable de calmer le jeu cette fois, alors que rien n'est fait pour enrayer la montée inéxorables de la misère chez les travailleurs pauvres. La colère sera reportée de quelques mois. Il faut savoir par exemple qu'un professeur français ne gagne pas la moitié du salaire d'un professeur Suisse. Ce n'est pas en clochardisant le pays que la France retrouvera son dynamisme et son optimisme.

J'ai été malade ce mois ci, et passé presque deux semaines à l'hôpital, ce qui m'a empêché d'écrire l'article de fonds sur le phénomène «Gilets jaunes»  il paraîtra en janvier  !   !      bonne et heureuse année

L'article est paru, vous le trouverez ici

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile
Samedi 1 décembre 2018



La fessée est interdite en France

Considérant que la violence n’est pas un mode d’éducation, la proposition de loi prévoit que les titulaires de l’autorité parentale doivent l’exercer sans violence et ne doivent pas utiliser la violence physique (fessées, etc.), verbale ou psychologique, les châtiments et l’humiliation à l’encontre de l’enfant.

Ce texte a été voté par 51 députés sur 577, avec un vote contre, et trois abstentions. Le Conseil de l’Europe avait admonesté la France il y a trois ans pour ne pas respecter la Charte sociale européenne. Actuellement, 54 pays à travers le monde (sur 324) ont adopté une législation interdisant en toutes circonstances d’infliger des châtiments corporels aux enfants. Au niveau européen, l’interdiction de la fessée a été prononcée dans 23 États membres qui ont légiféré en ce sens. On peut penser qu'il s'agit d'une mise en conformité du droit français avec le consensus européen.

J'ai appris à la fac, que le droit était différend de la morale. Si je disais, «il est mal de voler», j'énoncerais un principe de moral, si je disais, «celui qui vole ira en prison», j'énoncerais une règle de droit. Or la loi proposée ne pose aucune sanction, c'est donc une règle incantatoire, qui ne pourra avoir qu'un aspect pédagogique. La maltraitance d'un enfant, qui serait privé de soins, d'affection, ou qui serait victime de violences est déjà actuellement punie par la loi. Ce texte condamne une violence qui ne serait pas de la maltraitance, mais une pratique éducative jugée néfaste pour l'enfant.

Il existe un consensus, parmi les éducateurs, pour penser qu'une bonne éducation se passe sans violence, et ceci est la théorie, je n'aimerais pas vivre en Bulgarie, ni en Australie, mais je rêverais de vivre en Théorie, car en Théorie, tout va bien. Dans ce pays, les enfants ne testent jamais leurs parents pour savoir jusqu'où ils peuvent aller trop loin, et les parents conservent toujours leur sang froid dans des situations imprévues et intolérables.

On passe insensiblement de l'enfant roi, à l'enfant Dieu, et les enfants vivant sans violence ni   contraintes, entreront un jour dans un monde d'adulte, où ils connaîtront les frustrations, et les violences, on leur demandera de se protéger, et de savoir rebondir, d'être poli, et de respecter l'autorité. Or n'ayant pas pu résoudre ces difficultés dans l'enfance, on risque d'avoir des adultes capricieux, incapables de résister aux échecs, et cela pourrait les mener au suicide. Une étude réalisée en 2014 sur les conséquences d'une éducation trop douce en Suède donne un constat alarmant, son titre est tout un programme : "La Suède est-elle en train de créer une génération de petits cons ?" 

.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Lundi 26 novembre2018



L'Art et le Sacré, vue du côté judaïsme

     

Les élèves de terminale de la section "architecture d'intérieur" du Lycée D'Auxonne sont venu visiter la Synagogue de Dijon, à leur intention, j'ai préparé un présentation sur le sacré et l'art dans le judaïsme.

J'ai donc réalisé pour eux un document pédagogique, où j'ai essayé de définir simplement ce qui était sacré ou saint dans le judaïsme, quels sont les objets religieux qui peuvent avoir un aspect artistique, et je leur ai donné un minimum de vocabulaire, qui leur permettra de chercher sur internet des informations plus complètes.

Je vous offre le diaporama et le powerpoint réalisé à cet occasion.   

 
Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Lundi 19 novembre2018



Cent ans de la fin de la première guerre mondiale

Le 11 novembre 2018, on a célébré les cent ans de la fin de la première guerre mondiale, mon grand père a vécu l'enfer, dans la dignité et le patriotisme. Aujourd'hui on se pose des questions,  fallait-il rendre hommage à celui qui a eu la réputation d'être le sauveur de Verdun, et qui a été condamné à l'indignité nationale ?    
Le débat est toujours d'actualité, car certains milieux militaires restent fidèles aux idées du Maréchal Pétain.
 
  Voir article ici

 

 

Lundi 5 novembre2018



Un Référundum en Nouvelle Calédonie

C'est en 1853 que la France a établi sa souveraineté sur "le cailloux", une île toute en longueur, au large de l'Australie, dans l'Océan pacifique. C'est en y ajoutant quelques mini cailloux tout autour (îles loyauté) qu'on a crée la Nouvelle Calédonie. Une population d'origine française est venue-bon gré, mal gré pour y habiter, ils étaient des aventuriers, ou des rebelles envoyés au bagne, en particulier des musulmans algériens et des insurgés de la commune de Paris en 1870.

Les populations originaires de l'île, sont des mélanésiens ils s'appellent Kanaks, l'écart culturel et économique entre les populations importées appelées Caldoches, et les Kanaks était naturellement immense. Pensez qu'au XIX ième, certains Kanaks étaient encore entropophages. La pression anticolonialiste a poussé les autorités à tout faire pour réduire cet écart.  Il reste qu'aujourd'hui les Kanaks sont minoritaires sur leur île, qu'ils revendiquent indépendante et souhaitent appeler "Kanakie".

La révolte de 1988 a failli dégénérer en guerre civile, mais le gouvernement dirigé par Michel Rocard a réussi à réunir le leader indépendantiste Jean Marie Djibaou et Jacques Lafleur représentant les Caldoches. Ces accords prévoyaient un référundum sur l'indépendance... et trente ans après on y est. Ce temps a été mis à profit pour calmer les esprits, et pour faire avancer l'égalité entre les populations habitant l'île.

La plupart des territoires ont voté pour l'indépendance, mais la capitale et les zones les plus peuplées ont préféré rester sous souveraineté française. Le taux de participation a été énorme. Redoutant un affrontement, les autorités avaient accédé aux désidérata kanaks, et exclu du scrutin, ceux qui résidaient dans l'île depuis 1994.. soit 21 % du corps électoral.

Le 43 % pour l'indépendance, a doppé les kanaks, qui promettent un nouveau référundum dans les deux ans. On les entends sur les radios, promettre enfin la Kanakie, pays des  kanaks, et jamais une indépendance pour tous les  habitants du cailloux.  On retrouve le même ostracisme que pratiquait le FLN algérien, en décidant que pour être algérien, il fallait être musulman. La même philosophie veut jeter les juifs à la mer pour restituer la Palestine aux arabes, demain expulserons nous les descendants des romains pour rendre la Gaule aux gaulois ?

La Nouvelle Calédonie ou la Kanakie, peut importe le nom, sera indépendante ou restera française en fonction du choix de ses habitants, cela doit être décidé par la majorité de tous les résidants. On construit un pays en se basant sur tous ceux qui y habitent, sans se préoccuper de leurs origines, on en fait une nation, où tous les citoyens sont égaux.
Ce n'est pas l'attitude raciste des dirigeants Kanaks de Nouvelle Calédonie.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile
Dimanche 28 octobre 2018



Pourquoi l'UNWRA est menacée

L'ONU a crée l'UNWRA un organisme particulier pour venir  en aide aux réfugiés palestiniens dès 1949, car, contrairement aux autres réfugiés, ils n'auraient pas eu vocation à s'installer et à refaire leur vie là où le destin les a conduit.

L'UNWRA a un rôle très important pour les palestiniens, car rend des services indispensables qui habituellement sont rendus par les états : éducation, santé, hygienne etc...

Les États Unis ont décidé de réduire de façon drastique leur aide à l'UNWRA, afin d'alléger leur budget, et en mesure de rétortion contre des dirigeants palestiniens qui lui sont systématiquement hostiles. Mais c'est peut-être remettre les choses à l'endroit, il n'existe pas de réfugiés héréditaires, si on continuait comme cela, ils seraient des dizaines de millions d'ici quelques années. Tôt ou tard, cet organisme devra disparaître, et ses fonctions reprises par les États où ces populations se sont définitivement implantées.

Le maire de Jérusalem, a décidé enfin de prendre sa part du fardeau, il souhaite exclure l'UNWRA de sa ville, et proclame qu'il n'y a plus de réfugiés palestiniens mais des citoyens qui ont droit aux mêmes services que les autres.

Pour en savoir plus :  Article complet

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Vendredi 26 octobre 2018

Version imprimable

Une fenêtre sur l'Arabie

L'Arabie Saoudite, royaume du désert et gardienne des lieux saint de l'Islam, la Mecque et Médine, est très riche en pétrole, c'est le pays où l'islam sunnite le plus intransigeant fait la loi, on continue à décapiter les coupables dans la rue, les femmes sont mineures perpétuelles, et l'alcool comme les non musulmans n'y ont officiellement pas le droit d'y habiter. Pour les expatriés qui y demeurent malgré tout dans des quartiers luxueux et réservés, on s'y ennuie à mourir. Les mauvaises langues disent que les saoudiens adorent l'alcool qu'ils se procurent clandestinement, mais il est interdit de le dire et de l'écrire, donc, je ne l'ai pas écrit.

L'Arabie est une des trois puissances sunnites notables et concurrence du proche orient, avec l'Égypte, et la Turquie. Leur rivalité pour dominer la monde sunnite se laisse deviner à l'occasion. Mais le grand rival est l'Iran, en effet il existe une importante minorité shiite au sud de l'Arabie, en  particulier au Yémen voisin, et l' Iran agite cette minorité, la tribu Houti afin qu'elle prenne le pouvoir à Saana. L' Arabie tenant a rester maîtresse des lieux saints, et tenant à sauvegarder la majorité sunnite fait la guerre au Yémen contre les Houtis, avec d'innombrables victimes civiles, et combat tant qu'elle peut l'influence iranienne.

L'Arabie est aussi menacée de l'intérieur, d'une part par les poussées modernistes, voulant faire du pays un royaume moderne, et d'autre part des conservateurs encore plus extrémistes, proche de l'État Islamique, il ne faut pas oublier que Ben Laden est un sujet du Royaume Saoudien. Pour comble de malheur, le voisin de l'Arabie, le Royaume du Qatar est sunnite, mais au mieux avec Téhéran, et ses ambitions inquiètent aussi le Royaume Arabe du roi Salman.

 Un nouveau prince héritier, Mohammed Ben Salman a pris de l'importance, et a entamer une certaine réforme du royaume, en particulier, il a autorisé les femmes à conduire des automobile. En même temps, il tente de consolider le royaume par la manière forte, et les opposants ont intérêts a ne pas trop broncher, les exécutions capitales sont fréquentes, et aucun prince n'est à l'abri de la prison s'il déplait à MBS, Mohamed Ben Salman. En outre, face au danger iranien,  MBS a conclu une alliance informelle avec Israël, qui contribue à la sécurité du royaume, en particulier en participant aux services de sécurité du plus grand pèlerinage au monde à La Mecque.

 Le 2 octobre 2018, Jamal Khashoggi est convoqué au consulat d'Arabie à Istanbul pour obtenir un document nécessaire à son remariage, prévu pour le lendemain avec une jeune turque, il entre au consulat, et personne ne l'a vu depuis.
Jamal Khashoggi a été un proche de MBS, il a été en Afghanistan, il a été proche des frères musulmans, sa famille était proche de Ben Laden, il a été aussi réformateur, et il s'est fâché avec le pouvoir saoudien, si bien qu'il a été contraint à l'exil où il travaillant comme correspondant au Washington Post, depuis son journal il attaquait régulièrement et sévèrement la politique du Royaume Saoudien.

Le président turc Erdoğan a aussitôt annoncé sa disparition inquiétante, et a accusé le royaume d'Arabie d'avoir assassiné Jamal Khashoggi. Depuis la Turquie des accusations très graves sont tombées, un commando venu exprès d'Arabie aurait tendu un piège à l'opposant, le personnel du consulat aurait obtenu un jour de congé pour qu'il n'y ait pas de témoin, Khashoggi aurait été assassiné et découpé en morceaux etc... La presse mondiale s'est fait l'écho de ce crime.

En conséquence, Recep Erdoğan s'est refait une virginité, lui qui a emprisonné et fait disparaître des milliers d'opposants passe pour le porte drapeau de la justice et du droit. Il discrédite son concurrent arabe pour la direction de l'islam sunnite. Les États Unis sont accusés de soutenir un régime assassin, ce qui plait énormément aux Russes, et surtout aux iraniens. Israël est très ennuyé, la faiblesse de MBS qui risque de perdre sa légitimité, réduit à néant ses espoir de normalisation avec l'Arabie.

Comme d'habitude l'Europe en général, et la France en particulier condamne et hurle avec les loups en faisant semblant d'oublier le contexte particulièrement criminel de tous les régimes politiques de la région. Toutefois la France ne criera pas trop fort, car les contrats faramineux d'armes achetées par le royaume ne peuvent que faire réfléchir le président Macron

L'affaire est loin d'être close, en ce moment, le Royaume d'Arabie est à la recherche d'un lampiste pour lui mettre le crime sur le dos, mais les dégâts sur l'image du Royaume sont déjà importants, il semble que l'Europe soit tombée dans le piège, car c'est tous les jours que des opposants sont sauvagement torturés et assassinés en Turquie, en Iran, en Egypte, au Yemen ou en Arabie. En prenant trop à coeur cette affaire particulière et en méprisant les atteintes au droit de l'homme ailleurs, l'Europe prend parti, et il n'est pas sûr qu'elle soutienne ses meilleurs amis.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile
Mercredi 29 septembre 2018


Et l'aménagement du territoire  ?

Le journal "Le Bien Public", publie le 26 septembre un tableau des prévision démographiques de la Bourgogne Franche Comté à l'horizon 2050 réalisé par l'INSEE.

La nouvelle région est en stagnation démographique, avec un croissance modérée sur Dijon, Besançon, Belfort-Montbeliard ainsi que sur l'Yonne qui profite de la proximité parisienne. Il est prévu un essoufflement de la croissance démographique, et des mouvements migratoires profitant aux trois plus grandes agglomérations de la région.

Vous avez ici la copie du journal page 2 et 3

Sans le vouloir, journal "Le Bien Public", explique une des cause de l'évolution démographique, l'État, centralise ses services dans la capitale régionale. S'il n'y avait que l'État, ce ne serait pas trop grave, mais la recherche d'un coût minimum pour le service rendu, fait qu'on supprime des emplois dans les régions qui en ont le plus besoin, au profit des zones les mieux loties.

Je me souviens de mon professeur d'économie à la fac, M Claude Ponsard, auteur de "Essai d'intégration du facteur spacial dans l'analyse économique", qui nous expliquait que le but de l'économie était de trouver le moyen d'optimiser le profit en oubliant l'espace. C'est d'ailleurs ce qui se réalise aujourd'hui avec le commerce en ligne, mais les conséquences sur l'espace, c'est à dire là où nous vivons sont très importantes. Cela se traduit par la désertification de vastes étendues de l'espace national, par le déclin des centres villes, et cela participe aux frustrations qui se traduisent par des votes de rejet en faveur des partis nationalistes qui se présentent comme les protecteurs de ceux qui sont exclus souvent car on a «oublié» l'espace.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Mardi 17 juillet 2018


La France championne du monde de Football

C'est la Russie qui avait été choisie pour organiser la coupe du monde de football 2018, des match ont eu lieu dans toute la Russie d'Europe, dans des stades pouvant tous contenir plus de 35000 personnes, et jusqu'à 81000 pour le stade Loujniki de Moscou.

L'organisation a été parfaite, et grande nouveauté, pour la première fois, les arbitres ont pu bénéficier d'une aide vidéo pour trancher pour des cas litigieux.

C'était un plaisir de voir des équipes du monde entier concourrir, la sélection des équipes nationales ont été faites par grand secteurs géographiques, ainsi on a vu de vaillantes équipes dont la présence était peu habituelles, comme le Japon, l'Arabie, ou le Togo.  Dès le début on avait remarquer que la Croatie avait un jeu redoutable, parfois, le ballon semblait coller au pied des joueurs. Elle a fini second, battue dans la finale par la France. Souvent les matchs se sont terminés par un coup de dé, après les prolongations, il y a eu une série de tirs au but, et il a suffit d'un exploit d'un gardien de but, ou une minuscule imprécision d'un tireur pour que les espoirs de millions de supporters s'effondrent.

Dans chaque pays, toute la population s'est sentie concernée, et même consternée quand au final, l'équipe nationale a perdu, pire quand la défaite a été due à un coup de dé. 

La victoire française, en finale contre la Croatie, (4 contre 2) a donné lieu à des délires de joie, des millions et des millions de gens sont sortis dans la rue, aussi bien sur les Champs Élysées à Paris que dans les plus petites villes de France.

A Dijon, on a vu des voitures défiler, faire cent fois le tour de la ville, en évitant les places principales et les rues pietonnes, interdites aux voitures et pleines de dijonnais en goguettes. Partout des drapeaux, des claxons, des sourires, et aussi parfois un peu trop d'alcool, et des braillards qui n'ont pas nécessairement été bénis par les pauvres qui espéraient dormir un peu.

Des éléments ont toutefois terni un peu la fête, à Paris, sur les champs Élysée, des casseurs sont venus profiter de la foule et on pillé le Drugstore Publicis, ailleurs c'est un "intermarché" qui a été vidé par des voyous, on a aussi brûlé des voitures, défoncé des vitrines de magasins et de cafés.  D'autre part, on a vu des militant d'extrême droite violenter des franco-algériens qui manifestaient leur joie, un drapeau français d'une main, un drapeau algérien de l'autre. Certains s'insurgent contre l'aspect coloré de notre équipe nationale, tandis que d'autres ont reproché au Président Macron, qui s'était déplacé en Russie, d'avoir sur joué le supporter, en sautant de joie lors de la victoire, comme un gamin, sans avoir la moindre politesse envers son collègue Belge qui voyait ses espoirs envolés.

Nos dirigeants espèrent que cette victoire qui a fait parler de la France dans le monde entier nous amènera des touristes, et pour cela, les incidents et les violences de nos voyous nationaux ont été occultés par la presse, ils espèrent aussi que cela redonnera le moral aux français, et on sait que les gens heureux ont tendance à acheter davantage.

Le peuple a besoin de pain et de cirque, il a le cirque, et pour le pain, dès le 17 juillet, le président Macron reçoit les syndicats ouvriers et patronaux... l'unanimité nationale risque de souffrir un peu.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

 

Dimanche 24 juin 2018


L'information en France

Le «Bien Public» du 22 juin 2018 nous a gratifié d'un petit article, en fin de journal, dans la rubrique des nouvelles internationales concernant les derniers drames qui se sont déroulés à la frontière entre le territoire indépendant de Gaza, et l'armée israélienne.

Cet article est une nouvelle de l'Agence France Presse, (AFP), elle ne diffuse aucun fait mensonger, cependant, c'est un modèle de manipulation de l'information.

Le titre parle de Palestine et de paix. Les auteurs auraient pu écrie "Israël : la paix plombée... " ou "Proche Orient : la paix plombée..."  Les auteurs ont décidé que la Palestine seule était importante.

Le titre parle aussi de paix, qui serait en route, et qui serait empêchée non pas par un ou des belligérants, mais par des tirs anonymes. La réalité est plus dramatique, il n'existe aucune volonté de paix entre Israël et le Hamas. Ce serait peut-être les efforts de l'administration Trump qui seraient en difficulté, mais même sans tirs auraient-ils la moindre chance d'aboutir ? expliquer le refus des belligérants par des tirs est une explication pour le moins douteuse. Si les propositions de Trump n'obtiennent pas les succès espérés, c'est plutôt en raison de leur contenu qui ne satisfait pas tout le monde. Les tirs sont les conséquences de ce rejet et non la cause.

Si le premier paragraphe ne me pose pas de problème, le second explique que la  paix est plombée par les tirs israéliens, c'est l'aviation israélienne qui a mené des raids sur des positions palestiniennes. Ensuite on lit que le prétexte israélien serait, selon Tsahal le tir de 45 roquettes et obus tirés sur son territoire.
Le lecteur comprend que la violence qui empêche la paix est une initiative israélienne. Le coupable, justifie son fortait, selon les allégations de Tsahal, il y aurait eu des tirs de roquettes et de mortiers. Pourquoi ne dit-on pas, selon le Hamas l'aviation israélienne aurait effectué des raids ?
  Pour l'AFP, La parole palestinienne n'est jamais mise en doute, et la parole israélienne est toujours suspecte. Les actions provocatrices arabes ne sont jamais condamnées, seules les réactions le sont.
En suivant cette logique, on condamnerait systématiquement la légitime défense et jamais l'agression.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Jeudi 7 juin 2018


Seuls 10 % des logements neufs doivent être accessibles aux handicapés

La loi de 2005 avait imposé à tous ceux qui construisaient des logements de les rendre habitables pour un éventuel résident en fauteuil roulant. La nouvelle loi maintien l'accès obligatoire à l'immeuble, mais impose que tous les logements soient adaptables aux personnes à mobilité réduite (on doit pouvoir déplacer des cloisons par exemple). Par contre seulement 10 % des logements neufs seront obligatoirement livrés directement utilisables pour une personne en fauteuil roulant

Cette mesure a fait hurler les associations, pourtant, elle relève du bon sens, ce qui n'a fait hurler personne c'est le cadeau scandaleux offerts aux fonds de pension, les autorisant à acheter des paquets entiers d'immeubles HLM, ce qui risque de réduire fortement le logement social. Cette mesure est soigneusement cachée à l'opinion.

Lire l'article complet, la revue de presse, et les forums des lecteurs ici

 

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Jeudi 9 mai 2018


Les radars ne sont pas implantés au hasard

«Il faut lutter contre les lieux communs, les radars ne sont pas implantés au hasard, mais là où l'accidentalité a été démontrée. Si cette dernière baisse, les radars peuvent être supprimés ou déplacés. » précise Christian Delangle, chef du service sécurité et ducation routière à la Direction départementale des territoires.

Le nombre de verbalisation pour 2016 et par radar a été publié par le "Bien Public), le 9 mai 2018. et voici un tableau résumant l'activité des radars ayant flashé plus de 200 fois dans l'année

Ce tableau interpelle :

Un seul radar a lui seul fait mieux que tous les autres réunis.

Il est placé sur l'Autoroute A6, lors de la descente sur la plaine de la Saône, il cartonne cinq fois plus que son confrère, sur la même autoroute 40 km au nord.

Or l'A6 traverse en Côte d'Or une zone très peu peuplée, quasiment toutes les voitures sont en transit.
Ce sont les mêmes conducteurs qui passent à Eguilly et à Bessey en Chaume.

Pourquoi seraient-ils devenus indisciplinés ? 
Le radar est-il piégeant ?
La signalisation de limitation de vitesse est elle suffisante ?

 

Afin de vous éviter des ennuis quand vous traverserez notre département, je vous offre cette carte des radars les plus productifs...  donc attention à la descente vers Beaune  ! !
(Cliquez sur la carte pour l'agrandir)

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile
Mercredi 25 avril 2018


La marche du retour

v

La situation du Hamas, qui contrôle comme il peut la bande de Gaza est très difficile, car il refuse d'admettre l'existence de l'État d'Israël, le régime égyptien, et se considère en guerre contre ses voisins :

  • Le pays n'est approvisionné que par ses ennemis, surtout israéliens, qui contrôlent tout ce qui entre, et interdit ce qui pourrait permettre de fabriquer des infrastructures ou des armes pouvant se retourner contre lui.
  • Le chômage atteint 40 %, et ce ne sont pas les roquettes qui vont inciter le gouvernement israélien à laisser entrer sur son territoire des ouvriers gazaouis.
  • Les tensions et rivalités avec l'Autorité Palestinienne ont atteint un rare niveau lorsque le premier ministre de la dite autorité Rami Hamdallah a été victime à Gaza d'un attentat dont il a réchappé. En rétorsion l'autorité ne verse plus de salaires à ses fonctionnaires habitant le territoire, ce qui accentue la misère.
  • Des mouvements concurrents comme le Djihad Islamique augmentent leur audience au fur et à mesure que le Hamas est discrédité.
  • Le conflit sunnite-chiite si violent en Syrie et au Yémen place au second plan la guerre de cent-ans entre juifs et arabes de l'ancienne Palestine.

 Le Hamas était donc dans l'obligation de réagir pour montrer qu'il était le meilleur garant de la lutte palestinienne. Pour cela, il organise des manifestations de masse réunissant plusieurs dizaine de milliers de personnes, tous les vendredi en, face de la frontière avec Israël. L'intérêt de l'opération peut se résumer ainsi

  • Le Hamas reprend l'initiative du combat pour la Palestine, en damnant le pion au Fatah et au Djihad dont on ne parle plus
  • Il remet la cause Palestinienne sur le devant de la scène internationale
  • Il a rassemblé une masse impressionnante de pneus de camion auxquels il met le feu afin de créer un nuage de fumée permettant à ses miliciens de tenter de s'approcher des lignes israéliennes et de forcer un passage. Les écologistes ne sont pas contents.
  • Les israéliens ont reçu l'ordre de tirer à balle réelle chaque fois que des arabes menaçaient soit les soldats, soit l'intégrité de la clôture délimitant la frontière.
    Les victimes sont autant de «martyres», de trophées chargées de motiver les troupes, et d'exciter la colère des occidentaux devant les crimes sionistes.

 L'opération a été un semi succès, elle n'a eu que peu d'écho sur la scène internationale, revendiquer le «retour» de personne n'ayant jamais mis les pieds dans des villages détruits depuis longtemps n'était pas crédible. Faire condamner la barbarie israélienne, était inutile, car, pour les amis de la cause palestinienne, l'affaire était entendue depuis longtemps. Ce n'est pas quelques morts de plus qui allaient faire évoluer la réputation d'Israël.

 Une trentaine de palestiniens ont trouvé la mort, tués par des snipers, au début le Hamas a glorifié ses "martyres", les photos ont montré que parmi eux, il n'y avait pas que des civils innocents  !  on avait des miliciens.

 Les réseaux sociaux ont aussi publié des film montrant des fuyards abattus d'une balle israélienne tirée dans le dos alors que manifestement, ils ne représentaient plus aucun danger pour personne. La communauté internationale accuse Israël d'usage abusif de la violence, Tsahal procède à des enquêtes pour tirer ces affaires au clair, mais qui peut être juge et partie ?   


 Deux photos montrant la proximité des manifestants avec la frontière, et leur tentative pour arracher les barbelés afin de pénétrer de force en Israël, preuve s'il en était qu'Israël a défendu sa frontière.     Le Hamas est en guerre contre Israël, Israël pouvait il laisser l'ennemi pénétrer chez lui ? pouvait-il les contenir en faisant moins de victimes ? ?   Qui a la réponse ?

  Vous trouverez ci joint deux articles opposés vous parlant de ces mêmes manifestations, on a du mal à imaginer qu'il s'agit de la même affaire !  je vous invite à jouer au jeu des dix sept erreurs. 
Article et revue de presse en format PDF :

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile
 

 

 

historique : journal 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008,
2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017