Mivy décoiffe, car il est fait par un chauve

Journal 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019
Derière mise à jour 15-Sep-2020
Pour m'écrire, ou pour s'abonner à la liste de diffusion

Journal 2020

lundi 31 Août 2020

Belarus « A quoi servent les élections ? »

Le Belarus, ou Bielorussie est un pays slave, très proche de la Russie en tous les sens du terme, mais si ses habitants aiment leur indépendance, ils n'aiment pas leur dictateur. Poutine soutien Loukachenko, dans l'espoir que le pays adhère à la fédération Russe un jour ou l'autre. Ils jouent au chat et à la souris, mais les souris on en voit manifester par dizaine de milliers à Minsk !

Le Bélarus, ou Biélorussie, n'est pas à proprement parlé une vieille nation. Grande comme la moitié de la France pour dix millions d'habitants, ce territoire en marge de la Russie et de la Pologne, a appartenu à des princes Ukrainiens, Russes, Lituaniens, Polonais, mais n'a jamais été un état ou une nation vraiment originale avec des dynasties clairement identifiées. Quelques jours indépendants en 1919, elle devient une République Socialiste Soviétique dès 1920. La seconde guerre mondiale y est effroyable, 98 % du patrimoine historique est détruit, 25 % de la population y trouve la mort, 95 % des 800 000 juifs du pays sont assassinés.

Indépendante depuis 1991, le Belarus n'a jamais manifesté d'hostilité particulière vis à vis de la Russie, d'ailleurs si les campagnes continuent à parler le Biélorusse, la population, surtout les jeunes utilisent de plus en plus le Russe dans leurs conversations de tous les jours. La vague d'indépendance des républiques soviétiques s'est souvent accompagnée d'une vague de libéralisme, mais pas au Bélarus qui est resté très soviétique dans son mode de fonctionnement.

Logiquement, le président élu, Alexandre Loukachenko est le Poutine du Bélarus, élu triomphalement en 1994 avec 80 % des voix, il perpétue cet exploit, élu à nouveau en 2020 avec plus de 80 % des voix, il est aussitôt félicité par la Syrie, la Turquie, le Vénézuella, la Russie, et les anciennes républiques soviétiques sauf les pays Baltes et l'Ukraine qui se sont joint à l'Europe, au Japon, et aux Etats Unis et Canada pour réclamer des sanctions contre "le dictateur".

C'est que les élections sont rarement règlementaires dans le pays, aux dernières législatives, l'opposition n'a pas eu de députés, car on leur a interdit de se présenter. A la présidentielle qui vient de se dérouler le 10 août 2020, le chef de l'opposition a aussi été empêché, alors contre toute attente, c'est son épouse qui a posé sa candidature, Svetlana Tikhanovska obtient officiellement 10 % des sièges. Ele s'est déclarée vainqueur des élections, et a pris la tête de très puissantes manifestations... avant de fuir le 10 Août pour la Lituanie.

manif

Alexandre Loukachenko est pourtant un bon patriote, le 27 juillet, ses services auraient arrêté 200 mercenaires Russes venus semer le désordre pendant les élections. Mais cela n'a probablement pas suffit pour remplir les urnes, alors il aurait fallu trouver d'autres méthodes.
Ses soutiens sont loin de représenter les 80 % des voix qu'il revendique, il a été incapable de les réunir, un film diffusé sur le net montre de maigres cohortes de quelques centaines de personnes au maximum. Les arrestations d'opposants ne sont jamais une preuve de popularité.

l

Vladimir Poutine, son confrère Russe se tient en embuscade, il rêve de faire adhérer le Belarus à la fédération de Russie, mais malgré la proximité ethnique et linguistique, ni Loukachenko, ni ses opposants n'y sont favorables. Alors Pourquoi Poutine soutient-il Loukachenko ? tout simplement par ce qu'un dictateur impopulaire est fragile, donc sensible aux pressions, et plus facilement manipulable qu'un représentant du peuple démocratiquement élu.

Au fait à quoi servent les élections ?

Voir article et Revue de presse imprimables en PDF

 

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez

 

Dimanche 20 Août 2020

Le port de Beyrouth est détruit

Une explosion d'une violence inouïe depuis Hiroshima a dévasté le port et la ville de Beyrouth, 2750 tonnes de nitrate d'ammonium ont détruit près de trois cent mille appartements, et tué plus de cent quatre vingt personnes. Ce drame se rajoute à la crise économique et politique sans fin que traverse ce pays, qui pour son malheur a deux armées concurrentes, et où le risque de guerre civile, de guerre étrangère et de famine rode.

Pour lire l'article, cliquez ici

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez

 

Dimanche 9 Août 2020

Comprendre Gisèle Halimi

C'est à la Goulette, en Tunisie que Zeiza Taëb est née en 1927. Dans une famille traditionnelle juive. Elle en a voulu terriblement à sa mère, qui était traditionnaliste, inculte, superstitieuse, et qui était incapable d'envisager pour une femme un autre destin que le sien : vivre dans l'ignorance et la crainte du péché, avoir des enfants, avorter clandestinement, souffrir et se taire. Par contre, elle aimait son père, bien que celui-ci avait été terriblement déçu d'avoir une fille, et qu'il ne pouvait pas comprendre comment ses fils pouvaient avoir des résultats médiocres en classe, et pourquoi sa fille était si brillante.

Sa première révolte, a eu lieu quand à 11 ans elle a refusé de faire les lits de ses frères, elle a fait la grève de la faim très longtemps. Puis elle a refusé de se marier avec un homme très sympathique, possédant deux voitures, et ayant 20 ans de plus qu'elle. Elle a fini par se marier à  20 ans avec un certain Halimi, dont elle a conservé le nom malgré son divorce (à sa plus grande colère), et son remariage. Elle a eu des garçons qu'elle a beaucoup aimé.

Elle a réussi de brillantes études d'avocat, et très jeune avait défendu les victimes de ce qu'elle ressentait comme étant des injustices, surtout les femmes, mais aussi les colonisés, elle a été l'avocat de Bourguiba, plus tard de combattantes du FLN, en particulier de Djamila Boupacha, cette jeune algérienne combattante du FLN, torturée et violée par les militaires français. Condamnée à mort, elle a demandé sa grâce au Général de Gaulle, ce dernier l'a accueilli ainsi : "Dois-je vous appeler Madame ou Mademoiselle ? " elle a répondu, "appelez-moi Maître" !

Elle a terriblement souffert, en particulier lorsqu'elle a dû avorter, on a pratiqué sur elle un curetage à vif, une torture volontaire, une violence abusive du pouvoir des dominants masculins, qu'elle a rapidement assimilé à celui des colonisateurs.
Elle accusait : « pendant la guerre d'Algérie, l'armée française pratiquait la torture sur
des suspects qui l'étaient très peu, souvent ils étaient relâchés, et l'armée espérait
que leurs témoignages terroriseraient ceux qui hésitaient à s'engager parmi les combattants du FLN »  Le terrorisme, comme la torture étaient largement utilisés par les deux belligérants.
La torture est une humiliation, et les femmes étaient torturées.

Au côté de Simone Veil, elle a participé au combat pour la légalisation de l'avortement, en profitant d'un procès spectaculaire, en 1972 à Bobigny où on jugeait Marie-Claire Chevalier, femme violée qui avait illégalement avorté. Elle militait aussi pour l'interdiction de la prostitution, et contre la Gestation pour autrui, en faisant remarquer que ce sont les pauvres qui se prostituent et qui acceptent de porter les enfants pour les riches. Mivy lui fait remarquer que ce sont aussi les pauvres qui travaillent à la chaîne dans les usines !  que la location de son corps pour des moments parfois très court n'est pas sa vente. Elle a claqué violemment la porte de SOS racisme, quand le mouvement c'est montré compréhensif envers les femmes voilées. Totalement laïque elle considérait que le voile était le symbole de l'oppression islamique des femmes.

On lui a reproché d'avoir été l'avocate de terroristes parfois peu ragoutants, mais c'est l'honneur d'un avocat de défendre les pires crapules, et défendre des terroristes n'est pas défendre le terrorisme.
Ses combats ont parfois eu des résultats paradoxaux. Elle a défendu le FLN qui dès sa prise de pouvoir a établi un code de la famille le plus rétrograde possible contre les femmes.

A Gaza, elle a soutenu le combat de "colonisés" manipulés par le Hamas, elle a soutenu ceux qui combattaient toutes les valeurs auxquelles elle croyait.

Elle s'est éteinte à 93 ans, après avoir mené une vie passionnante, adulée par toutes celles et tous ceux qui lui sont reconnaissants de son combat pour l'égalité entre hommes et femmes, et insultée par les victimes des "colonisés" qu'elle avait défendu aveuglément.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez

Nier les différences

Mardi 7 juillet 2020

Au Pays Bas, le genre ne sera plus inscrit sur les cartes d'identité, comme c'est déjà le cas en Allemagne. Il le restera sur les passeport, car c'est une directive européenne.

Le mot genre a remplacé avantageusement le mot sexe, en effet, dans les formulaires on nous posait souvent la question : sexe ?  et on pouvait être tenté de répondre deux fois par semaine. D'ailleurs en grammaire, on dit genre pour définir un mot masculin ou féminin.

Les cartes d'identité ont bien évoluées, voici celle de mon père,et vous remarquerez qu'on note la couleur des cheveux, des yeux, la forme du visage, des signes particuliers en plus de l'empreinte digitale et de la signature. La carte ne précise pas le sexe, et encore moins le genre.

Ma carte d'identé est beaucoup moins bavarde en apparence, on ne donne que mes prénoms, la date et le lieu de naissance, le sexe, et la taille. Pourtant, elle est infiniment plus bavarde, car elle comporte deux séries de chiffres, le numéro de la carte, et en bas des nombres compréhensibles par l'ordinateur qui doivent probablement être connectés à toutes sortes de fichiers policiers ou fiscaux. Notre carte actuelle est moins bavarde en apparence, mais tellement plus indiscrète  !

Supprimer le sexe ou le genre sur la carte peut poser problème, comment le policier doit-il m'appeler ? Monsieur ? Madame ? Machin-Chose ?  peut-être si je ne veux pas qu'on m'appelle ni monsieur ni madame !
Expliquer à un adolescent, qu'il ne devient ni un homme ni une femme, c'est créer une incertitude psychologique évidente, l'empêcher de se définir selon la nature.
Nier le genre masculin ou féminin, c'est remettre en cause toute la grammaire française.
Toute la pensée humaine est basée sur la langue, on parle d'un arbre et d'une fleur. L'être humain ne pourrait donc plus s'identifier à l'un ou à l'autre ? 
Pour tout dire, c'est un refus de la réalité, on tente d'imposer à la majorité le mal être d'une minorité que la nature a crée hors norme.

Il en va de même avec l'abandon du mot race, l'espèce humaine est unique, et elle s'est diversifiée en fonction du climat. Qu'on parle d'ethnie, de race, de peuple, il y a des différences entre les groupes humains, et chasser les mots ne chassera pas les réalités. On ne sait pas distinguer l'acquis de l'innée, mais on sait qu'il y a des groupes humains différents les uns des autres.

Nous sommes différents, cela ne devrait pas nous empêcher de nous aimer. Or on ne peut aimer que ce que l'on respecte, voir ce qu'on admire. Les problèmes viennent quand on perd l'estime de soi. Celui qui ne s'aime pas, n'aime pas les autres, les personnes dépressives sont souvent insupportables pour leur entourage.

Les esclavagistes, les nazis, traitaient leurs victimes comme des bêtes, afin de leur retirer toute leur humanité, et tout estime d'elle même. Il en est resté des séquelles, et beaucoup trop de noirs n'ont toujours pas récupéré leur fierté, il sen suit la vente de crèmes éclaircissantes, une recherche de ressembler aux européens, d'être autre chose que ce qu'on est en réalité. Le message d'Aimé Césaire, glorifiant la négritude n'est pas encore passé  ! 

Quand j'étais au Cameroun, les seuls noirs avec qui j'ai pu avoir des relations saines, étaient des artistes-artisans, fiers d'eux mêmes, nous étions égaux, et nous pouvions nous admirer réciproquement.

Ne jouons pas sur les mots, soyons nous même, et aimons ceux qui sont différents.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez

Région ou département

Mardi 30 juin 2020

Le déconfinement a commencé le 11 mai, et les autorités ont regardé département par département, les risques de voir la pandémie reprendre de la vigueur. La France a été alors divisée en deux zones, par département, les départements mis en rouge restant plus dangereux que les autres. La différence de traitement était quand même modeste, dans les zones rouges, les parcs et jardins restaient fermés, ainsi que les collèges, qui ne pouvaient ouvrir que dans des conditions sanitaires strictes

Or la sur-mortalité par département, ne suit pas les découpages officiels.

Ces divergences m'ont irritées, la Bourgogne a eu un taux de décès bien inférieur à la Fanche Comté, l'Indre, la vallée du Rhône sauf le Vaucluse ont été fortement atteints. Le découpage en deux en fin de compte dépendait surtout de la capacité des CHU à absorber le flux de malades. Donc on a mis ensemble l'Auvergne, et Rhône Alpes ! régions ô combien différentes, mais la réalité administrative n'est pas la réalité géographique. Etait il normal que les mesures de sécurité soient les même dans l'Indre et dans les Landes ?

L'épidémie n'est pas encore finie, elle est très active en Guyane et à Mayotte, et personne ne sait de quoi demain sera fait. On nous recommande toujours la prudence, mais personne ne peut nous empêcher de vivre, Bernard Henri Lévy a publié un livre, un vibrant plaidoyer pour la vie, contre l'hygiénisme qui veut nous priver de tout risque, donc de toute liberté. Chacun d'entre nous interpretera les consignes selon sa sensibilité, et bien malin qui peut dire aujourd'hui qui aura raison, ou qui aura tort.

 

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez

Violence et racisme

Vendredi 26 juin 2020

Des violence policières meurtrières ont scandalisé l'opinion, les soupçons de racisme ont jeté dans la rue des foules aux États Unis, en France et ailleurs, jetant la lumière sur la difficile situation des noirs, en mal de reconnaissance et d'histoire, et victimes de préjugés, tandis que les policiers ballotés entre l'exigence des contraires ont du mal à contenir leur rancoeur.

Des mouvements noirs veulent enlever tout ce qui évoque leur humiliation, ils s'en prennent aux personnages historiques blancs ayant eu un rôle plus ou moins bon dans les siècles passés, pourtant, ce n'est pas en réécrivant l'histoire ou en la masquant qu'ils arriveront à être fier d'être eux même, mais en relevant les défis...

Voir article....

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez

La fin du confinement

Mercredi 9 juin 2020

Pendant deux mois, la France s'est arrêté, près de trente mille morts, tout le monde a été "confiné", cet imprévu dans la routine des français a été vécu de façon très varié, et chacun a retenu ce qu'il a voulu de ces événements. Vous trouverez ici un témoignage.

Voir article....

Idir, celui qui chantait la Kabylie et l'amour

Mercredi 6 mai 2020

C'est le cinéma qui m'a fait vibrer à la musique d' Idir, j'ai vécu un moment de grande émotion en regardant "Ce que le jour doit à la nuit", un soir, confortablement assis dans mon fauteuil, j'étais entouré de deux femmes "de là bas", qui pleuraient d'émotion, en ressentant jusqu'au plus profond d'elle même l'arrachement, à leur pays d'origine. C'était il a longtemps, mais ce jour là c'était hier.
Cette chanson lancinante, qui prend aux tripes, douce, mélancolique et forte, utilisait une langue étrange mais si belle, qu'elle nous transperçait d'émotion.

Cette chanson n'était pas arabe, elle était d'Algérie, elle venait de Kabylie, elle illustrait une histoire, celle d' un monde révolu, un monde qui aurait pu être, et peut être sera un jour. Pour moi, c'était un pincement au coeur, l'espoir ténu de voir un jour les enfants de ceux qui ont combattu pour leur indépendance, renouer avec les enfants des exilés chrétiens, juifs, et musulmans, ceux qui aimaient l'Algérie et avaient préféré la France à l'aventure du FLN.

 

Idir, était le symbole de ce rêve, il aimait son pays, cette Kabylie, refuge montagneux où se retrouvent probablement les descendants, de tous les réfugiés ayant fuit les carthaginois, les romains, les vandales, les arabes, les turcs, les français.. tous ces envahisseurs qui ont fait l'Algérie d'aujourd'hui.  C'est pour cela que sa musique est méditerranéenne, universelle, et libre.

Idir a chanté les souffrances de la femme, l’émigration, la soif de liberté de son peuple mais aussi la joie et la beauté de sa Kabylie natale. Militant de la laïcité, il génait le pouvoir Algérien qui voulait une Algérie monolithique, arabe et musulmane. Il a du se résoudre à l'exil et a vécu à Paris la plus grande partie de sa vie.

Idir a attendu quarante ans avant qu'on ne l'autorise à retourner dans son pays, lui qui ne faisait que le chanter et le faire aimer à travers toute la terre. Ce fut un triomphe, la jeunesse l'adorait, le peuple d'Algérie l'adorait, alors même ses pires ennemis, ceux qui militaient pour une Algérie exclusivement arabe et religieuse, ont été obligés de céder. Aucun hommage national ne lui sera rendu en Algérie, trop risqué, mais les plus hauts dignitaires de l'état lui ont rendu un vibrant hommage. (Voir sur El Moudjahid)

Idir sera enterré en France, au moins par nécessité, car le virus qui sévit sur les deux rives de la Méditerranée a gelé tous les voyages, mais il n'est pas exclu que sa famille décide de rapatrier son corps dans son village, au milieu de sa Kabylie qu'il a si bien aimé et chanté.    

l

. ⵉⵖⵙⴰⵏ ⵉⵙ ⴸⵉ ⵝⴰⵍⵡⵉⵝ

 

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez

 

 

Israël a enfin un gouvernement

Jeudi 22 avril 2020

Le parlement israélien, est composé d'une seule chambre des députés, la knesset qui a 120 députés. Pour former un gouvernement, il faut être appuyé par 61 d'entre eux.

Les partis déposent des listes, et les électeurs votent pour une liste ou l'autre, le scrutin est à un tour. On a failli avoir une quatrième élection, car au cours des trois précédantes aucune coalition ne pouvait atteindre les 61 sièges requis
Voici en résumé les sièges obtenus lors des trois scrutins


La formation d'une coalition est problèmatique :

  • Benjamin Netanyahu, chef des nationalistes souhaite gouverner avec les religieux, il obtiendrait toujours entre 55 et 60 voix, jamais 61
  • Son allié naturel est Avidgor Lieberman, nationaliste de droite, mais ce dernier représentant une grande partie des israéliens venus d'Union Soviétique, est laïque et refuse aujourd'hui de gouverner avec les religieux. Sans les religieux, Nethanyahu est très minoritaire.
  • Le général Benny Ganz, centriste libéral a donc besoin pour former un gouvernement de l'appui de Lieberman et des arabes, or Lieberman refuse de participer à un gouvernement soutenu, même de l'extérieur par la liste arabe.
    Il ne peut atteindre 61 députés sans Lieberman Et les arabes.

Netanyahu est mis en examen pour des affaires de corruptions, pour cela, il ne veut pas abandonner le pouvoir, qui lui donne des moyens de pression exceptionnels sur la justice; il a obtenu un soutient sans faille de tous les députés de sa liste, les religieux ne le lâcheront pas non plus, car ils ont été choyés par Bibi, et Ganz est soutenu par des laïques beaucoup moins acquis à leur cause.

Or la crise sanitaire actuelle qui va se transformer en crise économique de permet pas à Israël ne rester sans gouvernement, en outre Ganz a vu des élus de sa liste lui faire défaut, attirés par des offres alléchantes de Nethanyahu. Ganz a fini par accepter un gouvernement d'union ce qui a fait éclater sa coalition. Le futur gouvernement sera pendant deux ans dirigé par Nethanyahu et puis deux ans par Ganz. Les plus grands ministères seront aux mains du Likoud de Nethanyahu, Ganz se contentera de l'armée, de la justice qui ne sera pas aux ordres de Nethanyahu, et d'une série de petits ministères, dont la culture, l'agriculture, les relations avec les minorités et la diaspora.

Les israéliens sont soulagés, Ganz a laissé tombé ses alliés, et ceux qui comptaient sur lui sont profondément déçus. Beaucoup prévoient un avenir plutôt court à cette coalition, car personne ne met en doute les capacités manoeuvrières de Nathanyahu, un as de la politique politicienne, on pense qu'il saura se débarrasser de Ganz, mais ce dernier est un général, peut-être est-il lui aussi un excellent stratège !

En attendant, Mivy souhaite une bonne réussite à ce gouvernement, puisse t-il réunir le pays meurtri par une campagne électorale abominable ou tout le monde tapait en dessous de la ceinture. Les députés arabes, fort de leur succès électoral, semblent vouloir enfin prendre la place légitime qui leur revient dans la direction de la nation, et se comporter en bons citoyens. C'est un espoir, d'ailleurs l'un d'eux vient d'être mis à l'honneur, et c'est lui qui allumera la flame du souvernir pour le jour du souvenir de la Shoah.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Quelle est la différence entre cette nuit et toutes les autres nuits ?

Mercredi soir 8 avril, commence la fête de Pessah' la fête juive rappelant la sortie d'Égypte. La fête commence par une longue soirée, où on chante, et on évoque la sortie d'Égypte, toute la famille réunie, avec des invités.

Le repas a lieu bien plus tard dans la nuit. Au début, le plus jeune des enfants chante "Ma Nichtana, A Layla Azé, mikol Ha Leyloth" Qu'est ce qui différence cette nuit de toutes les autres nuits ? et le père de famille explique.

Cette année, la différence est claire, tout Israël est confiné à cause de ce maudit virus qui traumatise toute l'humanité. Alors le Président Israélien a demandé à tous de chanter cet air traditionnel à la fenêtre ou sur leur balcon, à 20 h 30. Ainsi ceux qui sont seuls cette nuit au lieu d'être en famille, pourront participer à ce moment de communion qui unit tous les juifs du monde entier.

Pour des raisons techniques qui m'échappent, je n'ai pu importer sur la page le petit film officiel, mais je l'ai trouvé sur la page de Gabriel Fahri, aussi en cliquant sur l'image vous pourrez le voir. (N'oubliez pas de décrocher à droite en bas de l'image le micro qui est fermé... et vous pourrez écouter le son ! )

Des frissons. Le Président de l’Etat d’Israel appelle les israéliens demain a 20h30 à chanter le Ma Nishtana depuis leur balcon

Le professeur Raoult fait du buzz

mardi 7 avril 2020

Le professeur Didier Raoult est un chercher marseillais, où il dirige l’Institut Hospitalo-Universitaire Méditerranée. Il a expérimenté dans son institut un traitement original contre l'épidémie du au Covid-19, le coronavirus qui aujour'd'hui endeuille la terre entière.

Le professeur a constaté qu'une molécule utilisée contre le paludisme, la chloroquine, accompagnée d'un certain antibiotique, détruisaient les coronavirus. Son traitement administré aux malades en début d'infection aurait selon lui, guéri la plupart de ses patients, et plus de mille aujourd'hui sont en cours de traitement.
Par contre, si on tardait de trop, le virus pourrait provoquer des réactions allergiques violentes entrainant une détresse respiratoire détruisant les poumons. Trop de patients meurent étouffés, malgré les soins intensifs, et les "respirateurs artificiels" qui tentent de les sauver. Un fois l'allergie déclarée, et le patient placé en soins intensifs, la chloroquine devient inutile, elle ne soigne pas les détresses pulmonaires.

Or, l'usage de la chloroquine est contesté par l' ANSM (Agence du médicament)
qui obtient l'accord d'Olivier Véran (ministre de la santé) et un décret du 26 mars 2020 modifie celui du 25 mars, le gouvernement a serré un peu plus la vis en modifiant le décret et en n'autorisant la chloroquine que pour les cas les plus graves. "Ces prescriptions interviennent, après décision collégiale, dans le respect des recommandations du Haut conseil de la santé publique et, en particulier, de l'indication pour les patients atteints de pneumonie oxygéno-requérante ou d'une défaillance d'organe".

En résumé, on interdit aux médecins de ville de prescrire ce médicament, on le réserve aux cas les plus graves en hôpital, pour ceux qui, n'en ont pas besoin  !    !   

Cette défiance est surprenante, elle est justifiée par la dangerosité du médicament, qui peut provoquer des troubles cardiaques pouvant être mortels, mais tout le monde reconnaît que la chloroquine ne doit être administrée que sur prescription médicale après examen cardiaque. En outre parmi les mille patients soignés par le professeur Raoult on a pas trouvé de cas concret justifiant cette mesure.
On l'explique aussi car rien ne prouve que la chloroquine soit efficace, en effet les pseudo-études présentées par le professeur Raoult ne prouvent rien. Mais aucun autre traitement à ce jour n'a fait ses preuves, alors pourquoi cet ostracisme contre ce médicament qui par ailleurs est adopté dans de nombreux autres pays ?   

Aujourd'hui une série d'études sont lancées selon les normes statistiques pour établir si quatre médicaments candidats ont de véritables effets sur l'évolution de la maladie. On va le tester dans 36 hôpitaux différents, des patients auront plus de 75 ans, ils seront malades du COVID_19, mais leurs poumons ne seront pas atteints. On verra chez ces personnes fragiles, si le pourcentage de guérison est supérieur avec ou sans médicament, et quel remède aura les meilleurs résultats.

Voir
Revue de Presse
La chloroquine en question

Les résultats de l'étude sont urgents, car les décisions gouvernementales sont incompréhensibles, l'opinion est émue, et des dirigeants politiques s'en mêlent, un pétition réunissant des centaines de milliers de signatures a été réalisée. L'opinion a peur, et imagine des complots.
La personnalité hors norme du professeur Raoult en fait un héro, ou une cible, en raison de son goût pour la médiatisation, des jalousies, et de son caractère marseillais...   Le malaise laisse libre court à des rumeurs de corruption laissant sous entendre que les concurrents de SANOFI producteur de la chloroquine ne seraient pas innocents dans la décision.

En résumé, il est temps que la science reprenne le dessus.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

 

Coronavirus....    Et l'épidémie ne fait que commencer

mardi 10 mars 2020

Comment des informations sont venues jusqu'à nous de Chine, en brisant le mur du silence  ?   on apprenait que la Chine prenait des mesures extraordinaire de confinement de sa population. En face on annonçait quelques centaires de morts, pour la Chine, ce n'est rien, il en meure beaucoup plus tousles jours.

L'Omerta chinoise, ses mensonges traditionnels, n'ont pu réussir à camouffler l'inquiétante vérité, une pandémie redoutable attaquait l'empire du Milieu, et n'allait pas tarder à se répandre à travers la terre entière.

Voir l'article ici

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

mardi 25 février 2020

Le danger sexuel

Les hommes sont ainsi fait qu'ils sont attirés par la beauté des femmes, généralement, mais pas nécessairement ni exclusivement. L'attirance peut aller vers des adolescents, voir des enfants. La nature se moque des règles sociales, les instincts sont là, et les envies plus ou moins refoulées aussi.

Dans la Grèce antique, ce qui est aujourd'hui criminalisé, était la norme, chaque adolescent bien né, devait avoir des relations sexuelles avec un maître, et les sociétés anciennes ne mettaient guère de feins aux pulsions des puissants.

L'esclavage permettait de faire ce qu'on voulait de ses serviteurs et servants, et les femmes, étaient souvent la propriété de leur père avant de devenir celle de leurs maris. Dans la bible, rien ne protège les enfants contre les abus sexuels, seule la virginité des filles avait de la valeur. La punition de celui qui violait une jeune fille, était l'obligation de se marier avec elle ! Par contre avoir une relation sexuelle consentie hors mariage avec une femme mariée était puni de mort.

Aujourd'hui nos préoccupations sont tout autres, la virginité n'a plus guère de valeur, et les moyens contraceptifs ont donné la liberté sexuelle aux femmes. Le mariage recule, elles peuvent séduire et avoir une aventure amoureuse sans risque avec n'importe qui. Les hommes le savent, et beaucoup considèrent comme potentiellement disponisbles toutes les femmes qui leur plaise.

Beaucoup de femmes aiment séduire, par exemple, dans le cinéma, des starlettes utilisent leur beauté et leurs charmes pour obtenir des rôles. C'est à ce moment là que l'ambiguïté commence. Jusqu'où vont elles aller pour obtenir un rôle ? ? mettront-elles en jeu leur carrière pour résister à un magnat trop entreprenant ?

Si l'employeur décide de ne pas utiliser la starlette, ne sera t-il pas à son tour victime et traîné devant les tribunaux pour harcellement sexuel, voir pour viol ? Ce qui était inimaginable il y a quelques années devient aujourd'hui une menace sérieuse.

Le jeu de la séduction n'est plus un jeu, c'est devenu un piège. Pour les unes qui risquent d'être coincées, d'être violentées, voir violées, et obligées de faire ce qu'elle ne désirent pas, ou de plonger dans la misère. Pour les les hommes obligés de considérer comme potentiellement venimeuses d'éventuelles proies sexuelles. Ils savent aussi qu'ils prennent des risques avec des femmes séductrices dont ils rêveraient de se séparer.
Ne retrouve t-on pas ici le mythe de la sirène qui attirait les hommes pour les perdre ?

Les enfants sont généralement beaux, et séduisent malgré eux des hommes à qui ils sont confiés. Très tôt, les législateur ont tenté de protéger les enfants, en fixant des âges en dessous duquel une relation sexuelle était réputée "non consentie". L'éducation Nationale a pris conscience depuis longtemps du danger, et interdit par exemple de laisser un jeune seul enfermé dans une classe avec un adulte, l'église ne s'est pas méfié, et se trouve engluée dans une nombre de scandales impressionnant qui met à mal sa crédibilité morale. Elle essaie d'y remédier à grand mal.

La nouveauté c'est que les enfants parlent, et ils le font parfois des décénnies après les événements, entraïnant des responsabilités en chaînes, et des procès contre des personnalité comme Monseigneur Barbarin, primat des Gaules, jugé et acquité pour n'avoir pas dénoncé un prêtre pédophile. Lors de la cérémonie des César 2020, à Cannes, deux prix ont été décernés à des films parlant de pédophilie, "Grâce à Dieu" dans les églises, et "M" chez les juifs orthodoxes.

La remise des César du meilleur film a donné lieu à une une attaque en règle menée par des milieux « féministes » très violents, contre le cinéaste Polanski, auteur de nombreux chef-d'oeuvres, car il y a plus de trente ans, il aurait abusé d'une jeune fille de 13 ans.. inculpé au États Unis et risquant 50 ans de prison, il s'est réfugié en Europe, et aujourd'hui il entretien des relations cordiales avec "sa victime" qui n'était pas vièrge, et était venue pour poser nue ! . La majorité des internautes soutiennent le Cinéaste qui a obtenu deux oscars avec le film "J'accuse".

Aujourd'hui, ce sont les milieux sportifs qui sont sur la sellette. La fédération de patinage a été décapitée, car les jeunes sportives étaient parfois obligées de satisfaire les appétits sexuels des entraîneurs si elles voulaient être sélectionnées.

Aux États Unis, c'est le principal mouvement scout qui est au bord de la faillite, car suite à la découverte de nombreux scandales sexuels, les procès se sont multipliés, avec des dommages et intérêts à l'américaine, c'est à dire énormes. Il est peu probable que le mouvement puisse se relever. Les abus de quelques uns, détruisent un mouvement éducatif qui pendant un siècle a joué un rôle bénéfique extraordinaire pour l'éducation populaire.

Le monde politique a toujours été plein d'abus sexuels, je pense à la chanson de mon enfance " Le roi a fait battre le tambour... pour voir toutes ses dames... et la première qu'il a vu lui a ravi son âme ". L'appétit sexuel des puissants de ce monde est légendaire, nos derniers présidents de la République en sont des exemples connus. Aujourd'hui, les hommes politiques se mettent en danger eux aussi. Dominique Strauss Kahn s'est fait piéger , Valérie Trierweiler n'a pas raté François Hollande en écrivant "Merci pour ce moment".
Des femmes très importantes ont porté des accusations de viol ou d'harcellement sexuel contre des caciques, est-ce uniquement pour se défendre en tant que femme ?

Le sexe a toujours joué un rôle fondamental dans l'histoire des hommes, la nouveauté, c'est qu'aujourd'hui on se préoccupe d'en protéger les victimes féminines et infantiles, et cette protection est bien nécessaire. Les milieux juifs orthodoxes pratiquent une séparation stricte des hommes et des femmes, en dehors de la cellule familiale, ils ont préféré éviter le danger en déresponsabilisant les hommes. Comme à un bébé devant qui on cache les médicaments, on cache les femmes de la vue des hommes, et on combat toute mixité.

Une société équilibrée veut que femmes, hommes, enfants, nous vivions ensemble, nous nous aimions, que nous nous protégions, et que nous ne nous considérions pas à priori et définitivement comme des dangers les uns pour les autres.

Les êtres humains sont bien plus complexes que les ordinateurs.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

mercredi 29 janvier 2002

Et si la monnaie disparaissait ?

La monnaie fiduciaire, celle en qui en a confiance, qui se compose de billets et de pièces a du plomb dans l'aile. Elle a de très nombreux inconvénients :

  • Chère à produire, les pièces jaunes, surtout les cents ont un prix de revient supérieur à leurs valeurs faciales. Même les billets, compte tenu du risque de fausse monnaie ont un coût qui n'est pas anodin.
  • Chère à distribuer, elle est lourde, et leur stockage comme leur transports en camions blindés ou non coûtent cher en mesures de sécurité.
  • Sa discrétion permet tous les trafics, de payer au noir le personnel, d'acheter ou de vendre de la drogue, d'acheter et de vendre sans facture ni trace. Elle est indispensable pour tous les truands qui se respectent.

Depuis quelques années, la plupart des achats se font en carte bleues, elles sont de plus en sécurisées, et maintenant de plus en plus pratiques, sans contact, le client ne manque jamais de monnaie. Quelle aubaine pour le commerçant, qui n'a plus à compter sa monnaie en fin de journée, et quelle sécurité, les voleurs seront bredouilles

Les banques sont désormais astreintes de déposer leurs liquidités à la BCE qui leur verse un taux négatif, elles doivent impérativement faire des économies, et on s'attend à des fermetures de guichet, à des suppressions de distributeurs, et des paiement exclusivement numérique leur plait, c'est une gestion hyper économique.

On s'achemine donc grâce à la jonction des intérêts de l'État qui lutte contre la fraude fiscale, des banques étranglées par les taux d'intérêts négatif, et par la grande distribution qui y voit des économies à pousser les clients à n'utiliser que leur carte de crédit, ou leur téléphone. En France déjà la monnaie en papier ou en pièce ne représente plus que 15 % des transactions, alors qu'en Suède elle ne fait de 2 %.
On envisage de rendre payant les distributeurs de billet pour faire baisser ce chiffre.

Techniquement, on sait faire, on peut imaginer une société sans monnaie, imaginez alors la détresse des exclus, ceux qui sont chassés des banques car insolvables, les réfugiés, les fugitifs... imaginons la France envahie par les Chinois, comment des résistants pourraient vivre, si chacune de leur transaction pouvait être pistée ? Dostoievski avait dit "l’argent c’est la liberté gravée dans le métal" . Sans argent, il n'y a pas de liberté, tout est sous contrôle. On en est pas encore là, et pourvu qu'on y arrive jamais !

Voir deux articles de presse ici

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Mardi 27 janvier 2019

Infirmiers en soin palliatif

J'ai présenté à des étudiants infirmiers en soin palliatif, au cours d'une table ronde inter-religieuse, la vision juive de l'attente de la mort, comment comprenons nous la souffrance, quelle est notre attitude face à l'euthanasie ou au suicide assisté, et comment gérer des malades juifs afin de rendre compatible leurs besoins religieux et la vie de l'hôpital. Vous trouverez ici le diaporama que je leur ai présenté, j'ai eu dix minutes pour le faire !

 

Médecine et spiritualité

Comme tous les ans, j'ai le plaisir de présenter le judaisme à des étudiants en médecine, vous trouverez ici le diaporama qui me sert de support pour le cours donné le mardi 14 janvier à la faculté de dijon

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Au secours, nos forêts brûlent

Mercredi 6 janvier
2020

On avait jamais vu cela, des incendies épouvantables ravagent l'Australie, en plein été australe. La surface brûlée dépasse celle de la Belgique, au moins 24 personnes ont perdu la vie, et six sont portés disparus. La température dans les villes dépasse les 44 ° et parfois frôle les 50 °. On étouffe. Des ordres d'évacuation concernent plus de quatre millions de citoyens, et les gens se sauvent. Et pour la faune, c'est le désastre, si les grands mammifères ont pu se sauver, la situation est dramatique pour les tout petits, les insectes, ceux qui sont tout en bas de la chaîne alimentaire. On parle de cinq cent millions d'animaux morts.

De telles horreurs avaient été vécues l'an passé en novembre, aux États Unis, en Californie plus précisément, où la ville de Paradise, ville de 26 000 habitant avait été rayée de la carte. On a dénombré plus de cent morts, dont quatre vingt cinq à Camp Fire, au Nord de San Francisco, où des vacanciers avaient été piégés. C'est l'incendie le plus meurtrier de l'histoire des États Unis. Près de Los Angelès, et de la plage de Malibu les feus ont ravagés des forêts primaires, fait des victimes, et partout l'air irrespirable est devenu nocif. Quatorze mille habitations ont été détruites.

En Sibérie, 3,2 millions d'hectares brûlaient en juillet 2019, en menaçant d'accélérer la fonte de l'Océan Artique; les populations étouffent, avec une chaleur dépassant les 30 °, chiffre improbable en Sibérie ! La situation est restée longtemps hors de contrôle, le président Poutine ne s'étant rendu compte que bien tard du désastre, a fini par envoyer la troupe, mais le mal était déjà fait pour tout l'éco-système, et dans ces latitudes nordiques la nature mettra au moins vingt ans à se reconstituer, si elle y arrive.

Au Brésil c'est toute l'Amazonie qui est en feu, "le poumon de la terre", perd tous les jours depuis des années des surfaces considérables, ils s'étendent aux pays voisins, et on a vu les pompiers Boliviens ou du Paraguay secourus par des pompiers brésiliens. Le 20 août 2019, l'INPE avait signalé la détection de « 39 194 incendies dans la plus grande forêt tropicale du monde » Les paresseux, les lézards, les fourmiliers et les grenouilles sont les animaux les plus touchés en raison de leur petite taille et de leur faible mobilité. On craint la disparition d'espèces animales et végétales encore inconnues, qui pourraient

Et je n'évoque pas la catastrophe en 2018 des feus d'Indonésie, ni ceux qui ravagent le Congo et la forêt africaine, ceux de Grêce, de Kabylie, de Corée du Sud etc... on constate la disparition de forêts primaires, un hécatombe végétale et animale, et des bouleversements probablement irréversibles nous laissant prévoir une avancée des déserts, et une accélération des bouleversements climatiques.

L'homme est le principal responsable des feus, soit par négligence, les paysans africains ont coutume de brûler la forêt pour faire leur plantation, mais avec l'avancée de la sécheresse, les feus qui fertilisaient la terre deviennent des ogres qui mangent leurs enfants. Il y a les effets de la mondialisation, jadis on cultivait à la main pour son environnement proche, on ne pouvait produire trop faute de débouchés, aujourd'hui on peut vendre pour la terre entière, le coût du transport a baissé, et la mécanisation permet de rentabiliser des exploitations immenses, grandes comme des département français, alors certains n'hésitent pas à défricher de façon sauvage pour planter des palmiers à huile.

Les dirigeants subissent les pressions de ceux qui financent leurs campagne électorale, les plus riches, qui méprisent la nature quand elle gène les projets d'expansion de leurs activités, et celle des habitants qui s'effraient devant les calamités. La poussée identitaire et nationaliste de ces dernières décennies a porté au pouvoir aux États Unis, en Russie, au Brésil, en Australie des hommes forts qui méprisent l'écologie, et veulent produire sans contrainte.

Ils ont joué aux apprentis sorciers, et les changements climatiques que nous constatons, et qu'ils ont parfois contribué à accélérer se retourne contre eux, et le désastre écologique fini par coûter plus cher que les profits escomptés, alors on voit Trump, Poutine, Abott ou Bolsonaro mettre avec retard l'armée au travail. Les feux vont finir par être éteints, la pluie est arrivée en Australie. Mais ceux qui sont morts ne reviendront pas à la vie, et le nombre d'espèces vivantes sur terre ne cesse de se réduire, on peut raisonnablement penser que l'espèce humaine ne sera pas la dernière à disparaître.

 

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

 

Les irresponsables et le crime antisémite

lundi 23 décembre
2019

Kobili Traoré est un misérable, à 27 ans, il n'a jamais travaillé, condamné une vingtaine de fois pour des délits divers, il oublie son inexistence dans la drogue et fume du cannabis depuis l'âge de quinze ans. Il fréquente des mosquées, cultive un antisémitisme violent, et menace sa voisine qui est juive, ainsi que ceux qui viennent lui rendre visite.

Le 4 avril 2017, à quatre heure du matin, il va chez ses voisins, des amis au troisième étage, il a l'air étrange, tient ses chaussures à la main. Ses amis terrorisés s'enferment dans leur chambre et appellent la police, pendant que Kobili Traoré fait sa prière. Trois policiers de la BAC sont rapidement sur les lieux et n'interviennent pas attendant probablement des renforts. Vingt minutes plus tard, kobili Traoré ouvre la fenêtre, escalade de balcon tire de son sommeil Sarah Halimi, médecin en retraite et directrice de crèche. Il la roue de coups en hurlant "OuAlla Akbar !" , une voisine appelle Police Secours, qui envoie une seconde équipe, et sous les regards de policiers, Sarah Halimi est défenestrée. Elle meurt dans sa chute. Kobili Traoré hurle depuis le balcon "J'ai tué Shatan" (Satan en arabe), ensuite il retourne chez le voisin termine sa prière, et c'est là qu'une heure plus tard, les policiers de la BAC, une vingtaine , se saisissent de lui sans résistance. Il sera transféré dans un hôpital psychiatrique, sans même avoir été interrogé par la police.

Un livre sur cette affaire... je ne l'ai pas encore lu ! mais le doute profitant à l'accusé, je suis sûr qu'il est passionnant ! :-)

Le 10 juillet 2017, il est mis en examen pour homicide volontaire. Le 29 janvier 2018, Anne Ihuellou, la juge d'instruction chargée du dossier, refuse de qualifier l'acte d'antisémite, décision choquante car contraire à toute évidence, et devant la contestation, le parquet de Paris  demande à la cour d’appel de trancher le débat quant au caractère antisémite du meurtre, qui est reconnu le 27 février 2018.

La chambre d'instruction de la cour d'appel est donc chargée de dire si Kobili Traoré est ou non responsable, s'il doit être jugé par la cour d'Assise ou si son état mental en fait un aliéné, qui ne peut être puni par la loi.

La chambre a interrogé un psychiatre, le docteur Zagury qui a affirmé que Kobili Traoré souffrait de «bouffées délirantes aigües», un épisode psychotique potentiellement déclenché ou aggravé par la prise de cannabis. Cette crise altérait son discernement, le juge d’instruction a ordonné une nouvelle expertise réalisée cette fois ci par un collège de trois experts, qui ont tranché en faveur de « l’abolition du discernement » Devant cette contradiction, trois autres psychiatres ont été requis, qui ont aussi affirmé que Kobili Traoré n'avait plus de discernement, donc qu'il était irresponsable de son acte, et qu'on ne pouvait pas le juger. (Les autres experts sont : Meyer-Buisan, Besussan, Rouillon, Pascal, Guelfi, et Coutanceau)

La juge a donc décidé de placer Kobili Traoré en hôpital psychiatrique, avec une peine de sûreté de vingt ans. Il ne sera pas jugé par une cours d'assise.

Parce qu'il n'a aucun antécédent de maladie psychiatrique reconnu, les médecins n'expliquent pas clairement l'origine de ses bouffées délirantes ayant conduites au drame. Les expertises semblent exclure la schizophrénie, ou le délire hallucinatoire chronique, ou autre psychopathologie avérée. Ils pensent que la cocaïne qu'il consommait abondamment, aurait pu fragiliser son psychisme et favoriser l'apparition d'une bouffée délirante abolissant son dicernement. On sait que la consommation régulière de canabis, à dose "normale", ne provoque jamais de délires de ce type. Mais qu'en est-il en cas d'excès ?

L'opinion public a été choquée, la consommation de drogue ou d'alcool est un facteur aggravant la culpabilité des conducteurs automobiles, et on craint une jurisprudence. Pourrait-on conclure qu'un crime ou qu'une infraction au code de la route commis sous l'influence de la drogue ou de l'alcool consommée volontairement, disculperait un délinquant ?

On craint aussi une libération anticipée d'un individu dangereux et incontrôlable. Les médecins des hôpitaux psychiatriques risquent d'être bien embarrassés. Que faire pendant des années d'un patient qui ne souffrirait d'aucune pathologie ? ils seront tenté de le libérer assez rapidement, et même si les mesures de sûreté durent vingt ans, le criminel sera libre et pourrait recommencer. On le libérera de l'hôpital, car les hôpitaux sont pleins, un ami m'a fait remarquer avec humour que les prisons aussi étaient pleines. ! Cela a compté dans ce jugement ?

Un point ne sera pas évoqué, faute de procès. Pourquoi Kobili Traoré considérait-il que Sarah Halimi était Satan ? quel a été le rôle de l'islam politique chez lui, et qui l'a influencé ?
Depuis quelques années les crimes antisémites, anti chrétiens, anti français se multiplient, et leurs auteurs sont toujours qualifiés de "déséquilibrés", et dans l'histoire nous avons connu beaucoup de déséquilibrés dangereux, Hitler en particulier était un drogué. Faut-il absoudre les drogués, et les déséquilibrés de tous les crimes racistes qu'ils comettent ?

Peut être qu'un bon procès en assise aurait aboutit au même verdict. Kobili Traoré souffre d'une altération grave de sa conscience à cause de la cocaïne dont il abusait régulièrement. La cour a exigé son enfermement dans un hôpital psychiatrique, et vingt ans de sûreté.
On se demande pourquoi l'opinion a été privée d'un procès équitable, qui aurait tranché entre les contradictions des psychiatres, et soulevé les tierces responsabilité. On a peur d'une jurisprudence Kobili qui innocenterait tous les criminels alcooliques ou drogués.
Les mauvaises langues affirment que ce serait le pouvoir politique qui aurait demandé à la justice d'étouffer l'affaire au plus vite, afin d'éviter de mettre en évidence l'antisémitisme islamique.

Je vous invite à lire la "revue de presse", le débat est passionnant, j'ai réalisé un extrait du courrier des lecteurs du Figaro, des échanges sur Facebook, je vous ai présenté des chroniques d'auteurs variés émus par cette affaire, ainsi que des analyses de juristes.

Seule la diversité des opinions nous permet d'approcher une réalité complexe, et ce n'est pas par ce que l'un a raison, que son contradicteur a tort.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

 

Une souffrance atavique de la France.

mercredi 18 décembre
2019

Les français font de leur président un roi, de son gouvernement une cour. Cette construction achevée, ils luttent contre ce roi et ce gouvernement. Il serait possible de parler à ce propos d’un complexe de 1789-1792.

Ce peuple ne serait pas sorti de ce moment de basculement. Il n’aurait peut-être même pas encore assumé le régicide. C’est une sorte de psychodrame permanent que jouent la France et les français. Peu importe que le président soit de droite, de gauche, qu’il incarne des valeurs républicaines. Peu importe que le gouvernement et son président appellent au dialogue pour sortir d’une contestation qui n’a plus rien de révolutionnaire.

La puissance pulsionnelle force les français et une partie de leurs représentants à rejouer sans fin un psychodrame de 1789-1792 au cours duquel la mise à mort de la figure du père (à travers le régicide de Louis XVI) non assumée ne permet pas la construction d’une société de dialogue et de recherche de consensus.
Les différents corps sociaux se réclament toujours du droit de grève en oubliant qu’un droit n’est pas une obligation.

Dans un idéal de répartition, les pertes économiques causées par les grèves cumulées pendant une année, permettraient une redistribution des richesses dans laquelle chacun pourrait y trouver son compte.
Il ne suffit pas de tuer le père, encore faut-il l’assumer.
La France a encore une révolution à accomplir : entrer dans une société véritablement démocratique post-parricide.

Guy Gerbi (Cette réflexion de mon ami Guy reflète ses opinions personnelles, que je publie avec plaisir et affection, il faut le lire dans le contexte des manifestations actuelles contre les réformes du système de retraite)

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

Financer les retraites

mercredi 18 décembre
2019

La population active risque d'être écrasée, car elle doit supporter un nombre croissant de personnes âgées à sa charge, alors que ses revenus sont laminés par ce que la richesse produite profite avant tout aux propriétaires.

Le gouvernement a donc opté pour répartir autrement les revenus du travail, en réduisant le nombre de retraités et en augmentant le nombre d'actifs par l'allongement de la durée de la vie active.

Cela passe par la suppression d'avantages en nature qui passent très mal dans les professions qui en profitaient, et entraîne des grèves qui tombent mal, juste avant les fêtes de fin d'années. Cela va continuer à agraver le déclin du commerce de ville déjà menacé par les ventes par internet et les centres commerciaux périphériques

Voir l'article ici

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

L'avenir incertain de la grande Bretagne

Samedi 14 décembre
2019

Le Royaume uni ne réussissant pas à trancher le douloureux problème du "Brexit", le premier ministre Boris Johnson a décidé de dissoudre les communes et d'organiser de nouvelles élections, en s'appuyant sur les conservateurs nationalistes, hostiles à l'Europe.

Aucun des deux grands partis n'ont clairement milité pour "remain", rester dans l'Europe, le challenger, leader du parti travailliste Jeremy Corbyn s'était engagé à reposer la question au peuple par un nouveau référendum, mais lui avait refusé de dire ce qu'il voterait. Issu de l'extrême gauche, c'est à cause de l'Europe que Corbyn est tombé. Les bastions travaillistes ouvriers, sont comme en France, des zones en friche industrielle. Corbyn avait tenté de les séduire par un programme de nationalisation, et d'investissement public, mais leurs habitants ont peur de l'Europe, partisans du Brexit, ils ont perdu confiance devant les hésitations travaillistes. Corbyn s'était trompé de priorité, et n'avait séduit ni les europhobes, ni les europhiles, en particulier les écossais, et l'aile libérale des conservateurs, les milieux d'affaires qui auraient pu voter pour lui pour contrer le brexit.

Végétarien, circulant en vélo, habitant les beaux quartiers, il est très loin des préoccupations des ouvriers qui votaient traditionnellement à gauche, comme en France, la classe ouvrière vire au nationalisme. Pro Palestinien, il a soutenu le Hamas, et laissé se développer dans le parti un antisémitisme, provoquant la démission fracassante de plusieurs députés d'origine juive qui avaient toute leur vie militer au sein du Labour. Le Grand Rabbin d'Angleterre s'en était ému et avait appelé à voter contre lui, ce que Jean Luc Mélenchon lui a reproché.

 

Un autre aspect remarquable de ces élections est le triomphe des indépendantistes Écossais, le succès des indépendantistes Gallois, et les votes des irlandais de l'Ulster, tout ceci est très inquiétant, et montre un risque d'éclatement du Royaume Uni.

Dès l'annonce des résultats, Boris Johnson a annoncé du accélération du Brexit, qui devrait entrer en vigueur dès le début 2020, mais rien n'est prêt pour cela, et mon petit doigt me dit que l'affaire n'est pas terminée.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Manifestation contre l'islamophobie

Jeudi 05 décembre
2019

Le nombre de musulmans en France devient très important, les statistiques n'existent pas, on estime leur nombre entre 5 et 10 % de la population, et vu le nombre de naissances, il est probable qu'ils représenteront bientôt une minorité nationale très importante. Or cette vague d'immigration, contrairement aux précédante est traversée par des courants politiques qui combattent leur assimilation à la France.

Face à la montée d'une hostilité à l'Islam, soutenue entre autre par le Rassemblement National, un collectif d'associations, surtout à gauche ont organisé une grande marche contre l'islamophobie... Voir ici l'article

 

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

Le Livre des Psaumes

Jeudi 12 septembre 2019

Les amitiés Judéo chrétiennes de Dijon, m'ont demandé de présenter les psaumes vus par le judaïsme, et j'ai fait une synthèse de plusieurs articles publiés sur internet, et de quelques notes de lecture.

Attribués au Roi David, ces poèmes à la gloire de Divine sont parfois très beau et étaient déjà chantés dans l'antiquité dans le temple de Jérusalem, je vous laisse découvrir quelques éléments pour mieux les comprendre.

Voir le diaporama ici

 

Un été torride

Lundi 26 août 2019

Les mois de juin et juillet ont été parmi les mois les plus chauds jamais connu en France, il a fait beau et sec quasiment tout le temps et partout, et le mois d'août a aussi été magnifique, quoi qu'un peu plus humide dans certaines régions. Le 28 juin, il a fait jusqu'à 46 ° à Vérargues dans le Var, ce mois a été le mois le plus chaud sur terre jamais constaté.

Les scientifiques affirment, et de plus en plus fort que nous sommes au début d'un changement climatique drastique, qui va voir les océans monter et noyer les villes côtières, qui va provoquer une autre répartition des pluies, rendant désertiques des terres aujourd'hui fertiles, qui va provoquer une multiplication des tornades et des incendies de forêt, accroître la misère sur terre et rendre difficilement tolérable la chaleur, ce qui conduira à l'extinction de nombreuses espèces animales et végétales.

Des "climatoseptiques" pensent le contraire. Qui a raison ? La communication officielle est-elle toute à fait honnête ? tout à fait menteuse ? lisez l'article pour vous faire une idée.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

Hong Kong défend sa liberté

Jeudi 15 août 2019

Vingt ans après le retour de Hong Kong à la Chine, le double système prend l'eau. La Chine consciente de sa nouvelle puissance tolère de àlus en plus mal l'indépendance d'esprit de Hong Kong. Pekin veut faire pour loi pour autoriser les extraditions de "délinquants" d'Hong Kong vers la Chine continentale. Cela a mis le feu aux poudres, et des manifestations immenses ont eu lieu...

Voir ici l'article

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

En Israël les émigrants venus d'Éthiopie se révolent contre le racisme

Jeudi 4 juillet 2019

Voir article de Marianne

Salomon Tekah est un israélien d'origine éthiopienne et juive, il a été tué par un policier dans des circonstances contestées, au cours d’une altercation à Haïfa. Le policier prétend avoir été en danger lorsqu'il a ouvert le feu, et aurait tiré par terre, (ce qui est interdit par le règlement), mais la balle aurait fait un ricochet, des témoins contestent ce témoignage. L’agent a été brièvement placé en détention avant d’être assigné à domicile, attisant la colère au sein de la communauté éthiopienne.

Des manifestations très violentes ont eu lieu dès l'annonce de la nouvelle. Voitures brûlées devant la tour Azrieli, haut lieu du shopping tel-avivien, cocktails molotov sur le commissariat de Kiryat Haim, blocage complet de la route Ayalon, voie d’accès et de sortie de Tel-Aviv, mais aussi tapis de bougies de deuil dans les villes du sud : une fois de plus, la communauté des Israéliens noirs crie sa colère, sa douleur et sa frustration.

La communauté éthiopienne souffre de discriminations continuelles, un film présenté en caméra caché à la télévision montre deux jeunes gens, même gens, même age, même habit, habitant le même quartier qui sciaient un canedas attachant un vélo, en répondant aux curieux que c'était leur vélo. L'un était noir l'autre blanc, et les réactions du public étaient très différentes, on a même appelé la police mais ce n'était pas contre le comédien au type européen. En outre il y a aussi un passé qui passe mal, en particulier, la contestation de leur judaïsme par certains rabbins, ou la contraception forcée avant et au début de leur arrivée en Israël.
Toutefois, la situation n'est pas si terrible que cela, car tous les jours les dirigeants de la communauté des Beta-Israël, font pression pour que le gouvernement Israélien ramène les derniers juifs d'Ethiopie.

Les arabes ont souvent été victimes de racisme et de brutalités policières, et on a remarqué plusieurs fois que la police abusait d'armes lors de manifestations lorsque les manifestants étaient arabes par exemple. La photo ci dessus, met en évidence une solidarité entre la populations juive noire d'Éthiopie et les arabes israéliens contre le racisme. Sur la photo, il est écrit à peu près ceci : "Ma vie n'est pas à prendre (=> abandonnée, sans propriétaire) " . Peut-être peut on voir ici un signe d'espoir, sortir du conflit national israélo-arabe pour entrer dans un problème social de racisme qui peut et qui doit être réglé sans guerre ni violence.

Si les premières manifestations ont été très violentes, et exclusivement de beta-Israël, les suivantes ont réuni beaucoup d'autres israéliens. Les revendications et la dénonciation du racisme ont été appuyées au plus haut niveau de l'état par le président de la République (Reuven Rivline). Le premier ministre Benjamin Nethanyahu a réuni d'urgence une commission pour rencontrer les leaders de la communauté, mais a aussi rassuré les partisans de l'ordre qui se sont plaint d'avoir été bloqués des heures dans les bouchons. Il a condamné les violences des manifestants.

Sur le panneau on peut lire " Ras le bol de la terreur policière ! "

On peut voir une proximité avec ce qui se passe dans nos banlieues, où des émeutes très violentes ont lieu suite à des bavures douteuses de policiers, on voit des scènes de racisme condamnées par les autorités, et on les dénonce. Alors que dans les pays vraiment racistes, cela n'est dénoncé par personne. On remarque aussi que les émeutiers sont généralement nés dans le pays, les émigrés arrivent plein d'espoir et sont calmes, alors que l'impatience taraude leurs enfants. Ce sont les fils d'émigrés qui posent problème.

On lit sur les forums, des déferlement de haine antisémite et anti israélienne, car on ne pardonne pas au juif des états ce qu'on pardonne aux autres.
Le racisme est la chose la mieux partagée du monde, on lutte contre en France et en Israël, et le combat est loin d'être gagné.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

Les élections européennes

Vendredi 31 mai 2019

Lire en format PDF

Les élections européennes permettent de choisir les députés qui siègeront à Strasbourg et à Bruxelles, et qui choisiront l'exécutif européen. Chaque pays choisi un nombre très limité de députés, il y a 427 millions d'électeurs et 751 députés, l'Allemagne aura 96 députés soit un pour 850 milles habitants, et le Luxembourg 6 soit un pour cent mille luxembourgeois.

Le scrutin est par liste nationale, à un tour, la France a élu 79 députés, mais les candidats étaient des centaines, répartis sur 34 listes différentes, parmi elles on peut noter :

  • La République en Marche, liste du président de la République, libéral et en tous les sens du terme et pro européen, qui part favori (23 élus), il aurait pu faire alliance avec le parti fédéraliste européen et le parti des citoyens européens également fédéralistes, qui n'ont pas eu d'élu. Majoritaire dans la France qui va bien, à Paris, Dijon, et les métropoles régionales.
  • Le Rassemblement National, parti nationaliste dirigée par Marine Le Pen, qui espèrait bien dépasser la République en Marche, et c'est ce qu'elle a fait d'une courte tête. (23 élus) . D'autres listes nationalistes ou Europhobes n'ont pas eu d'élus, "Debout la France", "Les patriotes" de Florian Philippot, l'UPR de François Asselineau préconisant le Frexit => sortie de la France de l'Europe, avec une forte campagne de publicité, "La ligne Claire" de Renaud Camus, l'alliance Royale de Robert de Prévoisin. Les oubliés de l'Europe, la liste de la reconquête (anti immigration), "l'union des démocrates musulmans" dont le programme est l'inverse des oubliés de l'Europe.
    Majoritaire dans la France qui va mal, dans le monde rural les zones industrielles en crise, c'est à dire dans la grande majorité des communes.
  • Listes de gauche : Les écologistes (Europe Ecologie-Les Verts) ont fait un joli score et arrivent en troisième position, la liste du parti socialiste qui réussi à se maintenir comme la France Insoumise ont fait le même score, ensemble, ils ont 25 sièges tous ensemble. D'autres listes qui n'ont pas eu d'élus : Génération S, dirigée par l'ancien candidat socialiste à la présidence de la République, la liste Communiste, Lutte ouvrière, le Parti Révolutionnaire Communiste, "Allons enfants" : parti des jeunes. "Décroissance 2019" parti écologiste radicalisé. "Démocratie Représentative" (parti révolutionnaire des banlieues). Présente un peu partout, la gauche est rarement dominante.
  • Listes de droite : Les Républicains obtiennent les 8 sièges restant. Ce parti de la droite libérale signe un échec prévisible, car ses électeurs nationalistes ont été vampirisés par le Front National, et son aile libérale par la République en marche. D'autres listes de droite n'ont pas eu d'élus, l'Union des Démocrates Indépendants de Jean Christophe Lagarde ou l'Union pour la Liberté et l'égalité, qui se veut libérale et laïque. La droite est souvent majoritaire dans le centre et le midi.
  • Listes hors catégorie Elles n'ont eu aucun élu :
    * Deux listes des "gilets jaunes" à mi chemin entre les nationalistes et la gauche L'alliance Jaune et Evolution citoyenne.
    On trouve aussi des listes à objet unique : "Le mouvement pour l'initiative citoyenne" qui ne milite que pour le référendum d'initiative citoyenne. "Le parti pirate" militant pour davantage de démocratie. "Le parti animaliste" pour le bien être animal. "Europe démocratie Espéranto" pour le développement d'une langue commune; " A voix égale" , parti pour la protection des femmes, et leur égalité ainsi que "Neutres et actifs" liste dont les projets sont très mystérieux.

La France a donc trois grands pôles.

  • Le pôle libéral europhile dirigé par Emmanuel Macron, auquel se rattache idéologiquement plus de la moitié de la droite traditionnelle qui a voté pour "Le Républicains"
  • Le pôle Nationaliste, qui fait quasiment jeu égal, eurosceptique, anti immigration, et promettant des avancées sociales pour les plus modestes des français. Il pourrait être renforcé par l'aile identitaire qui vote encore Républicain.
  • Le pôle de Gauche, qui est appelé à se mettre sous la bannière écologique.
    L'écologie envisage un combat contre le laissé aller productiviste et le super profit, pour une réorientation globale de l'économie qui devrait épargner les ressources, et assurer davantage de justice sociale.

On pourrait aussi envisager l'hypothèse d'une chute de popularité du Président Macron, et qu'au sein des Républicains, une nouvelle tête libérale émerge, et écarte les élus trop proches du Rassemblement National. Le Républicains pourraient alors prendre la tête du pôle libéral, et le changement de personne n'influencerait pas la suite des événements, nous aurons vraissemblablement un combat électoral entre ces trois forces, et nous avons intérêt à ce qu'elles soient vraiment clivantes, afin que les français aient un choix clair, et que le politique puisse être réhabilité.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile