Mivy décoiffe, car il est fait par un chauve

Journal 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019
Derière mise à jour 25-Fév-2020
Pour m'écrire, ou pour s'abonner à la liste de diffusion

Journal 2019

mardi 25 février 2020

Le danger sexuel

Les hommes sont ainsi fait qu'ils sont attirés par la beauté des femmes, généralement, mais pas nécessairement ni exclusivement. L'attirance peut aller vers des adolescents, voir des enfants. La nature se moque des règles sociales, les instincts sont là, et les envies plus ou moins refoulées aussi.

Dans la Grèce antique, ce qui est aujourd'hui criminalisé, était la norme, et les sociétés anciennes ne mettaient guère de feins aux pulsions des puissants.

L'esclavage permettait de faire ce qu'on voulait de ses serviteurs et servants, et les femmes, étaient souvent la propriété de leur père avant de devenir celle de leurs maris. Dans la bible, rien ne protège les enfants contre les abus sexuels, seule la virginité des filles avait de la valeur. La punition de celui qui violait une jeune fille, était l'obligation de se marier avec elle ! Par contre avoir une relation sexuelle consentie hors mariage avec une femme mariée était puni de mort.

Aujourd'hui nos préoccupations sont tout autres, la virginité n'a plus guère de valeur, et les moyens contraceptifs ont donné la liberté sexuelle aux femmes. Le mariage recule, elles peuvent séduire et avoir une aventure amoureuse sans risque avec n'importe qui. Les hommes le savent, et beaucoup considèrent comme potentiellement disponisbles toutes les femmes qui leur plaise.

Beaucoup de femmes aiment séduire, par exemple, dans le cinéma, des starlettes utilisent leur beauté et leurs charmes pour obtenir des rôles. C'est à ce moment là que l'ambiguïté commence. Jusqu'où vont elles aller pour obtenir un rôle ? ? mettront-elles en jeu leur carrière pour résister à un magnat trop entreprenant ?

Si l'employeur décide de ne pas utiliser la starlette, ne sera t-il pas à son tour victime et traîné devant les tribunaux pour harcellement sexuel, voir pour viol ? Ce qui était inimaginable il y a quelques années devient aujourd'hui une menace sérieuse.

Le jeu de la séduction n'est plus un jeu, c'est devenu un piège. Pour les unes qui risquent d'être coincées, d'être violentées, voir violées, et obligées de faire ce qu'elle ne désirent pas, ou de plonger dans la misère. Pour les les hommes obligés de considérer comme potentiellement venimeuses d'éventuelles proies sexuelles. Ils savent aussi qu'ils prennent des risques avec des femmes séductrices dont ils rêveraient de se séparer.
Ne retrouve t-on pas ici le mythe de la sirène qui attirait les hommes pour les perdre ?

Les enfants sont généralement beaux, et séduisent malgré eux des hommes à qui ils sont confiés. Très tôt, les législateur ont tenté de protéger les enfants, en fixant des âges en dessous duquel une relation sexuelle était réputée "non consentie". L'éducation Nationale a pris conscience depuis longtemps du danger, et interdit par exemple de laisser un jeune seul enfermé dans une classe avec un adulte, l'église ne s'est pas méfié, et se trouve engluée dans une nombre de scandales impressionnant qui met à mal sa crédibilité morale. Elle essaie d'y remédier à grand mal.
La nouveauté c'est que les enfants parlent, et ils le font parfois des décénnies après les événements, entraïnant des responsabilités en chaînes, et des procès contre des personnalité comme Monseigneur Barbarin, primat des Gaules, jugé et acquité pour n'avoir pas dénoncé un prêtre pédophile.

Aujourd'hui, ce sont les milieux sportifs qui sont sur la sellette. La fédération de patinage a été décapitée, car les jeunes sportives étaient parfois obligées de satisfaire les appétits sexuels des entraîneurs si elles voulaient être sélectionnées.

Aux États Unis, c'est le principal mouvement scout qui est au bord de la faillite, car suite à la découverte de nombreux scandales sexuels, les procès se sont multipliés, avec des dommages et intérêts à l'américaine, c'est à dire énormes. Il est peu probable que le mouvement puisse se relever. Les abus de quelques uns, détruisent un mouvement éducatif qui pendant un siècle a joué un rôle bénéfique extraordinaire pour l'éducation populaire.

Le monde politique a toujours été plein d'abus sexuels, je pense à la chanson de mon enfance " Le roi a fait battre le tambour... pour voir toutes ses dames... et la première qu'il a vu lui a ravi son âme ". L'appétit sexuel des puissants de ce monde est légendaire, nos derniers présidents de la République en sont des exemples connus. Aujourd'hui, les hommes politiques se mettent en danger eux aussi. Dominique Strauss Kahn s'est fait piéger , Valérie Trierweiler n'a pas raté François Hollande en écrivant "Merci pour ce moment".
Des femmes très importantes ont porté des accusations de viol ou d'harcellement sexuel contre des caciques, est-ce uniquement pour se défendre en tant que femme ?

Le sexe a toujours joué un rôle fondamental dans l'histoire des hommes, la nouveauté, c'est qu'aujourd'hui on se préoccupe d'en protéger les victimes féminines et infantiles, et cette protection est bien nécessaire. Les milieux juifs orthodoxes pratiquent une séparation stricte des hommes et des femmes, en dehors de la cellule familiale, ils ont préféré éviter le danger en déresponsabilisant les hommes. Comme à un bébé devant qui on cache les médicaments, on cache les femmes de la vue des hommes, et on combat toute mixité.

Une société équilibrée veut que femmes, hommes, enfants, nous vivions ensemble, nous nous aimions, que nous nous protégions, et que nous ne nous considérions pas à priori et définitivement comme des dangers les uns pour les autres.
Les êtres humains sont bien plus complexes que les ordinateurs.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

mercredi 29 janvier 2002

Et si la monnaie disparaissait ?

La monnaie fiduciaire, celle en qui en a confiance, qui se compose de billets et de pièces a du plomb dans l'aile. Elle a de très nombreux inconvénients :

Depuis quelques années, la plupart des achats se font en carte bleues, elles sont de plus en sécurisées, et maintenant de plus en plus pratiques, sans contact, le client ne manque jamais de monnaie. Quelle aubaine pour le commerçant, qui n'a plus à compter sa monnaie en fin de journée, et quelle sécurité, les voleurs seront bredouilles

Les banques sont désormais astreintes de déposer leurs liquidités à la BCE qui leur verse un taux négatif, elles doivent impérativement faire des économies, et on s'attend à des fermetures de guichet, à des suppressions de distributeurs, et des paiement exclusivement numérique leur plait, c'est une gestion hyper économique.

On s'achemine donc grâce à la jonction des intérêts de l'État qui lutte contre la fraude fiscale, des banques étranglées par les taux d'intérêts négatif, et par la grande distribution qui y voit des économies à pousser les clients à n'utiliser que leur carte de crédit, ou leur téléphone. En France déjà la monnaie en papier ou en pièce ne représente plus que 15 % des transactions, alors qu'en Suède elle ne fait de 2 %.
On envisage de rendre payant les distributeurs de billet pour faire baisser ce chiffre.

Techniquement, on sait faire, on peut imaginer une société sans monnaie, imaginez alors la détresse des exclus, ceux qui sont chassés des banques car insolvables, les réfugiés, les fugitifs... imaginons la France envahie par les Chinois, comment des résistants pourraient vivre, si chacune de leur transaction pouvait être pistée ? Dostoievski avait dit "l’argent c’est la liberté gravée dans le métal" . Sans argent, il n'y a pas de liberté, tout est sous contrôle. On en est pas encore là, et pourvu qu'on y arrive jamais !

Voir deux articles de presse ici

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Mardi 27 janvier 2019

Infirmiers en soin palliatif

J'ai présenté à des étudiants infirmiers en soin palliatif, au cours d'une table ronde inter-religieuse, la vision juive de l'attente de la mort, comment comprenons nous la souffrance, quelle est notre attitude face à l'euthanasie ou au suicide assisté, et comment gérer des malades juifs afin de rendre compatible leurs besoins religieux et la vie de l'hôpital. Vous trouverez ici le diaporama que je leur ai présenté, j'ai eu dix minutes pour le faire !

 

Médecine et spiritualité

Comme tous les ans, j'ai le plaisir de présenter le judaisme à des étudiants en médecine, vous trouverez ici le diaporama qui me sert de support pour le cours donné le mardi 14 janvier à la faculté de dijon

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Au secours, nos forêts brûlent

Mercredi 6 janvier
2020

On avait jamais vu cela, des incendies épouvantables ravagent l'Australie, en plein été australe. La surface brûlée dépasse celle de la Belgique, au moins 24 personnes ont perdu la vie, et six sont portés disparus. La température dans les villes dépasse les 44 ° et parfois frôle les 50 °. On étouffe. Des ordres d'évacuation concernent plus de quatre millions de citoyens, et les gens se sauvent. Et pour la faune, c'est le désastre, si les grands mammifères ont pu se sauver, la situation est dramatique pour les tout petits, les insectes, ceux qui sont tout en bas de la chaîne alimentaire. On parle de cinq cent millions d'animaux morts.

De telles horreurs avaient été vécues l'an passé en novembre, aux États Unis, en Californie plus précisément, où la ville de Paradise, ville de 26 000 habitant avait été rayée de la carte. On a dénombré plus de cent morts, dont quatre vingt cinq à Camp Fire, au Nord de San Francisco, où des vacanciers avaient été piégés. C'est l'incendie le plus meurtrier de l'histoire des États Unis. Près de Los Angelès, et de la plage de Malibu les feus ont ravagés des forêts primaires, fait des victimes, et partout l'air irrespirable est devenu nocif. Quatorze mille habitations ont été détruites.

En Sibérie, 3,2 millions d'hectares brûlaient en juillet 2019, en menaçant d'accélérer la fonte de l'Océan Artique; les populations étouffent, avec une chaleur dépassant les 30 °, chiffre improbable en Sibérie ! La situation est restée longtemps hors de contrôle, le président Poutine ne s'étant rendu compte que bien tard du désastre, a fini par envoyer la troupe, mais le mal était déjà fait pour tout l'éco-système, et dans ces latitudes nordiques la nature mettra au moins vingt ans à se reconstituer, si elle y arrive.

Au Brésil c'est toute l'Amazonie qui est en feu, "le poumon de la terre", perd tous les jours depuis des années des surfaces considérables, ils s'étendent aux pays voisins, et on a vu les pompiers Boliviens ou du Paraguay secourus par des pompiers brésiliens. Le 20 août 2019, l'INPE avait signalé la détection de « 39 194 incendies dans la plus grande forêt tropicale du monde » Les paresseux, les lézards, les fourmiliers et les grenouilles sont les animaux les plus touchés en raison de leur petite taille et de leur faible mobilité. On craint la disparition d'espèces animales et végétales encore inconnues, qui pourraient

Et je n'évoque pas la catastrophe en 2018 des feus d'Indonésie, ni ceux qui ravagent le Congo et la forêt africaine, ceux de Grêce, de Kabylie, de Corée du Sud etc... on constate la disparition de forêts primaires, un hécatombe végétale et animale, et des bouleversements probablement irréversibles nous laissant prévoir une avancée des déserts, et une accélération des bouleversements climatiques.

L'homme est le principal responsable des feus, soit par négligence, les paysans africains ont coutume de brûler la forêt pour faire leur plantation, mais avec l'avancée de la sécheresse, les feus qui fertilisaient la terre deviennent des ogres qui mangent leurs enfants. Il y a les effets de la mondialisation, jadis on cultivait à la main pour son environnement proche, on ne pouvait produire trop faute de débouchés, aujourd'hui on peut vendre pour la terre entière, le coût du transport a baissé, et la mécanisation permet de rentabiliser des exploitations immenses, grandes comme des département français, alors certains n'hésitent pas à défricher de façon sauvage pour planter des palmiers à huile.

Les dirigeants subissent les pressions de ceux qui financent leurs campagne électorale, les plus riches, qui méprisent la nature quand elle gène les projets d'expansion de leurs activités, et celle des habitants qui s'effraient devant les calamités. La poussée identitaire et nationaliste de ces dernières décennies a porté au pouvoir aux États Unis, en Russie, au Brésil, en Australie des hommes forts qui méprisent l'écologie, et veulent produire sans contrainte.

Ils ont joué aux apprentis sorciers, et les changements climatiques que nous constatons, et qu'ils ont parfois contribué à accélérer se retourne contre eux, et le désastre écologique fini par coûter plus cher que les profits escomptés, alors on voit Trump, Poutine, Abott ou Bolsonaro mettre avec retard l'armée au travail. Les feux vont finir par être éteints, la pluie est arrivée en Australie. Mais ceux qui sont morts ne reviendront pas à la vie, et le nombre d'espèces vivantes sur terre ne cesse de se réduire, on peut raisonnablement penser que l'espèce humaine ne sera pas la dernière à disparaître.

 

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

 

Les irresponsables et le crime antisémite

lundi 23 décembre
2019

Kobili Traoré est un misérable, à 27 ans, il n'a jamais travaillé, condamné une vingtaine de fois pour des délits divers, il oublie son inexistence dans la drogue et fume du cannabis depuis l'âge de quinze ans. Il fréquente des mosquées, cultive un antisémitisme violent, et menace sa voisine qui est juive, ainsi que ceux qui viennent lui rendre visite.

Le 4 avril 2017, à quatre heure du matin, il va chez ses voisins, des amis au troisième étage, il a l'air étrange, tient ses chaussures à la main. Ses amis terrorisés s'enferment dans leur chambre et appellent la police, pendant que Kobili Traoré fait sa prière. Trois policiers de la BAC sont rapidement sur les lieux et n'interviennent pas attendant probablement des renforts. Vingt minutes plus tard, kobili Traoré ouvre la fenêtre, escalade de balcon tire de son sommeil Sarah Halimi, médecin en retraite et directrice de crèche. Il la roue de coups en hurlant "OuAlla Akbar !" , une voisine appelle Police Secours, qui envoie une seconde équipe, et sous les regards de policiers, Sarah Halimi est défenestrée. Elle meurt dans sa chute. Kobili Traoré hurle depuis le balcon "J'ai tué Shatan" (Satan en arabe), ensuite il retourne chez le voisin termine sa prière, et c'est là qu'une heure plus tard, les policiers de la BAC, une vingtaine , se saisissent de lui sans résistance. Il sera transféré dans un hôpital psychiatrique, sans même avoir été interrogé par la police.

Un livre sur cette affaire... je ne l'ai pas encore lu ! mais le doute profitant à l'accusé, je suis sûr qu'il est passionnant ! :-)

Le 10 juillet 2017, il est mis en examen pour homicide volontaire. Le 29 janvier 2018, Anne Ihuellou, la juge d'instruction chargée du dossier, refuse de qualifier l'acte d'antisémite, décision choquante car contraire à toute évidence, et devant la contestation, le parquet de Paris  demande à la cour d’appel de trancher le débat quant au caractère antisémite du meurtre, qui est reconnu le 27 février 2018.

La chambre d'instruction de la cour d'appel est donc chargée de dire si Kobili Traoré est ou non responsable, s'il doit être jugé par la cour d'Assise ou si son état mental en fait un aliéné, qui ne peut être puni par la loi.

La chambre a interrogé un psychiatre, le docteur Zagury qui a affirmé que Kobili Traoré souffrait de «bouffées délirantes aigües», un épisode psychotique potentiellement déclenché ou aggravé par la prise de cannabis. Cette crise altérait son discernement, le juge d’instruction a ordonné une nouvelle expertise réalisée cette fois ci par un collège de trois experts, qui ont tranché en faveur de « l’abolition du discernement » Devant cette contradiction, trois autres psychiatres ont été requis, qui ont aussi affirmé que Kobili Traoré n'avait plus de discernement, donc qu'il était irresponsable de son acte, et qu'on ne pouvait pas le juger. (Les autres experts sont : Meyer-Buisan, Besussan, Rouillon, Pascal, Guelfi, et Coutanceau)

La juge a donc décidé de placer Kobili Traoré en hôpital psychiatrique, avec une peine de sûreté de vingt ans. Il ne sera pas jugé par une cours d'assise.

Parce qu'il n'a aucun antécédent de maladie psychiatrique reconnu, les médecins n'expliquent pas clairement l'origine de ses bouffées délirantes ayant conduites au drame. Les expertises semblent exclure la schizophrénie, ou le délire hallucinatoire chronique, ou autre psychopathologie avérée. Ils pensent que la cocaïne qu'il consommait abondamment, aurait pu fragiliser son psychisme et favoriser l'apparition d'une bouffée délirante abolissant son dicernement. On sait que la consommation régulière de canabis, à dose "normale", ne provoque jamais de délires de ce type. Mais qu'en est-il en cas d'excès ?

L'opinion public a été choquée, la consommation de drogue ou d'alcool est un facteur aggravant la culpabilité des conducteurs automobiles, et on craint une jurisprudence. Pourrait-on conclure qu'un crime ou qu'une infraction au code de la route commis sous l'influence de la drogue ou de l'alcool consommée volontairement, disculperait un délinquant ?

On craint aussi une libération anticipée d'un individu dangereux et incontrôlable. Les médecins des hôpitaux psychiatriques risquent d'être bien embarrassés. Que faire pendant des années d'un patient qui ne souffrirait d'aucune pathologie ? ils seront tenté de le libérer assez rapidement, et même si les mesures de sûreté durent vingt ans, le criminel sera libre et pourrait recommencer. On le libérera de l'hôpital, car les hôpitaux sont pleins, un ami m'a fait remarquer avec humour que les prisons aussi étaient pleines. ! Cela a compté dans ce jugement ?

Un point ne sera pas évoqué, faute de procès. Pourquoi Kobili Traoré considérait-il que Sarah Halimi était Satan ? quel a été le rôle de l'islam politique chez lui, et qui l'a influencé ?
Depuis quelques années les crimes antisémites, anti chrétiens, anti français se multiplient, et leurs auteurs sont toujours qualifiés de "déséquilibrés", et dans l'histoire nous avons connu beaucoup de déséquilibrés dangereux, Hitler en particulier était un drogué. Faut-il absoudre les drogués, et les déséquilibrés de tous les crimes racistes qu'ils comettent ?

Peut être qu'un bon procès en assise aurait aboutit au même verdict. Kobili Traoré souffre d'une altération grave de sa conscience à cause de la cocaïne dont il abusait régulièrement. La cour a exigé son enfermement dans un hôpital psychiatrique, et vingt ans de sûreté.
On se demande pourquoi l'opinion a été privée d'un procès équitable, qui aurait tranché entre les contradictions des psychiatres, et soulevé les tierces responsabilité. On a peur d'une jurisprudence Kobili qui innocenterait tous les criminels alcooliques ou drogués.
Les mauvaises langues affirment que ce serait le pouvoir politique qui aurait demandé à la justice d'étouffer l'affaire au plus vite, afin d'éviter de mettre en évidence l'antisémitisme islamique.

Je vous invite à lire la "revue de presse", le débat est passionnant, j'ai réalisé un extrait du courrier des lecteurs du Figaro, des échanges sur Facebook, je vous ai présenté des chroniques d'auteurs variés émus par cette affaire, ainsi que des analyses de juristes.

Seule la diversité des opinions nous permet d'approcher une réalité complexe, et ce n'est pas par ce que l'un a raison, que son contradicteur a tort.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

 

Une souffrance atavique de la France.

mercredi 18 décembre
2019

Les français font de leur président un roi, de son gouvernement une cour. Cette construction achevée, ils luttent contre ce roi et ce gouvernement. Il serait possible de parler à ce propos d’un complexe de 1789-1792.

Ce peuple ne serait pas sorti de ce moment de basculement. Il n’aurait peut-être même pas encore assumé le régicide. C’est une sorte de psychodrame permanent que jouent la France et les français. Peu importe que le président soit de droite, de gauche, qu’il incarne des valeurs républicaines. Peu importe que le gouvernement et son président appellent au dialogue pour sortir d’une contestation qui n’a plus rien de révolutionnaire.

La puissance pulsionnelle force les français et une partie de leurs représentants à rejouer sans fin un psychodrame de 1789-1792 au cours duquel la mise à mort de la figure du père (à travers le régicide de Louis XVI) non assumée ne permet pas la construction d’une société de dialogue et de recherche de consensus.
Les différents corps sociaux se réclament toujours du droit de grève en oubliant qu’un droit n’est pas une obligation.

Dans un idéal de répartition, les pertes économiques causées par les grèves cumulées pendant une année, permettraient une redistribution des richesses dans laquelle chacun pourrait y trouver son compte.
Il ne suffit pas de tuer le père, encore faut-il l’assumer.
La France a encore une révolution à accomplir : entrer dans une société véritablement démocratique post-parricide.

Guy Gerbi (Cette réflexion de mon ami Guy reflète ses opinions personnelles, que je publie avec plaisir et affection, il faut le lire dans le contexte des manifestations actuelles contre les réformes du système de retraite)

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

Financer les retraites

mercredi 18 décembre
2019

La population active risque d'être écrasée, car elle doit supporter un nombre croissant de personnes âgées à sa charge, alors que ses revenus sont laminés par ce que la richesse produite profite avant tout aux propriétaires.

Le gouvernement a donc opté pour répartir autrement les revenus du travail, en réduisant le nombre de retraités et en augmentant le nombre d'actifs par l'allongement de la durée de la vie active.

Cela passe par la suppression d'avantages en nature qui passent très mal dans les professions qui en profitaient, et entraîne des grèves qui tombent mal, juste avant les fêtes de fin d'années. Cela va continuer à agraver le déclin du commerce de ville déjà menacé par les ventes par internet et les centres commerciaux périphériques

Voir l'article ici

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

L'avenir incertain de la grande Bretagne

Samedi 14 décembre
2019

Le Royaume uni ne réussissant pas à trancher le douloureux problème du "Brexit", le premier ministre Boris Johnson a décidé de dissoudre les communes et d'organiser de nouvelles élections, en s'appuyant sur les conservateurs nationalistes, hostiles à l'Europe.

Aucun des deux grands partis n'ont clairement milité pour "remain", rester dans l'Europe, le challenger, leader du parti travailliste Jeremy Corbyn s'était engagé à reposer la question au peuple par un nouveau référendum, mais lui avait refusé de dire ce qu'il voterait. Issu de l'extrême gauche, c'est à cause de l'Europe que Corbyn est tombé. Les bastions travaillistes ouvriers, sont comme en France, des zones en friche industrielle. Corbyn avait tenté de les séduire par un programme de nationalisation, et d'investissement public, mais leurs habitants ont peur de l'Europe, partisans du Brexit, ils ont perdu confiance devant les hésitations travaillistes. Corbyn s'était trompé de priorité, et n'avait séduit ni les europhobes, ni les europhiles, en particulier les écossais, et l'aile libérale des conservateurs, les milieux d'affaires qui auraient pu voter pour lui pour contrer le brexit.

Végétarien, circulant en vélo, habitant les beaux quartiers, il est très loin des préoccupations des ouvriers qui votaient traditionnellement à gauche, comme en France, la classe ouvrière vire au nationalisme. Pro Palestinien, il a soutenu le Hamas, et laissé se développer dans le parti un antisémitisme, provoquant la démission fracassante de plusieurs députés d'origine juive qui avaient toute leur vie militer au sein du Labour. Le Grand Rabbin d'Angleterre s'en était ému et avait appelé à voter contre lui, ce que Jean Luc Mélenchon lui a reproché.

 

Un autre aspect remarquable de ces élections est le triomphe des indépendantistes Écossais, le succès des indépendantistes Gallois, et les votes des irlandais de l'Ulster, tout ceci est très inquiétant, et montre un risque d'éclatement du Royaume Uni.

Dès l'annonce des résultats, Boris Johnson a annoncé du accélération du Brexit, qui devrait entrer en vigueur dès le début 2020, mais rien n'est prêt pour cela, et mon petit doigt me dit que l'affaire n'est pas terminée.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Manifestation contre l'islamophobie

Jeudi 05 décembre
2019

Le nombre de musulmans en France devient très important, les statistiques n'existent pas, on estime leur nombre entre 5 et 10 % de la population, et vu le nombre de naissances, il est probable qu'ils représenteront bientôt une minorité nationale très importante. Or cette vague d'immigration, contrairement aux précédante est traversée par des courants politiques qui combattent leur assimilation à la France.

Face à la montée d'une hostilité à l'Islam, soutenue entre autre par le Rassemblement National, un collectif d'associations, surtout à gauche ont organisé une grande marche contre l'islamophobie... Voir ici l'article

 

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

Le Livre des Psaumes

Jeudi 12 septembre 2019

Les amitiés Judéo chrétiennes de Dijon, m'ont demandé de présenter les psaumes vus par le judaïsme, et j'ai fait une synthèse de plusieurs articles publiés sur internet, et de quelques notes de lecture.

Attribués au Roi David, ces poèmes à la gloire de Divine sont parfois très beau et étaient déjà chantés dans l'antiquité dans le temple de Jérusalem, je vous laisse découvrir quelques éléments pour mieux les comprendre.

Voir le diaporama ici

 

Un été torride

Lundi 26 août 2019

Les mois de juin et juillet ont été parmi les mois les plus chauds jamais connu en France, il a fait beau et sec quasiment tout le temps et partout, et le mois d'août a aussi été magnifique, quoi qu'un peu plus humide dans certaines régions. Le 28 juin, il a fait jusqu'à 46 ° à Vérargues dans le Var, ce mois a été le mois le plus chaud sur terre jamais constaté.

Les scientifiques affirment, et de plus en plus fort que nous sommes au début d'un changement climatique drastique, qui va voir les océans monter et noyer les villes côtières, qui va provoquer une autre répartition des pluies, rendant désertiques des terres aujourd'hui fertiles, qui va provoquer une multiplication des tornades et des incendies de forêt, accroître la misère sur terre et rendre difficilement tolérable la chaleur, ce qui conduira à l'extinction de nombreuses espèces animales et végétales.

Des "climatoseptiques" pensent le contraire. Qui a raison ? La communication officielle est-elle toute à fait honnête ? tout à fait menteuse ? lisez l'article pour vous faire une idée.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

Hong Kong défend sa liberté

Jeudi 15 août 2019

Vingt ans après le retour de Hong Kong à la Chine, le double système prend l'eau. La Chine consciente de sa nouvelle puissance tolère de àlus en plus mal l'indépendance d'esprit de Hong Kong. Pekin veut faire pour loi pour autoriser les extraditions de "délinquants" d'Hong Kong vers la Chine continentale. Cela a mis le feu aux poudres, et des manifestations immenses ont eu lieu...

Voir ici l'article

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

En Israël les émigrants venus d'Éthiopie se révolent contre le racisme

Jeudi 4 juillet 2019

Voir article de Marianne

Salomon Tekah est un israélien d'origine éthiopienne et juive, il a été tué par un policier dans des circonstances contestées, au cours d’une altercation à Haïfa. Le policier prétend avoir été en danger lorsqu'il a ouvert le feu, et aurait tiré par terre, (ce qui est interdit par le règlement), mais la balle aurait fait un ricochet, des témoins contestent ce témoignage. L’agent a été brièvement placé en détention avant d’être assigné à domicile, attisant la colère au sein de la communauté éthiopienne.

Des manifestations très violentes ont eu lieu dès l'annonce de la nouvelle. Voitures brûlées devant la tour Azrieli, haut lieu du shopping tel-avivien, cocktails molotov sur le commissariat de Kiryat Haim, blocage complet de la route Ayalon, voie d’accès et de sortie de Tel-Aviv, mais aussi tapis de bougies de deuil dans les villes du sud : une fois de plus, la communauté des Israéliens noirs crie sa colère, sa douleur et sa frustration.

La communauté éthiopienne souffre de discriminations continuelles, un film présenté en caméra caché à la télévision montre deux jeunes gens, même gens, même age, même habit, habitant le même quartier qui sciaient un canedas attachant un vélo, en répondant aux curieux que c'était leur vélo. L'un était noir l'autre blanc, et les réactions du public étaient très différentes, on a même appelé la police mais ce n'était pas contre le comédien au type européen. En outre il y a aussi un passé qui passe mal, en particulier, la contestation de leur judaïsme par certains rabbins, ou la contraception forcée avant et au début de leur arrivée en Israël.
Toutefois, la situation n'est pas si terrible que cela, car tous les jours les dirigeants de la communauté des Beta-Israël, font pression pour que le gouvernement Israélien ramène les derniers juifs d'Ethiopie.

Les arabes ont souvent été victimes de racisme et de brutalités policières, et on a remarqué plusieurs fois que la police abusait d'armes lors de manifestations lorsque les manifestants étaient arabes par exemple. La photo ci dessus, met en évidence une solidarité entre la populations juive noire d'Éthiopie et les arabes israéliens contre le racisme. Sur la photo, il est écrit à peu près ceci : "Ma vie n'est pas à prendre (=> abandonnée, sans propriétaire) " . Peut-être peut on voir ici un signe d'espoir, sortir du conflit national israélo-arabe pour entrer dans un problème social de racisme qui peut et qui doit être réglé sans guerre ni violence.

Si les premières manifestations ont été très violentes, et exclusivement de beta-Israël, les suivantes ont réuni beaucoup d'autres israéliens. Les revendications et la dénonciation du racisme ont été appuyées au plus haut niveau de l'état par le président de la République (Reuven Rivline). Le premier ministre Benjamin Nethanyahu a réuni d'urgence une commission pour rencontrer les leaders de la communauté, mais a aussi rassuré les partisans de l'ordre qui se sont plaint d'avoir été bloqués des heures dans les bouchons. Il a condamné les violences des manifestants.

Sur le panneau on peut lire " Ras le bol de la terreur policière ! "

On peut voir une proximité avec ce qui se passe dans nos banlieues, où des émeutes très violentes ont lieu suite à des bavures douteuses de policiers, on voit des scènes de racisme condamnées par les autorités, et on les dénonce. Alors que dans les pays vraiment racistes, cela n'est dénoncé par personne. On remarque aussi que les émeutiers sont généralement nés dans le pays, les émigrés arrivent plein d'espoir et sont calmes, alors que l'impatience taraude leurs enfants. Ce sont les fils d'émigrés qui posent problème.

On lit sur les forums, des déferlement de haine antisémite et anti israélienne, car on ne pardonne pas au juif des états ce qu'on pardonne aux autres.
Le racisme est la chose la mieux partagée du monde, on lutte contre en France et en Israël, et le combat est loin d'être gagné.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

Les élections européennes

Vendredi 31 mai 2019

Lire en format PDF

Les élections européennes permettent de choisir les députés qui siègeront à Strasbourg et à Bruxelles, et qui choisiront l'exécutif européen. Chaque pays choisi un nombre très limité de députés, il y a 427 millions d'électeurs et 751 députés, l'Allemagne aura 96 députés soit un pour 850 milles habitants, et le Luxembourg 6 soit un pour cent mille luxembourgeois.

Le scrutin est par liste nationale, à un tour, la France a élu 79 députés, mais les candidats étaient des centaines, répartis sur 34 listes différentes, parmi elles on peut noter :

  • La République en Marche, liste du président de la République, libéral et en tous les sens du terme et pro européen, qui part favori (23 élus), il aurait pu faire alliance avec le parti fédéraliste européen et le parti des citoyens européens également fédéralistes, qui n'ont pas eu d'élu. Majoritaire dans la France qui va bien, à Paris, Dijon, et les métropoles régionales.
  • Le Rassemblement National, parti nationaliste dirigée par Marine Le Pen, qui espèrait bien dépasser la République en Marche, et c'est ce qu'elle a fait d'une courte tête. (23 élus) . D'autres listes nationalistes ou Europhobes n'ont pas eu d'élus, "Debout la France", "Les patriotes" de Florian Philippot, l'UPR de François Asselineau préconisant le Frexit => sortie de la France de l'Europe, avec une forte campagne de publicité, "La ligne Claire" de Renaud Camus, l'alliance Royale de Robert de Prévoisin. Les oubliés de l'Europe, la liste de la reconquête (anti immigration), "l'union des démocrates musulmans" dont le programme est l'inverse des oubliés de l'Europe.
    Majoritaire dans la France qui va mal, dans le monde rural les zones industrielles en crise, c'est à dire dans la grande majorité des communes.
  • Listes de gauche : Les écologistes (Europe Ecologie-Les Verts) ont fait un joli score et arrivent en troisième position, la liste du parti socialiste qui réussi à se maintenir comme la France Insoumise ont fait le même score, ensemble, ils ont 25 sièges tous ensemble. D'autres listes qui n'ont pas eu d'élus : Génération S, dirigée par l'ancien candidat socialiste à la présidence de la République, la liste Communiste, Lutte ouvrière, le Parti Révolutionnaire Communiste, "Allons enfants" : parti des jeunes. "Décroissance 2019" parti écologiste radicalisé. "Démocratie Représentative" (parti révolutionnaire des banlieues). Présente un peu partout, la gauche est rarement dominante.
  • Listes de droite : Les Républicains obtiennent les 8 sièges restant. Ce parti de la droite libérale signe un échec prévisible, car ses électeurs nationalistes ont été vampirisés par le Front National, et son aile libérale par la République en marche. D'autres listes de droite n'ont pas eu d'élus, l'Union des Démocrates Indépendants de Jean Christophe Lagarde ou l'Union pour la Liberté et l'égalité, qui se veut libérale et laïque. La droite est souvent majoritaire dans le centre et le midi.
  • Listes hors catégorie Elles n'ont eu aucun élu :
    * Deux listes des "gilets jaunes" à mi chemin entre les nationalistes et la gauche L'alliance Jaune et Evolution citoyenne.
    On trouve aussi des listes à objet unique : "Le mouvement pour l'initiative citoyenne" qui ne milite que pour le référendum d'initiative citoyenne. "Le parti pirate" militant pour davantage de démocratie. "Le parti animaliste" pour le bien être animal. "Europe démocratie Espéranto" pour le développement d'une langue commune; " A voix égale" , parti pour la protection des femmes, et leur égalité ainsi que "Neutres et actifs" liste dont les projets sont très mystérieux.

La France a donc trois grands pôles.

  • Le pôle libéral europhile dirigé par Emmanuel Macron, auquel se rattache idéologiquement plus de la moitié de la droite traditionnelle qui a voté pour "Le Républicains"
  • Le pôle Nationaliste, qui fait quasiment jeu égal, eurosceptique, anti immigration, et promettant des avancées sociales pour les plus modestes des français. Il pourrait être renforcé par l'aile identitaire qui vote encore Républicain.
  • Le pôle de Gauche, qui est appelé à se mettre sous la bannière écologique.
    L'écologie envisage un combat contre le laissé aller productiviste et le super profit, pour une réorientation globale de l'économie qui devrait épargner les ressources, et assurer davantage de justice sociale.

On pourrait aussi envisager l'hypothèse d'une chute de popularité du Président Macron, et qu'au sein des Républicains, une nouvelle tête libérale émerge, et écarte les élus trop proches du Rassemblement National. Le Républicains pourraient alors prendre la tête du pôle libéral, et le changement de personne n'influencerait pas la suite des événements, nous aurons vraissemblablement un combat électoral entre ces trois forces, et nous avons intérêt à ce qu'elles soient vraiment clivantes, afin que les français aient un choix clair, et que le politique puisse être réhabilité.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

Inauguration du musée de Dijon rénové

Dimanche 25 mai 2019

Une rénovation particulièrement réussie, et le musée de Dijon vous ouvre ses portes, pour vous offrir des émotions, et des réflexions. Vous y traverserez les siècles, des portraits d'égyptiens ayant deux mille ans, des peintures abstraitres, de la couleur, de l'or à foison chez les peintres des Grands Ducs d'Occident, tous les siècles se rencontrent et se racontent, et nous qui sommes leurs héritiers, nous pouvons essayer de comprendre leurs messages.

Pour en savoir plus cliquez ici


Enlèvement au Bénin

Dimanche 12 mai 2019

Deux touristes français, en voyage de noce, dans le parc de la Pendjari, au nord du Bénin, ont été kidnappé, et leur guide Fiacre Gbédji, torturé et assassiné. Il s'agit d'une action "terroriste" commise par un groupuscule "islamiste", dans un climat général de paupérisation du Sahel, et de la montée des violences inter-ethniques, et anti chrétiennes. Il faut rappeler que des églises sont régulièrement attaquées et leurs fidèles massacrés, en représaille il arrive aussi, plus rarement que des chrétiens attaquent des musulmans.

L'armée française, suite à des accords de coopération appuie les gouvernements locaux. Les autorités françaises craignent de voir l'anarchie augmenter au Sahel, et ne souhaitent pas négocier des sommes folles pour récupérer des otages. Aussi le Président de la République a donné l'ordre à l'armée de récupérer les otages.
Une opération de récupération a été menée par le commando "Hubert", élite de l'infanterie de marine, qui a libéré les deux otages, et deux autres imprévus, une sud-coréenne et un américain tombés eux aussi aux mains des ravisseurs.

L'opération militaire de récupération était particulièrement délicate, car il ne fallait pas tuer ni blesser les otages, le commando s'est donc approché sans tirer des preneurs d'otage, et s'est fait répérer de nuit à moins de dix mètres de l'ennemi. Les terroristes ont tiré les premiers et tué deux soldats, quatre djihadistes sont morts, et deux autres ont pu prendre la fuite.

Les deux otages libérés ont été accueillis en France par le Président de la République, ils ont eu une pensée émue pour leur guide, et pour les deux valeureux soldats morts pour leur libération. Toutefois cette affaire entrainé une polémique, et les insultes ont fusées contre les touristes. D'abord, ils ont pris des risques car la zone était "orange" dans les cartes du quai d'Orsay, qui ont été modifiées suite à la prise d'otage pour être coloriées en rouge.

Ensuite, les homophobes se sont déchaînés, les deux touristes étaient des hommes en voyage de noce " acceptable ou pas 2 soldats d’élite sont morts à cause de 2 fiottes en recherche de grosses queues noires et arrêtez Lévy de nous faire croire que l’anormalité est la normalité "

Tout le monde est d'accord pour saluer le sacrifice d'Alain Bertoncello et de Cédric de Pierrepont , les soldats morts à l'ennemi, à qui on rendra les hommages nationaux, le vice-amiral Laurent Isnard, chef du commandement des opérations spéciales, a assuré : "Tant que des citoyens français seront menacés et que nous recevrons la décision d'aller les chercher, nous irons les chercher. C'est notre métier, c'est notre mission et nous continuerons à la faire. Il n'y a aucun doute là-dessus (...) nous sommes prêts à recommencer dès demain matin".

Le ministre des affaires étrangères, Jean Yves Drian, parle de prendre des mesures pour interdire le tourisme dans les zones à risque, et de durcir la réglementation. Les agences de voyage pourraient voir leur responsabilité engagée.
Elles se défendent en affirmant qu'elles annulent tous les voyages dans les zones "rouges", et affirment que le risque zéro n'existe pas. N'a t-on pas déploré l'assassinat de touristes à Paris lors de l'attaque du Bataclan ? Le représentant des agences de voyages françaises Jean-Pierre Mas. a précisé : "Revenir à la politique du «ceinture et bretelles» d'il y a cinq ou six ans, où dès qu'il y avait un risque dans un pays comme l'Egypte, il était classé totalement en zone rouge... ce n'est pas une bonne solution, Le voyage c'est aussi une petite part de risques, sinon il faut rester à la maison".
Doit on mettre à l'index les pays déjà pauvres, en empêchant tout tourisme, quitte à démultiplier les efforts faits par les terroristes pour les déstabiliser ?

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

Notre Dame de Paris en feu

Dimanche 5 mai 2019

La toiture et la flèche de la cathédrale de Paris s'est embrasée subitement, en fait le devait couver depuis très longtemps, la violence du feu a effaré toute la population qui a spontanément pensé à un attentat, mais l'enquête aujourd'hui conclu à la négligence.

Le président veut une reconstruction dans les cinq ans, et grâce aux sommes énormes collectées en un temps record, on dispose du budget nécessaire pour restaurer ce trésor du moyen âge. Faut-il innover ou réparer à l'identique ? le débat reste ouvert

Voir l'article ici

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

Le Brexit ? ptêt ben qu'oui, p'têt ben qu'non !

Dimanche 7 avril 2019

Les origines Normandes des anglais semblent remonter à la surface, tant les difficultés pour sortir de l'Union Européenne sont importantes. Les anglais avaient voté le 23 juin 2016 à une très courte majorité (51,9 %) de quitter l'Union Européenne poussés par une propagande souvent outrancière.

Theresa May, premier ministre conservateur Britannique a négocié longuement un accord avec les dirigeants de l'Union, mais elle ne réussis pas à le faire accepter par la Chambre de Communes. Les députés sont divisés au sein de chaque parti, certains veulent une rupture franche, afin de recouvrer une totale indépendance, alors que l'opinion est de moins en moins favorable au Brexit. Le Brexit s'inscrit d'ailleurs dans le grand mouvement nationaliste qui traverse le monde aujourd'hui, il s'est accompagné en Grande Bretagne par une poussée des discours et des agressions racistes et xénophobes, alors que le parti travailliste était de plus en plus contaminé par l'antisémitisme.

Afin de convaincre Jeremy Corbyn, le dirigeant travailliste d'accepter le compromis, Théresa May lui a fait remarquer : "Il y a des domaines sur lesquels les deux principaux partis sont d'accord : nous voulons tous deux la fin de la liberté de circulation, quitter l'UE avec un bon accord et protéger nos emplois".

L'accord douanier est fondamental, afin que la Grande Bretagne conserve son unité, et évite le retour d'une frontière à haut risque entre les deux Irlandes. Thérésa May est même prête à accepter des leaders travailliste dans la délégation britannique chargée de paufiner un accord acceptable par la chambre des communes.

La Grande Bretagne sollicite un report du Brexit, le temps de trouver un accord, et le temps presse, les élections européennes doivent avoir lieu, et si la Grande Bretagne restait, elle ne pourrait pas avoir de députés ! tout le monde est pressé d'en finir.
Si certains députés pensent que l'accord favorise trop l'Union Européenne, et que la Grande Bretagne n'est pas une colonie, d'autres pensent qu'il faut revenir dans la communauté, alors que d'autres pensent que l'accord n'est pas optimum. Lors du vote ce mercredi 13 mars, l'option d'un Brexit sans accord a été rejeté d'extrême justesse. 312 membres de la Chambre des Communes ont voté contre cette possibilité et 308 ont voté pour, soit un écart très serré de 4 votes.

La solution est encore indéterminée, soit à la dernière minute, un compromis est trouvé, soit on aura un "Brexit dur", sans accord, soit alors un coup de théâtre politique, une dissolution de la chambre qui pourrait donner une majorité europhile, qui elle même provoquerait un second référendum. Les anglo normands finiront bien par prendre une décision !

Voir revue de presse ici

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

Le terrorisme, toujours d'Actualité

Mercredi 20 mars 2019

A Christchurch en Nouvelle Zélande, un homme est entré dans deux mosquées et a mitraillé les fidèles en prière. Quarante neuf personnes ont été tuées, et on déplore aussi une vingtaine de blessés. Les victimes avaient entre trois et soixante dix sept ans, et étaient soit Néo-zélandaise, soit venaient du Proche Orient. L'auteur Brenton Tarrant qui a été arrêté est un jeune homme de vingt huit ans, qualifié de "supprématiste blanc". Il voulait lutter contre "le grand remplacement", théorie expliquant que les musulmans voudraient conquérir la terre. Le nombre de femmes voilées vues en France l'aurait impressionné. Trois autres personnes ont été arrêtées et sont en garde à vue.

Le criminel a rejeté l'avocat commis d'office qui avait déclaré « Il est apparu comme quelqu'un de rationnel et qui ne souffre pas d’un handicap mental. (...) Il semblait comprendre ce qui se passait ». Brenton Tarrant, fasciste et raciste avait énormément voyagé, il a filmé lui même son crime, comme Mohamed Merah l'avait fait en son temps à Toulouse.

Toute la Nouvelle Zélande s'est montré solidaire des musulmans, le premier ministre, Jacinta Ardern, s'est même engagée à ne jamais prononcer le nom du tueur, et à renforcer la législation contre les armes à feu. Comme les musulmans ne pouvaient plus prier dans la mosquée Al Noor, la communauté juive a décidé en signe de solidarité de fermer les synagogue le samedi. Dans le monde entier des cérémonies de solidarité ont eu lieu, il faut noter qu'à Amsterdam, quand Jacobs, le Grand-Rabbinat inter-provincial des Pays-Bas, s’est levé pour prendre la parole, plusieurs participants munis de drapeaux palestiniens lui ont tourné le dos, vérifiant le lien entre antisémitisme et anti sionisme. Jacobs a exhorté son auditoire à penser « aux innombrables personnes tuées dans des attentats commis dans des lieux de culte dans le monde, où d’innombrables personnes sont tuées, et dont on n’entend pas parler : ni à la télévision, ni dans les journaux, ni même sur Facebook »

Tout cela pour rappeler qu'aujourd'hui ce sont surtout les chrétiens qui sont victimes de la haine religieuse, en particulier au Nigéria où on ne compte plus les assassinats et les enlèvements. Mais aussi au Pakistan, en Egypte, et ailleurs, on estime à 3066 le nombre de chrétiens assassinés en 2018 en raison de leur foi, et le pronostic pour 2019 est encore pire. Voici une carte publiée par "porte ouverte" sur l'indice de persécution des chrétiens allant des assassinats ou obstacles mis devant la libre pratique du culte.

Le nombre de musulmans assassiné par des chrétiens reste globalement relativement faible, mais il ne faut pas s'y tromper, les agressions d'islamistes partout dans le monde, dont la dernière a eu lieu à Utrecht le 18 mars 2019, (Assassinat de passagers dans un tramway par un islamiste turc), font monter la pression. On a toutes les raisons de craindre que la folie criminelle des uns finira tôt ou tard par entraîner la folie criminelle des autres. L'horreur de Christchurch n'est probablement pas la dernière.

Il est cependant évident que le cycle, raciste et infernal de la violence doit être arrêté, et que se venger sur des innocents est aussi stupide que malfaisant. Plus que jamais nous devons tous nous conduire correctement, et nous rappeler que pour être aimé, il faut d'abord être aimable.
Le combat contre le fanatisme passe avant tout par la bienveillance envers ceux qui ont une autre culture que la nôtre.

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

En Algérie, le peuple se réveille

Dimanche 18 mars 2019

Des élections présidentielles ont lieu tous les cinq ans en Algérie, elles devaient se dérouler en Algérie le 18 avril 2019. Les procédures et les délais avaient été respectées. Pour être président, il faut être algérien de naissance, de père et de mère algériens, marié à une algérienne, de religion musulmane, avoir plus de quarante ans, justifier de sa participation à la guerre d'indépendance pour les candidats nés avant 1942, et justifier de la non implication des parents du candidat dans des actes hostiles à "la révolution du 1 er novembre 1954"

101 candidats ont cherché un dossier de candidature ! mais de grands partis avaient décidé de boycotter l'élection, en particulier le Front des forces socialistes (FFS). Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) et Le Front de la justice et du développement (FJD). Par contre le principal parti islamiste algérien, le Mouvement de la société pour la paix (MSP), a décidé de présenter un candidat, au côté du général à la retraite Ali Ghediri opposant à Bouteflika, mais inconnu du grand public.

A la surprise générale, le président Abdelaziz Bouteflika a annoncé le 10 février 2019 sa candidature pour un cinquième mandat. Victime de plusieurs AVC, hospitalisé en Suisse, sa santé est si fragile qu'on l'a déclaré mort plusieurs fois. Il n'apparait plus en public depuis longtemps, et tout le monde sait en Algérie, qu'il est dans l'incapacité physique d'assumer les responsabilité qu'il brigue.

 

A l'annonce de cette candidature toute l'Algérie a manifesté, des millions de personnes ont envahi toutes les villes du pays, et ce qui a le plus étonné les observateurs, ce fut le calme, la bonne humeur, et la convivialité des manifestants. La police elle même n'a pas réagit, et a souvent pactisé avec les manifestants. Les Algériens se sont moqué des français, et des pauvres manifestations de gilets jaunes, émaillées de violence.

Devant l'émotion, les proches de Bouteflika annonce que s'il était élu, il préparerait une réforme des institutions, et qu'il démissionnerait rapidement en provoquant de nouvelles élections. Cela n'a pas calmé l'opinion, alors subitement, le 11 mars 2019 le Président annonce non seulement qu'il ne se présentera pas, mais qu'il n'a jamais eu l'intention de le faire ! ! curieux, qui a donc monté le dossier de candidature ? Dans le même communiqué Bouteflika a annoncé l'annulation des élections sans précisé de nouvelle échéance.

Les manifestants ont fêté leur victoire... puis ont réfléchi, les élections sont annulées, et on ne sait pas quand auront les prochaines... et si le fantôme de Bouteflika restait au pouvoir encore de nombreuses années dans l'attente d'éventuelles élections promises ?

Le peuple algérien a su montrer son unité, et les démocrates semblent tenir le haut du pavé, à la plus grande satisfaction de la minorité Kabyle, dont les tendances indépendantistes sont surtout dues au rejet du régime en place et à la crainte des islamistes. Ces derniers sont toujours en ambuscade, et si certains hauts dirigeants opportunistes ont pris leurs distances vis à vis du régime de Bouteflika, on ignore ce qui se trame dans l'entourage du Président. On sait qu'il est rentré de Genève, mais on ignore dans quel état, car personne n'est autorisé à le voir. En attendant, l'Algérie retient son souffle.

Mivy souhaite bonne chance au peuple Algérien.

Voir revue de presse ici

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

L'antisionisme doit il être interdit ?

lundi 11 mars 2019

Telle est la proposition de loi qu'une quarantaine de députés ont tenté de faire voter en vain. Cette proposition ne pouvait pas être comprise, car le mot lui même est mal défini, il est utilisé à tort et à travers.

Pour cela, j'ai écris un article assez, voir un peu trop long dont le but est de vous faire vivre de l'intérieur ce qu'est le sionisme pour un français juif. Dans une seconde partie, j'explique pourquoi les démarches des antisionistes et des sionistes sont pathétiques. Les uns marquent des buts contre leur camp, et les autres foncent dans le mur pour des raison démographiques. Le lien entre antisémitisme et antisionisme n'est pas évident pour la plupart des gens, car ils ignorent le sens des mots. Toutefois une nouvelle loi ad-hoc n'est pas la bienvenue, il vaut mieux améliorer les définitions, et utiliser l'arsenal juridique existant pour lutter contre toutes les formes de discrimination, y compris celles visant les israéliens.

Voir l'article complet

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

Les actes antisémites ont augmenté de 74 % en 2018

Dimanche 17 février 2019

Lentement, mais sûrement, on voit apparaître de plus en plus de signes montrant une augmentation des manifestations d'antisémitisme dans le monde, et en France en particulier.

Les tensions actuelles dues au mouvement des gilets jaunes s'accompagnent d'une poussée de manifestations d'antisémitisme venue de l'extrême droite qui se réveille, et qui rencontre l'anti sionisme, souvent musulman, parfois d'extrême gauche. Les juifs retrouvent leur rôle de bouc émissaire. Face à l'inacceptable, la France institutionnelle réagit unanimement et condamne, mais il n'est pas sûr qu'elle possède la solution

Voir article ici

Pour m'écrire c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile